Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

13 Personnages masculins et leurs petites amies dans les différentes versions de la série “Yo soy Betty, la fea”

La célèbre série, dont le format original est colombien, raconte et présente l’histoire d’une jeune femme très intelligente, au physique peu avantageux, qui décroche un emploi en tant qu’assistante ou secrétaire d’un homme d’affaires. Au fil des épisodes, elle va tomber sous son charme. L’héroïne principale (qui porte différents prénoms en fonction des versions) devra supporter les attaques et la jalousie de la petite amie de son patron, une femme qui la considèrera comme sa pire ennemie. À travers les années, les différentes actrices principales ont beaucoup fait parler d’elles, mais nous n’avons que peu d’informations au sujet des personnages masculins et de leurs moitiés diaboliques.

Chez Sympa, nous avons voulu partager les visages moins familiers des différentes versions de cette télénovela qui a conquis le cœur des téléspectateurs du monde entier.

1. Yo soy Betty, la fea — Colombie

La version originale a vu le jour en Colombie et le personnage masculin a été attribué à Armando Mendoza (Jorge Enrique Abello). Ce dernier devient le nouveau président d’une entreprise prénommée Ecomoda, dans laquelle Betty fait ses débuts en tant que secrétaire et finira par tomber éperdument amoureuse d’Armando.

Le nouveau président est en couple avec Marcela Valencia (Natalia Ramírez), une jeune femme qui s’occupe de la direction de l’entreprise et qui déteste profondément Betty.

2. La fea más bella — Mexique

Le séduisant patron porte le nom de Fernando Mendiola et il est interprété par le célèbre acteur Jaime Camil. Dans cette version, la présidence est attribuée à une productrice prénommée Conceptos, la même qui apparaît peu de temps après La fea más bella, Letty. La femme qui est chargée de lui mener la vie dure n’est autre que Marcia Villarroel (Elizabeth Álvarez), la cadre de l’entreprise et fiancée de Fernando.

3. Yo soy Bea — Espagne

L’entreprise où se produisent toutes les aventures et les mésaventures de Beatriz Pinzón (Bea) dans Yo soy Bea est un magazine de mode, Boulevard 21. Ce magazine prestigieux sera rythmé par l’arrivée d’un nouveau directeur, Álvaro Aguilar (Alejandro Tous), un séducteur qui cherche à séduire Bea par intérêt et qui finit par tomber amoureux. La rivale de Bea porte le nom de Cayetana de la Vega (Mónica Estarreado), et elle rendra la vie impossible à la nouvelle secrétaire d’Álvaro.

4. Ugly Betty — États-Unis

Dans Ugly Betty, Daniel (Eric Mabius) est le fils du propriétaire du magazine Mode, spécialisé dans la mode et les tendances. Soudainement, il va prendre le poste de rédacteur en chef. À ce moment-là, Betty entre en scène, une jeune femme brillante qui va lui faire chavirer le cœur après de nombreuses péripéties. L’une des conquêtes de l’homme d’affaires est Sofía (Salma Hayek), une femme qui souhaite le duper par pur intérêt professionnel.

5. Bela, a feia — Brésil

Le séducteur de la version brésilienne s’appelle Ávila (Bruno Ferrari) et il est fou amoureux de l’une des actionnaires de la société, Cintia Alcântara (Carla Regina), qui rêve de se marier avec lui. Mais Bela, une jeune femme discriminée par son physique, va réussir à conquérir le cœur de son patron.

6. BrzydUla — Pologne

L’héroïne de cette version se prénomme Ula et intègre une prestigieuse marque de vêtements, Febo & Dobrzański. Son patron est Marek Dobrzański (Filip Bobek) et, dans le but de sauver l’économie de l’entreprise, il débute une idylle avec Ula, bien que sa petite amie, Paulina Febo (Maja Hirsch), soit la copropriétaire de la société.

7. Verliebt in Berlin — Allemagne

Kerima Moda est le siège et la scène principale de cette histoire. Une célèbre enseigne de mode dirigée par le séduisant David (Mathis Künzler). D’autre part, Mariella (Bianca Hein) est la petite amie de l’homme d’affaires et rêve d’épouser son grand amour depuis l’enfance. Mais les plans vont être bouleversés lors de l’arrivée de Lisa (l’héroïne principale) et de Lars (un architecte dont Mariella va tomber sous le charme).

8. Ne Rodis Krasivoy — Russie

L’héroïne de cette histoire se prénomme Katya et décroche un emploi dans la maison de couture Zimaletto, où elle fait la connaissance de son chef et du futur amour de sa vie, Andrei (Grigoriy Antipenko). Katya devra supporter la petite amie de son nouveau chef, Kira (Olga Lomonosova).

9. Jassi Jaissi Koi Nahin — Inde

Jassi est une jeune femme à la recherche d’un emploi pour aider sa famille. Elle décroche un contrat d’assistante dans l’empire de la mode Gulmohar. Entre ces murs, elle fera la connaissance de Armaan Suri (Apurva Agnihotri), ainsi que de sa petite amie Mallika (Rakshanda Khan), donnant un scénario rempli de rebondissements.

10. Maria, i Ashimi — Grèce

Dans la version grecque, Maria décroche un emploi dans la société EcoModa, pour lequel elle est surqualifiée. Elle sera l’assistante de l’homme d’affaires Alexis Mantas (Anthimos Ananiadis) et tombera amoureuse de lui, alors qu’il est en couple avec l’ambitieuse Markella (Filitsa Kalogerakou).

11. Lotte — Pays-Bas

Le scénario se déroule aux Pays-Bas, dans la société Emoda, et l’héroïne principale porte le nom de Lotte Pronk. Son chef et amoureux Vico (Lars Oostveen) partage une idylle avec Marcella (Janna Fassaert), une prestigieuse femme d’affaires à l’origine de nombreuses discordes.

12. Betty en NY — États-Unis

V&M Fashion est l’entreprise dans laquelle Betty fait ses débuts. Une prestigieuse société de mode où elle fait la rencontre de l’homme d’affaires Armando Mendoza (Erick Elías) et de sa petite amie Marcela Valencia (Sabrina Seara).

13. Sensiz Olmuyor — Turquie

Dans la version turque de la célèbre télénovela, le personnage principal masculin n’est autre que Arda (Emre Altuğ), un don juan infidèle qui partage la vie de Şebnem (Ebru Gürsoy).

Parmi tous les personnages masculins des différentes versions, quel est ton préféré ? Et quelle antagoniste féminine te paraît la mieux adaptée pour incarner le rôle ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Partager cet article