Sympa
Sympa

14 Fois où des réalisateurs de films sont allés à l’encontre des règles et ont créé un chef-d’œuvre

Chacun a ses propres références pour trouver un bon film à regarder. Certains lisent l’avis des critiques, d’autres celui des téléspectateurs. Le site populaire IMDb a fait une liste des films légendaires qui ont déjà conquis l’amour de millions de personnes et contribué au développement de l’industrie cinématographique.

Notre équipe de Sympa t’invite à découvrir un bref aperçu de films emblématiques que tout le monde devrait voir, et sans lesquels le cinéma mondial serait impensable.

Les Temps modernes (Modern Times), 1936

Dans ce film, Charlot le vagabond, personnage emblématique créé par Charlie Chaplin, se bat pour survivre dans la ville moderne.

Chaplin a commencé à préparer le film en 1934, en tant que son premier film parlant. Après avoir élaboré le script et expérimenté des scènes de dialogues, il a décidé de revenir à un format silencieux avec des effets sonores synchronisés et de rares dialogues. Chaplin était persuadé qu’en parlant à l’écran, Charlot le vagabond perdrait de son attrait. Finalement, le public a bien entendu la voix de Charlie, mais seulement dans une chanson.

Note IMDb — 8,5

  • Même si le film a presque 80 ans, il me fait rire, pleurer et penser que l’automatisation de chaque petite chose dans nos vies ne s’arrête pas. Il est certainement aussi pertinent qu’il l’était à l’époque. © gogoschka-1 / imdb.com

Fenêtre sur cour (Rear Window), 1954

Le film à suspense d’Alfred Hitchcock raconte l’histoire du photographe L. B. Jefferies, qui se retrouve dans son appartement cloué dans un fauteuil roulant après s’être cassé la jambe. Par ennui, observant la vie de ses voisins d’arrière-cour, Jeffries conclut qu’un crime a été commis dans l’un des appartements.

Le film a été entièrement tourné sur un seul site. La planification et la construction ont pris des mois. La maison ainsi créée se composait de 31 appartements, dont huit étaient entièrement meublés. La hauteur du bâtiment était d’environ cinq à six étages.

Note IMDb — 8,5

  • Ce film est un excellent exemple de la combinaison d’un jeu d’acteur superbe, d’un scénario et d’une réalisation excellents, sans utiliser de langage vulgaire ni de violence gratuite. Il est considéré comme un classique et c’est à juste titre. © Aidan McGuinness / imdb.com

Douze Hommes en colère (12 Angry Men), 1957

Un jury de 12 personnes tente de délibérer un jugement pour un accusé de 18 ans. Le film explore la voie du consensus et les difficultés qui l’accompagnent. Les douze personnages ont des personnalités et des tempéraments différents, ce qui ne fait qu’accentuer le conflit.

En 2007, Douze hommes en colère a été inscrit au National Film Registry en tant que film important sur le plan culturel, historique ou esthétique. Le film est considéré comme un classique du cinéma, très apprécié par les critiques et le public du monde entier.

Note IMDb — 9

  • À mon avis, Douze hommes en colère est un film majeur. Il démontre parfaitement qu’il en faut peu pour créer un grand chef-d’œuvre. L’intrigue simple, une pièce décorée et le talent de 12 acteurs suffisent à conquérir le genre dramatique et à en faire un classique. © ElJimbooo / imdb.com

Les Dents de la mer (Jaws), 1975

Le film de Steven Spielberg est considéré comme le premier blockbuster d’été. En fait, l’été était considéré comme une mauvaise période pour la sortie de nouveaux films. C’était le cas jusqu’en 1975, date à laquelle Universal sort Les Dents de la mer.

Les spectateurs faisaient la queue et le film est devenu le premier à dépasser les 100 millions de dollars au box-office. Les Dents de la mer a façonné le nouveau modèle économique d’Hollywood, puisque tous les blockbusters américains sortent désormais en été et s’accompagnent d’un lourd investissement en publicité.

Note IMDb — 8

  • Je n’oublierai jamais la première fois que j’ai vu ce film. J’ai été littéralement collé à mon siège. Je le regardais en retenant mon souffle. Après cela, je suis tombé amoureux du cinéma.
    C’est probablement le premier film qui m’a fait tout oublier. J’étais là, dans le bateau, dans la cabine lugubre, avec ces gens — tout semblait tellement réel (et malheureusement, j’en suis venu à percevoir la mer différemment). © gogoschka-1 / imdb.com

Rocky, 1976

Rocky est un film de drame sportif dans lequel Sylvester Stallone, dans le rôle du boxeur Rocky Balboa, devient une source d’inspiration pour les spectateurs du monde entier.

Stallone a écrit le scénario en trois jours et demi. Il a été inspiré par le combat entre Muhammad Ali et Chuck Wepner. Les producteurs Irvin Winkler et Robert Chartoff ont été intéressés par le scénario et ont offert à Stallone 350 000 $ pour les droits. Malgré le fait qu’à cette époque le budget de Stallone n’était que de 106 $ et qu’il n’avait même pas de quoi nourrir son chien, il n’a accepté un accord qu’à la condition qu’il puisse jouer dans le film. Le marché a été conclu.

Avec un budget de 1,1 million $, Rocky a généré 225 millions $ de recettes dans le monde entier et a été inscrit au National Film Registry en 2006 en raison de son importance culturelle, historique et esthétique.

Note IMDb — 8,1

  • Il est difficile d’expliquer ce que ce film représente pour moi. C’est impossible de trouver les bons mots. Je me souviens que lorsque j’étais enfant, je n’aimais pas le premier Rocky, j’étais fan de la troisième et de la quatrième partie. Quand j’avais 11 ans, j’ai regardé la cinquième partie au cinéma. Je n’avais jamais rien vu de pareil auparavant. Les gens criaient et applaudissaient. C’est là que j’ai compris le message de Stallone. ©JFHunt / imdb.com

Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (Star Wars. Episode IV: A New Hope), 1977

Une galaxie lointaine est sous le contrôle de l’Empereur et de son associé, le méchant Dark Vador. La résistance échoue, mais ses membres gagnent un sauveur : le Jedi Luke Skywalker.

Pour créer des batailles spatiales spectaculaires, George Lucas a utilisé la technologie pour créer une image à 360°. C’était une révolution dans les effets visuels. Et grâce à l’amour de George Lucas pour les courses automobiles et la vitesse, des vaisseaux rapides et des avions de chasse apparaissent dans le film. Ils pouvaient zigzaguer et pirouetter. Cette vision s’éloignait de la science-fiction classique, dans laquelle les vaisseaux étaient grands et lents. Star Wars a montré que l’on peut enfreindre les règles tout en rendant l’histoire crédible et passionnante.

Note IMDb — 8,6

  • Je me souviens de la première dans les cinémas. J’étais assez grand pour me souvenir de chaque scène, chaque personnage, chaque nuance du film. Je me souviendrai de tout ce qui s’est passé à ce moment-là pour toujours, comme si je ne reverrai jamais ce chef-d’œuvre adoré. ©FiendishDramaturgy / imdb.com

Alien, le huitième passager (Alien), 1979

Il s’agit d’un film de science-fiction d’horreur sur la rencontre entre l’équipage d’un vaisseau spatial et un Alien, un extraterrestre agressif qui a grimpé sur le vaisseau.

Le film était le premier d’une série de blockbusters de science-fiction. Alien reste une référence pour de nombreux réalisateurs car il a introduit Ellen Ripley, la première héroïne d’action véritablement iconique.

Note IMDb — 8,4

  • Alien reste l’un des films les plus originaux et les plus effrayants de tous les temps. L’histoire fantastique, authentique et effrayante est intemporelle. Les effets spéciaux étaient incroyables pour l’époque et il n’est pas étonnant que la franchise soit encore populaire, bien que malheureusement loin de la qualité du premier film. © Sleepin_Dragon / imdb.com

SOS Fantômes (Ghostbusters), 1984

Des scientifiques parapsychologues, qui ont manqué une bourse de recherche, commencent leur travail : ils libèrent Manhattan des fantômes.

SOS Fantômes est à la fois une comédie d’épouvante et un film de science-fiction. L’action est très dynamique et accompagnée d’effets spéciaux de grande qualité. Cela a attiré le public et a permis au film de connaître un succès mondial.

Note IMDb — 7,8

  • Il n’y a pas beaucoup de si bons films comme SOS Fantômes. Il jongle habilement entre deux genres : l’horreur et la comédie. L’alchimie entre les trois personnages principaux est indéniable, mais lorsqu’un personnage secondaire captivant (comme Rick Moranis dans le rôle de Louis Tully) apparaît, c’est encore plus intéressant à regarder. L’histoire est originale, les effets sont impressionnants et les blagues sont drôles — en bref, SOS Fantômes est un classique intemporel.
    © cricketbat / imdb.com

Pulp Fiction, 1994

Pulp Fiction est un film qui réunit le genre comédie, policier et néo-noir. Il raconte plusieurs histoires sur la criminalité à Los Angeles. L’intrigue est non linéaire, avec beaucoup d’humour et de violence, ainsi que des dialogues aux sujets personnels et philosophiques.

Lors de la 67e cérémonie des Oscars, le film a été nommé pour sept prix et a remporté le prix du meilleur scénario original. Il a contribué aux carrières de John Travolta, Samuel L. Jackson et Uma Thurman. Sa structure originale, son style, ses nombreuses références ont amené les critiques à conclure que Pulp Fiction marquait le début du cinéma postmoderne.

Note IMDb — 8,9

  • Avant, je pensais que ce film était tout simplement vanté. J’avoue, je me suis trompé, il est extraordinaire sur tous les plans. © hockeydog-75085 / imdb.com

Les Évadés (The Shawshank Redemption), 1994

Le drame Les Évadés raconte l’histoire d’Andy Dufresne, injustement condamné à la prison à vie et emprisonné pendant près de 20 ans.

Malgré des critiques positives, le film a échoué au box-office lors de son premier week-end, ne rentrant pas dans ses frais de production : 25 millions de dollars ont été dépensés et seulement 16 millions ont été récoltés. Aujourd’hui, Les Évadés est le premier film sur IMDb avec plus de 2 millions de votes. Le film figure dans toutes sortes de listes des meilleurs films du monde entier.

Note IMDb — 9,3

  • Je n’ai pas vu de film plus incroyable que Les Évadés . Il s’agit d’amitié, d’adversité, d’espoir et de rêves. Ce qui est formidable dans ce film, c’est qu’il touche, il donne de l’espoir. © speedreid / imdb.com

La vie est belle (La vita è bella), 1997

L’intrigue est centrée sur Guido, un homme charmant qui tombe amoureux de l’institutrice Dora. Leur relation heureuse est au centre de la première partie du film. Ce qui suit est une réalité brutale dans laquelle Guido doit faire preuve d’imagination et de force d’âme pour sauver ceux qu’il aime.

Le film a remporté un large succès international dès sa sortie. Roberto Benigni a reçu trois nominations aux Oscars : pour le meilleur acteur, le meilleur réalisateur et le meilleur scénario original. Avant Benigni, seules trois personnes avaient reçu cet honneur : Orson Welles (Citizen Kane), Woody Allen (Annie Hall) et Warren Beatty (Le ciel peut attendre et Reds).

Note IMDb — 8,6

  • La vie est belle réussit à associer divers genres du cinéma, tels que la comédie, la fiction et le drame. Bien sûr, le film est plein d’humour, mais il arrive à transmettre explicitement l’énorme tragédie de perte de vies humaines, et certaines scènes peuvent être comparées en intensité à la Liste de Schindler. © Anonymous_Maxine / imdb.com

Inception, 2010

C’est le thriller de science-fiction de Christopher Nolan. Un voleur professionnel, interprété par Leonardo DiCaprio, s’empare des informations en pénétrant le subconscient de ses victimes. Afin d’effacer son passé criminel, il doit injecter une idée dans l’esprit d’une personne à travers son rêve.

Malgré le surréalisme du film, la plupart des effets visuels, tels que le couloir tournant, l’avalanche de montagne et l’apesanteur, ont été créés sans l’aide d’infographie. Inception ne compte qu’environ 500 plans contenant des effets visuels, alors que d’autres films de ce type peuvent en contenir jusqu’à 2 000.

Note IMDb — 8,8

  • Pour se faire une véritable première impression, il faut profiter pleinement de la première fois que l’on regarde un film, alors choisissez bien le moment selon votre état d’esprit. C’est un film à propos de films, de rêves et de réalité, et il traite la façon de vivre quand on quitte le cinéma. C’est divertissant, violent, mystérieux et inquiétant. C’est beau et fascinant. Il compte l’un de mes personnages préférés à l’écran. © srcooper-756-646671 / imdb.com

Avengers (The Avengers), 2012

Il s’agit d’un film de super-héros basé sur les bandes dessinées de l’édition Marvel Comics.

Le film est sorti aux États-Unis le quatre mai 2012 et, au cours de ses trois premiers jours, il a rapporté 207,4 millions de dollars, établissant un record pour le week-end d’ouverture. Le film a rapporté plus de 1,5 milliard de dollars et est désormais le huitième film le plus rentable de l’histoire.

Note IMDb — 8

  • C’est vraiment un bon film sur quatre plus grands super-héros, à la hauteur du succès médiatique qui l’entoure. Joss Whedon a réalisé l’un des films les plus dynamiques de Marvel, plein d’humour, de frissons et de personnages magnifiques qui créent une action spectaculaire basée sur des effets visuels. © CalRhys / imdb.com

Whiplash, 2014

Un drame psychologique musical qui révèle le conflit entre un jeune batteur ambitieux et un chef d’orchestre de jazz perfectionniste et agressif.

Le film a été tourné en 19 jours et a rapporté 49 millions de dollars pour un budget de production de 3,3 millions de dollars. Le film a été salué par la critique et a remporté les prix du meilleur montage, du meilleur son et du meilleur acteur dans un second rôle lors de la 87e cérémonie des Oscars. Le film a également été nominé pour le prix du meilleur scénario adapté et du meilleur film.

Note IMDb — 8,5

  • Il y a beaucoup de bonnes choses à dire sur ce film. Pour commencer, je dirai que certains peuvent le trouver lent alors que pour d’autres il est étrange. Je l’aime bien, ce film a pris sa place dans le genre du cinéma musical. Il y règne une ambiance extraordinaire. © WalterSoprano / imdb.com

Alors, est-ce que tu as trouvé un de tes films préférés dans cette liste ? Quelle production tu y aurais ajouté ?

Photo de couverture Jaws / Zanuck / Brown Company
Partager cet article