Sympa
Sympa

7 Idées reçues sur l’Égypte ancienne qui nous ont été imposées par le cinéma

Le cinéma est l’un des moteurs les plus puissants de la culture pop, et tout ce que les films nous présentent sous forme d’images et d’idées s’ancre fermement dans nos esprits. Un grand nombre de mythes, y compris historiques, sont nés dans des œuvres cinématographiques, par exemple, le fait que le pouce vers le bas signifiait la condamnation à mort d’un gladiateur ayant perdu un combat, que les Vikings portaient des casques à cornes, et que Marie-Antoinette a dit : “Qu’ils mangent de la brioche !”

Chez Sympa, nous avons écrit plus d’une fois sur des mythes auxquels le cinéma nous a fait croire. Aujourd’hui, nous avons décidé de démystifier certains faits concernant l’Égypte ancienne.

La reine Cléopâtre

La reine Cléopâtre est considérée comme la femme égyptienne la plus célèbre au monde et elle est notamment réputée pour sa beauté. Toutefois, elle ne pouvait vraisemblablement pas se vanter d’une apparence parfaite, car les représentations de la reine étaient souvent réalisées de son vivant, donc idéalisées. Les historiens pensent qu’elle n’était pas aussi belle qu’on veut nous le faire croire : elle était vraisemblablement un peu forte, avec des lèvres fines et un nez assez imposant. La puissante reine a donc plutôt probablement fasciné ses contemporains par son charisme, son esprit vif et son art oratoire.

Les pièges et les trésors des pyramides

Les cinéastes adorent bourrer les tombes et les catacombes d’un grand nombre de pièges ingénieux. Si le héros réussi à s’en sortir, alors au bout du chemin, dans le " hall principal “, un tas de trésors étincelants l’attend. Sinon, pourquoi aller s’engouffrer dans ces labyrinthes terrifiants ?

Les bâtisseurs de pyramides avaient en effet cherché à sécuriser les tombes, mais leur imagination était loin d’être aussi riche que celle des cinéastes. Par exemple, à côté d’une vraie chambre funéraire, ils en construisaient une autre avec des traces de pillage, afin de mettre les voleurs sur une fausse piste. Ils creusaient également des puits très profonds, d’où il était impossible de sortir seul. Selon le professeur Lehner, le système du ” piège primitif " découvert dans la Grande Pyramide de Gizeh était déjà très sophistiqué pour l’époque : un mécanisme bloquait l’entrée de la chambre du pharaon avec des blocs de granit géants, ce qui rendait difficile l’accès des pilleurs.

Quant au trésor, on ne peut qu’en rêver : seules quelques-unes des tombes excavées par les archéologues contenaient des bijoux. Pour la plupart, tout ce qui s’y trouvait avait une valeur historique et culturelle, et non matérielle.

Le nez du Sphinx est absent à cause de Napoléon

Le Sphinx est connu au même titre que les pyramides de Gizeh, mais beaucoup d’historiens s’interrogent encore : comment se fait-il qu’une statue aussi ancienne n’ait pas de nez ? La plupart préfèrent croire que c’est la faute de l’armée napoléonienne, qui, pendant des manœuvres, apprenait à tirer en visant précisément cette partie du Sphinx. Cependant, on trouve des représentations de la statue sans nez qui datent de 1755. Né en 1769, Napoléon n’a visiblement rien à voir avec cette histoire. La vraie raison du nez inexistant reste à ce jour un mystère.

Les pyramides ont été érigées par des esclaves

Aujourd’hui encore, malheureusement, il existe une opinion selon laquelle les pharaons ont fait bâtir les pyramides afin de glorifier leur pouvoir et, de rester, après leur décès, à jamais dans l’histoire. On pense à tort qu’un grand nombre d’esclaves égyptiens ont été engagés dans la construction. Il apparaît clairement que ce n’est pas le cas, car les archéologues ont découvert des sépultures de gens ordinaires près des pyramides, qui avaient été enterrés avec des honneurs particuliers. On pense qu’il s’agissait d’ouvriers de diverses professions, bien payés d’ailleurs, pour réaliser ce travail grandiose.

Les hiéroglyphes

D’après les films, nous savons que les Égyptiens utilisaient exclusivement des hiéroglyphes, et que ce genre d’écriture est unique. Ceci n’est qu’en partie vrai, car cette forme d’écriture n’était principalement utilisée que pour les inscriptions monumentales et les transcriptions de textes sacrés. Dans la vie de tous les jours, on employait une forme plus simple : l’écriture hiératique. Pour un profane, elle ressemble plus à la calligraphie arabe qu’aux hiéroglyphes égyptiens tels qu’on les imagine.

La malédiction des pharaons

Le mythe de la " malédiction des pharaons " est probablement né après la découverte du tombeau de Toutankhamon. Selon la légende, certains des archéologues qui avaient participé à cette exploration ont trouvé la mort peu de temps après. La société s’est mise à croire à l’existence d’une malédiction, bien que tous les participants à la fouille soient morts pour des raisons facilement explicables et sans aucun mysticisme. Mais les réalisateurs ont adopté cette légende et ils s’en servent souvent dans les films au sujet des pyramides et de mystérieux tombeaux .

À quoi ressemblaient les pharaons et les prêtres d’Égypte

Au temps des pharaons, la vie n’était pas un conte de fées, même pour les rois. Elle était pleine de sable, de poux, de parasites et de nombreuses autres choses désagréables que l’on ne voit pas dans les films. C’est probablement la raison pour laquelle tant d’erreurs sont commises par les cinéastes lors de la mise en scène du quotidien de l’Égypte ancienne.

Par exemple, pour être beau et montrer leur statut, les Égyptiens portaient des perruques, qui n’étaient pas à la portée de tout le monde. De plus, de nombreux hommes et femmes se maquillaient les yeux, car les produits cosmétiques de l’époque avaient un effet désinfectant.

Les fresques de l’époque avec des représentations de pharaons et d’autres dignitaires nous montrent des personnes élancées, belles et majestueuses. Le cinéma nourrit le mythe que les Égyptiens étaient tous comme ça. Cependant, étant donné leur régime alimentaire (pain, miel et boissons contenant de la levure) et leur mode de vie, les prêtres et les anciens rois d’Égypte avaient probablement une apparence moins parfaite que celle que l’on nous montre dans les films. Certains d’entre eux étaient très probablement obèses, avaient les dents et la peau en mauvais état et souffraient de diabète.

Alors, lequel de ces faits t’a le plus surpris ? Et toi, connais-tu d’autres mythes sur l’Égypte ancienne qui sont relayés par le cinéma ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture The Mummy / Universal Pictures
Partager cet article