Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Pour en finir avec la pollution, certains pays ont mis en place des actions qui devraient être adoptées dans le reste du monde

--1-
299

Ces dernières décennies, la consommation de plastique a augmenté de manière drastique, et en 2050, il semblerait qu’il y en aura plus que de poissons dans les océans. Toutefois, dans certains pays du monde, des actions intelligentes sont mises en place pour éviter cette catastrophe...

Chez Sympa, nous souhaitons partager avec toi les décisions qui ont été prises dans différents pays pour essayer de sauver notre planète !

Philippines

Dans ce pays d’Asie, les personnes échangent le plastique avec des kilos de riz. Cette initiative menée près de Manille, capitale des Philippines, propose 1 kg de riz pour 2 kg de plastique. Grâce à ce projet, la ville reste propre et les habitants peuvent aider les personnes en situation précaire.

Italie

Une librairie italienne, en plus d’inciter la lecture chez les enfants, est soucieuse du bien-être de la planète. Les élèves de l’école primaire de San Rufo peuvent échanger des canettes et des emballages en plastique contre un livre. Ce commerce accepte également les dons de tierces personnes pour pouvoir continuer ce projet. L’objectif de Ex Libris Cafè est d’étendre cette pratique dans tout le pays et le monde entier.

Indonésie

Ce pays est l’un des premiers à s’être préoccupé de la pollution maritime à cause du plastique, il a décidé de mettre en place des moyens de recyclage qui étaient indispensables. Dans la ville de Surabaya, l’échange de bouteilles, verres et autres articles en plastique a été mis en place, permettant une heure de trajet en bus, pour que les habitants changent leur vision des déchets.

Royaume-Uni

Dans certains supermarchés du Royaume-Uni, les clients reçoivent de l’argent en échange des bouteilles qu’ils déposent dans des machines, dans le but de limiter les détritus. Chaque bouteille rapporte 0,10 £ (0,12 €), ce qui attire les consommateurs à se tourner vers leur enseigne, tout en sensibilisant les habitants à la cause environnementale et à l’importance du recyclage.

Inde

Ce pays doit faire face à deux problématiques : la quantité de déchets plastiques produite chaque jour et la faim. Par conséquent, le Plastic Donation Center a lancé le premier “Garbage Cafe” de ce pays, où le plastique est échangé contre de la nourriture, pour qu’il puisse être recyclé.

Mexique

Dans la grande ville de Mexico, chaque jour, 12 000 tonnes de déchets sont générées. Pour pallier ce fléau, son gouvernement a mis en place un marché basé sur le troc où les monnaies d’échange sont l’aluminium et le plastique, et possèdent chacune une valeur afin d’être échangées contre des légumes provenant de producteurs locaux.

Équateur

La ville de Guayaquil fabrique une grande quantité de détritus, dont 14% de matériel recyclable. Pour aider à prendre soin de l’environnement, son système de transport en commun encourage les citoyens en offrant un ticket de transport en échange de 15 bouteilles en plastique. Grâce au succès de cette initiative, il est question d’augmenter le nombre de ces dépôts et de permettre directement l’échange du plastique contre des tickets.

Taïwan

Autrefois, Taïwan était surnommée “l’île aux déchets”, mais ces dernières années, elle a réduit ses détritus plastiques de 30% en augmentant son taux de recyclage, en commençant par le tri des différents résidus. Pour y parvenir, un système d’échange a été mis au point dans les transports en commun, par le biais de l’entreprise chinoise Incom Tomra, qui développe ce type de machines.

Norvège

La Norvège est l’un des pays les plus engagés du monde dans le recyclage. Un bateau de croisière propose d’échanger des bouteilles en plastique contre une eau biodégradable élaborée à partir de plantes, provenant d’une marque créée par Jaden Smith. L’objectif est de favoriser la consommation d’emballages recyclés qui ne sont pas nocifs pour l’environnement et d’éliminer complètement les objets en plastique.

Haïti

Le recyclage n’est pas seulement présent dans les pays les plus développés. En Haïti, il permet de soutenir les personnes dans le besoin, en leur donnant la possibilité de troquer les bouteilles en plastique contre des fonds. L’idée est née grâce à Plastic Bank, une organisation qui invite les communautés les plus pauvres à collecter du plastique pour les vendre à des usines spécialisées dans le recyclage pour récupérer de l’argent qui est transféré sur un compte bancaire.

Laquelle de ces actions mettrais-tu en place dans ton pays ? Penses-tu qu’il existe un autre moyen d’éloigner le plastique des océans ? N’hésite pas à partager ton avis et tes réflexions dans les commentaires !

Photo de couverture defotoberg / Depositphotos
--1-
299