Sympa

Une île grecque devient la première île anti-tabac au monde et cela pourrait nous donner de l’espoir

5--5
557

Plus de 60 millions de mégots de cigarettes ont été collectés dans la mer au cours de la dernière décennie. Selon l’Ocean Conservancy (organisation pour la conservation des océans), les mégots de cigarettes sont la principale source de déchets océaniques. “Le papillon de la mer Égée du sud”, comme a été surnommée l’île grecque du nom d’Astypalée, s’est fixé l’objectif de devenir la première île au monde à interdire de fumer.

Chez Sympa, nous soutenons les projets qui aident les bonnes causes environnementales, si bien que nous aimerions te parler d’Astypalée et de sa lutte anti-tabac.

Beaucoup de plages grecques sont pleines de déchets, dont des mégots de cigarettes. Chaque année, une équipe de volontaires d’une organisation à but non-lucratif en Grèce nettoie les plages dans tout le pays.

Le maire de l’île a parlé du projet “Astypalée sans cigarettes”. Il a dit que “c’est un choix conscient de la part des résidents et des visiteurs, et non pas le résultat de mesures politiques”. Il a même créé un hashtag pour promouvoir ce concept : #ASTYPALEASMOKEFREE

Les insulaires comme les autorités locales encouragent les visiteurs à cesser de fumer, à se tourner vers des passe-temps plus sains comme le cyclisme, et les convertissent en partie à leur culture libre de cigarette. Un fait étrange mais intéressant quant à ce projet est que la campagne de cette petite île est sponsorisée par la plus grande entreprise de tabac grecque, appelée Papastratos.

Avec l’objectif d’atteindre un futur sans fumée, Astypalée se concentre sur la promotion du bien-être et d’une qualité de vie saine pour ses habitants et les gens qui visitent cette jolie petite île, et sur la sensibilisation à la pollution des plages provoquée en grande partie par les mégots de cigarettes.

Néanmoins, il est évident que la barre a été placée très haut car la Grèce fait partie des pays les plus grands consommateurs de tabac en Europe. On la considère également comme le vilain petit canard du continent pour ne pas appliquer des règles restrictives quand il s’agit de fumer dans les espaces publics et privés.

Lors d’un entretien, il a été demandé au maire si les fumeurs étaient désormais les bienvenus à Astypalée. Sa réponse a été : “Bien sûr que oui ! Nous leur réservons un accueil tout particulier et nous espérons qu’ils resteront un certain temps sur une île anti-tabac, et peut-être qu’ils décideront de cesser de fumer et qu’ils mèneront une vie plus saine”.

Bonus : Voici deux bouteilles d’un litre et demi remplies de mégots de cigarettes récoltés sur la plage en seulement deux heures

Que penses-tu de ce projet prometteur ? Aimerais-tu visiter Astypalée ? Si tu connais d’autres endroits qui tentent d’éveiller les consciences environnementales, partage-les dans les commentaires ci-dessous. Les bonnes nouvelles devraient être partagées !

5--5
557