Sympa
Sympa

Voici pourquoi les nouveau-nés sourient en dormant

Qu’y a-t-il de plus attendrissant que de voir un bébé sourire ? C’est encore plus fort lorsqu’on parle du premier sourire du nouveau-né, aussi appelé sourire angélique. C’est souvent un moment très attendu par de nombreux parents, et qui compense en quelque sorte la fatigue et les heures d’insomnie des premiers jours de la vie parentale.

Ce moment magique se produit le plus fréquemment lorsque les bébés dorment. Mais pourquoi ? Le bébé rêve-t-il ? Se rappelle-t-il des moments passés dans le ventre de sa maman ? Chez Sympa, nous nous sommes posés ces questions, et nous avons voulu savoir ce que les bébés cachent réellement derrière ces sourires enjôleurs.

Les bébés sourient avant même de naître

Si tu as eu la chance de voir ton bébé sourire à l’échographie, ce n’était pas dû à ton imagination ou à une illusion d’optique. Dans une étude, on a examiné plus de 500 échographies 4D de femmes enceintes, et on a remarqué que 31 fœtus affichaient un sourire d’une durée moyenne de 3,21 secondes chacun. Il a ainsi été déterminé que les sourires spontanés se produisent déjà dans l’utérus.

Grâce aux progrès technologiques permettant d’observer les bébés avant leur naissance, on a également découvert que les fœtus bâillent dès la 18e semaine. À la 26e semaine, on peut les voir sourire, cligner des yeux, et même pleurer. Ces expressions faciales sont un réflexe de préparation à la naissance.

Les premiers sourires sont des réflexes involontaires

Les actions réalisées par le bébé dans l’utérus sont considérées comme des actions réflexes. C’est-à-dire qu’elles constituent une réponse immédiate à un stimulus qui, dans le cas des bébés, est généralement un sentiment interne de bien-être. Les bébés ne sont donc pas conscients qu’ils sourient, c’est juste un mouvement involontaire de leurs muscles, comme le fait de donner des coups de pieds ou de sucer leur pouce.

Le bon moment pour sourire

Un nouveau-né présente normalement deux phases de sommeil : le sommeil actif et le sommeil profond. La phase active ou REM (Rapid Eye Movement = “mouvements oculaires rapides”), est produite par une activité cérébrale intense. Cela se produit environ 60 à 90 minutes après l’endormissement. C’est à ce moment que nous sommes le plus susceptibles de voir le bébé sourire, grimacer ou étirer ses jambes, comme des réflexes involontaires.

Le sourire en tant que réponse

Le sourire et les pleurs sont les uniques moyens par lesquels les bébés peuvent communiquer dans leurs premiers instants, et des études confirment que les nouveau-nés sont déjà des êtres sociaux seulement quelques jours, voire quelques heures après leur naissance. Ainsi, leur sourire peut également être une réponse à une sensation positive (une caresse sur la joue ou le fait de se sentir propre) ou à des souvenirs agréables, comme ceux provoqués par certaines voix, odeurs et goûts.

Les nouveau-nés ne rêvent pas, mais ils ont de la mémoire

Bien que la vue d’un bébé endormi et souriant puisse nous faire penser qu’il rêve, cela est en fait peu probable, car un nouveau-né n’a pas encore d’expérience à se remémorer, ni aucune capacité d’imagination, car son cerveau est encore en pleine croissance.

Dormir pendant les premières semaines de la vie aide les bébés à développer leur cerveau, à traiter les nouvelles informations reçues, et à consolider leur mémoire. En fait, celle-ci commence à se former durant leur vie in utero, comme en témoignent les bébés qui, quelques heures après leur naissance, reconnaissent déjà la voix de leur mère ou de leur père.

Quelles que soient les raisons cachées derrière ces sourires, elles ne remplaceront jamais le sentiment que nous ressentons lorsque nous voyons notre bébé sourire pour la première fois. As-tu des photos de cet instant magique ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires et à envoyer cet article aux personnes de ton entourage !

Photo de couverture tiarescott / Flickr, CC BY 2.0
Partager cet article