10 Astuces D’experts Pour Combattre Une Crise de Goutte

Conseils
Il y a 7 mois

La goutte est l’une de ces choses dont tu entends parler de temps en temps, et pourtant, la majorité d’entre nous en savent peu à ce sujet. En fait, elle peut affecter n’importe qui, et ce problème extrêmement douloureux peut entraver tes activités quotidiennes.

Tout d’abord, qu’est-ce que la goutte ?

La goutte est en fait une inflammation de l’articulation à la cheville, au poignet, au coude, au genou ou (très souvent) au gros orteil. Elle est causée par de hauts niveaux d’acide urique dans le sang, une condition appelée hyperuricémie. La douleur intense qu’elle provoque peut durer pendant plusieurs jours, semaines et même mois ! Si elle n’est pas soignée, elle peut provoquer des déformations articulaires ou même un handicap physique.

#1 : Se débarrasser de l’excès de poids.

Le corps produit plus d’insuline quand les gens sont en surpoids ou qu’ils sont obèses. Si tu as de hauts niveaux d’insuline dans ton corps, cela ralentit l’élimination de l’acide urique qui provoque la goutte. Alors quand tu souffres d’un excès de poids, tu dois non seulement t’inquiéter d’une pression artérielle élevée, d’un cholestérol élevé et d’une maladie cardiaque, mais aussi de crises de gouttes.

L’endroit où se trouve l’excès de graisse est également important. Une étude de 2015 a découvert que les personnes qui ont de hauts niveaux de graisse viscérale ont plus de probabilités de développer la goutte. La graisse viscérale est différente étant donné qu’elle se trouve dans la cavité abdominale et qu’elle entoure les organes vitaux tels que le pancréas, les intestins et le foie. Ce type de graisses peut causer de sérieux problèmes de santé si tu ne t’en débarrasses pas. Essaie de perdre un peu de poids pour prévenir les crises de goutte et d’autres répercussions sérieuses sur la santé.

#2 : Vérifie ton historique familial.

Les gênes jouent également un rôle important ici. Si quelqu’un dans ta famille a eu la goutte, tu présentes alors un plus grand risque d’en souffrir. Malheureusement, tu ne peux rien faire concernant cette prédisposition génétique, à part minutieusement surveiller ta santé.

#3 : Cela apparaît différemment chez les hommes et les femmes

Selon le Dr. Allan Gelber, un rhumatologue au Centre Médical de l’Université Johns Hopkins, la goutte apparaît différemment chez les hommes et les femmes. C’est la cause principale d’arthrite inflammatoire chez les hommes ayant la trentaine et la quarantaine, bien que les hommes ayant la cinquantaine puissent également en souffrir. Quant aux femmes, la goutte est plus commune chez les femmes post-ménopausées et les jeunes femmes qui ont des problèmes de reins.

#4 : Certains médicaments peuvent provoquer la goutte.

Il a été découvert que les médicaments tels que les diurétiques (ou pilules d’eau), l’aspirine à faible dose, les immunosuppresseurs tels que la cyclosporine et le tacrolimus, ainsi que les médicaments contenant du salicylate peuvent provoquer des crises de goutte. Je sais que ce sont beaucoup de termes médicaux dont il faut se souvenir, alors demande simplement à ton médecin si un médicament qui t’a été prescrit est connu pour provoquer la goutte et s’il existe d’autres alternatives.

#5 : Certains problèmes de santé peuvent augmenter le risque de développer la goutte.

Ils incluent :

· Pression artérielle élevée

· Résistance à l’insuline

· Diabète

· Maladies rénales chroniques

· Cholestérol élevé

· Maladies cardiovasculaires

· Syndrome métabolique

Comme règle générale, consulte toujours ton médecin au préalable afin de savoir si tu cours un risque d’avoir la goutte au cas où tu souffres de l’un de ces problèmes médicaux.

#6 : Change ton alimentation.

La goutte est historiquement connue comme la " maladie des rois " ou la " maladie de l’homme riche " parce qu’elle est provoquée par des aliments que seules les personnes aisées pouvaient acheter dans le passé : les fruits de mer et la viande rouge. Ces aliments contiennent beaucoup de purines, qui sont des produits chimiques qui produisent de l’acide urique comme un sous-produit une fois qu’ils sont détruits par le corps. Réduire la consommation d’aliments et de boissons riches en purines fera une grande différence dans la prévention des crises de goutte. Ces produits interdits incluent :

· Alcool (et particulièrement la bière) et les boissons sucrées avec du fructose

· Abats (soit le foie, les reins, le cœur et la langue des animaux)

· Viande de gibier (soit les animaux que tu chasses, et pas ceux qui sont élevés dans une ferme)

· Certains poissons (tels que le hareng, les sardines, la truite, le thon, le maquereau et les anchois)

· D’autres types de fruits de mer et de crustacés (dont le crabe, le homard, les huîtres, les moules, les crevettes et les coquilles Saint-Jacques)

· Les champignons et les asperges

Tu peux quand même manger ces produits, mais fais extrêmement attention. Consomme-les avec une très légère modération. Quoiqu’il en soit, il est toujours préférable de les éviter complètement.

#7 : Mange plus d’aliments qui peuvent t’aider à faire face aux crises de goutte et à la douleur.

Changer ton alimentation ne veut pas seulement dire que tu dois retirer un tas de mauvais aliments de ton menu. Voici quelques produits que tu devrais manger plus souvent pour prévenir les crises de goutte.

· Cerises :

Grâce à leurs propriétés anti-oxydantes, les cerises peuvent réduire le niveau d’acide urique dans le sang. Les chercheurs à l’Université de Boston ont découvert que manger des cerises ou prendre de l’extrait de cerises réduisait le risque d’avoir une crise de goutte de 35%.

· Eau :

Et oui, boire suffisamment d’eau ne te maintient pas seulement hydraté. Le bon vieux H2O permet également d’évacuer l’acide urique de ton système, et donc de réduire son accumulation sur tes articulations et prévenir les crises de goutte.

· Gingembre :

Une étude a découvert que le gingembre, qui est très connu pour ses qualités anti-inflammatoires, aide remarquablement à combattre la goutte. Tu peux le manger, ou en faire une pâte et l’appliquer sur les zones affectées.

· Curcuma :

Un autre super aliment connu pour ses incroyables bienfaits sur la santé, dont la lutte contre les inflammations : le curcuma possède également des propriétés qui soulagent la douleur. Les chercheurs à l’Université School of des Sciences de la vie à Nanjing en Chine ont découvert que la curcumine, l’ingrédient actif dans le curcuma, peut réduire les niveaux d’acide urique dans le corps. En plus du curcuma, il existe d’autres herbes thérapeutiques qui peuvent réduire la douleur, dont le romarin, la cannelle et le ginseng indien.

· Graisses saines :

Oui, il existe vraiment des " graisses saines " et cela inclut les olives et l’huile d’olive, la noix de coco et l’huile de coco et les avocats. Elles sont importantes étant donné qu’elles aident à réguler les niveaux d’insuline. (Rappelle-toi, trop d’insuline veut dire trop d’acide urique !). L’huile de krill, un acide gras oméga-3 d’origine animale, est un anti-inflammatoire connu qui aide également à soulager la douleur de goutte.

· Aliments pauvres en purine:

Remplace tes aliments préférés riches en purines avec des alternatives pauvres en purine. Cela inclut le beurre de cacahuètes et les fruits secs, les œufs, les pommes de terre, le pain, le riz et les pâtes. Les produits laitiers allégés et écrémés tels que le lait, le fromage et le yaourt sont également acceptables.

#8 : Utilise des remèdes naturels.

Avant d’utiliser des médicaments, pourquoi ne pas essayer les remèdes naturels ?

· Repos et glace :

Quand tu as une crise, les docteurs recommandent de rester au lit et d’appliquer de la glace sur la zone affectée. Tu pourrais réduire la douleur en retirant les vêtements qui reposent sur l’articulation.

· Crème de Cayenne :

Aussi connue comme la crème de capsaïcine, cette pommade a des propriétés anti-inflammatoires et qui permettent de soulager la douleur. Assure-toi de te laver les mains avant et après avoir utilisé ce produit parce que la chaleur que la crème produit peut causer beaucoup d’irritation. Et évite à tout prix de toucher tes yeux et ta bouche quand tu l’appliques !

· Boswellia :

Parfois appelé l’encens indien, le boswellia est un extrait d’herbes qui peut être acheté sous forme de résines, de comprimés ou de crème. Il soigne l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, et l’osthéoarthrite. Le boswellia peut réduire la rigidité dans les articulations, promouvoir la mobilité, et améliorer la santé générale des articulations.

· Céleri :

Nous ne faisons pas référence à la plante, mais à l’extrait de graine qui peut réduire l’excès d’acide urique dans le corps. Sans mentionner que ses propriétés anti-inflammatoires peuvent soigner les infections urinaires, les douleurs articulaires, la goutte et les infections des reins et du foie !

#9 : Fais attention avec les exercices.

Cela ne veut pas dire que tu ne devrais pas du tout faire d’exercices ; au contraire, tu devrais ! Les experts aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies affirment que les adultes devraient être physiquement actifs au moins 2 heures et demi par semaine. Cependant, si tu as la goutte, il existe certaines précautions de sécurité que tu devrais garder à l’esprit quand tu fais des exercices :

· Ne fais pas d’exercices quand tu ressens cette douleur familière dans tes articulations. Si tu as une crise de goutte, ne force pas. Rappelle-toi, reste au lit et mets de la glace !

· Si après une heure d’exercices, tu ressens une sensation de brûlure dans les articulations, tu devrais changer ton programme d’entraînement actuel ou au moins ralentir un peu. Cela pourrait être la cause de tes crises.

· N’essaie jamais de programmer tes propres routines d’exercices, fais appel à un entraîneur personnel ou un physiothérapeute. Seul un professionnel peut t’aider à préparer un programme d’entraînement qui est adapté aux personnes souffrant de la goutte.

#10 : Quelques avertissements concernant l’usage de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (ou AINS, pour faire plus court) tels que l’aspirine ou l’ibuprofène pourrait fournir un soulagement immédiat pour les douleurs de goutte, mais ils ne sont pas du tout inoffensifs. Ce type de médicaments a été mis en relation avec de sérieux problèmes aux reins. D’autres effets secondaires potentiels de l’usage des AINS incluent des brûlures d’estomac, des ulcères d’estomac, des maux de tête et des étourdissements, des réactions allergiques, une pression artérielle élevée, et un gonflement des jambes. Consulte toujours ton docteur avant de prendre n’importe quel type de médicaments qui ne requiert pas d’ordonnance.

Si tu as des conseils pour faire face à une crise de goutte, s’il te plaît, partage-les dans les commentaires !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes