Combien de Temps la Tour de Pise Peut-Elle Encore Défier la Gravité

C’est curieux
Il y a 7 mois

Des centaines de milliers de touristes font semblant de la supporter pour prendre quelques photos sympas, mais peut-on vraiment sauver la tour de Pise de sa très lente chute ? Cette tour est un fameux exemple d’architecture médiévale et fait partie d’un complexe appelé “La Place des miracles” de Pise. Au XIIe siècle, lorsque la construction a commencé, il était assez inhabituel qu’un clocher se dresse ainsi à l’écart d’une cathédrale. Mais ce n’est bien sûr pas la caractéristique la plus singulière de la tour.

Personne n’avait prévu qu’elle pencherait d’un côté, mais bon... ce genre de choses arrivent. Elle s’est mise à pencher en direction du sud peu après le début de sa construction, en raison de la mollesse du sol sous ses fondations. Ce sol ne pouvait pas supporter le poids du lourd marbre blanc et a commencé à s’affaisser. Les bâtisseurs ont décidé d’être créatifs et d’ajouter chaque étage suivant à un certain angle, dans l’espoir de corriger l’inclinaison, mais cela n’a pas vraiment aidé...

Lorsque trois des huit étages ont été terminés, l’inclinaison s’est aggravée de façon si évidente qu’il a bien fallu interrompre la construction pour résoudre le problème. En raison d’un conflit majeur entre les cités de Pise et de Gênes, les travaux ont été interrompus pendant près d’un siècle. Ce laps de temps a suffi pour que le sol se raffermisse. Un nouvel architecte a finalement pris en charge le processus et, en 1372, la tour était prête, inclinée de tout juste 1,6 degré.

Une légende populaire raconte que Galileo Galilei, célèbre astronome et physicien italien, aurait lâché deux poids différents du haut de la tour, pour prouver que des objets plus légers ou plus lourds tombaient bien à la même vitesse. Si cette légende est vraie, il l’aurait fait lorsque la tour n’était inclinée que d’environ 3 degrés. Près de trois siècles plus tard, un architecte travaillant sur la tour a voulu montrer au monde les magnifiques ornements qui se trouvaient à sa base, dans l’espoir d’en augmenter la valeur. Malheureusement, il a fait pencher la construction comme jamais auparavant. Oups...

Malgré tout, le symbole principal de Pise a réussi à survivre à au moins quatre puissants tremblements de terre. Il s’est avéré que ce sol meuble a empêché la tour d’entrer en résonance avec les mouvements tectoniques lors de ces séismes. Au milieu du XXe siècle, alors que la tour penchait déjà de 5,5 degrés, les autorités italiennes ont décidé de convier quelques experts pour éviter qu’elle ne s’écroule complètement. Des idées sur la manière de préserver l’ancien monument sont parvenues du monde entier et un comité international spécial a ainsi été créé.

Ils ont eu l’idée d’extraire de la terre sous les fondations nord de la tour, afin de la remettre à l’endroit. L’équipe a effectué des simulations informatiques et a décidé de concrétiser son projet avant qu’il ne soit trop tard. Les ouvriers ont entouré le premier niveau de la tour de bandes d’acier pour protéger la pierre. Ils ont placé une quantité impressionnante de poids en plomb au côté nord de la tour et l’ont reliée à des câbles installés profondément sous terre.

Ils ont ensuite commencé à forer et à excaver le sol, pierre après pierre. Cette méthode a fonctionné et a permis de tirer la tour dans le sens inverse de son inclinaison. L’équipe a dû répéter le processus pendant plusieurs années à 41 endroits différents autour de la tour. Voila ce qu’on appelle de la persévérance...

C’est en mai 2008 qu’elle a fini de se redresser pour s’immobiliser finalement. Elle aura perdu 48 centimètres d’inclinaison au total, ce qui n’est pas mal du tout ! Les ingénieurs pensent qu’elle restera stable pendant encore au moins 200 ans. Et avec les technologies futures, il devrait être facile de la réparer à nouveau et de la faire tenir debout pendant 800 autres années. Ou, qui sait, peut-être que des robots trouveront le moyen de la préserver à jamais... Tu n’as donc aucune raison de t’inquiéter pour la tour de Pise, mais tu pourrais t’inquiéter de l’avenir d’autres tours penchées à travers le monde.

Le clocher de Suurhusen, en Allemagne, a détenu pendant des années le titre officiel de clocher le plus penché du monde, avec ses 5,19 degrés. Il a été construit en granit il y a plus de 625 ans sur un sol marécageux. Ses fondations étaient constituées de rondins de chênes. C’est en fait l’eau contenue dans le sol qui a contribué à sa préservation. Mais lorsqu’elle a été drainée au XIXe siècle, le bois s’est détérioré et la tour a commencé à pencher. Le clocher a dû être condamné afin d’être renforcé, et il fait de nouveau partie intégrante de l’église depuis qu’il est redevenu sûr.

Au cours de l’été 2022, une autre tour allemande a battu le record du clocher de Suurhusen. Une commission spéciale a mesuré l’inclinaison de la tour penchée de Gau-Weinheim, qui s’est avérée être de 5,42 degrés ! Il s’agit d’une tour fortifiée du Moyen Âge, dont la cloche sonne encore trois fois par jour. La tour d’horloge la plus célèbre du monde, Big Ben, à Londres, penche également d’un côté. D’ailleurs, Big Ben est en fait le nom de la cloche à l’intérieur de la tour, qui a été rebaptisée “Elizabeth Tower” en 2012.


Quoi qu’il en soit, la tour penche désormais d’un quart de degré vers le nord-ouest. Ça n’a pas l’air de grand chose, mais à terme, elle pourrait devenir instable. Les experts ne savent pas ce qui est à l’origine de cette inclinaison. Une théorie voudrait que l’argile londonienne sur laquelle repose Big Ben s’assèche peu à peu. Le conservateur de la grande horloge a indiqué qu’il pourrait s’écouler entre 4 000 et 10 000 ans avant que l’inclinaison ne devienne un problème sérieux. Ça va, on a le temps de voir venir...

Le Beffroi de Bruges, une autre construction célèbre, est un véritable survivant. La foudre l’a frappé à la fin du XVe siècle, réduisant sa flèche en cendres et détruisant ses cloches. La nouvelle flèche a également été dévorée par les flammes deux siècles et demi plus tard. Ce que l’on voit aujourd’hui est donc le résultat de plusieurs reconstructions. La tour compte aujourd’hui 47 cloches. Elles jouaient un rôle important dans la vie de la cité. Celles-ci servaient de tocsin en cas d’incendie, égrenaient les heures de travail et marquaient les événements importants. Si son inclinaison de 86 centimètres ne te dérange pas, tu peux toujours grimper sur la tour pour admirer la vue depuis le sommet.

Et si tu pensais que seules les constructions du Moyen Âge pouvaient s’incliner aussi spontanément, voici la Millennium Tower de San Francisco. Ce gratte-ciel est l’immeuble résidentiel le plus haut de la ville. Il offre des appartements de luxe... et penche de plus de 60 cm en direction du nord-ouest. Il n’est pas prévu que la tour cesse de pencher pour l’heure, et elle continue de s’affaisser à une vitesse de cinq centimètres par an.

Et si personne ne parvient à résoudre ce problème, elle pourrait atteindre une inclinaison maximale d’un mètre. Si elle s’enfonce davantage, les ascenseurs et la plomberie pourraient cesser de fonctionner. Tout cela résulte très probablement d’une erreur de construction. La solution proposée aujourd’hui consisterait à installer 18 tiges d’acier jusque dans la roche mère, profondément sous la tour, afin d’arrêter et probablement même d’inverser une partie de cette inclinaison.

Certains bâtiments sont délibérément inclinés. La tour de Capital Gate est l’un des joyaux de l’architecture d’Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis. Cette merveille présente une inclinaison de 18 degrés, ce qui lui a permis de remporter le titre du bâtiment le plus incliné jamais construit par l’homme. La tour compte 35 étages et symbolise la rencontre du désert et de la mer. La construction principale est censée figurer une spirale de sable, et l’auvent incurvé une vague qui s’y fracasse. En raison de la forme unique de la tour, chaque étage et même chaque pièce à l’intérieur ont une forme et une taille uniques.

La plus haute tour volontairement inclinée est la tour du stade olympique de Montréal, au Canada. Elle est deux fois moins haute que la Tour Eiffel avec ses 165 mètres et s’incline à 45 degrés. Elle semble peu sûre, mais elle supporte en fait la majeure partie du toit du bâtiment principal grâce à sa conception. La tour devait être inaugurée pour les Jeux olympiques de 1976, mais sa construction a pris plus de temps que prévu. Les trois derniers étages de la tour abritent un observatoire, qui offre une vue panoramique sur une distance de 80 km dans toutes les directions. Un funiculaire peut t’emmener tout en haut pour admirer le paysage, mais tu dois te préparer à un trajet de plus de 2 minutes. Ne t’inquiète pas, tu peux toujours t’appuyer sur moi...

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes