20+ Personnes qui ont quitté l’avion avec une valise pleine d’expériences

Gens
Il y a 5 mois

L’avion permet de se rendre rapidement d’un point A à un point B, mais aussi d’avoir une vue plongeante sur les villes. Cependant, il peut y avoir des inconvénients : par exemple, les passagers énervants, dont il est impossible de se cacher ou de s’échapper pendant un voyage aérien. Ils peuvent transformer n’importe quel vol en tragi-comédie ou en farce.

  • Nous étions dans un avion. Une petite fille assise derrière moi racontait à son papa que sa dent était tombée et qu’elle l’avait perdue, et son père essayait de la retrouver. C’est alors que l’homme assis à côté de moi a dit : “Hé, mademoiselle, j’ai entendu dire que si tu perds une dent dans un avion, la fée des dents te donnera 50 dollars”. Le père de la petite a alors répondu : “Hé, regarde chérie, la fée des dents vole dans l’avion juste à côté de nous !”. © monkeysolo69420 / Reddit
  • Une fois dans l’avion, j’ai pris un siège au milieu, au bout de la cabine. Après avoir regardé autour de moi, je me suis approché de l’hôtesse de l’air et je lui ai dit : “Il n’y a pas de siège central dans la rangée 21”. Bien sûr, elle a insisté sur le fait qu’il y en avait un mais je lui ai demandé d’aller voir par elle-même. Elle est revenue en essayant de ne pas éclater de rire. Le fait est que les sièges côté fenêtre et côté couloir étaient occupés par deux lutteurs sumo de très grande taille, et ils étaient si énormes que le siège entre eux était tout simplement perdu. J’ai fini par être déplacé en première classe. © Donald Loughlin / Quora
  • Je suis montée dans l’avion et j’étais terriblement nerveuse, terrifiée par le vol. Il y avait un homme assis à côté de moi, à qui j’ai même présenté mes excuses pour ma nervosité. Il m’a dit : “Je sais ce qu’il faut faire pour que tu te sentes mieux” et il m’a montré une vidéo dans laquelle il jouait de la guitare pour un troupeau de cerfs. J’ai été tellement choquée par ce que j’ai vu que j’ai même cessé d’avoir peur. © eisify / Reddit
  • Nous avons effectué un vol de nuit. Une fillette d’environ quatre ans a crié pendant une heure. Ses parents ont fait comme s’ils n’étaient pas là. Finalement, une femme n’en pouvait plus et a demandé : “Allez-vous faire quelque chose ? Nous devons voler encore trois heures !”, ce à quoi elle a reçu une réponse nonchalante : “Elle va crier et se calmer, nous allons attendre”. Après cette femme, j’ai également crié sur ses parents pour qu’ils agissent. Et vous savez, ça a aidé. © zlayamatreha / Pikabu
  • Aujourd’hui, je suis arrivée à l’aéroport deux heures avant mon vol. J’ai passé calmement le contrôle et je suis arrivée à la porte d’embarquement en une heure. J’étais debout à côté de la fenêtre, en train de regarder le terrain d’aviation avec l’air philosophique quand j’ai entendu parler du début de l’embarquement et, du coin de l’œil, j’ai vu que la file d’attente avait commencé à bouger. J’ai attendu un peu et quand la file est arrivé au bout, je me suis rendue compte que c’était la queue pour la porte suivante, et que mon vol était déjà fermé. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi stupide. © AlexFly2019 / Pikabu
  • À côté de moi dans l’avion était assis un type d’une vingtaine d’années avec un sac, comme en ont généralement les livreurs de pizzas. Il l’a ouvert, et il y avait vraiment cinq pizzas dedans. Je lui ai demandé : “Pourquoi en avez-vous besoin d’autant ?” et il m’a répondu : “C’est un long vol, je peux les vendre à cinq dollars la part.” Nous avons décollé, l’odeur de la nourriture flottait dans la cabine. Et les gens ont commencé à en acheter ! Lorsque nous sommes arrivés à destination, l’homme avait presque récupéré le coût du vol en vendant des pizzas. © Thomas Barnidge / Quora
  • Lorsque je suis partie à l’étranger pour la première fois, mes parents m’ont aidée à faire mes valises et, bien sûr, ma mère y a mis l’équivalent d’un mois de nourriture. Nous avons pesé la valise à la maison : deux kilos supplémentaires mais ce surpoids est acceptable. Cependant, à l’aéroport, la balance affichait 4 kg supplémentaires et on m’a dit qu’il fallait se débarrasser d’au moins 2 kg. Comme il était dommage de jeter la nourriture, j’ai décidé de tricher : j’ai sorti tous les vêtements que j’avais à l’intérieur et j’ai commencé à les mettre sur moi. J’ai fini par porter deux t-shirts, trois chemises, une veste en cuir et, en dessous, un pantalon de sport et un jean en même temps. Les gens autour de moi riaient, mais je m’en fichais. Finalement, on m’a laissé passer. © Krishnakumar Shetti / Quora
  • J’ai volé dans l’avion sur des sièges où je pouvais étendre mes jambes. Derrière moi, il y avait une mère et un garçon d’environ cinq ou six ans qui s’amusait à lancer son jouet au-dessus de ma tête et qui tombait à mes pieds. Les deux premières fois, j’ai ramassé le jouet et je l’ai donné à l’enfant. La troisième fois, j’ai gentiment demandé à la mère de calmer le garçon. Elle a levé les yeux au ciel et m’a dit : “Ce n’est qu’un enfant ! Il ne fait que jouer”. Je l’ai prévenue que je ne lui passerais plus son jouet. C’est alors que le jouet a volé au-dessus de ma tête pour la quatrième fois. J’ai mis mes écouteurs et j’ai fait comme si je n’avais rien remarqué. Quelques minutes plus tard, le garçon s’est mis à pleurer et à paniquer. Finalement, la maman a dû appeler une hôtesse de l’air pour récupérer le jouet. Mais son enfant a recommencé ! Cette fois, ils ont dû attendre l’hôtesse de l’air plus longtemps, le garçon hurlait. Finalement, la maman a rangé le jouet et a donné une tablette à son fils. Dans la file d’attente après le vol, cette femme étrange a commencé à me réprimander pour avoir gâché le vol pour elle et son enfant. Mais en fait, je n’ai pas été engagée comme baby-sitter ou animatrice. © Prior-Elderberry7303 / Reddit
  • J’étais dans un avion avec mon ex-petit ami. Le pilote a annoncé sur le haut-parleur que le gars assis à la place d’untel ou d’untel avait une urgence. À ce moment-là, mon ex s’agenouille devant moi, il tient une boîte avec une bague dedans, il dit probablement quelque chose de très romantique mais je ne peux rien entendre avec le bruit du moteur. Je vois bien qu’il demande quelque chose, mais je n’entends pas quoi. Puis il répète avec impatience : “Alors, tu vas dire oui ?”. J’ai répondu : “On verra bien.” Personne n’a rien entendu mais les gens ont commencé à applaudir. Il m’a mis la bague au doigt, des larmes de bonheur et tout. Et le lendemain, il m’a quittée. © Consistent-Pound572 / Reddit
  • J’ai volé à côté d’une femme avec un bébé. On nous a distribué des biscuits. Je ne les ai pas mangés tout de suite, je les ai gardés pour plus tard. La femme en a demandé un pour son fils, mais j’ai refusé. C’est alors qu’elle a crié : “Regardez-la ! Elle ne mange pas ses biscuits et n’en donne pas à un enfant qui a faim !”. J’ai dit tout aussi fort : “C’est toi qui as mangé les biscuits de ton fils. Tu n’en as pas eu assez ? Tu as besoin des miens ?” La mère a commencé à crier quelque chose en retour mais j’ai mis mes écouteurs et j’ai gardé la tête baissée. L’hôtesse de l’air s’est alors approchée et a dit à la femme qu’elle pouvait acheter de la nourriture supplémentaire pour son fils s’il avait faim. © throwAirline424 / Reddit
  • Une fois, nous avons voyagé sur une compagnie low-cost de l’Angleterre en direction du Portugal, le vol a été retardé d’environ une heure alors que nous étions déjà assis dans l’avion. La fille pilote nous a expliqué en détail au haut-parleur pourquoi nous ne décollions pas et ce que nous attendions, elle nous a tenus informés et a plaisanté à ce sujet tout le temps. Lorsqu’il est devenu clair que l’avion ne décollerait pas avant longtemps, elle a proposé à tout le monde de se relayer pour prendre des photos dans la cabine, d’abord des enfants, puis des adultes. Je regrette encore d’avoir été timide et de ne pas y être allée, car je suis une femme sérieuse, en voyage d’affaires. Personne ne m’a plus jamais proposé de prendre des photos, même si j’ai effectués plein d’autres vols. © Elena Makarova / ADME
  • J’ai pris l’avion avec mes parents. Un bébé pleurait bruyamment dans la deuxième cabine. Le bébé criait si fort que même les écouteurs n’aidaient pas. Ma mère n’en pouvait plus, elle a appelé l’hôtesse de l’air et lui a demandé de dire à la mère du bébé de lui chanter au moins une berceuse (elle le faisait toujours elle-même). En une minute, le bébé s’est calmé. Je n’ai pas pu résister et je me suis levée pour voir comment le bébé avait été apaisé. Et j’ai vu une image incroyable : l’hôtesse de l’air était assise sur son siège et berçait le bébé pour qu’il s’endorme. C’est la plus belle chose que j’ai vue dans un avion en 40 ans. Nous avons appris plus tard que cette femme voyageait avec des triplés et qu’elle n’arrivait pas à les gérer tous en même temps. © Shadee Jalal Ali
  • La femme à côté de moi était tellement excitée par le bateau de son nouveau petit ami qu’elle n’arrêtait pas de m’en parler. J’ai hoché la tête deux fois par décence, puis j’ai mis mes écouteurs et j’ai commencé à écouter de la musique. Au bout d’une minute, cette dame m’a retiré l’écouteur de l’oreille et a déclaré : “Je n’ai pas fini !” © _joeBone_ / Reddit
  • Le vol durait 15 heures. J’avais prévu de dormir mais pas de chance. Derrière mon mari et moi se trouvait une famille avec un enfant d’environ trois ans. Pendant les deux premières heures, le gamin a donné des coups de pied dans notre siège, m’a attrapé les cheveux et a jeté des papiers. Nous n’avons rien dit, car nous savons que voyager avec des enfants peut être difficile. Finalement, lorsque le bébé s’est calmé et endormi, j’ai décidé de me reposer aussi. J’ai incliné le siège et j’étais sur le point de faire une sieste lorsque la mère du bébé m’a tapoté l’épaule et m’a dit : “Relevez le siège, je ne suis pas à l’aise !” J’ai réfléchi un instant et j’ai décidé de ne rien changer parce que nous avions toléré son bébé, alors elle aussi, elle pourrait être plus tolérente. © mngirl2465 / Reddit
  • Je suis arrivée à l’aéroport. Au comptoir d’enregistrement, on m’a dit qu’ils étaient en surréservation et qu’il fallait attendre. Finalement, on ne m’a pas laissé monter à bord. Au guichet de la compagnie aérienne, on m’a dit que le refus de vol n’était pas justifié, et on m’a proposé une compensation de 200 dollars (cette somme comprenait un dîner, une nuit d’hôtel et la réservation des billets pour le vol du lendemain). J’ai objecté que l’indemnité pour refus d’embarquement était de 400 dollars et ils me l’ont donnée. J’ai pris un bon déjeuner dans un hôtel voisin, j’ai passé l’après-midi et la soirée à Oslo, j’ai passé la nuit à l’hôtel de l’aéroport, j’ai pris mon petit-déjeuner et je me suis enregistré pour mon vol. Une fois de plus, je n’ai pas eu de siège ! Mais peu avant la fermeture de l’enregistrement, on m’a appelé au comptoir et on m’a donné un billet en classe affaires. C’était mon premier vol en classe affaires. © Mike Eisler / Quora
  • Une fois, j’étais dans un avion, assise près du hublot. Une mère et sa fille d’environ six ans occupaient les deux sièges voisins. Nous ne gênions pas les unes les autres, tout était calme. Je me suis assoupie pendant le vol. Lorsque je me suis réveillée et que j’ai tourné la tête, j’étais vraiment stupéfaite, pour ne pas dire pire : la fille était assise tranquillement sur le siège le plus à l’extérieur, soit en train de dessiner, soit en train de lire (je ne me souviens plus exactement), et au centre, sa mère faisait du yoga ! Je n’ai aucune idée de comment il était possible de se tordre sur ce siège de manière à ce que, avec un visage complètement impénétrable, on puisse mettre les deux jambes en l’air, en s’appuyant avec les mains sur le dossier à l’avant, mais le spectacle était impressionnant. © Ward 6 / VK
  • C’était il y a une trentaine d’années, mais je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais assise dans le deuxième salon, côté couloir, au deuxième rang. Un homme était assis devant moi. Il s’est endormi et a étendu sa jambe dans le couloir. Une hôtesse de l’air est sortie de derrière le rideau avec un plateau de gâteaux, a trébuché sur la jambe de l’homme et est tombée. Le plateau a volé vers moi. Heureusement que les gâteaux étaient sans crème. L’hôtesse de l’air s’est levée, a commencé à ramasser les gâteaux et à discuter avec l’homme, qui ne comprenait rien parce qu’il venait de se réveiller. Naturellement, personne ne s’est excusé auprès de moi. J’aurais pu croire que je l’imaginais, mais mon pull était couvert de cacahuètes. © Fish_Omulus / ADME
  • Je voyageais avec ma famille pour Athènes. C’était le vol de l’après-midi qui durait trois heures. Dans la cabine, il y avait un bébé qui hurlait, une fille qui regardait un film sur son ordinateur portable à plein volume, des Italiens qui discutaient de quelque chose avec émotion, une fille de quatre ans qui tapait sans arrêt sur mon siège avec ses pieds. Il faisait jour, nous résolvons des énigmes, nous rions : moi, mon fils et mon mari. Et puis l’hôtesse de l’air est venue me voir pour dire que la fille d’environ 20 ans qui était assise devant moi s’est plainte de nous parce que nous lui empêchions de dormir ! Je suis restée bouche bée, je n’avais rien à dire. © Stanislava Lavrenova
  • J’étais petite (quatre ans tout au plus). Nous volions vers l’Égypte, c’était mon premier vol. J’ai pensé que puisque nous volions dans un avion, et que les avions tombent, le nôtre allait forcément tomber. Je m’y suis préparée mentalement et, alors que l’avion était déjà en train d’atterrir, je me suis réveillée et j’ai demandé à ma mère, à haute voix, pour que toute la cabine l’entende : “Sommes-nous déjà tombés ?” © Ward 6 / VK
  • Mon anniversaire tombait le jour où je partais en voyage d’affaires. J’étais un peu contrariée, mais j’ai décidé de le fêter à mon retour. Je me suis enregistrée pour le vol, j’ai passé tous les contrôles, j’ai présenté mon passeport à la porte d’embarquement et j’ai pris l’avion. Une demi-heure après le décollage, le pilote a annoncé qu’il y avait une fille dont c’était l’anniversaire dans la cabine. Les hôtesses de l’air se sont approchées de moi avec un sandwich d’anniversaire et une boisson. Les passagers ont applaudi. C’était gênant, mais très mignon. © Ward 6 / VK
  • Dans l’avion, un enfant d’environ 10-12 ans était assis derrière moi. Il ennuyait tout le monde avec sa tablette. Quand on a apporté le déjeuner, il y a eu enfin un peu de silence mais après avoir mangé il a donné des coups de pied dans le dossier de mon siège, encore et encore. J’ai dit : “Arrête !”. Quand je me suis rassis, il m’a versé du jus de fruit sur la tête. Alors je me suis levé et j’ai versé une bouteille d’eau de 0,5 litre sur le gamin. Il a crié et hurlé avec son pantalon mouillé. L’hôtesse de l’air m’a demandé d’arrêter le conflit. Le reste du vol s’est déroulé en silence et sans coups de pied. À l’atterrissage, ils sont tous les trois sortis de l’avion en courant. À l’aéroport, j’ai été accueilli par le père de famille qui voulait soit de l’argent, soit une vengeance. Il s’est comporté de telle manière qu’il a fini par être arrêté par la police de l’aéroport. © zaharius.e70 / Pikabu

Une expérience de vol positive dépend de nombreux facteurs : les voisins, les membres de l’équipage et les conditions météorologiques. Mais il existe des moyens de faciliter votre voyage en avion et d’éviter de nombreuses situations désagréables.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes