D’étranges Monolithes Apparaissent Un Peu Partout Dans Le Monde, Puis Disparaissent

C’est curieux
Il y a 5 mois

Cela fait plusieurs heures que tu erres dans ce désert brûlant à la recherche d’un objet unique. Le soleil semble briller de plus en plus à chaque minute. Tu as suffisamment d’eau et de nourriture, mais tu n’as pas assez d’informations sur l’objet que tu cherches. Tu vérifies ta boussole, regardes l’horizon et, soudain, quelque chose t’aveugle. On dirait un rayon de lumière réfléchi par un miroir. Ça y est, tu l’as trouvé ! Tu te mets à courir et tu remarques des rochers rouges. Au milieu du désert, loin de toute civilisation, se dresse un majestueux monument de métal. Il est enfoncé dans le sol. Le soleil chauffe sa surface. Tu en fais le tour pour prendre quelques photos. Il s’agit peut-être d’une technologie venue d’une autre planète. Voyons ça de plus près.

Le 18 novembre 2020, des biologistes étudiaient des moutons dans le sud-est de l’Utah. Survolant un petit désert, ils observaient les animaux depuis leur hélicoptère. Ce n’était pas très loin la zone aux roches rouges. Pendant le vol, l’un des scientifiques a remarqué un éclat lumineux provenant d’un objet étrange. Ils se sont donc posés et ont découvert un monolithe de métal brillant, de forme rectangulaire. Il se dressait parmi les rochers, enfoncé verticalement dans le sol. L’objet mesurait environ 3,5 mètres de haut et 60 cm d’épaisseur. Il était surmonté d’un prisme triangulaire en acier inoxydable. On aurait dit une espèce d’appareil aux fonctions inconnues. Les biologistes l’ont photographié et ont posté les images sur l’internet. Elles sont vite devenues virales. Des gens du monde entier ont bientôt voulu voir l’objet, mais les scientifiques n’ont pas révélé son emplacement exact. Le fait est que le monolithe avait été érigé dans une zone reculée, loin des routes et des villes. On pouvait facilement se perdre en partant à sa recherche ou ne jamais retrouver le chemin du retour.

Le monolithe n’émettait pas d’ondes électromagnétiques ou radio. Il était fait d’un alliage de métaux ordinaires. Il n’y avait rien d’inhabituel à son sujet. Personne ne l’avait fait tomber du ciel. En gros, ce n’était qu’un beau morceau de métal. Mais pourquoi était-il là ? Les scientifiques ne pouvaient pas répondre à cette question. Les biologistes quittèrent l’endroit, laissant le mystérieux monolithe au milieu du désert... mais pas pour longtemps. Sur les réseaux sociaux, des gens réussirent à trouver les coordonnées de cet zone. Des centaines de personnes se rendirent alors sur place, mais personne n’aperçut le monolithe. Seul le prisme gisait par terre, dans la poussière. Quelqu’un avait emporté le monolithe, mais qui ? Personne ne le sait.

Par la suite, des monolithes ont commencé à apparaître dans d’autres endroits du monde. On en a découvert un près d’Atlanta et un autre est apparu à Compton Beach, en Angleterre. Un troisième monolithe a été trouvé en Roumanie. Ils apparaissent toujours de manière inattendue et disparaissent tout aussi soudainement. On n’a jamais vu personne les installer ni les enlever. Mais lorsque le bruit a commencé à courir dans le monde entier, leurs créateurs se sont fait connaître. Il s’agit d’un groupe d’artistes anonymes appelé “The Most Famous”. Ils ont déclaré avoir créé les monolithes de l’Utah et de la Californie et avoir ensuite vendu ces sculptures pour 45 000 dollars. Apparemment, ces artistes auraient créé d’autres monolithes.

Nous allons maintenant dans un autre désert, quelque part dans le sud de la Californie. Il n’y a ici que de la terre desséchée recouverte de sable fin, des fourrés de buissons épineux et les rayons brûlants du soleil. Quelque part au loin, tu aperçois un mirage. Nombreux sont ceux qui, errant dans le désert, sans eau, on fait cette expérience. Le solei, l’air chaud, la réfraction de la lumière et la soif leur ont fait voir un plan d’eau. Toi aussi tu vois à présent un mirage. Mais il ne s’agit pas d’un lac... C’est une piscine !

Tu t’approches et tu comprends qu’il ne s’agit pas d’une illusion. Au milieu d’un désert, quelqu’un a installé une piscine et l’a rempli d’eau propre et fraîche. Tu pourrais y nager et probablement même boire de son eau si des gens ne l’avaient pas détruite. Un artiste l’a construite durant l’été 2014 et a posté plusieurs photos sur Internet — mais sans les coordonnées. De nombreux touristes ont essayé de la trouver, mais seuls quelques-uns y sont parvenus. Ils ont pris des photos de la piscine et sont partis. Puis quelqu’un l’a complètement détruite. Il n’y a plus d’eau depuis longtemps et l’ensemble est recouvert de sable et de rouille.

Maintenant, nous allons visiter un endroit effrayant. Nous sommes en République tchèque, dans le village de Luková. Nous marchons dans de petites rues propres, passons devant de belles maisons et nous dirigeons vers la périphérie de la ville, proche de la forêt. Parmi les arbres, tu remarques une vieille chapelle. Ce bâtiment est abandonné. De vieilles briques, de la peinture défraîchie sur les murs, de la rouille. Elle a l’air plutôt sinistre. Tu entres à l’intérieur et tu te figes d’horreur. Il y a des gens. Chaque personne est recouverte d’un drap blanc. Ils se tiennent là, immobiles. Certains sont assis sur des bancs. Mais tu ne vois pas leurs visages. Ne t’inquiète pas. Ce ne sont pas des fantômes. Ce sont des statues de plâtre. En 1968, les habitants ont cessé de fréquenter cette chapelle car son toit s’effondrait. En 2014, un artiste a créé cette installation effrayante afin d’attirer les touristes. Mais les habitants espèrent que la chapelle sera bientôt restaurée.

Si tu veux aller dans l’espace, tu n’as pas besoin de devenir astronaute. Il te suffit de te rendre en Bolivie, sur la plaine saline d’Uyuni. Imagine un beau ciel nocturne et des millions d’étoiles visibles — et même des galaxies. Baisse la tête et tu verras la même chose. Le cosmos tout entier se reflète sous tes pieds. Tu ne vois pas de limites à cet endroit et tu peux à peine distinguer la ligne d’horizon. Si tu viens ici pendant la journée, tu flotteras dans un ciel bleu infini. Il s’agit-là du plus grand miroir du monde. Il fait environ 130 km de longueur, soit près de trois fois la taille de Manhattan. Contrairement aux autres objets de cette vidéo, celui-ci a une origine naturelle. L’endroit est recouvert d’un marais salin. Après la pluie, une fine couche d’eau se forme sur cette surface salée et reflète le ciel. C’est l’un des plus beaux endroits de la planète — un lieu vraiment éblouissant.

Nous sommes maintenant dans les vertes forêts d’Écosse. En te promenant dans cet endroit, tu ne remarqueras peut-être pas les silhouettes humaines au milieu des arbres et des buissons. Ces silhouettes sont immobiles. On dirait qu’elles attendent quelque chose. Elles sont toutes recouvertes d’un matériau spécial qui reflète la forêt environnante. Le célèbre sculpteur écossais Rob Mulholland a fabriqué ces statues en plexiglas — un matériau aux propriétés réfléchissantes. 6 de ces sculptures forment une installation appelée Vestige. Rob voulait montrer que les gens qui vivaient dans les forêts il y a de nombreuses années étaient en harmonie avec la nature. Ils faisaient partie du monde naturel et leur vie dépendait de l’état de la forêt et des récoltes. Voilà pourquoi elles sont si belles en été et si effrayantes en hiver, lorsque la neige fondue et les arbres nus s’y reflètent.

Voici la sculpture d’une femme debout sur un tronc d’arbre épais comme un train. Il s’agit de la plus petite statue du monde. Le tronc sur lequel elle se tient est en réalité un cheveu humain. Imagine donc la taille de cette sculpture. Il est impossible de la voir sans microscope. C’est l’artiste sud-africain Jonty Hurwitz qui l’a créée. Après avoir fait photographier sa statue, celle-ci a disparu. Il ne restait plus que l’empreinte digitale de Jonty. L’artiste ne révèle pas comment il a fabriqué son œuvre d’art. Mais on pense qu’il a utilisé de la nano-résine. Ce n’est pas sa seule œuvre. Tu peux trouver ses autres projets sur Internet.

Cette sculpture géante se trouve en Inde. Elle s’appelle la Statue de l’Unité. Elle est deux fois plus haute et bien plus lourde que la Statue de la Liberté. Elle représente Sardar Vallabhbhai Patel, un homme politique indien. Elle a été construite à l’automne 2018 et reste à ce jour la plus grande statue du monde.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes