“Je ne voulais pas être trop maigre” : la pression que Shy’m ressentait dans “Cannes police criminelle”

Célébrités
Il y a 4 mois

Chanteuse, danseuse, animatrice de télévision, mais aussi actrice, Shy’m franchit un cap majeur dans sa carrière en décrochant un rôle essentiel dans la toute nouvelle série policière Cannes police criminelle. Lors de la diffusion du premier épisode de la série le lundi 9 octobre, la star a évoqué pour la première fois les défis liés à son poids qu’elle a dû affronter en plein post-partum. Découvrons ensemble tous les détails dans cet article.

Une aventure vertigineuse

Ce rendez-vous était prévu par TF1 pour le lundi 9 octobre, marquant la diffusion du premier épisode de la série Cannes police criminelle, une création de Patrick Nebout et Chris Murray, réalisée par Camille Delamarre. Le casting inclut des acteurs bien connus tels que Jamie Bamber, Lucie Lucas, ainsi que Shy’m. Cette dernière avait déjà suscité l’enthousiasme dans le remake de la série Un gars, une fille diffusé l’été précédent. La chanteuse, qui avait amorcé sa carrière d’actrice en 2020 avec la série Profilage se livre avec une grande sincérité à propos de cette nouvelle aventure “vertigineuse” qui l’a obligée à s’éloigner de son fils, Tahoma, aujourd’hui âgé de deux ans et demi.

“J’ai pris confiance en moi en tant que femme”

L’interprète de “Femme de couleur” se sent rassurée d’avoir pu constater qu’elle était capable de gérer avec succès un projet aussi exigeant en parallèle de sa maternité. " Au bout d’un mois, je me suis rendu compte que ça se passait bien. J’ai pris confiance en moi en tant que femme : c’est la première fois que je me lançais dans un projet professionnel de façon aussi intense et sur une période aussi longue depuis la naissance de mon fils ", explique-t-elle à Télé Loisirs, avant de partager sa grande appréciation pour cette liberté retrouvée.

“Je ne voulais pas être trop maigre”

Maman de Tahoma et toujours célibataire, elle a particulièrement ressenti une pression pendant le tournage, notamment à cause des fluctuations de son poids. " Lorsque j’ai passé les essais, je venais d’accoucher. J’avais encore mes kilos de grossesse et ça allait avec mon personnage. Mais quand je suis arrivée sur le plateau, un an après, j’avais tout perdu, voire plus... Je n’arrivais pas à reprendre du poids. Je suis très angoissée et stressée de nature, du coup, je ne stocke pas. Ça a été une petite pression, car je ne voulais pas être trop maigre pour le rôle “.

Shy’m souligne également qu’elle n’a pas encore trouvé le remède au bonheur, mais que la maternité l’a épanouie. Elle déclare : ” On va dire que mon fils m’apporte ce bonheur qui m’a manqué pendant des années “. Cependant, elle admet avoir parfois du mal à concilier sa vie professionnelle et sa vie de mère. ” Il a fallu m’organiser avec mon fils. Le vendredi, je courais à l’aéroport et je repartais le dimanche soir pour être d’attaque le lundi matin. Ou bien, je le faisais venir... Il a fallu faire appel aux mamies et aux nounous ", conclut-elle en souriant.

Shy’m, une artiste polyvalente et talentueuse, a su conquérir le cœur du public français grâce à sa voix exceptionnelle et son charisme incontestable. Son parcours musical riche et varié, marqué par des succès retentissants, témoigne de sa capacité à se réinventer constamment. Sa personnalité rayonnante et son engagement envers des causes qui lui tiennent à cœur font d’elle une figure emblématique de la scène musicale française.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes