Les déclarations sincères à propos de la danse classique qui te feront peut-être voir cet art d’une autre perspective

C’est curieux
Il y a 4 ans

La vie et l’art des ballerines sont remplis de mythes. Est-il vrai qu’elles ne mangent que de la salade verte et ne boivent que de l’eau plate ? Est-ce qu’elles doivent renoncer à être maman pour leur carrière ? Et enfin, combien pèsent-elles ?

Sympa a révélé les mystères des coulisses de cette vocation et est prêt à en partager les secrets avec toi.

1. Les premiers pas de danse

  • La plupart des enfants viennent au ballet entre quatre et huit ans. Mais en réalité, ils peuvent même commencer encore plus tôt. Une petite fille de trois ans est autorisée à prendre des cours de préparation. À un si jeune âge, les futures danseuses commencent à connaître l’art, elles apprennent à contrôler leur corps et à bouger au rythme de la musique.
  • Les cours avec des pointes peuvent seulement être enseignés à des enfants de plus de onze ans. Durant la première année de cours, les répétitions se font trois à quatre fois par semaine. Cela requiert de la discipline et de l’endurance. Les ballerines prêtent beaucoup d’attention à l’art du théâtre, car elles doivent savoir transmettre le naturel du personnage à travers leurs mouvements.

2. Les exigences de condition physique

  • L’une des caractéristiques techniques principales d’une danseuse de ballet est son étirement du pied. Elle peut se développer mais seulement si une personne a une prédisposition anatomique.
  • La plupart des danseuses ont une stature entre 162 et 177 centimètres. La masse corporelle idéale devrait se situer entre 38,5 à 59 kilos. Cela dépend du poids des muscles et des os. Le plus impressionnant, c’est qu’une telle fragilité ne signifie pas que les danseuses ne sont pas incroyablement puissantes et fortes.
  • Pour les danseuses de ballet, il est important d’avoir de longues jambes, ce n’est pas un mythe inventé de toutes pièces. “L’indice de longueur des jambes” s’obtient en divisant la hauteur en position assise par la hauteur totale, le tout multiplié par cent ; et le résultat doit être entre 49 et 52 pour cent.

3. Le régime alimentaire

  • Le régime alimentaire des danseuses contient de nombreuses restrictions. Pour conserver un corps svelte, elles doivent rejeter systématiquement les produits qui sont habituels pour la plupart des individus. Par exemple, la ballerine russe Svetlana Zajárova, qui pèse 50 kilos et mesure 172 centimètres, exclut totalement le sel. Elle se prépare une bouillie préparée avec de l’eau pour le petit-déjeuner.

Le petit-déjeuner d’une ballerine ressemble plus ou moins à cela.

  • Les danseuses étoiles peuvent se permettre de manger des crêpes. Bien sûr, elles ne peuvent pas ajouter de sucre, ni de pâte à tartiner, ni de confiture.
  • Dans la liste des produits interdits de la danseuse Maya Plisetskay, on retrouve le café, le pain, la viande, les produits laitiers, les œufs et le sucre. Que peut-elle manger ? Des fruits, des légumes, du poisson et des céréales. Même si quelques danseuses excluent aussi les bananes et les tomates.

  • Parfois, il ne suffit pas de se restreindre autant. Par exemple, les danseuses du Lac des Cygnes maintiennent un régime strict quelques jours avant de danser pour avoir l’air plus élégantes et plus sveltes.

  • Les danseuses peuvent-elles enfreindre ces règles ? Bien entendu. “Il suffit de nous voir faire la fête les jours d’anniversaire dans les vestiaires. C’est un spectacle magnifique. Des snacks, des salades de noix, de la charcuterie fumée, du jambon, des fromages, des bonbons, de petits pains et des gâteaux. Sans compter le vin et le champagne”, partage une danseuse du théâtre de Bolchoï, qui est l’une des scènes les plus convoitées des danseuses étoiles.

“Quand on me demande si j’ai des secrets professionnels de ballerine pour maintenir mon poids, je n’arrive pas à me souvenir de choses spécifiques ou réellement secrètes... Je n’ai jamais fait de monodiète ou de régime très strict qui excluent totalement certains produits. Quand tu te rends compte que tu dois perdre du poids, tu manges peu ; moi, je change simplement la portion de mon alimentation et non pas le contenu”.

4. Les jours de travail dans les coulisses

  • Les jambes des ballerines souffrent à cause des entraînements épuisants. Un jour de travail dure sept heures sans pause pour manger. La journée dépend du poste du danseur : corps de ballet, metteur en scène, première danseuse. Qu’on se le dise, les filles sont plus occupées que les hommes, car le corps du ballet féminin est une partie intégrante de presque tous les ballets. Il peut aussi y avoir des horaires irréguliers : neuf heures voire parfois plus.
  • Certaines danseuses commentent qu’en se faisant une pédicure, elles demandent à ne pas se faire retirer les callosités, car la peau rugueuse protège leurs pieds des frottements dans les chaussures de pointe.
  • Les répétitions intensives mènent parfois à des lésions professionnelles. Les ballerines souffrent de troubles en lien avec l’alimentation, la réduction de la densité osseuse, et souvent, elles se fracturent la première côte à cause du stress.
  • Pour maintenir leur organisme en bonne santé, les danseuses se font souvent des massages. Ils peuvent être de différents types, selon le but recherché. Par exemple, le jour du spectacle, il est plus bénéfique de se faire un massage tonifiant, et après la répétition et le ballet, mieux vaut opter pour un massage relaxant. Dans tous les cas, le massage permet aux muscles de se détendre et de se débarrasser des gonflements.
  • Les méthodes les plus connues pour récupérer rapidement sont les promenades à l’air libre, les bains au sel marin et aux huiles essentielles, et bien entendu, de bonnes nuits de sommeil. Il faudrait bien dormir au moins une fois par semaine.
  • Durant les répétitions, la danse a l’air totalement différente à cause de l’absence des costumes et du maquillage excessif. Mais pour interpréter leur personnage, les danseuses utilisent des tenues et accessoires.
  • La plupart du temps, les ballerines se font un chignon. Les cheveux souffrent beaucoup et deviennent secs et cassants à cause de l’utilisation des barrettes, des élastiques et des coiffures très serrées.
  • L’excès de couches de maquillage a également un impact sur la santé et l’aspect physique de la peau, c’est pour cela que les ballerines préfèrent que leur visage se repose en journée, et elles utilisent donc un minimum de cosmétiques pour la vie de tous les jours. La plupart d’entre elles se maquillent elles-mêmes. On ne leur donne pas franchement d’instructions ni de recommandations claires : elles doivent inventer elles-mêmes à quoi ressemblerait une beauté orientale ou un cygne. Mais le maquillage doit être très créatif.
  • Les jours de travail, les danseuses sont épuisées à cause du manque de repos, de la fatigue et du travail qui demande beaucoup d’efforts.
  • Dans les coulisses, le travail est tout aussi actif que sur scène : préparation des costumes, des coiffures et du maquillage.
  • Il est plutôt difficile de danser avec des costumes.
  • Le programme d’éducation professionnel inclut un cours de “maquillage pour la scène”. Les danseuses utilisent des faux cils spéciaux avec une longueur d’environ 3 centimètres, font ressortir leurs pommettes et s’appliquent un rouge à lèvres mate.
  • Le maquillage classique de scène prend environ 30 minutes, mais pour certains rôles, cela peut prendre plus d’une heure. Le plus important dans le maquillage d’une danseuse est de faire ressortir les lignes du visage de manière à attirer le regard. Les lignes noires peuvent être plus longues que la taille de l’œil et la base de maquillage doit être suffisamment dense pour recouvrir les signes de fatigue des ballerines.

5. La maternité

“Être mère et danseuse étoile en même temps n’a rien de facile. Bien entendu, je peux demander à quelqu’un de garder mon fils et d’aller aux répétitions et aux cours de Pilates, dont j’ai réellement besoin pour rester en forme, mais je ne peux pas m’imaginer le faire. Je ne peux tout simplement pas... Durant les premières années de la vie d’un enfant, la carrière cesse d’être la chose la plus importante dans ta vie. Mais c’est revenu assez rapidement : j’ai commencé à pratiquer à nouveau après que mon fils a fêté ses deux mois et j’étais de nouveau sur scène quand il a eu quatre mois”.
“Soyons sincères : autant dans le passé qu’aujourd’hui, il y a très peu de danseuses étoiles qui osent devenir mère parce qu’il y a un risque de ne jamais revenir sur scène. Mais j’ai fait mon choix et je suis heureuse d’avoir notre fille Anya”.
  • Iana Salenko, la première danseuse du théâtre de l’Opéra de Berlin, ne pense pas que les enfants soient un obstacle pour la carrière. Elle attend actuellement son deuxième enfant.

“Le corps féminin durant la grosssesse me fascine”, écrit la danseuse sur son profil Instagram.

6. Le monde hypnotique du ballet

Mais tous ces sacrifices en valent la peine. Elles montent toujours sur scène, elles dansent de manière désintéressée, inspirent les spectateurs du monde entier et les réunissent grâce au pouvoir de l’art. Le ballet est une discipline féminine, élégante, soyeuse et sophistiquée. C’est le genre d’art qui ne laisse personne indifférent.

Et toi, tu aimes la danse classique ?

Commentaires

Notifications

Je ne suis pas fan de danse classique, j'ai toujours préféré le modern jazz mais les danseurs ont beaucoup de talent

-
-
Répondre

Elles ont autant de mérite que les sportifs de haut niveau, sauf que peu de monde en parle

-
-
Répondre

Lectures connexes