Sympa
Sympa

10+ Costumes dans la saga “Harry Potter” qui ont fourni plus d’indices que J. K. Rowling elle-même

Cette année, on fête les 20 ans de la sortie du premier film de la saga Harry Potter. Au fil des ans, les personnages de l’univers magique sont presque devenus des membres de la famille. En effet, nous pouvons revoir en boucle nos scènes préférées, en y découvrant à chaque fois de nouveaux détails. Par exemple, as-tu prêté attention aux tenues des héros ? Cependant, à l’aide des vêtements, les costumiers ont raconté plein de choses sur les personnages et sur l’intrigue.

Chez Sympa, nous avons déniché des détails qui étaient cachés dans les vêtements de nos personnages préférés de la saga.

1. Les écharpes d’Hermione, Ron et Harry

Les costumiers ont cherché à faire allusion aux traits de caractère de chaque personnage à l’aide d’un petit détail, à savoir, une écharpe. Regarde de plus près et tu verras que chaque petit sorcier la porte à sa manière. Hermione la noue très soigneusement, Harry jette la sienne sur une épaule, tandis que Ron préfère la laisser pendre.

2. Les sweats du trio

Dans le troisième volet, les personnages principaux franchissent la barre de l’adolescence et leurs tenues y font écho. Selon la costumière, elle voulait conférer aux vêtements des sorciers un look moderne pour qu’ils ressemblent à leurs pairs de l’autre côté de l’écran. En effet, on voit que dans Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, Ron, Hermione et Harry portent des jeans et des sweat-shirts.

Les fans ont également remarqué qu’à mesure que les personnages grandissent, les vêtements de Ron et d’Hermione commencent à avoir des éléments identiques. Ainsi, les deux portent des pulls à rayures. Qui sait si ce n’est pas un clin d’œil concernant les sentiments qui sont en train de naître entre eux. D’autre part, la tenue de Harry semble décalée des autres. Ce n’est pas non plus une coïncidence, car à un moment donné, il s’éloigne de ses amis.

3. Les robes tricotées de Molly Weasley

On sait très bien que la famille Weasley n’est pas riche, raison pour laquelle Molly n’achète pas de tenues branchées onéreuses, mais les tricote elle-même. À Noël, elle offre à sa famille des pulls faits à la main. Elle-même porte une robe confectionnée avec des fils de différentes couleurs. On peut supposer qu’il s’agit de restes des pelotes de laine qu’elle utilise pour réaliser les pulls, les chaussettes et tous les autres tricots pour sa famille.

Pour embellir ses robes, Molly ajoute des détails tricotés sur le bas ou sur les manches. Comme n’importe quelle femme, elle souhaite être bien habillée, malgré le manque de moyens.

4. Les tenues des élèves des autres écoles

Dans Harry Potter et la Coupe de feu, des élèves d’autres écoles se présentent au tournoi : des filles fragiles de Beauxbâtons et des costauds de Durmstrang. Selon la costumière, elle s’est inspirée de différentes cultures et folklores, en créant un “melting pot” dans sa tête. Ce n’est pas un hasard si les jeunes filles étaient vêtues de robes et de capes trop fines et aériennes, inadaptées au climat hostile. Ses tenues insistaient sur leur légèreté et leur caractère éphémère. Rien d’étonnant à ce que Ron les qualifie de créatures célestes.

De l’autre côté, les étudiants de Durmstrang étaient bien équipés : des robes chaudes de couleur rouge sang, des chapeaux de fourrure et des capes. Dans ce cas, les créateurs de costumes se sont inspirés des contes de fées slaves et du folklore de l’époque des Habsbourg. Cet uniforme, assez lourd, servait à souligner le fait qu’il s’agissait d’une culture complètement différente.

5. L’évolution des costumes de Dolores Ombrage

Dans l’image de Dolores, il était important de démontrer qu’elle détient du pouvoir. On la voit plutôt conservatrice, comme beaucoup de gens puissants. Par exemple, elle porte la même coiffure et reste dans le même choix de coloris. Ombrage aime le rose, mais ses nuances changent au fur et à mesure que le récit avance.

La designer a dit à ce propos : “J’ai commencé avec un rose clair qui devenait de plus en plus corsé avec le personnage qui devenait de plus en plus hystérique”. En même temps, l’apparence de Dolores jure plutôt avec l’image stéréotypée du méchant. Les costumiers ont délibérément joué avec le contraste pour rendre le personnage intéressant et sinistre à la fois : derrière une douceur apparente, se cache une cruauté sans réserve. D’après la créatrice de vêtements, elle n’avait jamais travaillé avec autant de laine et de mohair.

6. La perruque de Gilderoy Lockhart

Dans Harry Potter et la Chambre des secrets, les téléspectateurs attentifs ont repéré une perruque sur le bureau du professeur de défense contre les forces du mal. Plus tard, nous découvrons que Gilderoy Lockhart n’est qu’un affabulateur qui a mené tout le monde en bateau et n’a commis aucun exploit. Autrement dit, il ment dans tout, et même sa crinière blonde est fausse.

7. Les tenues médiévales de Bellatrix Lestrange

Dans une interview, la costumière a admis que Bellatrix était l’un de ses personnages préférés, et qu’elle s’était régalée en travaillant sur ses costumes. Au passage, le nom de jeune fille de Bellatrix est Black et ce n’est pas un hasard si toutes ses tenues sont noires. Il était également important de souligner qu’elle appartenait à une vieille famille noble. Cela se reflète dans ses costumes qui contiennent des éléments emblématiques de la mode médiévale.

Regarde de plus près les manches : au Moyen Âge, elles n’étaient pas cousues, mais fixées par laçage, tout comme pour la robe de Lestrange. Un autre détail important, le bas raccourci de la jupe. À cette époque, les femmes portaient des robes avec traîne. C’est le statut social qui déterminait sa longueur. À l’entrée dans une ville, les femmes à la pointe de la mode devaient présenter des papiers pour confirmer qu’elles étaient en droit de porter une telle traîne. Si la traîne ne correspondait pas à leur statut, on la coupait. Probablement, Bellatrix avait un peu exagéré son importance sociale. Entre autres, Lestrange porte toujours un corset, un élément indispensable de la tenue médiévale.

8. Severus Rogue et l’écharpe de Gryffondor

Severus Rogue est l’un des personnages les plus controversés. Ce n’est pas pour rien si l’on voit une écharpe rayée de Gryffondor accrochée au mur dans la scène où il est frappé par le sortilège de la mort. Peut-être qu’elle symbolise la vraie vocation de Severus, qui en son temps aurait dû aller à Gryffondor plutôt qu’à Serpentard.

Dans le livre, Dumbledore dit un jour à propos de la répartition des élèves dans une des maisons : “Parfois, il me semble que nous prenons une décision trop rapidement.” Peut-être que le professeur avait raison. Ou probablement cette écharpe nous signale que les gens peuvent changer de manière positive.

9. Le Rapeltout de Neville Londubat

Dès le début, beaucoup ont pris Neville pour une nouille. Effectivement, originaire d’une ancienne famille de sorciers, il n’est pas très doué en arts magiques et se retrouve sans cesse dans des situations ridicules. Ainsi, dans l’une des scènes de Harry Potter à l’école des sorciers, Londubat reçoit un Rapeltout sous forme d’une bille, qui devient rouge si son utilisateur a oublié quelque chose. Neville avoue à ses amis qu’il ne se souvient pas de ce qu’il a oublié de faire. Cependant, en regardant attentivement, on se rend compte que Neville n’a pas mis sa robe : tous les élèves à côté de lui portent la totalité de leur uniforme.

Cependant, en grandissant, Neville gagne en force et en courage, et dans le dernier épisode de la saga, on voit un héros audacieux à la place du garçon maladroit. Chose curieuse, lors de la bataille finale pour Poudlard, il a en quelque sorte copié l’image de son père sur une vieille photo. En faisant ainsi un bel exemple de la continuité des générations.

Au final, c’est Neville Londubat qui détruit l’avant-dernier Horcruxe de Voldemort, le serpent Nagini.

10. L’uniforme vert dans le tout premier film

Au tout début du premier film, alors que Harry ne sait pas encore qu’il est un sorcier, il accompagne les Dursley au zoo. Près d’un vivarium, on aperçoit un groupe d’élèves en uniforme vert. On peut supposer qu’il s’agit ici d’une référence à la maison Serpentard, qui a pour couleur le vert et pour emblème le serpent. Soyons honnêtes, cet uniforme est très similaire à celui qu’on porte à Poudlard.

11. Le numéro 7 sur le maillot de sport de Harry

Les fans inconditionnels de la franchise ont sans doute remarqué que Harry Potter joue au Quidditch avec le numéro 7. Cela dit, dans le monde de J. K. Rowling, c’est un chiffre qui a une grande importance. Ainsi, les livres Harry Potter sont au nombre de sept. De plus, Voldemort avait sept Horcruxes, et le dernier d’entre eux, comme nous le savons, était Harry. Assez symbolique. Cependant, la costumière a noté que le choix de ce chiffre pour l’uniforme de sport est un clin d’œil à David Beckham, qui l’a porté sur la pelouse à une époque.

12. Le parapluie rose de Hagrid

L’apparence du garde-chasse Hagrid est trompeuse : à première vue, on voit un géant sévère et négligé dans un manteau de fourrure élimé. Cependant, cette carapace rustre cache une âme douce et sensible.

Pour rappel, Hagrid n’a pas de baguette magique : elle a été cassée au ministère de la Magie alors qu’il était encore étudiant. Cependant, il a gardé un morceau de sa baguette et l’a inséré dans le parapluie. Le choix de la couleur, le rose, nous dit que Hagrid est un être gentil et sentimental. Puis, rappelle-toi son envie de produire une impression sur Madame Maxime, venue au tournoi des Sorciers : il a décoré son vieux manteau avec une énorme broche en forme de fleur.

13. Le changement de la garde-robe de Lucius Malefoy

Lucius est l’un des personnages les plus stylés de l’univers Harry Potter. Il porte toujours des costumes parfaits et marche même avec une canne comme un vrai dandy. Cependant, dans le dernier volet, avant la bataille décisive pour Poudlard, on s’aperçoit que son style vestimentaire a changé. Il n’est plus un noble, mais un guerrier. En effet, sa nouvelle tenue en cuir matelassé avec des épaules massives ressemble à une armure.

À la fin du film, on peut découvrir un tatouage sur le cou de Lucius avec le numéro du prisonnier d’Azkaban. Bref, il devient clair qu’après son retour de prison, il a changé : il a perdu son panache, a cessé de se raser et de prendre soin de ses cheveux. Finalement, la défaite morale et physique du méchant est évidente.

Quel est ton personnage préféré dans le monde des sorciers de J. K. Rowling ? Quel costume trouves-tu le plus mémorable ? N’hésite pas à répondre dans les commentaires !

Partager cet article