Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20 Personnes parlent des livres que nous ne sommes pas obligés de lire car leurs adaptations cinématographiques sont excellentes

2-52
716

Le nombre de personnes qui choisissent la version cinématographique d’un livre augmente rigoureusement et cela est très facile à comprendre : le jeu brillant des acteurs, le travail de réalisation et de caméra, la photographie et les effets spéciaux, ou encore la mise en scène peuvent faire d’un sujet banal un spectacle fascinant et captivant. Donc l’opinion selon laquelle le livre serait toujours à préférer à son adaptation sur grand écran ne tient plus. Et toi, dans quel camp es-tu ?

Sympa a soigneusement étudié et sélectionné les opinions des lecteurs et des spectateurs qui conviennent que certains films méritent beaucoup plus d’attention que les livres dont ils sont l’adaptation.

  • Le film " Jojo Rabbit " est beaucoup mieux que le livre " Caging Skies " dont il est tiré. En effet, l’œuvre d’origine est tellement sombre et funèbre qu’il est peu probable qu’on ait pu l’adapter autrement. © THACC-
  • " Les Dents de la mer " (Jaws, litt. " Mâchoires “). Steven Spielberg a dit que que lorsqu’il lisait le livre, il s’inquiétait pour le requin, car tous les personnages étaient des gens très désagréables. En plus, le réalisateur a réussi à se débarrasser de sujets secondaires abondants, comme les liens criminels entre le maire et la mafia ou encore l’histoire d’amour entre Ellen Brody et Matt Hooper. © Podlubnyi
  • L’auteur du livre ” Who Censored Roger Rabbit ? " (Qui a censuré Roger Rabbit ?), Gary K. Wolf, a bien aimé l’adaptation cinématographique de Robert Zemeckis " Qui veut la peau de Roger Rabbit “. Il a même décidé de réécrire son livre pour que son œuvre corresponde plus au film tellement l’histoire lui paraissait meilleure. © LittlestSlipper55
  • ” Forrest Gump “. J’avais tellement adoré le film que lorsque j’étais au lycée j’ai lu le livre. C’est bien que le livre existe, car dans sa narration, l’auteur (Winston Groom) a bien montré l’atmosphère des États du sud, surtout celui de l’Alabama. Néanmoins dans la version cinéma, j’ai particulièrement aimé la musique et de toute façon le film est bien meilleur que le livre. © CandyAppleSauce
  • Le livre ” Le Silence des agneaux " est parfois trop long et ennuyeux, car l’auteur met beaucoup trop de descriptions et de détails dans sa narration et cela est très fatigant à lire. Le réalisateur du film a eu raison de couper certaines scènes. © dcbluestar
  • " Le diable s’habille en Prada " (The Devil Wears Prada). C’est parce que j’aime ce film que j’ai décidé de lire le livre. Je me suis tellement forcée pour le finir qu’à maintes reprises j’ai failli abandonner ma lecture. Je le lisais et je le détestais. En effet, dans le livre, l’héroïne Andy paraît tellement antipathique qu’on ne comprend pas comment elle a pu garder son travail, avoir autant de copines et un petit ami. Elle se plaint toujours. Je suis très contente que ce livre soit devenu un beau film, car Meryl Streep y est brillante et s’est transformée en une Miranda Priestly idéale. © aser2323
  • " The Mist “. Le film est meilleur que le livre, même son auteur Stephen King, l’a avoué. © nuclear_lobster
  • ” Fantastique Maître Renard " de Roald Dahl est mon livre préféré mais le film " Fantastic Mr. Fox " est tout aussi formidable. En effet, le réalisateur Wes Anderson a réussi à créer une œuvre qui lui appartient, et il a développé les personnages plus profondément que l’auteur du conte. Dans le film, M. Fox est tellement plus charmant et intelligent, mais il y est aussi dix fois plus arrogant que dans le bouquin. Cependant à la fin, le réalisateur corrige aussi ce détail. De plus le préambule avec le loup est meilleur, sans parler de mes personnages favoris Ash et Kristofferson. © oh-lawd-hes-coming

  • L’héroïne du livre de Nicholas Sparks " Les Pages de notre amour “, dont est tiré le film ” N’oublie Jamais " n’a ni le charme ni le charisme ni le talent de l’actrice Rachel McAdams. © cleo1844
  • Le film " Big Fish " réalisé par Tim Burton explore l’univers surprenant des histoires excentriques d’un père. Les images et la photographie y sont sublimes, ce qui malheureusement ne se retrouve pas dans le livre original de Daniel Wallace " Big Fish : A Novel of Mythic Proportions ". L’auteur se contente de dresser le portrait amer d’un père dont l’enfant gâté croyait qu’il ne l’aimait pas suffisamment. © cavaliereternally
  • " Stardust, le mystère de l’étoile “. Comprends-moi bien, j’aime l’auteur Neil Gaiman et son livre qui est vraiment excellent, mais le film est sublime. Regarde-le au moins pour le jeu de Robert De Niro dans le rôle du Capitaine Shakespeare, il y est formidable ! Et encore : le dénouement du film est bien meilleur que celui du livre. © twilighttruth
  • Je pense que le film ” Premier contact " qui est l’adaptation du roman de Ted Chiang " L’Histoire de ta vie “, est bien meilleur. Et si malgré tout j’ai bien aimé le livre qui a servi de base au scénario, il faut reconnaître que l’intrigue est mieux développée dans le film. © GreatTragedy
  • ” The Constant Gardener “. Je suis un fan inconditionnel de John le Carré, mais j’ai trouvé son livre ” La Constance du jardinier " très ennuyeux. Les événements se développent trop lentement et les descriptions y sont trop chargées même si habituellement j’apprécie cette particularité de son style. C’était la première fois qu’il tentait de décrire des épisodes qui n’étaient pas liés à la guerre froide et cela ne lui confère aucun intérêt. Alors que dans le film, contrairement au best-seller, tout est vivant : les personnages, les paysages et le sujet. © Irish_Tom
  • " Fight Club “. La fin du livre est bien plus intéressante que celle du film, mais le roman est écrit dans un style d’écriture tellement bizarre, qu’il n’est pas facile d’en venir à bout. C’est une tâche fastidieuse et éprouvante. Heureusement le livre est court. De plus Chuck Palahniuk, l’auteur du roman éponyme a adoré le film. Tu ne le savais pas ? © Driver_goon
  • N’importe quel film de James Bond, car la plupart des livres écrits par les auteurs qui ont succédé à Ian Fleming sont tout simplement mauvais. © BZH_JJM
  • ” Shrek " ! D’un livre de 36 pages, ils ont fait un des plus grands films de tous les temps. © krakrocks
  • “Danse avec les loups ”. Dans le livre John Dunbar reste avec les Indiens. Je pensais que cela n’était pas tout à fait juste. D’ailleurs, on peut lire qu’il avait préparé ses bagages pour s’en aller, mais finalement on l’a convaincu de ne pas partir. La fin du film est bien meilleure à mon avis, sans compter les paysages grandioses, et la scène de la chasse aux bisons qui est encore mieux que celle que j’imaginais pendant ma lecture. Ce film est un des plus grands westerns. © Krinks1
  • " No Country for Old Men — Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme “. Le livre est magnifique, mais le style de l’écrivain Cormac McCarthy est lourd, ce qui rend la lecture difficile et l’on a du mal a suivre les propos, tandis que le film te tient en haleine de bout en bout, te procurant un sentiment incroyable, sans parler du casting formidable. © TwoSnapsMack

  • ” Jurassic Park “. Le livre de Michael Crichton est excellent, mais les dinosaures ne sont là que pour illustrer d’autres propos. Ici, la toile de fond initiée par le Professeur Ian Malcolm nous amène à réfléchir sur la théorie du chaos. Bien sûr, il est intéressant de lire cette œuvre, mais le film est beaucoup plus captivant et passionnant. © Gerreth_Gobulcoque

  • ” À tous les garçons que j’ai aimés “. J’ai tellement aimé ce film que j’ai acheté les trois tomes du livre de Jenny Han ” Les Amours de Lara Jean ". Le film est magnifique, mais à la lecture de la trilogie j’ai pensé que tout le mérite revenait aux acteurs, réalisateur et cameramans, car dans le roman, la trame principale est très banale et primitive. En plus, tous les livres ont été écrits dans un style et un langage très simples pour cibler un large public. © cheesy

Quel film ajouterais-tu à la liste et pourquoi ? Partage ton opinion avec nous dans les commentaires.

2-52
716