Sympa
Sympa

Il vaut mieux toujours répondre avec sincérité à ces 10 questions du docteur, même si elles sont gênantes

Les patients cachent des informations à leurs médecins pour de nombreuses raisons variées. Certains se sentent embarrassés ou mal à l'aise quand il s'agit de répondre à des questions personnelles, et d'autres estiment que de tels détails ne sont pas si importants. Mais n'importe quel problème peut influencer la santé, qu'il s'agisse de petites choses ou des grands "secrets" personnels, ce qui signifie que tu te dois d'informer ton docteur pour qu'il puisse travailler dans les meilleures conditions.

Sympa a rassemblé des questions auxquelles il est important de répondre avec sincérité, sans déformer ou omettre quoi que ce soit.

1. Depuis combien de temps as-tu mal ?

Les patients mettent souvent beaucoup de temps avant de se rendre chez le médecin, utilisant toujours l'excuse du manque de temps ou rêvant secrètement que la douleur finira par passer toute seule. Et quand ils arrivent finalement au rendez-vous, ils craignent que le docteur ne commence à leur faire la morale pour ne pas être venu plus tôt. C'est pourquoi, en répondant à la question "Est-ce que ça fait mal pendant longtemps?", les gens ont tendance à réduire délibérément le temps. Ce n'est vraiment pas une bonne idée : en cachant la vérité à ton docteur, il peut établir un mauvais diagnostic et ainsi, te donner un traitement inadapté.

2. À quand remonte la dernière fois que tu as effectué une analyse ou une échographie?

Même si tu te sens bien, les médecins recommandent d'aller faire un check-up une fois tous les 1 à 3 ans. Un simple test sanguin peut dévoiler ton état de santé de base. Mais beaucoup d'entre nous n’effectuons pas de bilan de santé pendant des années et des années et si nous le faisons, nous ne rapportons que rarement les résultats du contrôle précédent. Si par exemple, le test a dévoilé que tu as un kyste, il est important que le médecin établisse approximativement la date de sa formation et qu'il suive la dynamique de son développement. Si tu lui dis : "J'ai fait une échographie l'année dernière, et il n'y avait rien", mais qu'en réalité tu l'as fait il y a trois ans, cela ne jouera pas en ta faveur.

3. Quels médicaments, vitamines et compléments alimentaires consommes-tu ?

Contrairement aux fabricants de médicaments, les marchands de suppléments n'ont pas à démontrer cliniquement qu'ils sont sûrs et efficaces. Même s'ils sont naturels, ils peuvent avoir un fort impact sur le corps. Certains d'entre eux peuvent interagir avec les médicaments que tu prends, ou ils peuvent devenir nocifs si les doses ingérées sont trop fortes. Alors si tu prends fréquemment des pilules sans ordonnance pour un mal de tête ou des maux d'estomac, n'oublie surtout pas d'en parler à ton docteur.

4. Informations sur ta vie sexuelle

Les questions d'un gynécologue ou d'un urologue au sujet de ton activité sexuelle sont tout à fait naturelles, et tu n'as aucune raison d'être embarrassé. Nous sommes tous des adultes, alors la distorsion de toute information ne fonctionne pas en ta faveur. Par exemple, une douleur chez une femme pendant les rapports sexuels peut être un problème minime résolu avec un simple achat en pharmacie, mais peut aussi être un signe d'une maladie grave. C'est pour cette raison que ton docteur te pose des questions au sujet de ta vie privée, strictement et purement à des fins médicales.

5. À quelle fréquence bois-tu de l'alcool, fumes-tu ou prends-tu des substances illicites ?

Les informations sur ta consommation d'alcool seront utiles au médecin, par exemple, pour vérifier le fonctionnement de ton foie ou le risque d'ulcères. La combinaison de nombreux médicaments avec de telles boissons a des effets indésirables. Dis-lui la vérité : combien de cigarettes tu fumes par jour et combien de boissons alcoolisées tu consommes. Cela aidera le médecin à élaborer un plan anti-addiction si besoin est. Tu dois aussi bien évidemment lui parler de ta consommation de drogues. Il n'a pas besoin de détails sur son origine, il suffit de mentionner le nom de la substance et la fréquence à laquelle tu en consommes.

6. Souffres-tu de dépression ?

Si les choses ne vont pas bien, que tu te sens mal, que tu as perdu ta bonne humeur et ton sens de l'humour, parles-en au docteur. Essaie de décrire ce que tu ressens vraiment, tes sentiments, même s'il n'est pas facile pour toi de trouver les bons mots et de réussir à extérioriser ce que tu ressens au plus profond de toi. Un médecin attentif peut, s'il juge que c'est nécessaire, te suggérer de consulter un psychiatre. Et il ne faut pas avoir peur. Tu ne traverses peut-être pas une dépression, mais parfois cette mauvaise humeur et cette sensation de tristesse est causées par un déséquilibre hormonal ou d'autres facteurs. C'est pourquoi répondre à cette question en toute sincérité peut permettre à ton docteur de t'aider à aller mieux.

7. Suis-tu la prescription à la lettre ?

Beaucoup de gens oublient de prendre leurs médicaments ou arrêtent de les prendre, parce que les effets secondaires sont trop gênants. Ne cache pas ces informations à ton docteur car il peut se dire que le traitement n'est pas efficace, peut décider d'augmenter la dose ou te donner de nouveaux médicaments. En revanche, s'il est au courant des effets désagréables qui sont provoqués par les médicaments, il pourra t'offrir un traitement alternatif.

8. Comment dors-tu ? Souffres-tu d'insomnie ?

Tu peux penser que cette question n'est pas si importante, mais un mauvais sommeil peut être causé par le stress, la dépression, les troubles de la ménopause ou les maladies chroniques. Sois honnête avec ton docteur et dis-lui vraiment ce qu'il se passe afin qu'il puisse évaluer la situation et connaître la cause profonde.

9. Es-tu fatigué(e) en permanence ?

Il est nécessaire de discuter avec ton docteur de ces "petites choses" qui t'arrivent comme la somnolence et l'apathie, surtout si c'est la première fois que tu les vis. Parfois, ces symptômes sont faciles à éliminer avec l'aide d'un bon sommeil, d'une nutrition équilibrée et du sport. Mais la fatigue peut aussi être causée par des maladies graves, comme l'anémie, alors n'aie pas peur de partager honnêtement cette information avec ton médecin.

10. Tout est clair ?

Les termes professionnels ou une grande quantité d'informations peuvent facilement t'embrouiller, alors n'aie pas peur de poser toutes les questions que tu as ou de lui demander de préciser certains aspects du traitement ou la posologie. Il faut que tu sortes de son cabinet en te sentant serein(e) et en sachant quelles sont les prochaines étapes à suivre.

Comment se préparer pour aller à un rendez-vous médical :

Pour être sûr de ne rien oublier, il vaut mieux que tu te prépares en avance :

  • Symptômes : leur fréquence et leur durée ;
  • Pense à d'éventuelles maladies héréditaires ;
  • Note le nom des médicaments que tu consommes et la dose ;
  • Prépare une copie des résultats des analyses que tu as effectuées récemment.

Prends-soin de toi et essaie de ne pas tomber malade !

As-tu une relation de confiance avec ton médecin ? À ton avis, qu'est-ce qui pourrait aider à renforcer la confiance entre le docteur et ses patients ? Donne-nous ton opinion dans la section des commentaires ci-dessous.

Photo de couverture depositphotos
Sympa/Bien-être/Il vaut mieux toujours répondre avec sincérité à ces 10 questions du docteur, même si elles sont gênantes
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire