Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici pourquoi on se réveille parfois en sursaut au moment de s’endormir

Tout le monde a probablement déjà expérimenté ce que l’on appelle une secousse hypnique à un moment donné de sa vie. C’est le moment où l’on se réveille en sursaut à cause d’un mouvement soudain des muscles. Cela peut aller d’une petite secousse à des convulsions, t’obligeant parfois à te redresser tout droit dans ton lit. Et même si tu te rendors normalement peu de temps après, tu te demandes sans doute comment cela a pu se produire.

Sympa a étudié le sujet et souhaite aujourd’hui t’éclairer sur les raisons pour lesquelles nous sursautons soudainement dans notre lit juste avant de nous endormir.

Normalement, ton cerveau te paralyse pendant le sommeil

Tout d’abord, il est important de comprendre pourquoi nous ne bougeons pas pendant notre sommeil. Même lorsque nous faisons les rêves les plus intenses, nous nous réveillons exactement au même endroit que celui où nous nous sommes endormis. Cela se produit parce que des substances chimiques sont libérées dans le cerveau, qui coupent les connexions permettant aux muscles d’être actifs. Ainsi, même si ton cerveau fonctionne activement, les muscles de ton corps restent paralysés.

Cela se produit au moment de la transition entre la conscience et le sommeil

Pour comprendre pourquoi, parfois, nous ne semblons pas tout à fait paralysés, regardons ce qui se passe réellement dans le cerveau. Il existe deux systèmes principaux qui contrôlent la vie normale. Le premier est appelé le système d’activation réticulaire et c’est la partie qui régit les processus physiologiques de base, comme la respiration. Lorsque ce système est en pleine activité, nous nous sentons alertes et agités : nous sommes éveillés. Le noyau préoptique ventrolatéral, qui entraîne la somnolence, s’oppose à ce système. Cette partie du cerveau libère les substances chimiques qui t’empêchent de bouger tes muscles. Lorsque tu t’endors, ton cerveau passe de l’état de conscience à l’état de somnolence. Mais cela ne fonctionne pas comme un interrupteur “marche-arrêt”. En fait, on pourrait le considérer plutôt comme un mécanisme de glissement qui passe de l’un à l’autre.

Mais parfois, ton cerveau se bat pour le contrôle entre le monde réel et le monde des rêves

Cette transition ne se fait pas toujours sans heurts. Lorsqu’il y a un pépin, ton cerveau lutte pour contrôler la transition entre le monde réel et le monde des rêves. Ainsi, lorsque tu rêves de frapper dans un ballon de football, par exemple, cela peut soudainement se traduire par un véritable coup de pied donné à ton partenaire. Cela ne te réveille pas toujours, mais si le mouvement est suffisamment intense, cela peut être le cas.

Cela pourrait être lié à notre réflexe de primate

Il existe une croyance répandue selon laquelle ces secousses hypniques seraient issues de notre évolution. Il pourrait s’agir d’un ancien réflexe de primate qui te met en garde contre le relâchement des muscles lorsque tu dors en hauteur dans les arbres. Le cerveau interprète à tort la relaxation comme un signe que le primate endormi est en train de tomber de l’arbre et fait réagir rapidement les muscles comme un système d’avertissement.

Les secousses hypniques sont normales tant qu’elles ne provoquent pas d’anxiété

Les secousses hypniques sont tout à fait normales et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Mais certains individus peuvent faire une fixation, ce qui peut provoquer de l’anxiété. Là encore, cela peut entraîner des désagréments lorsque cela se produit plus souvent, en particulier pour ton partenaire au lit. Cette anxiété et cette insomnie accrues peuvent entraîner une augmentation des secousses hypniques, ce qui produit un cercle vicieux. Si cela t’arrive, il est préférable de consulter un spécialiste du sommeil pour voir ce que tu peux faire à ce sujet.

Alors, as-tu déjà expérimenté ce phénomène de secousse hypnique ? Et toi, comment as-tu géré la situation ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !