Sympa
Sympa

Comment la blonde la plus séduisante des années 2000 s’est peu à peu transformée en une brillante actrice largement récompensée

En 2019, Scarlett Johansson a gagné 56 millions de dollars, est devenue l’actrice la mieux payée du monde et a été nominée deux fois à l’Oscar de la meilleure actrice. Mais il n’y a pas si longtemps, beaucoup ne la considéraient que comme une blonde ravissante, et on parlait plus de son physique que de son talent. La star a dû travailler dur pour se débarrasser de cette image et changer l’opinion publique.

Chez Sympa, nous avons décidé de nous pencher sur la carrière de Scarlett Johansson et de retracer son évolution à l’écran au fil des années.

1992–1998 : Début de carrière et duos avec de célèbres acteurs

Scarlett est née à New York dans une famille qui excellait dans les métiers d’art : son père était architecte et son grand-père, critique d’art et scénariste. Il n’y avait donc rien d’étonnant à ce qu’à l’âge de huit ans, la fillette commence à participer à des tournages. À 11 ans, elle obtient un rôle principal, et à 19, elle gagne un prix international et une renommée mondiale.

“Je savais instinctivement ce qu’il fallait faire. C’était, je ne sais pas comment dire... le destin.”

La première fois que Scarlett est apparue à l’écran, c’était dans un petit rôle lors d’une émission de télévision. Seulement trois ans plus tard, la jeune fille de 11 ans avait déjà formé un duo avec Sean Connery dans le thriller Juste Cause. Trois ans plus tard, la carrière de Scarlett était lancée : le rôle dans le film L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux lui a apporté la reconnaissance des critiques et des journalistes. Lors du tournage du film, Robert Redford a salué la performance de la jeune actrice avec admiration : “A 14 ans, elle joue comme si elle en avait 30.” Ce film a ouvert toutes les portes du monde du cinéma à la jeune fille.

2003–2008 : La renommée mondiale et l’incarnation de la beauté fatale

En 2003, l’actrice s’est finalement imposée dans des rôles véritablement “adultes”. Le film de Sofia Coppola, Lost in Translation, sur la rencontre de deux étrangers perdus à Tokyo a rapporté à Scarlett deux prix de la meilleure actrice à seulement 19 ans. Par la suite, ce film s’est retrouvé à plusieurs reprises dans les listes des meilleurs films de tous les temps. La même année, sort le drame historique La jeune fille à la perle, dans lequel la jeune actrice joue le rôle de la muse de l’artiste hollandais Vermeer, et fait passer à l’écran, en absence presque totale de paroles, une palette d’émotions qui a ravi les critiques.

“Il y a quelque chose de profond en elle. Elle vous donne l’impression d’avoir vu beaucoup de choses dans ce monde.”

Très rapidement, Scarlett devient l’égérie d’une personnalité très connue : le réalisateur Woody Allen propose à l’actrice des rôles dans trois de ses films. Avec le thriller Match Point, Scarlett gagne instantanément le titre de la femme la plus séduisante de la planète. Les films qui ont suivi — la comédie policière Scoop et Vicky Cristina Barcelona — confortent sa réputation d’actrice sensuelle : elle incarne alors la beauté fatale.

La jeune Scarlett fête pourtant ses 20 ans à Disneyland, loin du monde glamour de Hollywood. Elle se souvient en riant comment, à cette époque, elle a failli avoir un accident, en tombant sur un panneau publicitaire de son nouveau film, The Island, où son physique avait été un peu trop photoshoppé.

À cette époque-là, Scarlett se lance aussi dans une carrière musicale, et sort son premier album. Elle s’essaie aussi à la réalisation, et tourne le court-métrage These Vagabond Shoes, une sorte de déclaration d’amour à New York.

Au même moment au cinéma, Scarlett commence à se lasser de son image d’éternelle séductrice, qu’elle incarne à nouveau avec Brian De Palma dans Le Dahlia Noir et dans Prestige de Christopher Nolan. Elle confie avoir envie d’incarner une femme d’apparence disgracieuse. Sans compter que son physique impressionnant lui fait aussi rater des rôles : en 2011, elle n’a pas été retenue pour le film La fille au tatouage de dragon, car elle a été considérée comme trop belle pour le rôle principal.

“Ecoutez, Scarlett Johansson a été géniale. C’était une excellente audition, je peux vous l’assurer. Mais le fait est qu’une fois Scarlett apparaît à l’écran, tout le monde ne pense qu’à sa beauté.”

2010–2013 : Incursion dans le cinéma d’auteur et entrée dans les Avengers

Ce qui a vraiment rendu l’actrice super bankable, c’est son apparition dans l’univers cinématographique Marvel, dont chacun connaît aujourd’hui le succès. Mais en 2010, il était encore impossible d’imaginer à quel point cette franchise allait devenir phénoménale. La participation à ce projet représentait même un certain risque, car un échec aurait pu lui coûter sa carrière. Pourtant, tout a bien fonctionné : la super-héroïne Natasha Romanoff et ses “collègues” font désormais partie de la culture populaire depuis dix ans.

À la même époque, Scarlett a commencé à expérimenter le cinéma d’auteur et des rôles un peu inhabituels. Il suffit de la voir en extraterrestre impassible qui sévit dans le film d’horreur indépendant Under the skin. Les cinéastes ont radicalement changé l’apparence de l’actrice, et pour plus de réalisme, la promenade de son héroïne dans la ville a été filmée avec une caméra cachée. L’expérience a été un succès : en Écosse, où le tournage a eu lieu, personne n’a réussi à reconnaître la star.

Sa galerie de rôles sortant de l’ordinaire a été complétée par un personnage presque caricatural : celui de la compagne du héros dans Don Jon, de réalisateur Joseph Gordon-Levitt, concentré des pires stéréotypes. Dans le film Her, Scarlett tient le rôle principal sans jamais apparaître à l’écran : l’actrice prête sa voix au système d’exploitation dont le personnage de Joaquin Phoenix tombe amoureux.

Cependant, malgré ses rôles si divers, l’opinion sur le travail de Scarlett était alors encore souvent liée à son apparence physique. Ainsi, ses collègues de la franchise Avengers étaient interviewés sur l’évolution et la formation de leurs personnages, tandis que Scarlett devait répondre aux questions portant sur son régime alimentaire ou s’il était pratique de porter des sous-vêtements sous un costume de super-héros...

2019 : Tout simplement la meilleure actrice de la dernière décennie

L’année 2019 a été de loin la plus réussie de sa carrière d’actrice. La fin épique de la saga Avengers, où le personnage de Scarlett s’est sacrifié pour sauver le monde, a rapporté 35 millions de dollars à l’actrice, tout en brisant le cœur de fans.

Surtout, elle joue dans Marriage Story, acclamé par les critiques, en duo avec Adam Driver. Ce film a apporté à Scarlett sa première nomination à l’Oscar de la meilleure actrice.

Mais ce n’est pas tout. En 2019, Scarlett incarne aussi à l’écran une joyeuse résistante, abritant une jeune fille en fugue, dans la tragi-comédie Jojo Rabbit. Pour ce rôle, elle a de nouveau été nommée aux Oscars. C’est ainsi qu’elle est devenue la 12ème actrice à être nominée deux fois dans la même année.

Taika Waititi et Scarlett Johansson

“J’ai toujours été intéressée par les gens qui sont capables de surprendre non seulement les autres, mais aussi eux-mêmes, qui se soucient de ce qu’ils font. Scarlett est très attentionnée et absolument pas indifférente aux autres, elle a un merveilleux sens de l’ironie et du sarcasme. J’aimerais vraiment la voir dans d’autres comédies intelligentes, pas commerciales, mais dans quelque chose de plus profond. ”

Malgré le fait que Scarlett n’a pas reçu l’Oscar très convoité, elle reste l’une des meilleures actrices des années 2000 et la star de cinéma la mieux payée au monde. Au printemps, on pourra la voir dans Black Widow, qui raconte la trame de fond de la super-héroïne. Scarlett joue non seulement le rôle principal, mais elle est aussi la productrice de ce film très attendu.

À la rédaction, nous avons hâte de la découvrir dans ce film, et apparemment, nous ne sommes pas les seuls : 90% de spectateurs attendent sa sortie.

Encore quelques informations intéressantes sur Scarlett

Scarlett Johansson lors de la première de Ghost in the Shell (2017), à gauche, et la première de Jojo Rabbit en 2019, à droite.

  • Scarlett a reçu des nominations aux Oscars pas uniquement pour son jeu d’actrice. En 2013, elle a interprété la chanson “Before My Time”, qui a été nominée dans la catégorie de la meilleure chanson originale.

  • L’actrice a une autre histoire intéressante liée à la musique. La chanteuse Katy Perry a avoué que c’était une photo de la belle Scarlett qui l’avait inspirée à créer le tube “I Kissed a Girl”.

Scarlett Johansson lors de l'ouverture du Yummy Pop store, 2016.

  • L’actrice a une boutique de pop-corn à Paris. Son ouverture a fait sensation. Ce jour-là, elle se tenait elle-même au comptoir et les clients ont eu droit à une friandise de cinéphiles aux goûts inhabituels : sauge, parmesan et fraise à la crème.

  • La charité et l’engagement social sont des éléments importants de la vie de Scarlett. Elle a fait don de millions de dollars pour les enfants hospitalisés ; elle soutient les fondations caritatives pour lutter contre le cancer, la faim et les conséquences des catastrophes naturelles, et a fondé un mouvement contre le harcèlement et la discrimination envers les femmes.

Scarlett Johansson lors de la première d’Avengers : L’Ère d’Ultron (2015), à gauche, et lors de la cérémonie des Oscars.

  • En 2015, cinq mois après la naissance de sa fille, Scarlett est venue assister à la cérémonie des Oscars avec un tire-lait. “Je devais l’emporter avec moi, car j’allaitais et chaque gramme de ce lait était précieux comme de l’or liquide”, se rappelle l’actrice en riant. Mais le mari de Scarlett voulant l’aider, il a emporté le sac avec tout son contenu, et... a soudainement disparu. Ils ont réussi à se retrouver au bout de trois heures.

  • Et bien sûr, comment pourrait-on oublier le thème des compagnons poilus ? Oui, Scarlett adore les animaux et elle est fière de présenter ses deux chiens, Maggie et Pancake.

Que penses-tu du talent de Scarlett Johansson ? À ton avis, a-t-elle réussi à casser le stéréotype de la femme fatale ? N’hésite pas à nous laisser ton avis dans les commentaires.

Partager cet article