“Je ne suis pas les règles” : 7 raisons pour lesquelles Lady Diana sera toujours la reine de cœur du peuple

Diana Spencer avait 20 ans lorsqu’elle a épousé le prince Charles, alors âgé de 32 ans, et qu’elle est devenue Lady Di. En seulement 16 ans, elle a réussi à devenir l’être humain le plus influent du XXe siècle, et elle a gagné l’amour de tout un peuple.

Chez Sympa, après en avoir appris un peu plus sur la princesse Diana, nous sommes immédiatement tombés sous son charme. Nous avons donc décidé de partager avec toi ce qui lui a valu le titre bien mérité de “Princesse du peuple.”

1. Elle était très impliquée dans les œuvres caritatives

On pense que Lady Di a eu plus d’impact sur les œuvres de charité lors du siècle dernier que toute autre personne. Elle a participé à divers projets, notamment dans le domaine de la lutte contre la famine, la protection des animaux, la recherche sur le cancer, la sensibilisation à la santé mentale, et de nombreux autres sujets.

Elle a voyagé à travers le monde entier pour visiter de nombreux hôpitaux qu’elle soutenait. Elle n’hésitait pas à travailler avec les sans-abri ou les toxicomanes, montrant qu’elle avait une place pour chacun dans son cœur.

L’une des plus importantes organisations caritatives avec lesquelles elle a travaillé est celle qui s’occupe de la sensibilisation sur le sida. En 1987, elle a ouvert le premier centre spécialisé pour personnes séropositives au Royaume-Uni.

Elle a rendu visite à de nombreux patients et n’a pas hésité à serrer la main d’un patient séropositif, montrant ainsi sa compassion tout en contestant la croyance populaire de l’époque selon laquelle cette maladie se transmettait par le toucher. Cette photo a fait la une des journaux partout dans le monde. Diana a continué à travailler sur ce sujet en mettant en place des campagnes de collecte de fonds pour la recherche sur le sida. Plus tard, elle s’est également rendue en Afrique pour attirer l’attention sur le problème.

2. Elle aimait vraiment les gens

Dans l’une de ses interviews, Lady Diana a déclaré “Je dirige avec mon cœur, pas avec ma tête. Quelqu’un doit aller sur le terrain, aimer les gens et le leur montrer.” Et elle a prouvé à de nombreuses reprises que c’était vrai.

Lors de ses visites dans les hôpitaux, Diana s’asseyait sur les lits des patients et leur tenait la main. Ceci choquait beaucoup de personnes, car cela ne s’était jamais produit auparavant. Mais pour Diana, c’était “normal”. Elle serrait les mains des gens sans porter de gants et prenait les enfants dans ses bras.

Lors d’un voyage en Bosnie, Lady Di a insisté pour visiter le cimetière où étaient enterrées les victimes de guerre. Elle a remarqué une femme pleurant sur la tombe de son fils. Diana s’est alors approchée de la femme et l’a prise dans ses bras pour la réconforter.

3. Elle s’est servie de sa notoriété pour prendre la parole et sensibiliser l’opinion publique

La princesse Diana était une personne qui essayait toujours d’attirer l’attention sur les questions importantes. Elle a lancé un débat ouvert sur la santé mentale alors que c’était encore un sujet très peu évoqué. Dans l’une de ses interviews, elle a partagé sa propre expérience lorsqu’elle a parlé publiquement de sa lutte contre la boulimie, la dépression et l’automutilation.

4. C’était une mère formidable

Diana avait ses propres opinions sur la manière d’élever ses enfants, et allait à l’encontre de nombreuses règles établies par la famille royale. Tout d’abord, il n’était pas acceptable que les membres de la famille royale passent trop de temps avec leurs enfants, qui avaient généralement une nounou à leur service à plein temps. Lorsqu’elle est devenue mère, Diana est allée à l’encontre de ces règles.

Elle passait le plus de temps possible avec ses fils, William et Harry. Elle adaptait son emploi du temps, elle les emmenait à l’école, et même dans ses voyages officiels. Elle n’avait pas peur d’exprimer son amour pour eux en public, et elle aimait énormément les serrer dans ses bras.

Elle se comportait comme une mère ordinaire, s’amusait avec ses enfants et les laissait porter des jeans et des T-shirts. Elle a même participé à une course de mères à l’école de William.

Diana souhaitait également que ses fils sachent comment vivaient d’autres personnes qui n’avaient pas la chance d’être nées dans une famille riche. Elle emmenait donc William et Harry avec elle dans ses projets pour les sans-abri, ou lorsqu’elle visitait des hôpitaux.

5. Elle était une icône de mode

La princesse de Galles fut une pionnière de la mode des années 80 et 90. Elle a lancé de nombreuses tendances qui ont ensuite été adoptées dans le monde entier. Mais elle ne se contentait pas de bien s’habiller, elle savait aussi utiliser son image pour communiquer.

Lors de ses visites à visée humanitaire, elle portait des vêtements colorés qui dégageaient une certaine chaleur humaine. Lors de ses visites aux enfants, elle portait des bijoux pour qu’ils puissent jouer avec. Elle ne portait d’ailleurs jamais de chapeau lorsqu’elle rendait visite aux enfants, car “on ne peut pas faire de câlins à un enfant avec un chapeau.”

L’une de ses tenues les plus célèbres est probablement sa revenge dress (“robe de la vengeance”). Il s’agit de la robe qu’elle a portée juste après que le prince Charles ait officiellement confirmé avoir une liaison adultère.

6. Elle était très accessible

En 1988, elle a assisté à un concert de Michael Jackson, et l’artiste a retiré sa chanson Dirty Diana du show en signe de respect. Mais quand la princesse a entendu ceci, elle lui a demandé de la jouer quand même.

7. Elle était humble et aimait les gens

La famille royale s’est toujours tenue éloignée des “gens ordinaires”. Diana a su briser la glace en osant entamer des conversations. Elle avait beau être un membre de la famille royale, elle avait cette capacité à faire en sorte que son interlocuteur se sente spécial. Elle aimait être avec les gens.

Elle n’aimait pas porter de gants, parce que le contact personnel était important pour elle. C’était une manière pour elle d’exprimer sa compassion. Elle était très timide, mais elle n’en était pas moins charismatique et aimable avec tout le monde, et cela faisait rapidement tomber les gens sous son charme.

Elle était profondément aimée. Sa mort en 1997, alors qu’elle n’avait que 36 ans, a laissé la Grande-Bretagne et le monde entier en deuil. Ses funérailles ont été suivies par 2,5 milliards de personnes, soit trois fois plus que le nombre de personnes qui ont assisté à son mariage.

Les gens ont déposé des tonnes de cadeaux et de fleurs à l’extérieur de Kensington Gardens. Il y en avait tellement que tous les fleuristes de Londres étaient en rupture de stock, et les bouquets de fleurs s’empilaient les uns sur les autres jusqu’à 1,50 m d’épaisseur à certains endroits.

Que penses-tu de cet article ? Y a-t-il une personne que tu admires vraiment ? Laisse un message dans les commentaires, et n’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage !

Partager cet article