Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Méthodes qui peuvent apaiser les coliques du nourrisson

L’une des préoccupations les plus courantes des parents, en particulier des jeunes parents, c’est de savoir pourquoi le bébé pleure quand tous ses besoins fondamentaux semblent avoir été satisfaits. Un bébé propre, nourri et en bonne santé n’a aucune raison apparente de pleurer. Cependant, ce qu’on appelle les “coliques du nourrisson” correspond à une condition fréquente et stressante pour les parents lors des trois premiers mois de la vie d’un enfant...

Chez Sympa, nous pensons à tous ces parents fatigués, désespérés, ou submergés, c’est pourquoi nous voulons partager aujourd’hui avec toi cette liste de 13 méthodes permettant de calmer les fameuses coliques du nourrisson.

Causes possibles des coliques du nourrisson :

Malgré les progrès de la pédiatrie, la cause spécifique de ce mal-être n’a pas encore été définitivement expliquée. Cependant, il a été démontré que les coliques se produisent chez environ 40 % des nourrissons de moins de six mois. Elles se produisent aussi bien chez les nourrissons allaités au sein que chez ceux nourris au lait en poudre, et il n’y a aucune différence entre les deux sexes.

Certaines théories sur l’origine de ce problème suggèrent que l’explication se trouve dans l’alimentation de la mère, par le lait qui passe trop vite dans l’estomac du bébé, les reflux, ou même dans le tempérament du nouveau-né, ou son adaptation au monde. Cependant, bien qu’il n’existe pas encore de preuves scientifiques concrètes, les pédiatres conseillent d’appliquer certaines de ces techniques qui aident considérablement à remédier, ou tout du moins, à atténuer le problème.

1. Se balancer doucement avec le bébé

Les mouvements doux et le bercement de la chaise à bascule peuvent grandement contribuer à calmer les pleurs du bébé. Le fait de bercer ton bébé favorise sa digestion et l’aide aussi à libérer des gaz. En plus de le faire se sentir mieux, c’est aussi un outil de sérénité pour les parents.

2. Faire roter le bébé après avoir bu du lait

Il est très important qu’après chaque biberon ou allaitement, le bébé expulse l’air qu’il a pu respirer pendant son repas. Pour ce faire, allonge le bébé sur ta poitrine, le menton sur ton épaule, et tapote-lui le dos doucement.

3. Place ton bébé sur tes genoux et frotte-lui doucement le dos

Voici une autre manière de l’aider à expulser l’air avalé. Tout d’abord, installe ton bébé sur tes genoux avec précaution, il ne peut être qu’incliné ou allongé sur le ventre. Ensuite, soutiens sa tête et assure-toi qu’elle est plus haute que sa poitrine, puis tapote-lui doucement le dos. C’est particulièrement idéal si ton bébé a des reflux gastro-œsophagiens, qui sont souvent liés aux coliques.

4. Place ton bébé sur une balancelle ou sur une chaise vibrante

Les bébés aiment bouger tout en douceur, donc ces chaises te seront d’une grande aide, surtout si tu es épuisé ou occupé à une autre activité.

5. Va faire un tour en voiture avec le bébé attaché dans sa chaise

Le mouvement de la voiture ainsi que les vibrations représentent généralement une technique apaisante pour les bébés. Toutefois, il faut bien entendu tenir compte des mesures de sécurité de base, et utiliser un siège auto approprié à l’enfant.

6. Lui faire écouter de la musique

Chanter ou écouter de la musique sur un ton grave et modéré peut être d’une grande aide pour calmer un bébé irrité. Les mélodies relaxantes peuvent aussi être positives pour la stimulation du nouveau-né.

7. S’aider des bruits blancs comme celui du sèche-linge

Le bruit blanc bloque tous les autres sons ambiants. Selon une étude publiée dans les Archives américaines des maladies infantiles, le bruit blanc favorise le sommeil chez les nourrissons. Tu pourras aussi trouver des playlists avec ce genre de son sur YouTube ou Spotify, mais cela fonctionne aussi très bien avec un sèche-linge ou une télévision allumée dans une autre pièce.

8. Réduire les stimuli de l’environnement

Certains bébés supportent moins les stimuli environnementaux que d’autres. Ce peut donc être une bonne idée de les envelopper dans une couverture légère et de laisser une pièce aussi sombre que possible pour leur rappeler la sécurité qu’ils ont connue dans l’utérus.

9. Massages du ventre

Masser le ventre de ton bébé peut l’aider à expulser les gaz. Le contact de la main sur la peau peut l’aider à se détendre et à libérer des endorphines. Le meilleur moment pour effectuer ces massages n’est pas lorsque l’enfant pleure, mais après le bain ou un changement de couche.

10. Le bain tiède

La température idéale de l’eau doit se situer entre 35 et 37°C, soit la température normale de la chaleur corporelle. Les bébés se détendent généralement au moment du bain. N’oublie pas de bien le sécher et de l’envelopper ensuite dans des vêtements secs et confortables.

11. Assure-toi que ton bébé se nourrit bien

Certaines théories disent que les coliques du nourrisson se produisent lorsqu’il aspire de l’air lors de la succion du sein ou du biberon. Assure-toi donc que la bouche de ton bébé ait toujours une bonne “prise”, et qu’elle s’adapte parfaitement au mamelon ou à la tétine du biberon.

12. Revoir le régime alimentaire de la mère

Certaines mères dont l’enfant souffre de terribles coliques décident de changer leur alimentation et de supprimer le lait de vache ainsi que d’autres produits laitiers, mais aussi la caféine et les œufs. Si tu es une mère qui allaite et que tu veux en savoir plus sur les aliments qui peuvent améliorer la qualité de ton lait, nous te recommandons de lire cet article.

13. Garder son calme

Avoir un bébé qui a des coliques peut être frustrant ; il faudra certainement faire preuve de plus de tolérance, de compréhension et de travail acharné qu’avec un bébé qui n’a pas de coliques. Cependant, les parents doivent rester calmes et patients, tant avec leur bébé qu’entre eux, et surtout, s’entraider durant cette étape. Les bébés très jeunes sont très réceptifs, et ils perçoivent parfaitement les émotions de leurs parents.

Malgré l’absence d’explications concrètes, les coliques chez le nourrisson sont considérées comme un état tout à fait normal. Cependant, les pédiatres recommandent que si le bébé présente d’autres symptômes, comme de la fièvre ou des pleurs incontrôlables, il soit préférable de consulter un spécialiste à temps afin de voir s’il n’y a pas un autre problème.

Connais-tu d’autres méthodes pour soulager les coliques du nourrisson ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les futurs ou jeunes parents de ton entourage !