Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

4 Raisons pour lesquelles les individus du monde entier ont commencé à renoncer aux marques célèbres

Les spécialistes du marketing passent le plus clair de leur temps à conquérir l’amour des consommateurs envers la marque pour laquelle ils travaillent. Leur mission consiste à te faire acheter un produit de l’industrie de la mode sans même y réfléchir. Les spécialistes de la vente savent que le consommateur ne choisit pas avec son esprit, mais avec son cœur. C’est pour cela que nous achetons inconsciemment les produits de marques que nous aimons sans penser aux conséquences. Mais de nos jours, les gens essayent de plus en plus de renoncer aux achats spontanés de marques célèbres.

As-tu déjà réfléchi à la raison pour laquelle tu veux acheter ce téléphone / ce meuble / ce détergent pour vêtements en particulier ? S’agit-il de fonctionnalité, de goût ou d’apparence ? Sympa a décidé de découvrir pourquoi nous aimons autant ces marques.

Que sont les “love brands” et lesquelles aimes-tu acheter ?

Les grandes entreprise dépensent des millions de dollars pour analyser le comportement de leurs clients. Elles réalisent des enquêtes, des expériences et nous éduquent, sans que l’on s’en rende compte. Les marques internationales le font afin que nous ne puissions plus imaginer notre vie sans elles. Est-ce de la magie ? Non, pas tout à fait.

Dans le monde du marketing professionnel, il existe le concept de “love brand” (amour de la marque). C’est la marque à laquelle la plupart des acheteurs sont fidèles. La même marque de vêtements/dispositifs électroniques/meubles que nous choisissons depuis tout ce temps. Après tout, le consommateur est convaincu que ce produit le rendra plus séduisant, sain et prospère. Il n’y a que dans cette voiture que tu te sens comme James Bond. Sans ce téléphone, tu as l’air un peu antique. Et ce café a l’air super sur Instagram.

Comment tombe-t-on dans le piège des “love brands” ?

Les “love brands” mondiales ont recours à plusieurs astuces qui leur permettent de nous tromper.

  • Une histoire claire. La marque parle d’elle-même comme si c’était ta propre histoire aussi ? Elle te fait rêver ? Elle te permet de te convertir, ne serait-ce qu’un instant, en ce que tu rêves d’être : jeune, mince, athlétique, intelligent ou amusant, quelqu’un qui réussit tout ce qu’il entreprend.
  • Sensualité. La marque te fait sentir des émotions fortes. L’anticipation de la possession ou la joie à la seule pensée que tes draps sont plus blancs que ceux de la voisine. Une marque a une couleur, une forme ou une saveur qui provoquent chez toi des émotions fortes, avant même de payer pour ton article.
  • Intimité. Le consommateur développe une relation personnelle avec la marque et a la sensation que ce produit a été exclusivement créé pour lui.

Ainsi donc, le piège se referme autour de toi. Au lieu de dépenser seulement 30 euros pour une paire de jeans, tu en achètes une pour 200 euros, parce qu’ils portent une étiquette sacrée. Tu fais la queue pour prendre une tasse de café qui portera ton prénom. Tu dois t’efforcer de monter un meuble de tes propres mains et ce n’est pas une mince affaire. Alors, tu es tombé dans le piège. Mais qu’y a-t-il de mal à cela ?

Les décennies de 1990 et 2000 peuvent être appelées l’époque de l’adoration des marques. Une personne vêtue de vêtements avec des logos ne nous semblait pas ridicule. Mais désormais, les acheteurs du monde entier renoncent aux produits de marque. Et en voici les raisons :

1. Les gens ne veulent pas devenir des publicités ambulantes

La marque t’utilise comme une pancarte. Tu achètes une chemise avec le logo du fabricant et tu lui donnes de l’argent pour faire la promotion de la marque. C’est un peu illogique, tu ne crois pas ? Regarde les photos de bloggeurs de mode sur Instagram : des sacs, des cosmétiques, des téléphones ; tout est recouvert de logos de marques connues.

Cependant, certaines marques notoires ont écouté les souhaits de leurs clients et ont commencé à dissimuler les étiquettes sur les vêtements. Il n’est plus tendance de porter des vêtements et des accessoires avec le logo de leur fabricant.

2. Les acheteurs ne veulent pas payer plus que de raison

Des géants tels que Guess ou Crocs ferment des centaines de boutiques seulement parce que les gens refusent d’acheter leurs produits. Pour substituer les marques populaires, le produit “no name” est arrivé (sans nom). Par exemple, la boutique en ligne Amazon s’est unie à la tendance et a commencé à produire des vêtements “no name” qui ne sont pas inférieurs en qualité par rapport aux marques célèbres. Pourquoi payer 50 euros pour un t-shirt qui en vaut 12 sur Amazon ?

La mode se meurt. Les enquêtes démontrent que les personnes modernes refusent de porter des vêtements de bureau type costume et tailleurs et portent de plus en plus de jeans et de chemises. Mark Zuckerberg et Steve Jobs ont démontré au monde qu’un multimillionnaire peut porter des vêtements tout ce qu’il y a de plus classique. C’est quelque chose qui a séduit beaucoup de gens.

Il y a une grande variété de vêtements économiques et les marques ont peu de signification au final. Tandis que dans certains pays, les gens économisent de l’argent à cause de l’instabilité économique, aux États-Unis, les marques sont boudées pour une question de principe. Les acheteurs préfèrent des articles plus basiques, parce que leur qualité est différente de celle des marques, et les étiquettes n’impressionnent plus personne.

3. La population a compris que les impressions sont bien plus importantes que d’autres choses

La génération de ce nouveau millénaire a cessé d’investir tout son argent dans des valeurs matérielles. Au lieu de remplir leur maison de choses inutiles, ces gens voyagent, se réunissent avec des amis et assistent à des événements culturels. De plus, les scientifiques ont également démontré que le bonheur peut s’acheter. Il est vrai que tu dois dépenser ton argent non pas dans des objets matériels, mais en remplissant tes valises d’impressions positives. La richesse apporte beaucoup moins de joie qu’une fin de semaine amusante ou que sortir à un concert. La société moderne en a assez des biens matériels et aspire à des éléments qui servent l’âme.

4. Les acheteurs devinent que sous l’apparence d’une marque, on leur vend quelque chose de supplémentaire

T’es-tu rendu compte que les “love brands” ne commercialisaient leurs produits jamais seuls ? Acheter le dernier modèle de smartphone n’est que le début. Puisque tu dois acheter des écouteurs sans fil à la mode, un chargeur externe, une coque de marque et qui sait combien d’autres accessoires dont tu pourrais facilement te passer. Il se trouve que les génies du marketing te vendent des tonnes de choses inutiles.

Une “love brand” ne te vend pas seulement ses produits, elle te vend son nom. Et peu importe ce qui vient avec ce nom, car le consommateur fidèle a confiance en la bonne qualité du produit, même avant l’avoir acheté.

Comment peux-tu comprendre que tu es devenu ce client fidèle ? Tu achètes un produit de marque connue, même sans réduction. Tu n’as pas une liste d’articles bien précis à acheter, tu passes dans ta boutique préférée juste par curiosité. Tu as la carte de fidélité de l’enseigne.

Quelques mots pour savoir comment renoncer aux “love brands”

  • Si tu veux cesser de jeter ton argent par les fenêtres, jette un coup d’œil à ce site. Il évalue les marques selon plusieurs paramètres : le respect de l’environnement, le rejet de la main d’œuvre peu onéreuse et la tolérance.
  • N’accumule pas des quantités astronomiques de vêtements peu chers et de mauvaise qualité. Avant d’acheter n’importe quel vêtement, demande-toi si tu vas le porter au moins trente fois. Cette astuce est utilisée par les experts en consommation éthique.
  • Les auteurs du livre Happy Money : The Science of Smarter Spending recommandent de tester la consommation différée. En d’autres termes, tu économises aujourd’hui pour dépenser demain. Ainsi donc, tu auras le temps de penser à la viabilité de cet achat, et tu te rendras peut-être compte qu’il n’est pas utile d’acheter quoi que ce soit.
  • Tente de calculer combien tu dépenses en achat de vêtements, cosmétiques et dispositifs électroniques de marque. Aujourd’hui, ces choses te semblent primordiales, mais demain, il y en aura de nouvelles, plus modernes, et donc tu devras dépenser à nouveau une certaine somme pour les acquérir.

As-tu des vêtements de marque dans ton armoire ? Ou ne te sens-tu pas attiré par les étiquettes des marques connues ?