Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Choses qui peuvent stresser notre chien (il paraît qu’il n’aime pas vraiment qu’on le serre trop fort dans nos bras)

1-2-
679

En tant qu’êtres humains, nous sommes habitués à parler de stress, car bien souvent, nous le ressentons dans notre chair. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, les chiens aussi peuvent en souffrir. Chez le chien, le stress se manifeste par le biais de plusieurs symptômes, dont l’hyperactivité ou l’apathie, des changements de comportement ou des actions répétitives. Il se pourrait même que soit la manière dont on le traite qui génère ce problème chez notre compagnon à quatre pattes.

Si tu veux savoir ce que tu fais pour stresser ton chien sans le vouloir, Sympa te propose aujourd’hui de jeter un œil cette liste de comportements, ainsi que leurs solutions, pour continuer à profiter de l’affection de ton animal. Et à la fin de l’article, tu vas pouvoir profiter d’un bonus très intéressant.

1. Le laisser seul trop longtemps

L’anxiété ou le stress de la séparation sont des syndromes très courants chez les jeunes chiens qui ne sont pas encore habitués à rester seuls, mais aussi chez les vieux animaux, car ils perdent peu à peu leurs capacités. Cela se manifeste sous la forme d’un comportement destructeur, d’aboiements incessants ou persistants quand tu sors ou quand tu rentres à la maison.

Pour que le chien s’y habitue, nous recommandons de ne pas le laisser plus de six à huit heures tout seul. Avant de sortir, tu dois t’assurer que les portes et les fenêtres sont bien fermées pour qu’il ne s’échappe pas, qu’il ait suffisamment d’eau et de croquettes à disposition, ainsi que des jouets pour s’amuser. Avant de partir, essaie aussi de l’ignorer pendant environ 20 minutes. Et fais la même chose en revenant. S’il est trop excité, ne le salue pas avant qu’il ne se soit calmé. À ce moment-là, accorde-lui du temps.

2. Le promener avec une laisse trop courte et ne pas le lâcher durant la promenade

Tous les chiens ont besoin de faire de l’exercice en plein air pour libérer leur énergie. Surtout ceux qui vivent en appartement et qui n’ont pas d’espace pour s’amuser et se dépenser. Si ta ville n’autorise pas les chiens en liberté, tu dois garder à l’esprit que la longueur de la laisse est importante. Une laisse trop courte peut non seulement provoquer des dommages physiques chez l’animal, comme des lésions au niveau de la trachée et du dos. Elle peut aussi être à l’origine du stress, qui dérive parfois en divers problèmes de comportement.

Essaie d’amener ton animal sur une place, dans un parc ou dans un lieu extérieur où tu peux le lâcher et le laisser courir, au moins une fois par semaine. Cela l’aidera à se soulager du stress et à rester en bonne forme physique. S’il n’est pas possible d’enlever la laisse, assure-toi qu’elle n’est pas constamment tendue et qu’elle permet une certaine liberté de mouvement. Ce sera compliqué si tu as un gros chien, mais il existe des accessoires qui permettent de le promener sans lui faire mal.

3. L’éduquer “à la dure”

Selon une étude, les chiens qui sont éduqués de manière stricte ont tendance à souffrir de stress. Les punitions fréquentes, les cris, le fait de tirer sur la laisse ou encore les obliger à s’asseoir en appuyant sur leur arrière-train provoquent chez eux un sentiment d’anxiété et des problèmes de comportement.

Au lieu d’appliquer ce type de méthode, essaie plutôt la récompense positive. Quand il obéit à un ordre, félicite-le, fais-lui une caresse ou donne-lui une petite friandise. En revanche, s’il n’obéit pas comme tu l’aurais souhaité, ne le frappe jamais et ne crie pas. Dis-lui un “non” ferme, puis ignore-le. À force de répétition, le chien finira par comprendre ce que tu attends de lui.

4. Faire semblant de lancer la balle pour qu’il la rattrape

Rien ne peut rendre ton chien plus heureux que de jouer avec toi, car c’est dans ces moments-là que se créent les liens émotionnels entre vous deux. Mais il y a des types de jeux qui ne font rire que nous. Par exemple, quand tu fais semblant de lancer la balle pour que ton compagnon parte la chercher, alors que tu l’as cachée derrière ton dos. Au début, il mordra à l’hameçon et partira la chercher. Mais si le “jeu” est répété un peu trop souvent, il finira par se sentir anxieux, confus et il ne s’en amusera plus. Peu à peu, ton chien perdra confiance en toi.

Une étude a démontré que le jeu entre le maître et son chien influe sur ses niveaux de cortisol, l’hormone du stress. Donc ne te moque pas de ton chien. Joue avec lui, lance la balle et laisse-le aller la rattraper. Tu peux aussi profiter de ce moment pour lui enseigner d’autres tours, comme “donne la patte”.

5. L’exposer à des bruits très forts

Être constamment exposé à des bruits forts, comme de la musique stridente, des feux d’artifice ou des pétards, le bruit de la circulation, le klaxon des voitures etc, est stressant pour n’importe qui. Il en va de même pour les chiens. La différence, c’est qu’ils ne savent pas d’où proviennent ces bruits. Donc ils prennent peur, leur rythme cardiaque augmente et leur niveau de stress explose.

Pour éviter cette situation, il est important que ton animal ait un abri où se réfugier. Il choisira sûrement lui-même l’endroit, cela peut être sous un lit, une table, ou dans son panier. N’essaie pas de l’en faire sortir. Laisse-le se calmer là, tout seul. Essaie de diminuer le volume des sons, et si ce n’est pas possible, essaie d’apaiser l’ambiance par une musique douce.

6. L’empêcher de tout renifler dans la rue ou au parc

Ton chien capte les informations dans son environnement et celui des autres chiens en reniflant partout, même les autres toutous. Cela se produit quand il sort se promener, par exemple. Si tu tires sur la laisse pour éviter qu’il ne le fasse, tu le prives de découvrir ce qui l’entoure, ce qui est tout simplement naturel pour lui.

Le museau du chien est très spécial, et l’utiliser est pour lui comme une seconde vue, qui lui permet d’analyser le monde qui l’entoure. Quand tu le promènes dans la rue, laisse-le découvrir ce qui se trouve autour de lui. S’il s’arrête, sois patient et attends qu’il termine. Laisse-le profiter autant que possible.

7. Trop l’enlacer ou lui toucher la tête

Les démonstrations d’affection sont typiquement humaines. Les chiens ne parviennent pas à les comprendre comme nous autres. De fait, la plupart des canidés montrent des signes de mal-être, d’anxiété ou de stress quand nous sommes trop câlins avec eux. Ils n’aiment pas non plus qu’on leur touche ou caresse la tête. D’ailleurs, il faut être très vigilant, car en voyant ta main s’approcher, le chien pourrait croire que tu vas le frapper.

Si tu te rends compte qu’en enlaçant ton chien ou en essayant de le caresser, il se crispe ou se montre hargneux, s’il baisse les oreilles, qu’il grogne et qu’il veut partir, il est évident qu’il n’a pas envie d’un câlin. Cependant, cela n’est pas le cas de tous les chiens. Certains adorent qu’on les enlace, et ils le demandent même parfois ! Mais si tu vois des signes contraires, cesse de lui forcer la main et laisse ton chien tranquille. Pour être certain que tu ne vas pas l’embêter, il vaut mieux le laisser faire le premier pas.

8. Utiliser différents mots pour un seul et même ordre

Il est normal de parler à son chien comme s’il comprenait tout ce que tu lui dis. Cependant, il faudrait toujours utiliser le même mot pour le même ordre : “assis”, “au pied”, “viens”. Abandonne les synonymes, car l’animal ne comprend pas que “ramène ici” et “va chercher” signifient la même chose. Au contraire, le chien va se sentir confus parce qu’il comprendra que tu attends quelque chose de lui, mais sans savoir quoi.

Contrôle l’intonation de ta voix quand tu lui donnes un ordre, et observe ton langage corporel. Ton animal répondra bien mieux aux stimulations visuelles, comme les claquements de doigts ou les sifflements par exemple. Les chiens aiment la routine, donc n’hésite pas à dédier quelques minutes par jour pour réviser ce que tu lui as enseigné et l’entraîner à mieux comprendre tes ordres.

9. L’habiller ou le déguiser

En général, les chiens acceptent mieux les vêtements que les chats. Certaines races les tolèrent bien, car cela leur permet de lutter contre le froid. Mais la plupart d’entre eux n’en ont pas besoin, car c’est très inconfortable et frustrant.

Tu dois observer la réaction de ton animal quand tu essaies de le vêtir. S’il te renvoie des signaux clairs d’agressivité et qu’il veut fuir, laisse-le partir. Ne l’oblige pas à porter des vêtements : non seulement cela peut générer un stress important, mais en plus, cela peut abîmer sa peau à cause des matériaux qui composent les textiles.

10. Ne pas avoir de routine

Les chiens sont des animaux qui aiment avoir leurs petites habitudes. Garder une routine leur permet de se sentir bien et heureux, en sécurité. Ils supportent mieux d’éventuels changements. En revanche, les animaux qui n’ont pas de routine bien établie ont tendance à stresser, à déprimer et à exprimer des signes d’anxiété dans leur comportement.

Mieux vaut habituer le chien dès son plus jeune âge. Établis des horaires pour dormir, manger, aller se promener et jouer. C’est important pour renforcer votre relation. Tant que tu respectes les horaires de ton chien, tu peux introduire de nouvelles activités à votre emploi du temps, sans craindre qu’elles ne l’affectent.

Bonus : si tu stresses, ton chien aussi

Une étude a démontré que les chiens reflètent l’état d’esprit de leur maître. Cela signifie que si tu es stressé, il est très probable que ton animal le soit aussi. Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont mesuré les niveaux de cortisol — l’hormone du stress — du chien et du maître. Et ils ont découvert des résultats synchronisés. Les personnes qui avaient un taux de cortisol très élevé avaient des chiens très stressés également, et vice-versa.

Cela met en évidence le lien très fort qui existe entre les humains et leurs animaux. Cela permet aussi de mieux prendre soin d’eux, en priorisant leur bien-être. Donc, si tu observes un drôle de comportement chez ton chien, analyse le tien, demande-toi comment tu vas, et cherche à te détendre. Ainsi, vous pourrez tous deux profiter autant que possible de votre amitié.

Quels sont les autres comportements qui stressent nos chiens selon toi ? Qu’est-ce qui permet au tien de se calmer et de se sentir mieux ? Donne-nous ton avis et partage ton expérience avec nous dans les commentaires ! Et bien sûr, si tu as un doute sur la santé de ton chien, n’hésite pas à aller consulter le vétérinaire.

1-2-
679