Sympa

20+ Preuves que les pères des filles ne s’ennuient jamais

Ned Stark, personnage de la célèbre saga Game of Thrones, disait : “Faire la guerre est plus simple que d’élever ses filles.” Ces mots font certainement sourire des millions de pères avertis. Eh oui, élever une petite femme n’est pas facile : quoi qu’on en dise, cette tâche demande une attitude particulière.

Sympa admire les hommes qui mènent à bien cette mission éducative. Les protagonistes de notre sélection du jour ont tous la chance d’élever de petites princesses.

  • Avec ma fille de 7 ans, nous sommes en train de dîner, elle essaie d’ouvrir un pot de crème fraîche, mais n’arrive pas à enlever le film de protection. Je lui offre mon aide, mais elle refuse. Elle met du temps, mais finit par décoller le film. Je suis satisfait : “Bravo, chérie, te voilà autonome.” À quoi elle répond : “Papa, j’ai juste pensé que tu ne seras pas toujours là et qu’il faut que j’apprenne à m’en sortir toute seule. On ne sait jamais combien de temps il te reste encore à vivre. Je ne veux pas rester nulle quand tu mourras.” © Sibirskix / Pikabu
  • Je suis un jeune père de famille, ma fille a 3 ans. Un jour, au supermarché, je me suis arrêté devant l’étal de la charcuterie, j’ai réfléchi un peu et j’ai compris que je ne voulais pas en acheter. Quand j’ai payé, le vigile du magasin m’a interpellé et m’a demandé d’ouvrir ma veste. Je l’ai ouverte pour montrer que je n’avais rien caché. L’employé a présenté ses excuses et a expliqué que depuis peu on leur piquait de la charcuterie chère et que moi, j’avais passé un moment devant la vitrine. Chez moi, j’ai raconté l’incident à ma femme, alors que notre fille était là à écouter. Plus tard, une amie de mon épouse lui a demandé : “Dis donc, ton mari pique des saucissons au supermarché ?” Il s’est avéré que ma fille n’avait pas tout compris et qu’elle racontait à la maternelle que son papa avait volé des produits et s’était fait prendre, mais avait réussi à s’en tirer. © korarok / Pikabu
  • Ma fille est l’unique enfant de la famille. Pour la fête de Noël à la maternelle, elle devait incarner une fée. Ma femme a commandé du tissu en Italie, des amis ont envoyé des bas de soie des États-Unis, la grand-mère a prêté un collier de perles qu’elle avait porté à son mariage et a acheté des chaussures chics dans une boutique. On a fait des dizaines d’essayages et de retouches. La veille de la fête, la famille s’est couchée à 5 heures du matin après avoir peaufiné le costume. La robe, les accessoires et les chaussures ont été emballés dans un sac noir. Le lendemain en partant au bureau j’ai vu près de la porte un sac qui avait tout d’un sac à ordures. Une minute plus tard, le mois entier d’efforts concertés a disparu aux poubelles. Je ne vous décris pas ce qui s’est passé 2 heures plus tard, lorsque ma fille a dû partir à l’école maternelle. © pomarki / Pikabu
  • Après une fête, il nous restait quelques pétards. Un jour, nous nous promenions avec ma femme et notre fille marchait à côté avec deux camarades de classe. À un moment, les gamins ont disparu derrière les poubelles et quand ils sont revenus, nous avons entendu une détonation. J’ai juste pensé : “Ouf, quel bonheur d’avoir une fille !”, puis elle s’est tournée vers moi : “Tu as entendu, c’était bien, non ? C’est moi qui leur ai donné le pétard et expliqué comment le faire exploser.” © Kom1ssar / Pikabu
  • Ma fille de 9 ans essaie des chaussures et dit : “Elles ne sont pas à la mode.” Je demande : “Pourquoi ?” Et elle explique : “Ça ne serre pas assez.” Voilà une règle pour tout le reste. © XplodingUnicorn / Twitter
  • Je ramène ma fille de la maternelle et nous discutons : “Papa, ce soir je prépare à manger, j’ai promis à maman de t’aider. On va manger des sandwiches ! Mais il ne faut pas que tu m’aides, je vais tout faire moi-même !” Je confirme, mais un peu plus tard : “Papa, aide-moi à couper le jambon. Papa, rape le fromage et maintenant c’est moi, ne m’aide pas. Papa, ouvre la mayonnaise, je n’arrive pas à enlever le capuchon. Papa, change la plaque dans l’appareil à sandwich. Papa, retourne les sandwiches, ça me brûle les doigts !” Nous voilà enfin à table, en train de savourer le dîner... Les sandwiches de ma fille sont délicieux. © Sibirskix / Pikabu
  • J’ai posté une photo sur laquelle je porte un costume et j’ai l’air sérieux. J’ai écrit en légende : “Au boulot”. Dans les commentaires, une femme a mis : “Mais tu es un maniaque du travail ?” Ma fille n’a pas apprécié qu’on traite son père de maniaque et a écrit à cette femme : “Et toi, tu es une connasse !” © Bash.im
  • Ma fille de 8 ans entre dans la chambre. Elle fronce les sourcils et ouvre le placard. Je lui demande : “Qu’est-ce qu’il y a, chérie ?” Elle explique : “J’ai renversé mon thé.” Je sursaute : “C’était de l’eau bouillante ?” Elle me regarde avec pitié, comme si j’étais un attardé : “Papa, si l’eau avait été bouillante, tu l’aurais certainement entendu.” © Nedvoray / Pikabu
  • Ma fille de 5 ans m’a posé la question : “Comment tu distingues une pomme empoisonnée d’une pomme normale ?” Quand j’ai répondu que les pommes n’étaient pas empoisonnées, elle m’a lancé : “Dis-le à Blanche-Neige.” © XplodingUnicorn / Twitter

“Normalement, les enfants s’endorment en serrant leurs doudous,
mais ma fille préfère une bouteille de sauce à l’ail.”

  • J’ai promis à ma fille et à mon fils de les emmener au cirque samedi et ils ont attendu toute la semaine. Vendredi, je réalise qu’il me reste des dossiers à finir et que je serai obligé d’aller au bureau le lendemain. Je vais voir les enfants et je leur propose de décaler le cirque à la semaine suivante. Ma fille réagit : “D’accord, papa, tu peux y aller. Seulement, tu as déjà reporté une fois et la semaine prochaine, tu le feras certainement à nouveau. La vie passe alors que nous attendons que tu rentres du travail. J’ai mis de côté toutes mes affaires pour passer la journée avec toi, je ne suis même pas allée voir Carine.” Nous voilà au cirque, tout près de la scène, en train d’admirer les tigres. Nous avons décidé d’aller au cinéma dimanche. Je retournerai au boulot seulement lundi, reposé et cool, comme ma fille. © Sibirskix / Pikabu
  • J’ai dit aux enfants de ranger l’appartement, le temps que je fasse un aller-retour rapide au bureau. Je rentre et ils viennent vers moi : “Papa, c’est fait ! Nous avons partagé les tâches. Mon frère s’est occupé de notre chambre, il a fait les lits, a passé l’aspirateur, puis il a rangé le bureau, a arrosé les fleurs et a lavé la vaisselle.” Je demande à ma fille quelle était sa tâche à elle et elle donne les détails : “Moi, j’ai pris les nouveaux crayons et j’ai vérifié si ça écrivait bien, car c’est bientôt la rentrée !” Moi : “C’est tout ?” Elle : “Bien sûr que non ! Nous n’avions plus de papier toilette, j’ai donc mis un nouveau rouleau !” © Sibirskix / Pikabu
  • Mon mari est allongé sur le canapé et regarde la télé, alors que je suis dans la cuisine en train d’émincer un chou. Ma fille de 2 ans vient chercher une lanière de chou et va la donner à papa. Mon mari la croque, et remercie notre fille d’avoir pensé à lui. La petite est ravie, elle fait la navette entre le salon et la cuisine. À un moment, j’entends un bruit qui me rappelle le son que produit notre chat quand il vomit. Mon mari entre et me montre une feuille à moitié mâchée d’arbre d’argent que notre fille lui a apportée, et qu’il a commencé à manger sans regarder ! © Bash.im
  • Ma fille de 7 ans a décidé de me demander un conseil pour son futur travail. Sa question a été : “Peut-on devenir président quand on est déjà une reine ?” Voilà ce que j’appelle des ambitions. © XplodingUnicorn / Twitter
  • Nous étions dans un magasin avec ma fille de 6 ans, quand elle a montré un truc et a demandé ce que c’était. J’ai dit que c’était un fer à souder. Elle a alors demandé à quoi ça servait. J’ai expliqué que c’était utile pour réparer différents appareils et ma fille s’est écriée : “Ah bon, je croyais que c’était pour faire dire la vérité.” Depuis, nous limitons le temps qu’elle passe devant la télé. © Bash.im
  • J’amène ma fille à la maternelle. C’est assez tôt et il y a très peu de monde dans la rue. Le temps est magnifique, il fait chaud, il n’y pas de vent. Normalement, ma fille parle tout le temps, mais aujourd’hui, elle est perplexe. Quand je lui demande la raison, elle m’explique qu’elle est inquiète pour la récolte. Je cherche à comprendre : “Mais pourquoi t’inquiéter pour la récolte ? Nous avons moissonné tout ce qu’il y avait dans notre jardin. Il ne reste que les choux, mais nous les couperons plus tard.” Elle répond : “Mais non, papa. Je m’inquiète pour toute la récolte de notre pays. Regarde un peu, il fait si beau et il n’y a personne dans la rue. Qui s’occupera de la moisson ? Et si ce n’est pas fait à temps ? Il y aura la famine, comme en Afrique ? Mais QUE FAIT LE GOUVERNEMENT ?” J’ai décidé de ne plus sortir aussi tôt, pour qu’elle voie plus de passants. © Sibirskix / Pikabu

  • Mon oncle est entré dans la cuisine tard le soir pour grignoter un truc. Sa fille était toujours là et tricotait tranquillement des chaussettes. Il a jeté un regard distrait sur les fruits et a choisi la plus belle pomme (il a pris la plus rouge). Il a voulu la mordre et a grogné : “Mince, c’est quoi cette pomme ?” Sa fille l’a regardé tout en tricotant, et a dit : “Va te coucher ! Et laisse ma pelote !” © ToniMontano / Pikabu
  • Je suis allé avec ma fille de 5 ans dans un centre commercial pour choisir un cadeau pour sa grand-mère. Nous avons décidé d’acheter un smartphone. Alors que je choisissais le téléphone, ma fille regardait les vitrines des boutiques de mode. Et elle a fini par choisir un nouveau sac ! Quand nous sommes montés dans la voiture, elle a dit : “Papa, je t’adore, tu es le meilleur ! Je vivrai avec toi et maman jusqu’à votre mort, peu importe le temps que ça dure, même si c’est 10 ans.” Au moment de cette déclaration solennelle papa avait 40 ans et maman en avait 35. © Sibirskix / Pikabu
  • Des amis de ma fille sont venus jouer chez nous. Le meneur de jeu désignait une espèce, et tous les autres devaient donner ses représentants. Ainsi, ça a été d’abord les animaux, puis les poissons et ma fille a gagné partout.
    Ensuite le meneur annonce :
    — Champignons !
    Les enfants commencent à énumérer :
    — Bolet !
    — Cèpe !
    — Armillaire !
    Ils ont presque épuisé les champignons plus ou moins connus quand ma fille géniale a lancé :
    — Tropet blanc !
    Les enfants ont fait des efforts :
    — Truffe !
    — Girolles !
    Le tour est revenu à ma fille :
    — Armatule jaune !
    Et elle a remporté cette épreuve. Quand les autres sont partis, je lui ai demandé :
    — Comment ça se fait que tu sois une spécialiste de champignons ?
    — Papa, mes champignons n’existent pas. Il suffit de prononcer un nom inventé d’une voix ferme pour que tout le monde y croie. En fait, je n’aime pas perdre. © Sibirskix / Pikabu
  • Ma fille (6 ans) arrive et demande : “Papa, un lovelace, c’est qui ?” J’essaie d’expliquer : “Euh ... Bon, imaginons que Marc (c’est un garçon de sa classe) vient vers toi et t’invite au cinéma à 18 heures. Tu acceptes ?” Elle répond que oui. Alors je continue : “Puis il va voir Léa et l’invite aussi, mais à 20 heures. Elle est d’accord. Ensuite il fixe un rendez-vous à Pauline, à 22 heures. Et elle est également d’accord. Voilà, Marc est un lovelace, il a trois rendez-vous en une soirée.” Ma fille répond : “Je comprends.” Je veux m’en assurer : “Qu’est-ce que tu comprends ?” Elle explique : “Je comprends que Marc est vraiment cool. Il a vu tellement de films, il doit être très intéressant. Et de toute façon... je veux qu’il soit avec moi, et que Léa et Pauline meurent de jalousie.” Là, je suis resté sans voix. J’attends que ma femme rentre, pour lui poser la question à elle aussi. © Sibirskix / Pikabu
  • Il y a 2 ans, alors que ma fille était en CE1, elle m’a confectionné un cadeau : un protège-passeport. Malheureusement, il s’est avéré trop petit. En tant qu’un père aimant qui ne veut pas que son enfant pleure, et sans vraiment y réfléchir, j’ai pris des ciseaux et un peu coupé mon passeport de sorte qu’il rentre dans l’étui. Ma fille a été ravie et j’étais content de moi. Depuis, mon passeport est comme ça et même les gendarmes n’ont rien dit lors d’un contrôle. Pourtant, dans ma banque, un employé a retiré l’étui pour vérifier l’authenticité du document. Il est resté bouche bée et m’a dit d’aller changer mon passeport. © val2590my / Pikabu
  • Un homme en manteau et en costume, avec une queue de cheval nouée d’un chouchou rose s’est installé à côté de moi dans le métro. J’ai surmonté ma gêne et je lui ai demandé tout bas : “Avez-vous spécialement fait la queue de cheval ? L’élastique et votre costume ne vont pas ensemble.” Il a répondu : “Oh, bien sûr que non (il a retiré le chouchou). C’est ma fille qui me l’a mis ce matin, et j’ai même pas jeté un regard dans le miroir. Et hier pareil, et personne ne m’a rien dit. J’ai dû passer toute la journée au bureau comme ça.” © MadTillDead / Pikabu

Et toi, ta fille t’a déjà fait des surprises ou dit des choses surprenantes ?
N’hésite pas à partager tes souvenirs les plus amusants avec nous
dans les commentaires !