Sympa

Pourquoi le fait de favoriser un enfant nuit à la famille entière

D’après une étude, 70% des parents admettent qu’ils ont déjà traité un de leurs enfants différemment des autres. Or, selon les psychologues, le favoritisme peut laisser des traces dès le plus jeune âge. Ce phénomène, aussi appelé, “enfant trophée”, peut causer de nombreux problèmes entre frères et sœurs.

Chez Sympa, nous avons étudié certaines conséquences du favoritisme envers les enfants et nous souhaitons les partager avec toi, afin que tu puisses éviter de graves malentendus au sein de ta famille.

1. Les enfants comme les parents peuvent se sentir coupables

Les sentiments de culpabilité peuvent torturer tous les membres de la famille. Tout d’abord, les parents comprennent que ce n’est pas la bonne façon d’élever des enfants et qu’il ne faut pas faire en sorte que l’un d’eux se sente plus important que les autres. Ensuite, l’enfant favorisé peut se sentir coupable que son frère ou sa sœur ne soit pas aimé autant que lui. Enfin, l’enfant moins aimé peut penser que c’est de sa faute si ses parents ne lui prêtent pas autant d’attention.

La communication saine entre les membres de la famille peut être perdue. Les relations fondées sur la culpabilité peuvent mener à des disputes et à des pertes de liens.

2. L’enfant moins aimé peut être blessé et subir un traumatisme psychologique profond

Les enfants désirent de l’attention. Selon les chercheurs, il est normal que lorsque tu la leur refuses, ils fassent de leur mieux pour la récupérer. Le problème est qu’ils choisissent inconsciemment le “mauvais” type de comportement.

Par conséquent, on peut observer chez l’enfant de l’agressivité, des larmes ou un attachement trop fort. Les enfants observent leurs parents, imitent facilement leur humeur et deviennent leur reflet. À l’âge adulte, cela peut conduire à un profond traumatisme psychologique.

3. L’un des enfants peut avoir moins de succès

Les parents peuvent décider d’accorder plus d’attention à un enfant, non seulement en général, mais aussi pendant la période des examens. Et cela a toujours un impact sur les autres enfants.

Selon les chercheurs, le fait d’ignorer un enfant peut le blesser, limiter le développement de son cerveau et diminuer sa curiosité intellectuelle et sa capacité d’apprentissage.

4. L’enfant préféré peut devenir très narcissique

En cas de favoritisme évident, un enfant peut non seulement se sentir très sûr de lui, mais il peut aussi devenir très narcissique. Voici quelques signes de narcissisme chez les enfants, recensés par les psychologues :

  1. L’enfant exige de l’attention comme un droit, mais ne manifeste pas de gratitude envers ses parents pour leur gentillesse.
  2. L’enfant croit qu’il est meilleur que les autres.
  3. L’enfant a des attentes élevées envers les autres.
  4. L’enfant a de la difficulté à maintenir des amitiés.

À l’âge adulte, le narcissisme peut entraîner de gros problèmes dans la vie personnelle et professionnelle.

5. Les enfants moins aimés sont très exigents envers eux-mêmes

Certains enfants moins aimés deviennent très studieux. Par exemple, ils décident que puisqu’ils ne sont pas aussi beaux que leur frère ou leur sœur, ils auront de meilleures notes à l’école.

Ils ne se sentent jamais vraiment bien dans leur enfance. Au lieu de jouer avec leurs amis et d’apprécier leur insouciance, ils deviennent de petits adultes qui ont besoin d’être parfaits, de peur que leurs parents les aiment encore moins.

6. Il n’y a pas de solidarité entre les enfants

Les disputes et bagarres entre enfants d’une même famille sont monnaie courante. Très souvent, cela commence lorsque les enfants considèrent une situation comme injuste. Quand un enfant reçoit moins d’amour et d’attention que son frère ou sa soeur, et ce, de façon répétée, cela peut devenir un déclencheur de disputes.

Même lorsqu’ils deviennent adultes, ils ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente et continuent à se critiquer mutuellement, à se disputer ou à s’ignorer les uns les autres.

7. À l’âge adulte, l’enfant le fera payer à ses parents

Selon les psychologues, les relations avec les enfants ont des racines profondes. Il y a toujours une raison pour laquelle tu établis des liens avec tes enfants de différentes façons. Si tu manifestes constamment moins d’amour à un enfant, cela peut avoir un grand impact sur ta communication avec lui à l’avenir.

Lorsque ton enfant devient adulte, il peut décider de t’ignorer. Il ne fait que refléter le comportement que tu as eu envers lui. Cela peut être un choix conscient ou inconscient.

As-tu déjà eu l’impression d’être un enfant moins aimé ? Selon toi, que faut-il faire pour que les enfants se sentent égaux ? Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous !