Sympa

10 Mythes sur les éclipses auxquels on croyait dans différentes parties du monde

2-14
834

Le Chili et l’Argentine ont récemment connu une éclipse de soleil, et au beau milieu de l’après-midi, l’astre-roi s’est retrouvé masqué pendant quelques minutes. De nombreux amateurs ont assisté à cet événement astronomique avec enthousiasme. Le 16 juillet, une autre éclipse, de la Lune cette fois, a pu être observée un peu partout dans le monde. Avant que ces phénomènes ne deviennent des spectacles, de nombreux peuples anciens interprétaient les éclipses comme des présages bien différents.

Sympa a compilé une liste de mythes anciens à propos des éclipses et du sens que de nombreuses civilisations leur donnaient.

Qu’est-ce qu’une éclipse ?

L’éclipse est un phénomène lumineux au cours duquel un corps céleste est masqué par un autre. Elle peut se présenter sous deux formes, solaire ou lunaire, et elle se produit lorsque les astres s’alignent avec la Terre à certains moments. Ainsi, le 2 juillet dernier, l’Argentine et le Chili ont pu assister à une éclipse de soleil, ce qui a surpris de nombreux habitants qui n’en avaient jamais vu auparavant. De nombreux amateurs se sont rendus dans des régions où l’éclipse pouvait être encore mieux observée.

Quelques mythes sur les éclipses auxquels certains peuples du passé croyaient :

1. Vietnam

Les Vietnamiens pensaient que l’éclipse était un démon qui consommait le Soleil et la Lune. La légende raconte aussi que ce " monstre " qu’ils craignaient tant et qui était responsable des éclipses était une grenouille géante appelée Raju.

2. Chili

L’étude de la Lune, du Soleil et des corps célestes a toujours fasciné l’être humain. Mais les premiers habitants de la Terre avaient des perceptions erronées des éclipses, et le Chili ne fait pas exception. Dans son livre Le Soleil Noir, Mario Hamuy, lauréat du Prix National des Sciences Exactes du Chili, rapporte les faits suivants : " Pour nos premiers ancêtres, c’était un phénomène au cours duquel la source vitale d’énergie disparaissait, sans savoir si son abandon serait transitoire ou définitif. Pour les peuples anciens, les divinités vivaient dans le ciel, et une éclipse pouvait signifier la manifestation de la fureur divine ".

3. Chine

En Chine, les gens pensaient qu’une éclipse était un chien noir (nommé Tiangou) qui mangeait le soleil. Au moment où l’événement se produisait, tout le monde se mettait à crier et à taper sur des casseroles et des tambours pour chasser la créature mythologique.

Une autre histoire raconte que deux astronomes chinois vivant il y a plus de 4 000 ans n’ont pas pu prédire une éclipse parce qu’ils étaient ivres, et ont été exécutés pour leur " crime “. Cela a incité un auteur à écrire un poème sur cette histoire, qui dit :

” Ici reposent les corps de Ho et Hi, dont le destin, bien que triste, était prévisible ;

Ils ont été pendus parce qu’ils n’ont pu prédire une éclipse, qui était invisible ".

4. États-Unis

Les Indiens d’Amérique avaient une vision un peu plus romantique du phénomène : la tribu Tlingit, par exemple, considérait que la Lune et le Soleil formaient un couple. C’est pourquoi, lorsqu’une éclipse apparaissait, cela signifiait qu’ils avaient besoin d’un " moment d’intimité ", comme le raconte cet article sur le sujet.

5. Mexique

Selon les recherches du Dr Roberto Castro, au Mexique, on croyait que les femmes enceintes risquaient d’être exposées à des éclipses solaires ou lunaires. Les Mayas craignaient que les bébés ne naissent avec des malformations s’ils étaient " dévorés par l’obscurité “.

Un autre mythe auquel les Mayas croyaient, était qu’une éclipse avait un pouvoir sur la vie des gens, comme l’apparition des tzitzimime, des démons féminins qui enlevaient et mangeaient les êtres humains et empêchaient le Soleil de se lever pendant l’événement astronomique.

Un événement important est celui qui s’est produit le 13 mars 1325, date officielle du combat entre le Soleil et la Lune, qui représentaient respectivement les dieux Huitzilopochtli et Coyolxauhqui. ” La légende de Coyolxauhqui et de son démembrement par Huitzilopochtli sont l’explication du phénomène des phases de la lune qui meurt pour laisser place à la naissance du Soleil ", souligne l’article.

6. Inde

Comme les Vietnamiens, les Indiens croyaient aussi qu’une grenouille mangeait le Soleil, mais la fin de l’histoire est encore plus intéressante : Raju s’est fait passer pour un dieu pour voler l’immortalité, mais le Soleil et la Lune l’ont découvert et l’ont dénoncé à Vishnu, le dieu de l’hindouisme. Raju a tout de même réussi à voler un peu de vie éternelle, mais avant qu’il ait fini de l’avaler, Vishnu lui a coupé la tête et l’a condamné à une punition éternelle.

7. Égypte

L’Égypte est un cas particulier puisque, jusqu’à présent, aucune référence aux éclipses n’a été trouvée de l’époque où la civilisation égyptienne adorait le Soleil. Mais il existe des documents qui confirment le calendrier du Caire, dans lequel des prédictions ont été faites avec des descriptions des phénomènes astronomiques. Une autre théorie avance que les jours d’éclipse, le serpent géant Apep (reine de la mort) détruisait le bateau dans lequel le dieu Soleil Râ naviguait.

8. Pérou

Bien qu’il n’y ait aucune preuve écrite de ce que les Incas faisaient en présence d’éclipses du Soleil ou de la Lune, on sait qu’ils étaient très superstitieux. Ils croyaient notamment qu’une éclipse pouvait avoir de graves conséquences. Mais il existe une autre version, identique à celle des Indiens d’Amérique, qui affirme que la Lune et le Soleil avaient une relation et la célébraient jusqu’à n’en plus pouvoir.

9. Scandinavie

Apparemment, pendant les éclipses, les Vikings faisaient beaucoup de bruit pour faire fuir Sköll et Hati, deux frères qui chassaient les chevaux Arvak et Alsvid et le dieu Mani, ainsi que le soleil et la lune. Cela provoquait des choses inhabituelles ! Selon le London Evening Post de 1748, une vieille dame a été si effrayée par une éclipse qu’elle s’est enfermée dans une pièce, s’est coupée le bras et s’est laissée saigner jusqu’à ce que mort s’ensuive.

10. Jamaïque

Selon l’histoire, en 1504, Christophe Colomb et une partie de son équipage ont été faits prisonniers en Jamaïque. Ils n’étaient pas les bienvenus et ont dû rester là pendant des mois avant de pouvoir retourner chez eux.

Un an plus tôt, en 1503, une tension était née entre les tribus jamaïcaines et l’explorateur, qui, en proie à la disette, avait menacé les autochtones de cacher la Lune s’ils ne lui offraient pas de nourriture. Le navigateur ne leur avait pas menti, car il possédait dans ses navires des outils permettant de prédire l’arrivée d’une éclipse. Alors que l’éclipse lunaire était sur le point d’apparaître, Christophe Colomb les a menacés à nouveau, affirmant que s’ils ne le nourrissaient pas, " la Lune serait teinte de sang et de flammes et le Soleil ne sortirait plus ". Les Indiens n’avaient pas d’autre choix que de le nourrir, car ils étaient terrifiés à l’idée qu’une telle chose puisse arriver.

Connais-tu d’autres mythes antiques sur les éclipses ? As-tu déjà assisté à une éclipse ? Qu’as-tu ressenti ? Partage tes commentaires dans la section ci-dessous !

2-14
834