Sympa
Sympa

12 Patrons qui feront paraître ton boss comme un véritable ange

Il se trouve qu’au travail, les relations entre la direction et le personnel sont souvent très tendues. Soit les employés doivent travailler pour un salaire dérisoire, soit ils sont envoyés quelque part avec des tâches absurdes. Cependant, il existe aussi des exceptions très agréables.

Certaines personnes se souviennent encore de leurs anciens patrons (et parfois même de ceux de leurs connaissances) uniquement à cause de leur incroyable excentricité. Dans cet article, nous te présenterons les cas qui, selon la rédaction de Sympa, sont les plus curieux et parfois même drôles. Cependant, il existe aussi des chefs qui sont vraiment adorables : les preuves t’attendent dans le bonus à la fin de l’article.

  • Je travaillais à mi-temps comme ouvrier de bâtiment. Un jour, mon chef est arrivé au travail et nous a appelés, le chauffeur de camion et moi : “Nous devons nous rendre dans la banlieue pour récupérer certains matériaux. Je vous montrerai la route”. Bref, nous nous y sommes rendus à trois. Lorsque nous avons quitté la ville, le chauffeur a demandé : “Bon, où allons nous ? Le trajet est long ?” Notre patron a alors répondu : “Non, ce n’est pas très loin. Pour l’instant, roule tout droit”. 100 kilomètres plus tard, nos nerfs ont craqué et nous avons commencé à lui tirer les vers du nez. Finalement, il a avoué : “Bon, d’accord. Nous nous rendons dans telle ville”. Pour y arriver, nous devions rouler encore 250 kilomètres de plus, mais la journée de travail touchait déjà à sa fin. En fin de compte, nous y sommes arrivés à une heure du matin, avons passé deux heures à charger les matériaux, et sommes revenus en ville à 8 heures du matin, affamés et épuisés. Notre patron nous a alors déclaré : “Très bien, je vous permets de prendre votre journée, si vous le voulez”. © VincentCasse / pikabu

  • Au travail, nous avions un logiciel où nous pouvions laisser des commentaires et avis anonymes sur nos collègues. Notre patron se mettait tout le temps en colère parce que, entre autres, les employés se plaignaient souvent de lui : le personnel écrivait qu’il perdait souvent son sang-froid et criait. Plus il parlait de ces commentaires “diffamatoires” à son sujet, plus il se mettait en colère. Finalement, un jour, il a tapé du poing sur la table et s’est mis à hurler : “Je ! Ne ! Crie ! Jamais ! Sur vous ! Compris ?!” © BigShoots / reddit

  • Nous avons fait la connaissance du nouveau chef de notre département informatique : un homme mignon et charismatique. Toutes les femmes étaient aux anges. Un jour, une collègue et moi étions en train de discuter à la cafétéria sur le thème des femmes “fortes et indépendantes”, et ce bel homme, qui était assis à la table voisine, a lancé : “Les hommes se doivent d’améliorer le niveau de vie de leur femme”. Nous sommes toutes les deux tombées dans son piège, mais mon amie s’est avérée plus agile que moi et, quelque temps plus tard, ils ont commencé à sortir ensemble. Maintenant, elle paie elle-même ses trajets en taxi lorsqu’elle se rend chez lui et retourne chez elle, et lui achète de la nourriture avec le peu d’argent qui lui reste. © unknown author / ideer

  • Notre patron nous a emmenés, deux collègues et moi, déjeuner dans un établissement près de notre travail. Après avoir fini notre repas, nous nous sommes approchés de sa table et il a dit à son ami, avec lequel il était assis : “Ils n’aiment pas se trouver loin de leur papa trop longtemps”. © unknown author / reddit

  • Je travaillais pour une femme en tant que son assistante personnelle et nounou pour son chat. La femme était riche et un peu folle. Une fois, elle m’a demandé de lui commander un mannequin, puis de prendre le pied du mannequin et d’aller chercher une valise appropriée où il sera possible de le faire rentrer entièrement. En fait, elle voulait se rendre à une cérémonie de remise des diplômes avec ce mannequin en guise de fille. Le mannequin devait être habillé dans les vêtements de sa vraie fille qui devait recevoir son diplôme durant cette même cérémonie. © represent_represent / reddit

  • J’étais en voyage d’affaires dans une usine. Le directeur de l’usine et moi marchions devant, son personnel se trouvait derrière. Soudain, il s’est arrêté, a appelé l’un de ses subordonnés, a montré de la main un coin de l’usine et a demandé quand ils commenceront les réparations, qui va les faire, quels sont les délais, ainsi que d’autres détails du genre. J’ai été étonné, car je rencontre rarement des personnes aussi compétentes en matière de gestion. On lui avait répondu : tous les matériaux ont été achetés, tout se trouve déjà dans l’entrepôt, la main d’œuvre a elle aussi déjà été engagée, et tout devrait être fini avant le début de l’hiver.
    Un an plus tard, je me suis de nouveau rendu à cette même usine et tout s’est passé exactement de la même manière, dans les moindres détails. Nous avons fait le même trajet et nous nous sommes arrêtés au même endroit qu’un an plus tôt. Ce même directeur a montré ce même coin de la main, a de nouveau posé les mêmes questions, et reçu les réponses que j’avais déjà entendues auparavant. © railcha / pikabu

  • Mon patron est plutôt étrange. Hier, il m’a téléphoné :
    — Bonjour.
    — Bonjour.
    — Pourquoi est-ce que je t’appelle ?
    — ?
    — Bon, rappelle-moi quand tu t’en souviendras. © Klmnoprst / pikabu

  • L’un de mes patrons — une horrible personne ! — transportait tous ses documents dans un sac-poubelle noir. Il était super riche, car il avait hérité l’affaire de son père et s’est encore plus enrichi durant la crise. Mais pour une raison quelconque, il ne faisait pas confiance aux cartables. Bref, une fois, il a laissé son sac au bureau et la femme de ménage l’a jeté. Tous les documents les plus importants de notre entreprise ont disparu en une seule soirée. © Theres_A_FAP_4_That / reddit

  • Au milieu des années 90, je travaillais comme vitrier. Une fois, je me suis coupé au travail : on a dû m’appliquer 5 points de suture et le docteur m’a prévenu de ne pas surcharger mon bras durant quelques jours. Pendant tout ce temps, j’ai dû désespérément lutter contre ma patronne qui considérait que je travaillais mal à cause de mon bras. Le truc, c’est que je travaillais bien, mais juste un peu plus lentement que d’habitude pour ne pas endommager les points de suture. Un jour, on m’a demandé de déplacer d’énormes vitres très lourdes, et j’ai refusé en disant : “Je joue du piano, je ne veux pas risquer d’endommager ma main”. On m’a alors répondu : “Tu te soucies plus de ta musique que de ton travail ?” J’ai dit que je me soucie le plus de mon bras, puis, le soir-même, j’ai pris mes affaires, mon argent, et j’ai doucement quitté mon lieu de travail. C’était la première et dernière fois que je démissionne en filant à l’anglaise. © Ed Seith / quora

  • Mon chef d’équipe peut facilement nous appeler via le téléphone interne et dire :
    — Alexis, j’ai besoin que tu fasses tel et tel travail de toute urgence.
    — Ce n’est pas Alexis, c’est Serge !
    — Ouais ? Et pourquoi tu décroches alors ? Ce n’est pas toi dont j’ai besoin. © BDSMan / pikabu

  • Au travail, nous avons terminé un projet avec succès et la propriétaire de l’entreprise a invité tous les employés (12 personnes) à dîner dans un restaurant à côté de notre bureau. Elle ne savait pas qu’il était si cher et a vite disparu avant que le serveur ne nous ramène l’addition, en disant qu’elle avait un appel urgent à faire. Elle nous a laissé de l’argent pour payer sa part, et nous avons donc dû chercher une solution pour payer le reste. Ensuite, il s’est avéré que l’argent qu’elle nous avait laissé n’arrivait même pas à couvrir le coût de sa propre commande. © Ricetaco / reddit

  • Le directeur de notre département est complètement insupportable. Une fois, il m’a appelé durant le week-end et m’a demandé :
    — Tu ne voudrais pas avouer quelque chose concernant ta journée de travail d’hier ?
    — Quelque chose ne va pas ?
    — Penses-y encore une fois.
    — J’ai fait quelques ajustements dans la logistique. C’est ça le problème ?
    — Non, tout est parfait, merci. Je voudrais que tu me parles d’autre chose.
    — De quoi ? Je n’ai rien fait d’autre.
    — Penses-y mieux.
    — La soupe à la cafétéria était bonne, nous avons rempli le plan de vente avec succès, rassemblé la somme nécessaire pour l’anniversaire de notre collègue. C’est cette information dont vous avez besoin ?
    — Non ?
    Finalement, j’ai craqué et je me suis exclamée :
    — David, comment puis-je savoir ce dont vous avez besoin ? C’est quoi ces enfantillages ? Vous attendez quoi de moi au juste ?!
    Et ce n’est qu’après m’avoir énervé qu’il a finalement décidé de répondre. Il s’est avéré qu’il voulait que je lui raconte pourquoi la sécurité a trouvé une clé de 13 dans mon sac. Je lui ai immédiatement expliqué que j’en avais besoin pour mon vélo. Bref, j’ai réglé cette situation et suis passé à autre chose. Mais lui, non. © RobbiZlobniy / pikabu

Bonus n°1 : “Mon patron a acheté 25 bonnets que j’avais tricotés à la main. Et voilà ! Ils sont maintenant exposés sur la vitrine”.

Bonus n°2 : “Ma patronne savait que je voulais apprendre à coudre cette année, et elle m’a alors offert la vieille machine à coudre de sa grand-mère”.

Bonus nᵒ 3 : “Regardez quel nouvel ami m’a offert mon patron”.

Et toi, as-tu déjà travaillé pour un patron étrange ? Partage ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture unknown author / ideer
Partager cet article