16 Histoires de personnes qui ont oublié de faire travailler leur cerveau avant de parler

Il arrive à tout le monde de “bugger” et de dire ou faire n’importe quoi. Il existe, cependant, des personnes qui oublient régulièrement de faire fonctionner leur cerveau, mais cela n’a pas l’air de les gêner pour autant. Plusieurs histoires drôles et anecdotes qui circulent sur internet, sont nées ainsi.

Un auteur de Sympa s’est également déjà retrouvé dans des situations où il n’a pas été à la hauteur. Voici pourquoi il a fouillé internet de long en large pour trouver des histoires similaires, et se rassurer qu’il n’est pas le seul à s’être ridiculisé de cette façon.

  • J’étais invité chez une copine médecin. Soudainement, son portable a sonné. De la conversation, j’ai compris que c’était concernant son travail. Mais plus la conversation avançait, plus ma copine s’énervait et soupirait. J’ai ensuite entendu l’histoire suivante : une patiente est venue à son cabinet souffrant d’un œdème dans le ventre. Après l’avoir écoutée, ma copine a soupçonné quelque chose, et l’a envoyée chez un gynéco. Son diagnostic a été confirmé : sur l’échographie ils ont vu deux têtes et deux colonnes vertébrales. Ils ont montré les clichés à la patiente en lui expliquant qu’elle allait avoir des jumeaux, et qu’ils avaient déjà quatre mois. Mais la patiente s’est montrée totalement incrédule : "Mais cela fait longtemps que je n’ai pas eu de rapports. En plus, je ne l’ai fait qu’une seule fois .... Comment peut-on avoir des jumeaux si on n’a eu qu’un seul rapport ?! © PPP123 / Pikabu

  • Mon beau-père et moi avons décidé de construire une maison nous-mêmes. Un jour, nous devions recevoir un camion de calcaire coquillier. Quand le camion est arrivé, j’ai appelé mon beau-père pour qu’il ouvre le portail, mais il a répondu qu’on allait plutôt tout décharger devant le portail, et ensuite apporter le calcaire vers la fondation en brouette. Il y avait environ 50 mètres à parcourir. Du coup, je lui ai demandé pourquoi il voulait s’embêter à faire cela. Il était évidemment plus facile de faire avancer le camion jusqu’à la maison, et ensuite tout décharger. Mais mon beau-père n’a rien voulu savoir et a commencé à décharger le calcaire tout seul. Choqué, je suis parti. Quelques minutes plus tard, je n’ai pas pu m’empêcher d’y retourner et nous avons commencé à nous engueuler. Je voulais à tout prix savoir pourquoi il s’obstinait, à quoi il m’a finalement répondu : “Mais c’est que je n’arrive pas à retrouver la clé du portail !” Puisque le cadenas sur le portail était tout petit et avait l’air fragile, j’ai dit que j’allais, tout simplement le casser avec un marteau. Afin de m’empêcher de le faire, mon beau-père est parti chercher la clé et est revenu cinq minutes plus tard. © svinpuk / Pikabu

  • J’ai un copain qui est étudiant à la fac de médecine. Récemment, il a été contacté par sa tante pour une consultation gratuite sur Whatsapp. Elle expliquait que son mari était paralysé, et que les neurochirurgiens ont donné leur avis sur le sujet, mais qu’elle aimerait connaître le sien. Mon copain a répondu qu’il ne pouvait, malheureusement, pas l’aider. Mais sa tante l’a tout de suite attaqué en disant : “Ce n’est pas normal d’avoir fait tant d’années d’études, et de ne rien savoir faire ! Tu as gaspillé dix ans de ta vie !” Il faut préciser que la spécialisation de mon pote est l’infectiologie, et sa tante est parfaitement au courant. © ArdanChase / Pikabu

  • Dans l’appartement de mes parents, il y avait une étagère où nous conservions des oignons. Lorsque j’étais dans la cuisine, j’entendais souvent des bruits qui venaient de ce meuble. J’étais jeune et naïve, donc j’ai fini par croire que c’était un fantôme. J’étais trop contente et j’ai commencé à lui apporter des “offrandes” : un morceau de fromage, des raisins, du pain, etc. Le lendemain, je me mettais toujours sur un tabouret pour vérifier si mes cadeaux étaient toujours là, mais tout avait disparu. Je n’en croyais pas mes yeux jusqu’à ce qu’un jour, j’ai vu une énorme souris, qui était en train de bouffer la nourriture que j’avais déposée. Elle est devenue tellement grosse qu’elle n’a même pas pu se sauver à temps. Depuis, je ne crois plus aux fantômes. © ****elnica / Pikabu

  • Je travaille dans un service d’assistance informatique. Aujourd’hui, une cliente appelle et me demande de me connecter à son bureau à distance de toute urgence. Je le fais, et elle commence à me montrer :
    — Voilà, regardez, regardez ici ! Je lance mon logiciel, et c’est quoi cette interface qui ressort ? Ce n’est pas ma base de données ! La mienne a disparue ! Tout est différent ! Remettez-moi tout comme avant !
    — Mais vous n’êtes pas connectée avec le profil de quelqu’un d’autre, par hasard ?
    Silence pendant une seconde. Ensuite, elle répond sans aucune hésitation :
    — Mais quelle différence cela peut faire ? © bPrawn / Pikabu

“Mon travail expliqué en quelques mots”

  • Je travaillais dans un service d’assistance informatique. Un jour, une femme a appelé et a commencé à gueuler que nous étions tous des escrocs, car la connexion Wi-Fi sur son téléphone ne fonctionnait pas. Lorsque je lui ai demandé de relancer sa box internet, elle m’a répondu : “Madame, avez-vous perdu la tête ? Comment pourrais-je relancer ma box si elle est à la maison, et moi je suis à la campagne ?!” © unknown author / Bash

  • Un collègue m’a demandé où se cachaient les canards en hiver. Et quand j’ai essayé d’évoquer la migration, il a dit : “Non, mais il faut arrêter de raconter qu’ils vont en Afrique, ou je ne sais pas où, d’accord ? C’est du n’importe quoi !” © PJA / Bash

  • La situation la plus débile dont j’ai été temoin, c’était quand une personne a mis la clé d’un cadenas sur l’anneau du même cadenas, et l’a refermé en disant : “Comme ça, je suis sûre de ne pas la perdre”. © unknown author / Bash

  • En voyant le C.V. d’une candidate, j’ai dit : “Oh là là ! On devrait l’embaucher, on en aura au moins une qui est canon !” J’étais en ce moment au service comptabilité, où les juristes et les RH prenaient également leur café. Gros moment de solitude. © Frank / Bash

  • Dans son enfance, mon oncle partait souvent à la campagne pour y passer l’été. Un jour, ses grands-parents ont acheté un petit mouton, avec lequel mon oncle adorait jouer : d’abord, il l’embêtait un peu, ensuite, il se mettait à courir à toute vitesse, et le mouton essayait de le rattraper, en vain. L’été d’après, mon oncle est retourné à la campagne et a voulu rejouer à son jeu préféré. Ce qu’il n’avait pas pris en compte, c’est que le mouton avait grandi entretemps ... © unknown author / Bash

  • Il m’est arrivé de devoir expliquer à une fille, pourquoi on ne pouvait pas faire pousser des cheveux sur l’avant de la tête, et ensuite faire des trous en face des yeux. Après avoir écouté mes explications, elle m’a dit que ce n’était pas très crédible, et que “je devrais arrêter de me prendre pour le plus intelligent”. © Beef_Jumps / Reddit

  • Une jeune fille qui était dans mon cours au lycée était pesuadée qu’il est impossible de faire une greffe du coeur, parce que “il y a des sentiments dedans”, et que la personne avec une greffe ne sera plus jamais comme avant. © HermanManly / Reddit

  • Cette histoire a eu lieu quand j’étais encore au collège. Une copine de classe a dit que quelqu’un a volé son téléphone. Une demi-heure plus tard, sa mère est arrivée et a commencé à crier qu’elle ne laissera personne sortir de la pièce à moins qu’on lui rende son téléphone. Tout le monde est resté pendant des heures, sans trop savoir comment réagir. Finalement, on nous a dit de rentrer chez nous, mais que nous serons interrogés par la police plus tard. Le lendemain matin, nous avons appris que la fille en question avait, tout simplement, oublié son téléphone à la maison. © “Podslouchano” / Ideer

Et toi, est-ce qu’il t’est déjà arrivé d’assister à ce genre de situation ? Raconte-nous tout dans les commentaires !

Partager cet article