Sympa
Sympa

18 Fois où la phrase “ne dis rien à ta mère” a été le début d’une histoire inoubliable

Un secret partagé provoque toujours un sentiment de proximité, surtout lorsqu’il est entre un parent et son enfant. Mais parfois, certains bambins ne parviennent pas à garder longtemps la bouche fermée, ce qui rend la situation plus amusante. Sauf si la “révélation” est accompagnée d’une réprimande. Toutefois, ces moments restent gravés dans nos mémoires pendant des années.

  • Toutes les semaines, quand ma mère sortait dîner avec ses amies, mon père et moi avions pris l’habitude de louer un film. Généralement, on privilégiait Star Trek ou des films d’action. Un jour (j’avais environ 11 ans), il est rentré à la maison avec Blade. Après 10 minutes de visionnage, il m’a regardé et m’a dit : “Ne le dis pas à ta mère, on lui dira que j’ai oublié de louer un film cette semaine”. Évidemment que j’étais d’accord. Sept ans plus tard, en plein repas, mon père a dévoilé qu’on avait regardé Blade quand j’avais 11 ans. © checkoutmyaasb/Reddit
  • Quand j’avais entre six et sept ans, on n’avait pas d’argent, on économisait sur tout. Ma mère quittait la ville pour travailler tout le week-end. Mon père économisait un peu et m’emmenait déjeuner dans une cafétéria et on se promenait à la plage. Ensuite, on rentrait à la maison et il me laissait jouer avec son ordinateur du travail. Il me disait toujours de ne rien dire à ma mère à propos du petit déjeuner. Je pense qu’elle n’aurait rien dit, mais c’était amusant de partager ce petit secret à deux. © TwentyandTired/Reddit
  • Noël dernier, ma fille de quatre ans a aidé ma femme à emballer l’un de mes cadeaux. Le lendemain, pendant que mon épouse était au travail, elle a couru dans la pièce et a crié : “Papa ! J’ai aidé maman à emballer ton cadeau, c’est une surprise ! C’est un rasoir électrique !”. Je lui ai dit : “Ma petite fille, c’est génial, mais tu n’aurais pas dû me le dire”. Et elle : “Je le sais, je le sais ! Mais c’est un rasoir électrique, et je suis très impatiente de me raser avec toi !”. J’étais sur le point de rigoler, mais pour garder le secret des cadeaux, je lui ai dit qu’on n’allait rien raconter à sa mère, parce qu’elle allait être déçue que je le sache à l’avance. Le soir même, j’ai fini par le dire à ma femme parce que la situation était trop drôle et attendrissante. © RancidLemons/Reddit
  • Mon fils s’est rendu dans la cuisine à trois heures du matin. Il voulait jouer aux jeux vidéo et il m’a vu manger de la glace en cachette. Du coup, je lui en ai servi un peu et on a discuté à voix basse (il avait quatre ans). Je lui ai dit : “Ne dis rien à ta mère”. Il était d’accord : “Ne dis rien à maman”. Je n’ai pas lavé les bols et le lendemain matin, ma femme a demandé qui avait mangé de la glace. Le petit m’a balancé, mais c’était amusant. © conejo454/Reddit
  • J’ai toujours travaillé dans la restauration et je rentre très tard le soir. Le vendredi, j’apporte de la nourriture à la maison. Ce n’est pas n’importe quelle nourriture, mais du fast-food, des frites au fromage recouvertes de viande, des nachos avec du guacamole, etc. Il y a toujours de bonnes quantités. Quand mes filles étaient petites, elles restaient éveillées très tard pour manger le repas tout en regardant des films comiques. © Astrochef12/Reddit
  • Mon père avait pour habitude de me réveiller le soir, quand j’étais au collège, pour que je regarde des programmes comiques avec lui. On devait se retenir de rire, pendant que ma mère ronflait. Merci papa pour ces jolis souvenirs gravés dans ma mémoire. © lbklmn/Reddit
  • Quand j’étais au collège, j’étais le seul à aller faire les courses avec mon père. Ma mère était à l’université, et mes frères ne voulaient pas y aller. Avant d’aller faire nos achats, on prenait toujours un grand petit déjeuner. Personne ne le savait, même pas ma mère, elle l’a su des années après. Mon père me laissait acheter les céréales qui me plaisaient. En réalité, c’est de cette façon que j’ai appris à acheter de bons fruits et légumes, à comment demander la viande et le poisson au supermarché. Quand mes frères l’ont appris, ils étaient énervés parce que “ils y seraient allés si un grand petit déjeuner faisait partie de la liste”. © vickyaage/Reddit
  • Mon père avait l’habitude de m’emmener partout avec lui, pas uniquement au supermarché, mais à n’importe quel endroit où il devait aller pour résoudre quelque chose. C’est peut-être pour ça qu’aujourd’hui, en tant qu’adulte, j’adore aller faire les choses du quotidien. Si mon père devait aller à la banque, on allait chez McDonald’s pour acheter des frites. Il devait remplir le réservoir d’essence ? On en profitait pour commander un milk-shake. Il disait toujours que si je le racontais à ma mère ou à mon frère, on ne pourrait pas faire ces choses “supplémentaires”. © monkey-cuddles/Reddit
  • Je restais réveillé en jouant à des jeux vidéo et en regardant des vidéos sur YouTube pendant que ma femme et mes enfants dormaient. Ma benjamine avait du mal à dormir dans sa chambre (elle avait quatre ans) et je pouvais l’entendre tourner dans le lit pendant que je jouais. Du coup, je l’ai prise dans le salon avec moi. J’ai fait du chocolat chaud pour tous les deux et j’ai construit une tente avec des couvertures. On regardait des vidéos, jouait à Pokémon et mangeait des bonbons jusqu’à huit heures du matin. © NEX105/Reddit
  • Quand j’étais très petite, mon père travaillait de jour et ma mère, parfois, de nuit. Mon père adorait regarder La Quatrième Dimension ou des choses du genre. Ça me plaisait aussi, mais j’avais peur quand il m’accompagnait au lit, j’avais du mal à m’endormir. Du coup, ma mère a décidé que je n’avais plus le droit de regarder ces choses. Chaque fois qu’elle partait au travail, j’insistais auprès de mon père jusqu’à ce qu’il me laisse veiller tard pour regarder des séries avec lui. Je lui ai dit : “Maintenant je suis plus grande, je ne vais pas avoir peur, je vais m’endormir de suite”. Et chaque fois que ma mère rentrait à la maison, à 22 heures, j’étais encore réveillée, avec les yeux grands ouverts, parce que j’avais peur du noir. © accio_peni/Reddit
  • Quand ma sœur et moi avions cinq et dix ans, mon père avait deux emplois (il partait le matin et rentrait quand on était déjà au lit). Du coup, on ne le voyait presque jamais. Mais, toujours un ou deux dimanches au cours du mois, il venait dans notre chambre et nous réveillait pour manger des bonbons qu’il avait achetés pour nous et disait de ne pas le raconter à notre mère. © andres_latino/Reddit
  • Quand j’étais au collège, mon père a acheté des ordinateurs et des écrans pour nous, ses quatre enfants et lui. On jouait tous les cinq à World of Warcraft et arrêtait de jouer une heure avant que ma mère ne rentre à la maison. Durant ce laps de temps, on se dépêchait de faire toutes les tâches. C’était justement à ce moment-là qu’on faisait le meilleur travail d’équipe. Elle ne l’a jamais su. © theNameless97/Reddit
  • Mon souvenir préféré date de quand j’avais huit ans, Signes venait de sortir en DVD. Ma mère m’a dit que j’étais trop jeune pour le regarder, mais j’étais obsédé par les aliens, comme mon père. Il m’a réveillé avant l’école, autour de six heures et demi du matin, pour le regarder, tandis que ma mère dormait encore. Ce jour-là, j’ai été fatigué pendant les cours, mais c’était la meilleure journée de ma vie. Ce film était terrifiant ! Nous étions à la fois morts de rire et de peur. J’ai fait un énorme tatouage d’OVNI au-dessus des cercles de culture, comme dans le film Signes, pour toujours me rappeler de cette journée. © emcdubos/Reddit
  • On venait de déménager dans une nouvelle maison quand le chat de ma femme a décidé de s’enfuir. On a passé les jours suivants à le chercher et à remplir des formulaires de chats perdus dans tous les refuges environnants. Six mois plus tard, on a reçu un appel disant que notre chat avait été retrouvé et qu’il était chez un vétérinaire à 16 km. Mon fils et moi sommes montés dans la camionnette pour aller le chercher et c’était vraiment notre chat ! On l’a mis dans une cage, laissé à l’arrière de la camionnette et on est rentré à la maison. Après huit kilomètres, une voiture derrière nous a klaxonné et on a été obligé de s’arrêter. Le chat était sorti de la cage et marchait au bord du camion. On l’a remis dans la cage et installé à nos pieds. J’ai dit à mon fils : “Ne le dis jamais à ta mère.” © eaterw**d/Reddit
  • Mon père et moi avions un “club pour enfants”. Il consistait à faire des choses amusantes et ne pas les raconter à ma mère. On restait réveillés tard, on mangeait des cochonneries, on jouait et, une fois par an, je ratais l’école pour aller dans un parc d’attractions ou autre. Quand j’étais petit, je pensais que ma mère n’était pas au courant de tout ça. Le plus amusant était d’avoir un club secret. Maintenant, mon père a un club secret avec ses petits-enfants. Ma mère a toujours été au courant de notre secret et elle trouvait ça très attendrissant de voir mon père et moi en train de nous amuser. © bodaciousbeb/Reddit
  • Quand j’étais en CM1, mon père est venu me chercher à l’école, très sérieux et en costume. Il est venu jusque dans ma classe. J’étais vraiment inquiet. Il a marché jusqu’à la voiture, a défait sa cravate et m’a accompagné au cinéma pour voir Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque. On a mangé les bonbons qu’il avait apportés dans la poche de la veste. © 755goodmorning/Reddit
  • Je me souviens d’une anecdote, j’avais sept ans. Ma mère était partie avec des amies et je devais aller me coucher à 21h. Je me suis levé et j’ai demandé à mon père si je pouvais rester pour regarder un match avec lui. Je suis resté réveillé jusqu’à la fin, jusqu’à ce qu’on entende la porte du garage s’ouvrir. Mon père s’est dépêché de m’accompagner au lit. Il m’a dit de ne rien dire à ma mère pour qu’on puisse le refaire la semaine suivante. Maintenant que j’ai l’âge de comprendre, je pense faire la même chose avec mon futur enfant. © Mad-Observer/Reddit
  • Quand on était petits, on ne pouvait pas manger de fast-food. On vivait dans une sublime ville rurale et, quand j’avais environ sept ans, un McDonald’s a ouvert non loin de chez moi. Je suppliais mes parents d’y aller et ils ont toujours refusé. Un jour, alors que j’allais à l’école, j’ai demandé à mon père et, finalement, il m’a autorisé à aller au McDo, la seule condition était de ne rien dire ni à ma mère ni à ma sœur. © americanplant/Reddit

Quel âge avais-tu, et pour quelle raison ton père t’a déjà dit “Ne le dis pas à ta mère” ? As-tu réussi à garder le secret ?

Photo de couverture 755goodmorning/Reddit
Sympa/Éducation/18 Fois où la phrase “ne dis rien à ta mère” a été le début d’une histoire inoubliable
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire