Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Cette jeune illustratrice dessine ses hallucinations pour lutter contre sa schizophrénie

----
762

"Parfois, je m'inquiète que quelqu'un que je connaisse ne tombe sur mon compte Twitter ou Instagram, car je me souviens que j'ai souvent parlé sur Internet de ma maladie mentale" écrit Kate Fenner, 19 ans, sur les réseaux sociaux. Il y a quelque temps, cette jeune fille a décidé de raconter son histoire au monde entier, et de partager les photos de ses illustrations assez particulières.

Sympa a décidé de découvrir comment les dessins de cette jeune artiste ont évolué au fil du temps.

À l'âge de 17 ans, après une période d'incertitude prolongée, Kate a finalement été diagnostiquée comme étant schizophrène.

Pour lutter contre cette maladie, la jeune fille a décidé de reproduire les hallucinations qu'elle avait sur papier.

Kate a téléchargé les photos de ses dessins sur les réseaux sociaux, commentant chacune des circonstances dans lesquelles elle avait eu ces hallucinations, quels sons elle entendait, ce que les voix lui disaient, et ce qu'elle ressentait à ce moment-là.

Par exemple, c'est ainsi que la jeune fille s'est vue une fois où elle s'est approchée d'un miroir.

Et ceci est un autoportrait plus récent.

Souvent, Kate voit apparaître toutes sortes d'insectes, en particulier des coléoptères et des mouches, qui marchent sur son corps. Elle pense que les mouches la représentent, et elle les associe à la futilité et à l'inutilité. Au fait, cette mouche s'appelle Don.

Actuellement, sur les pages des réseaux sociaux de l'artiste, tu pourras trouver plusieurs personnages récurrents qui ont différentes personnalités, et qui ont eux-mêmes leurs propres troubles mentaux.

Comme Burton, un enfant élevé par des ours. La tête de ce personnage est exagérément grande parce qu'il a grandi en fonction de son niveau de confiance en lui.

Ou cet oiseau, Brian. Sur ce dessin, dans le coin supérieur gauche, tu peux voir une autre hallucination de la jeune fille.

Terrance est un escargot paranoïaque, qui souffre également d'anxiété sévère et de trouble obsessionnel compulsif.

Ledger vit dans une grotte souterraine, et c'est un ami de la mouche Don.

Aussi mignons que soient tous ces personnages, ils en disent plus sur le problème de Kate qu'il n'y paraît. La schizophrénie va souvent de pair non seulement avec une faible estime de soi, mais aussi avec une dépression, de l'anxiété sévère, ou d'autres troubles. Tout ceci se reflète justement dans ses personnages.

Selon elle-même, Kate ne veut pas que les gens se fassent une fausse idée de cette maladie, en pensant que ça doit être drôle de voir ces choses, parce que les troubles mentaux sont loin d'être agréables.

Parfois, sur sa page Instagram, la jeune fille écrit sincèrement les peurs qui l'envahissent, et le sentiment qu'elle a d'être maudite. Toute sa vie semble être aussi chaotique que ses illustrations.

C'est vrai que parfois, elle crée des dessins pleins de couleurs vives. Selon elle, certains sont même appréciés par les enfants.

À l'occasion, elle dessine des personnages de bandes dessinées et de films. Symboliquement, Kate a fait de nombreuses illustrations représentant le Joker, un personnage qui a également divers troubles mentaux.

Cependant, l'art ne peut guérir la jeune fille, cela ne fait que la détourner de son "monde infernal".

Kate est persuadée que la société a de nombreux stéréotypes sur les personnes souffrant de cette maladie, croyant qu'elles ne peuvent vivre qu'au sein d'une institution spécialisée. Par conséquent, la jeune fille parle ouvertement de nombreux aspects de sa vie qui, à première vue, semble tout à fait normale.

Que penses-tu de ces dessins ? Penses-tu que l'art peut représenter une thérapie pour les personnes souffrant de maladies mentales ? Laisse un message dans les commentaires !

----
762