Sympa
Sympa

De ballerine à super-héroïne, voici comment Natalie Portman a fait décoller sa carrière d’actrice, prouvant qu’elle est bien plus qu’un beau visage

Natalie Portman est capable d’interpréter différents rôles dans tout type de films, qu’ils soient fantastiques, de science-fiction ou historiques. Malgré ses débuts précoces au cinéma, cette actrice a réussi à perdurer dans l’industrie et a dû opérer d’importants changements pour choisir ses rôles, en plus de jongler avec ses études universitaires et le fait d’être reconnue par le milieu comme une grande professionnelle.

Chez Sympa, nous avons jeté un coup d’œil à sa filmographie et nous nous sommes remémorés les films qui ont marqué sa carrière. Nous avons cherché quelles ont été ses plus grandes réussites et comment ses études universitaires l’ont aidée à approfondir chaque personnage qu’elle a interprété au fil des années.

Ses débuts en tant que star de cinéma n’ont pas été faciles

À l’âge de 11 ans, Natalie Portman a fait ses premiers pas d’actrice dans Léon. Elle raconte que c’était une expérience très émouvante : “C’était mon premier tournage et j’ai travaillé avec des acteurs incroyables”. Quelques temps plus tard, elle était au casting du film Beautiful Girls. Dans ce projet et le précédent, l’actrice a dû interpréter des rôles très matures pour son âge ; par conséquent, elle s’est même questionnée sur sa propre sécurité.

La jeune actrice se sentait très mal à l’aise de voir à quel point les hommes étaient attirés par elle en sachant qu’elle était mineure. Par conséquent, elle a créé ses propres barrières, se montrant comme une personne sérieuse et conservatrice. L’actrice, se souvenant de ce qu’elle ressentait lors de ses débuts dans l’industrie, a dit dans une interview : “Quand j’étais adolescente, je ne voulais pas participer à des scènes d’amour ni utiliser de maquillage”.

Son expérience passée ne l’a pas empêchée de poursuivre son rêve

Natalie savait qu’elle voulait se consacrer à la comédie, mais elle était consciente que certains rôles pourraient lui porter préjudice dans l’industrie. Quand on lui a proposé le rôle de Padmé dans Star Wars, elle a considéré cette offre comme un grand engagement car il s’agissait de toute une saga dans laquelle, en plus, son image serait compromise.

Par la suite, il lui a été très difficile de rebondir professionnellement parce qu’elle était considérée comme une mauvaise actrice : “J’étais dans le film le plus rentable de la décennie, et aucun réalisateur ne voulait travailler avec moi”. Heureusement, Mike Nichols l’a recommandée pour le film Retour à Cold Mountain, et pour cette performance, elle a reçu un meilleur accueil de la part de la critique.

Ensuite, elle a décroché un rôle dans le film Closer, entre adultes consentants, où elle joue une jeune femme séduisante comme elle l’avait déjà fait par le passé. Cependant, à l’âge adulte, elle avait déjà le contrôle sur son image et connaissait les conséquences. Elle a également commenté sa propre apparence physique : “J’ai le corps d’une petite fille”.

Des années plus tard, et dans le but de s’éloigner de l’image femme-enfant qu’elle a dévoilée pendant l’enfance, elle a accepté d’autres types de rôles dans des films plus complexes, comme Les Fantômes de Goya. Elle était consciente que pour convaincre le public, elle devait bien connaître son personnage. Dans ce film, elle a étudié les troubles de la personnalité qui touchent les individus qui ont passé beaucoup de temps en prison.

Natalie Portman a prouvé qu’elle était une actrice polyvalente

Lorsqu’elle a participé au film Black Swan (2010), Natalie Portman s’est éloignée de l’image de “gentille fille” d’Hollywood. Grâce à son travail, elle a remporté un Oscar pour ce rôle. “C’est étouffant d’être cette personne qui promulgue l’idée de ce à quoi une jeune femme doit ressembler”, a déclaré Natalie. “J’ai observé un réel changement dans l’industrie depuis que j’ai la vingtaine, mais pas un changement total. Je vois encore ces rôles de jeunes femmes de rêve qu’ils veulent que tu véhicules”, a-t-elle ajouté.

Elle a également brillé dans V de Vendetta (2005) en se rasant la tête en plein tournage. À travers cet acte, elle a prouvé qu’elle n’avait pas peur du regard des autres et a établi un contraste avec la supposée fragilité de son personnage dans un lieu hostile. Néanmoins, elle ne s’est pas seulement limitée à son rôle, elle a fait des recherches sur les évènements historiques liés au scénario et, a même, assisté à des cours de langue pour reproduire l’accent britannique à la perfection.

Mais elle ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. En 2011, elle était au casting du film Thor, de l’univers cinématographique Marvel. L’actrice a été émue de jouer une scientifique dans un monde de super-héros avec beaucoup d’effets spéciaux, ce qu’elle avait déjà expérimenté avec Star Wars.

Quelques années plus tard, elle s’est éloignée de la fiction pure pour jouer dans un film biographique, Jackie, pour lequel elle a également fait des recherches sur le personnage qu’elle allait interpréter. “Le film te donne cette sensation de mystère autour d’un être humain, parce que nous ne pouvons pas vraiment comprendre quelqu’un, et chaque personne agit en fonction des situations qui surgissent aux différents moments de sa vie”, a déclaré l’actrice.

Bien que Natalie Portman n’apparaisse plus dans les films Marvel, elle fera son retour en 2022 dans Thor : Love and Thunder, où elle porte une armure similaire au héros asgardien. Dans la bande dessinée, son personnage devient digne de manier le marteau. Cette version cinématographique marquera une grande tournure des événements après ce qu’il s’est passé dans les volets précédents.

Elle a su concilier sa carrière et ses études universitaires

Natalie Portman est l’une des rares actrices qui a fait de ses études sa priorité. Pendant la période Star Wars, elle a laissé de côté la comédie pour se consacrer à son cursus. Et selon ses professeurs, son diplôme en psychologie l’a aidée à jouer son rôle dans Black Swan.

Pendant sa période universitaire, elle a publié deux articles scientifiques sous le pseudonyme de Natalie Hershlag. L’un est sur la production d’enzyme d’hydrogène à partir du sucre et un autre est une étude sur le lobe frontal pendant la permanence des objets.

Quand on lui a demandé s’il était judicieux de combiner les études et le cinéma, l’actrice a répondu : “Je me fiche que l’université ruine ma carrière. Je préfère être intelligente que d’être une star de cinéma”. Elle parle également plusieurs langues et a longtemps envisagé de quitter le show-business pour devenir psychologue clinicienne ou vétérinaire.

Natalie Portman est parvenue à surmonter ses insécurités en révélant qu’elle avait été traitée comme un objet lors de ses débuts dans l’industrie. De la même manière, elle a vécu une vie paisible même en tant qu’actrice, réalisant son rêve de terminer ses études et prenant au sérieux chaque personnage qu’elle incarnait pour aller au-delà des attentes.

Quels sont tes films préférés de Natalie Portman ? Quels autres personnages devrait-elle interpréter pour étendre encore plus sa polyvalence ?

Sympa/Célébrités/De ballerine à super-héroïne, voici comment Natalie Portman a fait décoller sa carrière d’actrice, prouvant qu’elle est bien plus qu’un beau visage
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire