Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 Erreurs que presque tous les parents commettent lorsque ils emmènent leurs enfants à la maternelle

Pour les enfants, il est très difficile de s’habituer à des inconnus et à de nouvelles circonstances. De plus, la première séparation de leur maman est toujours perçue comme quelque chose de douloureux : des sanglots, des cris et des protestations silencieuses sont des comportements que presque tous les parents expérimentent le jour de la rentrée en maternelle. Et pourtant, tout ceci pourrait être évité si nous préparons nos enfants correctement à cette nouvelle expérience.

Sympa partage avec toi les erreurs les plus fréquentes reconnues par les psychologues que les parents commettent lorsqu’ils emmènent leurs enfants à la maternelle pour la première fois.

1. Les inscrire en maternelle à un très bas âge

Au bout d’un an et demi (lorsque la plupart des mamans reprennent le travail après le congé de maternité), le petit éprouve un fort attachement affectif envers ses parents. Il commence à percevoir le monde à sa propre manière, mais il n’est pas du tout autonome. Pendant cette période, il forme le concept du cercle intime, il reconnait de façon active ce qui l’entoure, et a besoin de soutien. Les psychologues s’accordent sur le fait que rompre cette connexion si proche entre la mère et l’enfant avant cette période peut s’avérer être très stressant pour les deux, et affirment qu’il est fortement déconseillé d’emmener l’enfant à la maternelle avant l’âge de trois ans.

2. Comparer la maternelle avec le travail

Chaque parent a entendu son enfant dire au moins une fois qu’il ne veut pas aller à la maternelle. Mais ils ne résolvent pas tous cette petite protestation correctement. Le fait de comparer la maternelle avec le travail dans cette situation semble normal, mais les résultats ne sont pas bons pour autant. L’enfant commencera à constater que ses parents arrivent fatigués du travail, et du coup il refusera encore plus d’aller “à son travail” la maternelle. Cet endroit agréable avec plein de jouets et de gentils éducateurs devient tout à coup un endroit terrifiant dans l’esprit du petit. Bien évidemment, il ne va pas vouloir y retourner. Pour éviter cet incident, il est conseillé d’essayer de comprendre pourquoi il refuse d’y aller, de savoir ce qu’il craint et pourquoi il se fait du souci. Dès que l’essence du problème sera décelée, il sera bien plus facile de le résoudre.

3. Absences fréquentes de la maternelle

Nous ne parlons pas des maladies ou d’autres raisons justifiées, mais du simple désir d’un enfant de ne pas se présenter. Quelques jours à la maison n’aideront point ton enfant à mieux s’adapter. Au contraire, il pensera que la maternelle n’est pas obligatoire et il cherchera toujours des excuses pour ne pas y aller.

4. Lui interdire d’emporter ses propres jouets à la maternelle

Quand un enfant emporte un jouet à la maternelle, il prend avec lui une partie de son nid douillet. Il se sent ainsi plus en sécurité, plus courageux, et devient plus ouvert à la communication. C’est pourquoi il ne vaut pas la peine de lui interdire d’emporter ses jouets préférés, même s’il ne s’agit pas d’objets ordinaires : cuillères, pinces à linge ou bas de papa.

5. Ils évitent le contact physique et les conversations après leur journée à la maternelle.

Tous les enfants (notamment les tout petits) qui commencent à s’habituer à l’école préscolaire, se sentent perdus et seuls. Ils expérimentent une rupture avec leurs parents et ces derniers leur manquent beaucoup. En retrouvant maman, ils veulent sentir son amour et partager leurs émotions. Certains voudront s’asseoir sur ses genoux, d’autres s’accrocher à son cou. Il ne faut surtout pas refuser ce comportement, bien au contraire ! Inutile de dépenser trop de temps pour jouer ou pour parler, il suffit de passer chaque jour 20 ou 30 minutes à communiquer avec eux.

6. Omettre la période d’adaptation

Les parents qui sont pressés de retourner au travail le plus tôt possible laissent souvent leurs enfants à la maternelle toute la journée dès les premiers jours. Les psychologues conseillent de ne pas le faire, et d’aider les enfants à s’y adapter petit à petit, en commençant par juste quelques heures. Ceci réduira le niveau d’anxiété de leur enfant et rendra moins douloureuse sa séparation de maman.

7. Dire du mal des instituteurs devant ton enfant

Les parents ont le devoir de créer une impression positive de la maternelle et des enseignants chez leur enfant. Le contact avec lui sera plus facile et il pourra réaliser que le fait de se séparer de maman pendant une courte période n’est pas si grave s’il se sent en toute sécurité. Les enfants lisent facilement les émotions de leurs parents : si maman est anxieuse, inquiète, ou si elle dit du mal des instituteurs, il n’est pas surprenant que plus tard l’enfant refuse d’aller rester parmi eux.

8. Visiter des endroits très fréquentés après une journée à la maternelle

Les foules sont source de stress pour un petit enfant. C’est pourquoi, après une journée à la maternelle, mieux vaut aller dans un endroit privé, se promener et dialoguer avec le petit en toute intimité. En rentrant chez soi, il peut réaliser une activité calme : prendre un bain, regarder un film ou dessiner. Il est conseillé de reporter les visites et les endroits trop animés pour le week-end, afin d’éviter une surstimulation chez l’enfant.

9. Ne pas respecter l’emploi du temps

Les enfants qui vivaient à la maison sans un emploi du temps fixe peuvent expérimenter un stress supplémentaire une fois à la maternelle. Ils sont non seulement obligés de s’habituer à un nouvel environnement et à de nouvelles personnes, mais ils doivent aussi s’adapter à un nouvel horaire qui est souvent fixe. La décision d’habituer les enfants à se coucher, se lever et manger à des heures déterminées est plus que raisonnable.

10. Feindre la disparition de maman

Voici une situation malheureusement très connue : l’enfant est distrait avec les jouets, et maman profite pour partir en silence afin de ne pas le déranger. Pendant qu’il joue, le petit est tranquille et concentré. Le problème se présente lorsqu’il découvre que sa maman “a disparu” : il se sentira effrayé et éprouvera une profonde solitude. Ces disparitions soudaines créent dans l’esprit d’un enfant la sensation que sa maman peut l’abandonner à n’importe quel moment.

11. Les parents pressent leurs enfants pour les emmener à la maternelle

Souvent, les mères bien intentionnées donnent à leur enfant une demi-heure pour dormir plus avant d’aller à la maternelle. Ensuite, elles commencent à le presser, se mettent en colère et arrivent même à le gronder. Est-ce que cela vaut vraiment le coup de mal commencer la journée ? Le matin, les enfants ont besoin de plus de temps que les adultes pour se réveiller et être en forme, arriver à la maternelle et se concentrer sur les tâches qu’il aura à faire. À prendre en compte.

Et toi, as-tu d’autres conseils à donner pour que l’adaptation des petits à la maternelle soit plus facile ? S’il te plaît, partage-les dans la section des commentaires !