Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

12 Familles adoptives racontent comment elles ont rencontré leur bébé, et leurs histoires sont très émouvantes

----
30k

Le 18 novembre était la Journée nationale de l’adoption aux États-Unis. Depuis sa création en 2000, cette date a permis de clarifier les questions les plus fréquentes en rapport au processus d’adoption. Par exemple, ça a permis de réfuter l’idée que choisir un bébé est long et fastidieux. T’es-tu déjà demandé comment les parents font pour choisir leur futur enfant au moment de l’adoption ? Si oui, cet article est pour toi.

Sympa a compilé pour toi les histoires les plus touchantes publiées par les utilisateurs de Reddit qui ont raconté ce que ça fait d’avoir un enfant que l’on n’a pas conçu, mais que l’on aime plus que tout au monde.

  • Un camarade de classe de notre fils est né sans son bras droit. Sa famille l’a choisi parce que le père adoptif avait perdu son bras gauche dans un accident de travail. Donc non seulement, ils se comprennent, mais ils peuvent marcher côte à côte en se tenant la main.@Rtalbert235
  • Les grands-parents de mon mari sont arrivés à l’endroit où ils allaient littéralement choisir un bébé. Les infirmières en ont apporté un, sa grand-mère l’a pris dans ses bras et l’a tenu un moment, puis une infirmière a dit : “Laissez-moi vous en amener un autre pour voir.” Mais la femme a alors répondu : “Non, nous n’allons pas choisir. Vous nous avez donné ce petit, alors c’est lui qu’on veut. C’est celui que le destin a voulu qu’on ait.” Et c’est comme ça qu’ils ont adopté l’oncle de mon mari.@Unknow
  • Mes parents se sont mariés en 1976, et quelques années plus tard ils ont décidé qu’ils voulaient avoir un enfant. Mais ça ne s’est pas déroulé comme prévu. Il n’y a eu aucune grossesse. C’est à ce moment-là que mon père a obtenu son permis de bus et a commencé à faire les trajets allant jusqu’à la garderie locale, là où des enfants de familles d’accueil allaient. C’est là qu’il a rencontré cet adorable enfant de quatre ans qui passait d’une famille d’accueil à une autre. Quelques mois plus tard, il a réalisé qu’il aimait cet enfant et qu’il voulait l’adopter.@hallipeno
  • Mes grands-parents n’arrivaient pas à faire d’enfant, alors ils sont allés à l’orphelinat. Là, ma mère, qui avait deux ans à l’époque, venait de recevoir des chaussures en cadeaux. “Regardez mes nouvelles chaussures !” dit-elle en se mettant à danser. Ma grand-mère s’est alors tournée vers mon grand-père et a dit : “Je veux que ce soit elle.” Une religieuse leur a alors dit que son frère aîné et sa sœur étaient aussi là, et qu’ils voulaient essayer de les faire adopter par la même famille. Elle a alors répondu : "Alors nous les prendrons tous les trois."@scnavi
  • Nous n’avons pas choisi notre enfant, c’est sa mère biologique qui nous a choisis. Nous avons dû faire une vérification approfondie de nos antécédents. Ça a pris environ un an, alors, on a attendu. On nous a ensuite prévenus moins de 24 heures avant que nous devions faire des milliers de kilomètres pour rencontrer le bébé. C’est-à-dire qu’un jour, j’ai reçu un appel téléphonique à 13h, au cours duquel on m’a dit que nous devions voyager très loin de chez nous pour arriver au bon endroit à 10h le lendemain matin. C’est drôle, les gens disent que notre bébé ressemble à mon mari. @thisisallme

  • Je suis enseignant et j’ai commencé à travailler avec notre future fille alors qu’elle était dans une famille d’accueil. Quand elle était en CE2, nous avons cherché un moyen de l’aider à gérer son stress et son anxiété. Quelques années plus tard, ma femme et moi l’avons adoptée. @autoperception
  • Ma sœur et moi avons été adoptés au Guatemala. Mes parents disent toujours qu’ils n’ont pas eu besoin de temps pour s’habituer à nous, parce qu’ils nous ont aimés dès qu’ils ont vu nos photos. Je peux en dire autant de ma sœur adoptive, je l’ai aimée dès le premier instant où je l’ai vue. @AtsuPink
  • Mes parents ont attendu quatre ans au Canada pour m’adopter. J’avais trois ans et demi à l’époque. Ce fut assez long, étant donné qu’ils n’avaient pas d’exigence d’âge ou de sexe, et qu’ils étaient même prêts à adopter un enfant ayant un handicap mental/physique modéré. Un travailleur social les a appelés et leur a dit qu’il y avait une petite fille qu’ils pouvaient rencontrer. Mon père m’a raconté qu’il m’entendait dire : “Regarde, je peux dessiner une fleur ! Je peux construire des choses en LEGO !”. L’assistante sociale leur a dit qu’ils pourraient venir me chercher trois jours plus tard. C’était une situation assez inhabituelle.... Apparemment, j’ai été adoptée par une première famille qui a voulu me rendre, alors je suis allée directement dans une autre famille. Le premier et unique appel que mes parents ont reçu en quatre ans, et ils ont eu leur petite fille trois jours plus tard.@AtsuPink
  • Dans la région du Nunavut, les Inuits ont ce qu’on appelle “l’adoption personnalisée”, où un Inuk, un membre de la famille, peut adopter un enfant sans avoir à passer par un organisme spécifique, ni remplir de formulaire. Avec mon ancien conjoint, nous avons adopté notre magnifique petite fille dans cet endroit. Nous avons demandé aux habitants de la ville si quelqu’un cherchait à faire adopter son enfant. Nous avons été présentés à une future mère qui nous a dit que oui. Je suis allée à la naissance de ma fille, et l’infirmière me l’a mise dans les bras presque dès qu’elle est née.@coolcrushkilla
  • J’ai adopté deux filles, toutes deux chinoises. Notre fille aînée est arrivée chez nous à l’âge de 13 mois, ce fut une adoption sans besoins particuliers. Elle est en bonne santé, intelligente, brillante et très attachée à nous. Notre plus jeune fille est arrivée à la maison à l’âge de deux ans et demi. Elle avait une fente labiale unilatérale sévère, une hernie qui devait être guérie, de nombreux problèmes musculaires, et cinq points de suture sur le front à cause d’une chute qu’elle aurait faite juste avant que nous la rencontrions. Elle est maintenant également en bonne santé, intelligente, brillante et très attachée à nous.
    Vous voulez un conseil ? Écoutez juste votre cœur pour savoir de quoi vous êtes capable émotionnellement. Écoutez votre esprit pour savoir ce que vous pouvez donner financièrement. Pensez à l’espace dans lequel vous vivez et à ce que vous devrez changer, au coût du processus d’adoption, et aux dépenses à envisager pour les 18 années à venir, voire plus !@trollitc

  • Ma femme et moi avons essayé de fonder une famille de bien des façons, mais après avoir suivi un traitement et fait une fécondation in vitro sans succès, nous avons décidé d’adopter. Au bout de presque deux ans, nous avons reçu un appel d’une connaissance qui nous a dit qu’une femme avait l’intention de faire adopter son enfant à naître. Nous sommes donc entrés en contact avec cette femme, et le jour de la naissance, nous sommes allés à l’hôpital (nous sommes passés pour des parents de cette femme). Et notre petite fille vit avec nous depuis tout ce temps. On nous avait informés que la jeune maman avait 30 jours pour se rétracter (ce qui fut interminable !!!) et que si c’était le cas, comme nous étions en liste d’attente, nous aurions le droit de veto pour adopter à Nuevo León. Et Dieu merci... Les 30 jours sont passés et nous avons pu faire les formalités administratives. Tout se passa ensuite rapidement, et ses papiers sont les mêmes que n’importe qui d’autre, et ne font aucune référence à son adoption. @links806
  • Je me rappelle du moment où nous sommes partis chercher ma sœur adoptive pour la ramener à la maison. En montant dans la voiture, elle a regardé ma mère et lui a demandé : “Où allons-nous, maman ?” Maman s’est alors mise à pleurer, on savait tous les deux qu’on lui donnerait un foyer pour toujours. Nous l’avons eue en tant que famille d’accueil pendant trois ans, puis nous l’avons officiellement adoptée le lendemain de mon anniversaire. Le plus beau cadeau du monde.@LaunchesKayaks

On peut appeler ça un choix personnel, le destin ou bien même le coup de foudre... Ces histoires nous montrent que l’amour parental ne connaît pas de limites en ce qui concerne la distance géographique, les origines ethniques, l’âge, ou le nombre d’enfants.

Connais-tu des personnes adoptées ou ayant adopté ? As-tu déjà envisagé cette option toi-même ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article autour de toi !

Photo de couverture LaunchesKayaks / Reddir
----
30k