Sympa
Sympa

Après avoir pris connaissance de ces 10 tours que nous joue souvent notre esprit, tu te regarderas différemment

Il y a beaucoup de choses dans le monde sur lesquelles nous avons peu de connaissances, mais s'il y a bien quelque chose que nous connaissons mal, c'est nous-même. Savais-tu par exemple qu'il est préférable d'acheter de nouvelles chaussures quand tu es de mauvaise humeur, afin de ne pas être déçu de cet achat dans un futur proche? Notre cerveau est tellement complexe...

Sympa va donc aujourd'hui t'apprendre quelques faits intéressants sur le cerveau et les différentes manières dont il nous fait percevoir le monde qui nous entoure, et comment notre humeur affecte la qualité de nos achats et des différentes décisions que nous prenons. Il est fort probable qu'après avoir lu ceci, tu auras un regard différent sur beaucoup de choses.

1. Les autres sont toujours responsables de leurs erreurs, mais ce sont les circonstances qui sont responsables des nôtres

Imagine la situation suivante : une femme marche dans la rue, son sac en papier se déchire et ses provisions se dispersent sur le trottoir. Un homme passe à côté d'elle, la regarde avec compréhension, mais ne l'aide pas. Pourquoi ne le fait-il pas ? La plupart d'entre nous penserons que cet homme est mal élevé, paresseux, ou peut-être phobique.

Maintenant, imagine que ce soit toi qui passes à côté de la femme et qui ne l'aide pas. Pourquoi ne l'as-tu pas fait ? Tu étais sûrement en retard pour le travail ou pour une réunion importante, mais si ce n'était pas pour l'une de ces circonstances, tu l'aurais sûrement aidée.

En psychologie, on appelle cela "l'erreur fondamentale d'attribution" : nous expliquons les erreurs des autres par des caractéristiques qui leurs sont propres, et les nôtres par l'influence de facteurs externes. En revanche, dans le cas des succès et réussites, c'est l'inverse. Si quelqu'un a réussi un test ou une épreuve à la perfection, nous penserons que c'est à cause de ce qui l'entoure (questions faciles ou examinateur sympa), mais quand c'est toi qui réussi, alors tu es convaincu que c'est parce que tu t'étais bien préparé.

2. La longueur du paragraphe affecte la perception du texte

Des études ont démontré que nous lirons toujours un texte de 10 longues lignes plus vite que le même texte divisé en 20 lignes plus courtes. Pour une vitesse de lecture optimale, chacune d'entre elles devrait même avoir une longueur d'environ 100 caractères.

Mais si tu proposes à une personne de choisir entre lire le même texte soit en un seul paragraphe large, ou sous forme de deux colonnes plus étroites, elle choisira la plupart du temps la deuxième option. La plupart des gens préfèrent lire des textes divisés en pavés de 45 à 74 caractères. Maintenant, tu sais comment écrire une déclaration d'amour ou une lettre à ton patron lui demandant une augmentation de salaire !

3. Il est préférable de prendre des décisions importantes quand on est de mauvaise humeur

Il s'avère que lorsque nous sommes heureux, nous avons tendance à prendre des décisions essentiellement basées sur l'intuition. Mais quand nous sommes tristes ou de mauvaise humeur, nous fondons nos choix sur la logique et l'analyse. C'est pourquoi, dans un état d'euphorie, nous commettons souvent des actes que nous regrettons plus tard, alors que nos choix faits lors de moments de tristesse sont plus judicieux. C'est en tout cas ce qu'affirment les chercheurs de cette étude.

4. Nous nous représentons les objets qui nous entourent dans une perspective conique

Essaye de te rappeler à quoi ressemble l'imprimante de ton bureau ou le transport que tu as pris pour aller au travail aujourd'hui. La plupart d'entre nous imaginent ces objets comme si nous les regardions légèrement d'en haut, avec un angle tel que les plans frontal et latéral soient visibles (c'est ce qu'on appelle la perspective conique). Le chercheur ayant remarqué ce phénomène a simplement demandé à différentes personnes de dessiner leur tasse de café, et sur la plupart des dessins, l'objet était représenté de cette manière.

5. Les actions synchronisées ont tendance à nous rapprocher

Si tu veux renforcer tes relations avec certains collègues ou avec des membres de ta famille, allez par exemple prendre des cours de chant ensemble, faire du sport, ou toute autre activité qui implique l'exécution synchronisée d'une certaine action. Les scientifiques ont démontré que ces actions communes provoquent des émotions positives (même si l'activité elle-même ne te plaît pas) et éliminent les barrières psychologiques, ce qui rend les membres du groupe plus proches.

6. Nous souffrons tous d'un manque d'attention, et la vidéo suivante le prouve

Avant de lire le paragraphe qui suit, regarde attentivement la vidéo. Concentre-toi sur les filles en t-shirt blancs, et compte combien de fois elles se lancent le ballon.

Ça y est, tu as compté ? Et as-tu remarqué l'homme en costume de gorille passer entre elles ? Environ 50% des personnes qui regardent cette vidéo pour la première fois ne le remarquent pas. Regarde la vidéo une seconde fois pour vérifier ! Au fait, les filles en t-shirts blancs se font 16 passes. Après la deuxième visualisation, réponds aux questions suivantes : de quelle couleur sont les rideaux sur la scène ? Rouge ? Et à la fin de la vidéo, le rideau est-il de la même couleur ? Combien de filles restent sur la scène jusqu'au bout ?

Cet effet est appelé la "cécité d'inattention". La plupart d'entre nous ne remarquons pas ce qui se passe littéralement sous notre nez si nous sommes concentrés sur quelque chose de particulier.

7. Reconnaître est plus facile que de se souvenir

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

Lis attentivement les mots inscrits sur l'image. Ferme les yeux, et essayez de les énumérer (il y en a neuf). Combien en as-tu retenu ? Maintenant, clique sur l'image, regarde les illustrations, et repère celles qui figuraient sur la liste. Tu ne trouveras probablement pas tous les éléments, mais le résultat sera quand même meilleur que la première fois.

Cela arrive parce que le fait de devoir reconnaître quelque chose exige moins d'efforts que de devoir s'en souvenir. Et c'est pourquoi pour une stimulation efficace de l'activité cérébrale, il est recommandé de mémoriser des textes.

8. La qualité du travail que nous faisons est influencée par les spectateurs présents autour de nous

Si tu sais très bien faire quelque chose, alors en présence d'autres personnes, tu le feras encore mieux. Ce phénomène s'appelle "l'effet du public", et il est très bien démontré par les athlètes, qui obtiennent souvent de meilleurs résultats lors des représentations publiques que pendant l'entraînement. Mais si on parle d'une tâche nouvelle pour laquelle tu as peu d'expérience, alors la présence de spectateurs ne t'aidera pas, et au contraire, elle ne fera qu'aggraver le résultat. C'est d'ailleurs pourquoi il est recommandé d'étudier de nouvelles compétences sans la présence d'étrangers.

9. Parfois, notre cerveau nous ment

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

Cette image représente la célèbre illusion de Ponzo, créée en 1913. Nous pensons que la ligne orange la plus éloignée est la plus longue des deux, bien que les deux soient parfaitement identiques (clique sur l'illustration pour la voir). C'est tout simplement parce que la ligne supérieure sort des verticales, et la ligne inférieure ne les touche pas, donc le cerveau pense que la ligne du dessus est forcément plus grande.

10. Nous préférons les personnes imparfaites

Supposons que tu es un homme et que tu apprécies une femme à la fois belle, gentille et intelligente. Bref, elle est parfaite. Mais soudain, l'objet de ton admiration glisse maladroitement dans la boue. Ton attitude envers elle changera-t-elle ? Très probablement, oui. Elle commencera même à te plaire de plus en plus, et peut-être même tomberas-tu amoureux.

En psychologie, le phénomène au cours du quel une personne qui commet quelques erreurs ou négligences plaît plus à ceux qui l'entourent est appelé "effet de l'imperfection", ou Pratfall. Bien que cela ne fonctionne que dans les cas où le sujet attire déjà un minimum de sympathie de la part des autres. Et donc, ceci prouve que notre désir d'être parfaits est finalement une véritable perte d'énergie : une petite imperfection ne blessera personne, au contraire.

Nous espérons qu'en apprendre un peu plus sur tous ces effets psychologiques t'a non seulement plu, mais aussi que cela te permettra de comprendre et de mieux appréhender certaines situations. Au fait, honnêtement, avais-tu remarqué du premier coup l'homme déguisé en gorille sur la vidéo ?

Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article afin de surprendre tout ton entourage !

Photo de couverture depositphotos, depositphotos
Sympa/Psychologie/Après avoir pris connaissance de ces 10 tours que nous joue souvent notre esprit, tu te regarderas différemment
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire