Voici les caractéristiques de la “génération de l’avocat” dont tu fais probablement partie

Les milléniaux, ou génération Y, regroupent les personnes nées entre 1981 et 1996. On les appelle souvent la “génération MOI MOI MOI” (en raison de leur narcissisme et aspiration à la gloire) ou la “génération de l’avocat” (en raison de leur amour des toasts à ce fruit). Aujourd’hui, ces hommes et ces femmes ont entre 24 et 39 ans.

Sympa s’est penché sur les caractéristiques que les chercheurs attribuent aux milléniaux.

Ils ne sont pas pressés de grandir

Un autre nom pour ce groupe est la “génération Peter Pan”. Selon l’enquête auprès de milléniaux menée par l’Université Clark, ces jeunes vivent plus souvent avec leurs parents qu’avec leurs conjoints. Ils préfèrent faire de longues études, rêver d’une meilleure carrière et chercher leur vocation, plutôt que de subvenir à leurs besoins dès l’âge de 18 ans. La crise financière internationale, les coûts élevés du logement et le chômage sont cités comme sources de cette tendance. Les baby boomers, parents des milléniaux, n’arrivent pas à comprendre leurs enfants, car à leur époque, il était plus facile d’atteindre l’autonomie.

Non seulement la “génération de l’avocat” n’est pas pressée de grandir, mais elle repense le concept de l’âge adulte. À cause de l’exemple négatif de la génération précédente, dont les représentants ont souvent exercé des métiers qu’ils n’aimaient pas et divorçaient à l’âge de 30 ans, les milléniaux ont tendance à tout faire à leur manière. Ils ne souhaitent pas être comme tout le monde, mais cherchent à être heureux.

Ils n’imaginent pas leur vie sans technologies

La génération Y est toujours en ligne, les 24-39 ans utilisent en permanence des gadgets (dont la dépendance risque de devenir un vrai problème). Ils surveillent les likes sur les réseaux sociaux et, parfois, substituent les contacts directs par la communication virtuelle. Ils ne se séparent pas de leur smartphone de peur de rater quelque chose d’important (ce qu’on appelle également FoMO). Environ 70% d’entre eux consultent leur smartphone toutes les heures.

Les milléniaux cherchent souvent à se faire passer pour une meilleure version d’eux-mêmes, et continuent à publier des selfies heureux sur Instagram, même lorsque cela ne va pas du tout.

Ils souffrent souvent d’anxiété et de déprime

Les deux points précédents (être incapable de trouver sa place dans le monde et être dépendant de l’approbation du monde virtuel) provoquent souvent l’anxiété et la dépression. Jean Twenge a mené une étude et a constaté que le niveau d’anxiété chez les jeunes d’aujourd’hui correspond à celui des patients psychiatriques des années 1950.

On appelle les milléniaux “flocons de neige fragiles” car ils ne peuvent pas faire face aux pressions de la vie adulte. Mais en même temps, ils sont la première génération à se préoccuper vraiment de leur santé mentale. La génération Y, contrairement aux baby-boomers, n’a pas peur d’aller consulter des psychologues et des psychothérapeutes.

Ils sont à la recherche de leur vocation

Ces personnes se fixent des objectifs ambitieux et ne se contentent pas d’une réalisation incomplète. Ils ne considèrent pas leur travail comme un moyen de gagner la vie, mais veulent qu’il apporte de la joie et fasse du bien aux autres. Les milléniaux concilient souvent leurs loisirs, avec la vie privée et professionnelle. Malheureusement, c’est un autre facteur qui provoque de l’anxiété et de la dépression. Après tout, la recherche d’une vocation s’avère rarement facile.

Ils brisent les stéréotypes

La génération de l’avocat cherche sa propre voie dans tout. Ils ne veulent plus travailler 7 heures par jour, comme leurs parents, mais inventent leurs propres métiers. Par exemple, ils deviennent des influenceurs et gagnent de l’argent grâce à la publicité sur leur compte Instagram. Ils ne font pas des choses uniquement parce que c’est l’usage, mais établissent leurs propres règles du jeu.

Ils ne s’intéressent pas à la politique

Les milléniaux cherchent à rester à l’écart des batailles politiques. Ils sont beaucoup plus intéressés par leur propre vie. En ce qui concerne les questions politiques, cette génération se fie pour le moment aux connaissances et aux décisions des autres.

Ils se montrent tolérants

La génération Y a inventé et a fait propager les idées de body positive. Ils sont bienveillants à l’égard de toutes les races, nationalités et religions, respectent les points de vue différents des leurs.

Ils aiment vraiment les toasts à l’avocat

Le pain grillé à l’avocat fait autant partie du mode de vie des milléniaux que le café à emporter, les iPhones et les baskets Converse. Peut-être, c’est stéréotypé et prévisible, mais ce n’en est pas moins cool.

Si tu fais partie de la génération Y, es-tu d’accord avec les caractéristiques citées dans cet article ? Qu’est-ce qui te distingue toi et tes pairs des autres tranches d’âge ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture unsplash.com, unsplash.com
Partager cet article