Sympa

14 Secrets d’épargne de différents pays dont on peut se moquer, mais que tu voudras certainement essayer par toi-même

Faire des économies n’est plus un sort exclusivement réservé aux pauvres, mais au contraire, il est aujourd’hui à la mode d’être prudent et modeste dans ses dépenses. Chacun d’entre nous essaie en fait d’optimiser son budget en utilisant différents moyens. Cependant, même si tu te considères comme expert dans ce domaine, tu n’es certainement pas au courant que les australiens font le repassage sans fer à repasser pour ne pas gaspiller de l’électricité.

Chez Sympa nous doutions que quelqu’un puisse nous étonner, mais vu les méthodes d’épargnes usitées dans certains pays, nous avons compris ce que c’était que faire de réelles et vraies économies.

Au Japon

  • Au Japon il existe une tradition bien particulière concernant l’exécution des procédures d’hygiéne : il faut se laver sous la douche et se reposer dans la baignoire. Évidemment, personne ne veut se priver d’un plaisir pareil. Pourtant, comme il est trop cher de remplir la baignoire et de la vider pour chaque membre de la famille, il est tout à fait normal de prendre le bain l’un après l’autre dans la même eau. Ils s’intallent dans la baignoire après avoir déjà pris une douche ; de cette façon l’eau reste propre. La température est conservée par des moyens électroniques modernes et à l’aide d’un simple couvercle. À chaque fois que quelqu’un sort de la baignoire, il referme toujours le couvercle derrière lui. Certaines familles préfèrent même prendre les bains tous ensemble : les enfants se baignent avec leurs parents jusqu’à l’adolescence. C’est une façon courante pour les Japonais de passer du temps en famille : par exemple, ils regardent la télévision durant ce moment de détente.

  • Mais, ce n’est pas tout. Quand tout le monde a fini de se laver, l’eau est ensuite utilisée pour la lessive. Beaucoup de machines à laver sont équipées d’une pompe qui récupère l’eau de la baignoire. C’est encore une bonne façon d’économiser, car la lessive se fait avec l’eau restée chaude. En effet, au Japon, les machines à laver n’ont pas la fonction de chauffer l’eau.

  • Les Japonais sont connus pour être de vrais bosseurs qui restent au bureau jusqu’à tard. S’ils habitent loin de leur maison, prendre un taxi leur coûterait une trop grosse somme d’argent. Alors, pour économiser, ils préfèrent, surtout lors des semaines difficiles et très chargées, passer la nuit dans les hôtels “capsules”.

En Australie

  • 69% des Australiens avouent essayer d’éviter à tout prix le repassage, et 41% affirment qu’ils n’ont jamais utilisé un fer à repasser de leur vie. Des personnes débrouillardes usent de moyens bien différents pour lisser leurs affaires froissées. Une des façons de le faire est de mettre les vêtements sur des cintres et de les laisser suspendus dans la salle de bain. En effet, pendant le temps de la douche la vapeur lisse les affaires et les gens économisent ainsi le temps et l’électricité.

En Corée du Sud

  • En Corée du Sud, comme aussi dans certains pays européens, il n’y a pas de chauffage central, et l’énergie électrique est très chère. C’est pourquoi dans les maisons coréennes, il fait assez frais, au maximum 20°C. Pourtant, les gens ont trouvé un moyen original de se réchauffer : dans les salons, dans les chambres ou encore sur leurs lits, ils montent des tentes dans lesquelles ils s’installent en famille.

  • Toujours en Corée du sud, tout comme dans d’autres pays, ils essaient d’économiser l’eau. Pendant la crise économique, même les femmes achetaient à leurs hommes des chemises sombres pour les laver moins souvent. En effet, selon les statistiques, les machines à laver consomment 17% de l’eau utilisée dans un foyer. En plus, les produits de lessive coûtent assez cher.

Les pays d’Europe

  • Les Allemands se sont forgés une solide réputation de personnes économes et méticuleuses. D’ailleurs, ils essaient de porter leurs vêtements très soigneusement pour qu’ils puissent les revendre ou les donner à quelqu’un. Environ un tiers des Allemands revendent leurs vêtements aux magasins de seconde main ou les mettent en ligne sur les sites spécialisés pour en retirer un peu d’argent.

  • Cependant, en Allemagne, les gens ne se pressent pas pour acheter de nouveaux vêtements. En effet, une personne dépense pour sa garde-robe environ 700 euros par an, tandis qu’en Grande-Bretagne, à titre de comparaison, le chiffre dépasse 1100 euros. Le secret est que la plupart du temps, les Européens attendent les soldes. Certains Français prennent même des jours de congés pour faire des achats à bas prix pendant la période des soldes.
  • Si tu penses que seuls les habitants des pays pauvres lavent les sacs en plastique, tu te trompes. Les allemands sont si économes, que même aujourd’hui, ils les lavent et les sèchent avec amour. Ils les ont achetés avec leur argent (il n’y a pas de sacs gratuits dans les supermarchés). De plus, seuls les produits propres sont acceptés pour le recyclage.
  • Dans beaucoup d’appartements ou maisons européennes, il n’y a pas de chauffage central et l’usage de divers appareils de chauffage électrique est coûteux. Cependant les gens ont trouvé la solution : ils éteignent le chauffage pendant la nuit. Ils réussissent à conserver une température confortable à l’aide de draps et de couvertures thermiques ou encore avec des bouillotes en forme de jouets.
  • En Suède et en Suisse, il est tout à fait normal d’offrir aux enfants ainsi qu’aux adultes des parts dans des titres ou actions ou dans des fonds d’investissement ou encore de leur ouvrir un compte d’épargne dans une banque.
  • Beaucoup d’européens n’achètent leurs meubles que pendant la période des soldes. Souvent, ils n’utilisent pas le service de livraison, car il est coûteux. Pour eux, il est plus confortable et moins cher de louer une camionnette et de transporter leurs achats par leurs propres moyens ou avec l’aide de leurs proches.
  • En tout cas, ce ne sont pas les Allemands qui sont les plus pointilleux ni les plus délicats dans leur façon de meubler un appartement. En effet, ils ont une manière très originale d’équiper leurs logements sans dépenser un centime : une fois par an, les habitants sortent de leurs domiciles tous leurs déchets encombrants, pour lesquels un véhicule conteneur et compresseur se déplace tout spécialement pour l’occasion. Toutefois, parmi ces meubles inutiles à certains, tu peux trouver des choses qui sont encore en bon état et réutilisables, comme certains équipements qui marchent toujours et que tu peux rapporter chez toi.

  • Et bien sûr les européens adorent tout ce qui est en promotion ou en soldes, et ils les privilégient lors de leurs achats. Voilà ce qu’un expatrié, non eurpoéen, a raconté sur ses premiers mois en Allemagne : “Un jour j’ai rencontré mon collègue, un allemand, au supermarché. Il avait dans son chariot 8 boîtes de choucroute crue et 14 paquets de lait : il les a pris avec la réduction. Je suis resté à côté de lui et je l’observais : c’était un jeune homme qui gagnait bien sa vie, mais son chariot était rempli de produits totalement incompatibles entre eux, car il avait seulement selectionné ceux qui étaient en promotion. Au bout du compte, 2 ans plus tard, j’ai appris qu’il avait pris un crédit pour acheter une maison de 400 m2. Alors je me suis souvenu de notre rencontre au supermarché et j’ai réalisé que c’était moi qui était ridicule, car je ne me retenais pas d’acheter des produits chers”.

Comment as-tu trouvé ces moyens de faire des économies ? Voudrais-tu en essayer quelques-uns ?

Photo de couverture solarstar / Pikabu