Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une jeune fille a laissé pousser ses cheveux jusqu’à 1,5 mètres et affirme que chacun peut y arriver

Bonjour ! Je m’appelle Élena, et, par mon propre exemple, je veux vous montrer que chacun d’entre nous peut avoir de longs cheveux brillants. Je n’ai jamais eu des cheveux très courts, mais avant, ils poussaient jusqu’aux omoplates, puis se fendaient et devenaient fourchus aux extrémités. Moi, je rêvais d’avoir de longs cheveux sains. À un moment donné, je me suis fixé un objectif clair et net, et j’ai commencé à essayer différents soins capillaires, et à surveiller les changements.

J’ai obtenu mes bons résultats après quelques années de patience et de désir ardent de faire pousser une longue et belle cheveulure. Si les lecteurs de Sympa veulent s’engager dans cette voie, ils auront beaucoup moins de difficulté : j’ai fait une sélection de conseils utiles spécialement pour eux.

19. Peigner vos cheveux les endommage

Lorsque vous brossez vos cheveux, l’intégrité de la cuticule ou de la couche externe de la tige capillaire est violée, et l’utilisation d’un peigne de mauvaise qualité entraîne des dommages encore plus profonds.

Rappelle-toi que les cheveux longs doivent être peignés avec soin, en commençant par les pointes et en remontant petit à petit vers les racines. Pour les cheveux épais, il est préférable d’utiliser une brosse en plastique avec des dents rares (les peignes métalliques peuvent provoquer des nœuds). J’essaie de minimiser ce processus et de ne me peigner que lorsque c’est nécessaire. Je rassemble souvent mes cheveux dans des coiffures pour éviter qu’ils ne se mêlent.

18. Tu ne dois pas directement frotter ton shampooing sur la tête

Il est d’abord nécessaire de bien faire mousser le shampoing dans tes mains, et ensuite l’étaler sur les cheveux mouillés. Faire mousser le shampoing directement sur les cheveux peut endommager les mèches. Lorsque tu te laves la tête, les écailles à la surface de tes cheveux vont légèrement s’ouvrir, et, à cause de la friction, ils peuvent encore plus s’écarter, ce qui augmente le risque de rendre les cheveux plus fragiles et de les mêler.

Il est donc préférable de faire mousser d’abord le shampoing dans tes mains et de ne l’appliquer ensuite que sur le cuir chevelu humide.

17. L’aloès est un puissant antioxydant et stimulant de croissance

Cette plante magique est utilisée dans les shampoings, masques et autres produits capillaires. L’aloès est un antioxydant. Il renforce l’immunité locale de la peau, intensifie la croissance des cheveux, favorise la synthèse du collagène, et a des propriétés anti-inflammatoires et bactéricides. L’utilisation de tels produits permet d’éviter les fourches et la fragilité des cheveux.

La seule chose dont il est important de se rappeler est que lorsque vous achetez un produit avec de l’aloès, assurez-vous de regarder quelle position la plante occupe dans la liste des ingrédients. Si, elle est à la fin de la liste, alors la quantité d’aloès contenue dans le produit en question est très faible et il ne vous apportera donc pas grand chose.

16. Les soins non-rinçables à base de kératine ne doivent pas être utilisés sur des cheveux en bonne santé

Les soins capillaires à domicile spécialisés sur la brillance et le traitement des cheveux contiennent généralement un pourcentage élevé d’huiles végétales, ainsi que de la kératine et des céramides. La cuticule de nos cheveux est composée de plusieurs couches, qui sont collées ensemble par une masse lipidique : c’est exactement ce que font les céramides pour restaurer notre cheveu. Par contre, ils ne peuvent pas pénétrer la structure d’un cheveu sain.

De plus, si vous utilisez des produits sans rinçage sur des cheveux en bonne santé, ils peuvent devenir secs et durs. Il est également important de se rappeler qu’un tel traitement n’est que visuel et disparaîtra après un seul lavage.

15. La queue de cheval haute et serrée est l’une des coiffures les plus dangereuses

Je suis d’accord que c’est joli, mais les cheveux souffrent d’une forte tension au niveau des racines. Les tempes et le bord des cheveux sont les zones les plus sensibles : la circulation sanguine est perturbée, les cheveux ne reçoivent pas la quantité nécessaire de nutriments et se cassent.

Une forte tension capillaire peut provoquer la chute des cheveux. Il existe même un terme qui correspond à cela : “alopécie traumatique”. Par conséquent, tu ne peux porter cette coiffure que de temps en temps pendant 3-4 heures.

14. Il n’existe pas de régime spécial qui influence la croissance des cheveux

J’ai remarqué que presque tous les médecins et les blogueurs beauté écrivent sur l’importance de manger de la viande, mais moi, je n’en mange pas ! Néanmoins, mon régime comporte du poisson, des fruits de mer, des légumes, des fruits, et j’adore manger différentes noix (surtout des noisettes). Par contre, je n’aime pas la bouillie depuis ma plus tendre enfance, bien que les flocons d’avoine et le sarrasin soient très nutritifs.

Il m’a toujours semblé que si tu ne veux pas manger un aliment, tu n’as pas besoin de te forcer à le faire, que ce soit pour ta santé ou pour la croissance de tes cheveux. Très probablement, ton corps compensera le manque d’un certain nutriment à l’aide d’un autre aliment que tu aimes.

13. Avant de dormir, rassemble tes cheveux dans une tresse

Le frottement constant des cheveux contre l’oreiller, surtout s’ils sont fins et secs, peut les endommager. Les cheveux attachés sont moins susceptibles de se casser : ils doivent être légèrement tressés et fixés avec un élastique doux. Si les cheveux sont longs (comme sur ma photo), il est possible de ne pas utiliser d’élastique du tout.

En guise d’alternative, tu peux utiliser une taie d’oreiller en satin qui glisse sur les cheveux sans les abîmer. Évidemment, le satin doit être à base de soie naturelle : un tissu avec des fibres synthétiques ajoutées électrifiera fortement tes cheveux.

12. Le secret de l’utilisation des shampoings sans sulfate

Bien qu’ils conviennent à un usage journalier, ces shampoings à base d’ingrédients naturels nettoient moins bien le cuir chevelu, et ils ne sont pas en mesure de complètement nettoyer tous les composants à base de silicone ou les autres produits cosmétiques appliqués sur la chevelure. Comme les shampoings sans sulfate ne produisent pas beaucoup de mousse, il est nécessaire de répéter l’application plusieurs fois, selon la densité de tes cheveux.

Lors de l’utilisation de ces shampoings, il est obligatoire d’utiliser un peeling (un gommage) sur le cuir chevelu, car l’accumulation de graisse et de diverses impuretés peut causer des démangeaisons, de la pellicule et d’autres problèmes du cuir chevelu. Une autre option est d’alterner les shampoings sans sulfate avec des shampoings classiques.

11. Vous pouvez sans problèmes sécher vos cheveux à l’aide d’un sèche-cheveux

Bien sûr, il est préférable de sécher vos cheveux de façon naturelle, mais je comprends qu’il est parfois nécessaire d’utiliser un sèche-cheveux. Pour minimiser les risques, assurez-vous d’utiliser une protection thermique (émulsions, sprays, crèmes, huiles ou sérums) qui remplit plusieurs fonctions à la fois : maintenir l’humidité et envelopper chaque cheveu, réduisant le risque de dessèchement ou de surchauffe.

Le mieux est d’utiliser le mode turbo. Il faut aussi constamment changer la zone de séchage, afin d’éviter les dommages, et utiliser un embout concentrateur qui dirige le flux d’air exactement là où tu en as besoin pour ne pas disperser tes cheveux dans toutes les directions de façon chaotique. De plus, de cette façon, ils sèchent plus rapidement.

10. Les cheveux longs ont besoin d’être régulièrement hydratés

Si tu n’hydrates pas tes cheveux pendant leur période de croissance intensive, ils se casseront souvent et il sera plus difficile de les faire pousser. Par conséquent, en plus des masques nutritifs, utilise des masques hydratants. Il est également important que l’air de la pièce dans laquelle tu passes une grande partie de ton temps ne soit pas sec.

Je conseille aussi de régulièrement utiliser des soins non rinçables, afin d’hydrater tes cheveux en profondeur. Le plus souvent, ils contiennent de la glycérine, du panthénol, de l’acide hyaluronique, des extraits de plantes et d’algues, ainsi que des acides aminés naturels. Les soins de qualité contiennent également des vitamines et des complexes minéraux (le plus souvent des vitamines E et F, qui contrôlent la teneur en humidité des cheveux).

9. Trois huiles naturelles pour ta chevelure

Ma préférée est de toute évidence l’huile de Taramira, que j’utilise pour renforcer mes follicules pileux. Elle stimule également les follicules inactifs, favorise la régénération cellulaire et accélère la croissance des cheveux. Par contre, il existe beaucoup de contrefaçon de cette huile : assurez-vous donc que sur la boîte, il est bien écrit qu’elle est faite de feuilles. Beaucoup d’entreprises la créent à partir de graines, car c’est moins cher, mais le produit obtenu n’a presque aucun effet sur la croissance des cheveux.

À part la Taramira, j’applique sur mes cheveux de l’huile d’argan et de noix de coco. Elles influencent la qualité des cheveux : elles préviennent la fragilité, nourrissent et donnent un éclat sain. Prenez en compte que les masques à huile doivent être appliqués sur des cheveux propres et humides. Dans le cas contraire, ces derniers pourront facilement être suralimentés, ou, au contraire, desséchés.

8. Il est impossible de restaurer les pointes fourchues, mais il est tout à fait possible de prévenir leur apparition.

Pour ce faire, il faut les protéger des dommages :

  • Ne brosse pas tes cheveux mouillés et choisis un peigne qui ne les abîmera pas ;

  • Sèche délicatement la tête à l’aide d’une serviette, ne frotte pas les cheveux avec, et utilise le sèche-cheveux le moins souvent possible ;

  • Utilise des élastiques et des épingles sans surfaces pointues ;

  • Essaye de cacher tes cheveux du soleil en été et du froid en hiver ;

  • Privilégie les colorations naturelles : tu peux utiliser une vaste palette de teintes à l’aide du henné et du basma.

7. Les signes qui montrent que le shampoing ne te convient pas

Change le shampoing si tu as des démangeaisons après t’être lavé la tête, fais attention au moindre signe de pellicules, de manque de volume au niveau des racines et regarde aussi à quelle vitesse tes cheveux deviennent sales. Par ailleurs, il peut être question non seulement d’un nouveau produit, mais aussi de celui que tu utilises depuis longtemps.

Il est aussi possible que tu aies besoin de changer de shampooing à cause de changements hormonaux : de la grossesse, d’un accouchement, d’une perte de poids, d’une maladie inflammatoire ou d’organes internes — tout cela peut modifier l’équilibre acido-basique du cuir chevelu et affecter l’état des cheveux.

6. Il est déconseillé d’utiliser souvent les produits coiffants

La laque, le gel, et la mousse pour cheveux ne sont pas aussi sûrs que les fabricants le prétendent, en affirmant que leurs produits ne collent pas les cheveux, leur permettent de respirer, et même de les enrichir en différentes vitamines.

Il est particulièrement dangereux d’appliquer ces produits sur le cuir chevelu. Si tu as utilisé un grand nombre de produits pour coiffer et maintenir tes cheveux, tu devrais alors te les laver le soir même. Dans tous les cas, essaye de ne pas en abuser : il est préférable de nourrir et de renforcer tes cheveux pour qu’ils n’aient plus besoin de produits coiffants actifs.

5. Dans certains cas, tu peux ressentir de la douleur au niveau des racines des cheveux

En voici les principales raisons :

  • Tu portes toujours la même coiffure : cela peut arriver quand les cheveux s’habituent à une certaine coiffure, et que tu la changes soudainement ;

  • L’habitude de tirer les cheveux vers le haut et de faire un chignon : cela perturbe la circulation sanguine ;

  • Un cuir chevelu sec : il provoque des sensations douloureuses au niveau de la racine (il faut utiliser des shampoings et masques nutritifs spéciaux) ;

  • Une brosse à cheveux inappropriée qui peut électrifier les cheveux ; ⠀

  • Le stress et des problèmes circulatoires (tu peux essayer un massage de la tête) ;

  • Le refus de porter un chapeau en hiver : la circulation sanguine est perturbée par l’hypothermie.

4. Les cheveux peuvent changer leur couleur, et c’est normal

Avec l’âge, les hormones changent, ce qui affecte la production d’eumélanine et de pigments de phéomélanine qui sont responsables de la couleur des cheveux. Les cheveux ont une durée de vie beaucoup plus courte que nous, et nous pouvons donc voir leur changement de couleur.

Les cheveux clairs deviennent plus foncés, les cheveux foncés perdent leur éclat naturel, et les cheveux roux deviennent plus bruns. La dernière option concerne mes propres cheveux qui, durant mon enfance et mon adolescence, avaient une teinte rougeâtre, mais sont ajourd’hui bruns.

3. Les masques ne doivent être appliqués que sur des cheveux propres

L’option optimale est d’utiliser un masque pour cheveux à la place de l’après-shampoing tous les trois lavages. Si tu l’utilises plus souvent ou si tu abuses avec la quantité de produit, tu peux suralimenter tes cheveux et ils n’auront pas l’air très soignés.

Et si quelqu’un n’est pas encore au courant : nous appliquons le masque (tout comme l’après-shampoing) sur les cheveux, à 10 cm de la racine. Sans ça, les cheveux auront l’air sales. Après l’application, il faut mettre un bonnet de douche en polyéthylène et envelopper la tête d’une serviette. Ce réchauffement est nécessaire pour intensifier l’effet du masque : ainsi, les ingrédients actifs pénètrent mieux dans la structure du cheveu.

2. Au lieu de polir les cheveux, il est préférable de les faire couper, enroulé en tortillon

Faire couper les cheveux avec des ciseaux chauffants permet de sceller les pointes fourchues. Pour être honnête, je ne crois pas qu’il y ait une différence entre des ciseaux chauds et froids : à mon avis, il s’agit d’une démarche publicitaire. Je n’ai jamais fait de polissage (quand une machine coupe tous les cheveux qui dépassent sur toute la longueur), mais j’ai entendu un grand nombre de commentaires qui prétendent que les pointes fourchues réapparaissent très vite.

À mon avis, la seule méthode efficace pour ceux qui ont les cheveux fourchus sur toute leur longueur est de se faire couper les cheveux en les tortillant. Le coiffeur séparera les cheveux en de fines mèches, les tortillera et passera ses doigts de la pointe à la racine : tous les cheveux fourchus se montreront alors, et le coiffeur les coupera délicatement. C’est un travail très minutieux qui prend près de 1,5 à 2 heures. Si tu t’apprêtes à couper les cheveux tout seul, assures-toi d’acheter des ciseaux de coiffeurs professionnels tranchants.

1. Les soins fait-maison sont meilleurs que les soins professionnels (ou pas)

Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Les soins faits-maison sont créés à base d’ingrédients naturels et sont faciles à fabriquer. De plus, tu peux toujours contrôler leur composition et tu sais exactement ce qui y est mélangé. Le seul problème est que tu devras attendre le résultat de leur utilisation encore très longtemps : les masques et shampoings faits-maison ont un effet cumulatif, qui n’est perceptible que 2-3 semaines après le début du traitement.

Le principal inconvénient des produits professionnels est leur prix relativement élevé. Dans certains cas, ces produits peuvent ne pas convenir ou provoquer une réaction allergique.

J’ai testé beaucoup de masques faits maison, mais, en fin de compte, je préfère les produits professionnels.

Et toi, comment prends-tu soin de tes cheveux ? Aimerais-tu avoir aussi des cheveux si longs ?

Photo de couverture elena_of_hair / instagram