18 Enfants qui méritent un gros câlin de réconfort

Éducation
Il y a 2 mois

La façon dont nous sommes traités par nos parents a un impact considérable sur notre vie. Malheureusement, ils ne se comportent pas toujours bien avec leurs enfants. Et certains franchissent toutes les limites imaginables. Les héros de notre sélection ont raconté de telles frasques de leurs parents que nous avons sincèrement eu pitié d’eux.

  • C’était l’anniversaire de ma mère. Elle a dit ce qu’elle voulait et j’ai été époustouflée. Elle voulait un parfum d’une valeur de 500 dollars ! C’est presque tout mon salaire. Je lui ai expliqué que si j’achète un tel cadeau, je n’aurai rien à manger. Mais elle est devenue hystérique, criant qu’elle ne pouvait pas vivre sans ce parfum ! Je me suis mise à la recherche d’une bonne copie et je l’ai trouvée, elle ne coûtait pas si cher, mais elle était aussi bien. Elle avait la même tenue et le même arôme. Lorsque ma mère a découvert qu’il s’agissait d’une réplique, elle a jeté le flacon à la poubelle en disant : «Je n’ai pas besoin d’une telle chose !». Cela m’a fait mal au cœur, j’en ai même pleuré.
  • Nous rendions visite à ma sœur. Ma mère a sorti de son sac un coffret à thé et l’a donné à ma sœur en disant : «Tiens, ma fille, c’est pour toi, et vous avez cassé toute la vaisselle». J’ai regardé de plus près, et c’était mon coffret à thé ! Un jour, j’ai déménagé d’un appartement à l’autre et certaines de mes affaires sont restées chez ma mère. Je lui ai dit : «Pourquoi ne m’as-tu pas demandé et l’a apporté à ma sœur ?». Ma sœur est restée là, choquée. Ma mère a répondu calmement : «Tout ce qui est dans mon appartement est à moi, je peux en faire ce que je veux». Nous nous sommes disputés. Ma sœur était de mon côté.
  • Toute ma vie, j’ai voulu être écrivain. Et maintenant, j’ai 30 ans, j’ai écrit un livre, j’ai dépensé de l’argent pour sa promotion, je l’ai publié sur un grand portail digital. Soudain, j’ai appris que j’étais sur la liste des best-sellers. Tous mes amis, mes frères et sœurs, et même les collègues de mon mari suivaient mes progrès. Mais pas mes parents. Ma mère était en train de rénover un bien, mon père était en voyage à l’étranger. Ils savaient tous les deux que j’avais écrit un livre, mais n’ont jamais cherché à en connaître le résultat. © anxiouspumpkinpie / Reddit
  • Mes parents voulaient deux enfants, un garçon et une fille. Mais j’ai brisé leurs plans en devenant le troisième enfant, évidemment non désiré. Ils ne m’ont même pas laissé poser sur les photos de famille, car cela aurait détruit l’image qu’ils se faisaient d’une famille idéale. J’ai supporté cela pendant de nombreuses années. Lorsque j’ai eu 15 ans, ils ne m’ont pas emmené au mariage de mon frère aîné, affirmant que la fête était réservée aux adultes. Aujourd’hui, ma sœur se marie et je ne suis toujours pas invité parce qu’ils ont besoin de quelqu’un pour garder l’enfant. J’ai hâte de partir loin d’eux. © Scared_Search_9029 / Reddit
  • Au bout de 15 ans, mon papa s’est présenté et a demandé à rester avec moi. Sa femme l’avait chassé de la maison parce qu’il était devenu invalide : il ne pouvait plus travailler. Elle a demandé le divorce parce qu’elle n’allait pas subvenir à ses besoins. Et il s’est soudain souvenu de sa fille. Avant, il ne me parlait presque pas. Et maintenant, je dois aider mon papa préféré. Il s’est avéré qu’il est allé plus loin et m’a fait un procès pour obtenir une pension alimentaire. Sauf que le tribunal a déclaré qu’il ne resterait pas vivre avec moi et qu’il reviendrait encore sur la décision concernant la pension alimentaire. Papa s’est donc offusqué. Personne ne sait où il est, on ne l’a jamais revu.
  • Quand j’étais petite, je tenais un journal intime et j’avais fabriqué un carnet avec un petit cadenas. Ma mère a décidé de ne pas s’embêter à ouvrir ce cadenas et elle a juste coupé les pages. Elle a découpé toutes les pages écrites. En rentrant de l’école, j’ai vu mon journal déchiré. J’étais vraiment en colère, alors j’ai décidé de lui donner une bonne leçon. J’ai pris le reste des feuilles et je les ai découpées en un tas de petits morceaux. J’ai écrit quelque chose d’offensant sur chacun d’eux. Puis je les ai mis partout dans la chambre, dans des endroits difficiles à atteindre. Sous le matelas, dans les armoires, sous les vêtements, sous le tapis, derrière le radiateur, partout. Ma mère trouvait un ou deux papiers par jour. Je suis encore étonnée de ma résilience, car à l’époque, avec un visage innocent, je disais : «Quel est le problème ? Qu’est-ce que ça a à voir avec toi ? Je l’ai écrit pour moi. Pourquoi as-tu cherché sous le tapis ?».
  • Mon père a quitté ma mère quand j’avais cinq ans. Je l’ai revu trois ou quatre fois depuis. Il s’est marié, a eu des enfants. Et puis un jour, nous nous sommes rencontrés à l’anniversaire de mon arrière-grand-mère. Il s’est approché, a essayé d’avoir une conversation paternelle. J’étais contrariée qu’il n’ait décidé que maintenant de faire un effort pour communiquer avec moi. Je lui ai montré ses enfants et lui ai dit : «Félicitations, au moins pour eux, tu es devenu un père à part entière». Et il s’est mis en colère : «Je ne peux pas réparer le passé !». Je pourrais dire que j’avais tort dans cette situation, mais à partir de ce moment-là, mon père n’a plus appelé, ni écrit, ni rendu visite, comme avant. © No_Raspberry5601 / Reddit
  • Ma mère est juste furieuse que mon mari me paie mon salaire. C’est ce que nous avions convenu lorsque j’étais en congé de maternité. Cet argent est le mien, je l’économise et je le dépense parfois pour mes propres besoins. Mon mari n’y voit pas d’inconvénient, car je suis entièrement responsable du ménage. Ensuite, j’ai décidé de suivre un cours d’apprentissage afin d’obtenir un emploi dans un an. Ma mère l’a appris et elle était furieuse : pourquoi est-ce que je vide le budget familial ? Comment puis-je cacher de l’argent à mon mari ? Elle travaillait six jours par semaine et faisait tout elle-même à la maison, dormait cinq heures par jour, et elle a survécu ! J’ai dit à maintes reprises que je n’étais pas un animal et que mon mari n’était pas un invalide domestique comme mon père. Lorsque je suis malade ou absente, mon mari se débrouille très bien tout seul, pas comme mon père qui ne peut pas faire cuire un oeuf. Apparemment, je vais devoir bloquer ma mère : elle ne supporte pas de voir une famille qui ne souffre pas comme elle l’a fait en son temps.
  • Lorsque je rentrais de l’école, enfant, je trouvais une casserole sur la cuisinière avec deux ou trois cuillères de soupe au fond. Il n’y en avait même pas assez pour une demi-assiette, il était impossible pour moi de manger à ma faim avec une telle quantité. Et il y avait toujours un mot à côté : «Finis ta soupe et lave la casserole après». J’avais l’impression que mes parents le faisaient exprès pour ne pas avoir à la laver eux-mêmes. Adulte, j’ai demandé à ma mère pourquoi ils faisaient cela. Elle m’a répondu en riant : «Oui, pour éviter de faire la vaisselle». Quelle «bonne idée».
  • J’ai acheté un appartement en souscrivant un prêt. Cela faisait cinq ans que j’économisais pour payer l’acompte. Mes parents, au lieu de se réjouir, sont allés sur internet, ont regardé le prix des appartements et ont commencé à me dire que je gaspillais mon argent de manière irrationnelle. Ils m’ont dit que dans ma ville natale, pour cette somme, on pouvait acheter un appartement pour ma sœur et moi. Super, mais pourquoi devrais-je acheter un appartement pour ma sœur aînée ? Je ne lui dois rien ! C’est ce que j’ai dit à mes parents. Et j’ai ajouté qu’il était temps qu’ils arrêtent de protéger ma sœur, qui a une trentaine d’années. Alors hier, ma sœur m’a appelée, m’a traitée de gros mots, à cause de moi, nos parents l’ont mise à la porte en lui disant d’apprendre à vivre de façon autonome. Et c’est encore ma faute.
  • J’ai été élevé par mon père et ma belle-mère, je n’ai rien su de ma mère biologique avant l’âge de 15 ans. Elle a alors contacté mon père et lui a demandé de faire ma connaissance. Cela ne me dérangeait pas, alors mon père m’a emmené la voir. Elle a couru vers moi et m’a serré dans ses bras. J’étais très gêné. Mais quand je l’ai appelée par son nom, elle s’est mise en colère. Je lui ai dit : «Je suis désolé, mais tu ne m’as pas élevé». Alors elle s’est fâchée et a dit : «Cette femme n’est pas ta mère !». C’est là que je me suis énervé et que j’ai répondu : «Tu ne seras jamais ma mère, même si tu m’as mis au monde, je ne te connais pas du tout». Et je suis parti. © Stunning-Wrap3087 / Reddit
  • D’aussi loin que je me souvienne, ma mère supplie mon père de lui acheter un manteau de fourrure. Elle dit que tout le monde a de beaux manteaux de fourrure, mais qu’elle porte une veste. Un jour, mon père a enfin collecté la somme nécessaire et lui a donné de l’argent pour un manteau de vison. Mais ma mère a acheté quelque chose de bon marché, parce qu’elle a eu honte de dépenser une somme aussi importante. Depuis, mon père n’arrête pas de l’embêter en lui disant que ce manteau est horrible, qu’il vaudrait mieux que ma mère achète un vison. Je préfère me taire.
  • À 16 ans, je voulais partir étudier à l’étranger. Ma mère était prête à faire un prêt et je vivrais là-bas chez mes proches. Mais mon n’a pas voulu me donner la permission de partir. Ma mère et lui sont divorcés. Je me suis humiliée autant que j’ai pu, je me mettais en colère, je pleurais, je suppliais. Mais il ne voulait pas céder. Je ne suis jamais partie. J’ai arrêté de lui parler. Puis il m’a appelée et m’a dit : «Ne sois pas fâchée, je ne voulais pas te faire de mal, je voulais faire du mal à ta mère». Merci, c’est un soulagement ! Je l’ai bloqué. Je n’ai plus eu de nouvelles de lui depuis environ huit ans.
  • J’ai toujours vécu avec mon père et ma belle-mère. Ma mère biologique n’habite pas très loin, et il m’arrive de lui rendre visite. Une fois, elle m’a invitée à une fête de famille. Là, elle a commencé à raconter à tout le monde que nous nous voyions rarement et que c’était difficile pour elle de me faire venir à la fête. J’ai proposé à tout le monde de leur montrer ma chambre dans sa maison. Elle m’a pris à part et m’a dit : «Pourquoi me mets-tu dans l’embarras ?». Revenant à la table, j’ai dit à tout le monde que ma «mère» interdisait de parler de l’absence de ma chambre dans sa maison, parce que cela la mettait mal à l’aise. Devant tout le monde, elle s’est mise en colère et, décidant de jouer le «mauvais parent», a réclamé mon téléphone. Je lui ai rappelé qu’elle n’était pas ma mère, j’ai appelé mes parents et je leur ai demandé de m’éloigner de cette célébration de la vie. © biomombedroom / Reddit
  • Ma mère a l’air très jeune, on ne voit pas qu’elle a 40 ans, 25 ans tout au plus. Je l’ai invitée au cinéma et elle m’a dit : «Ma belle, tu n’as pas besoin d’aller au cinéma avec ta mère pour trouver un petit ami». J’ai appelé mes amies. La fois suivante, j’ai réussi à persuader ma mère de sortir avec moi le soir. Finalement, nous sommes allées au magasin, nous avons rencontré deux gars incroyablement mignons, nous avons échangé nos téléphones et c’était parti. Au début, tout se passait bien, nous avons fait semblant d’être des amies de quartier et nous nous sommes bien amusées. Tout cela a duré exactement jusqu’à ce que mon copain m’avoue que lui et son ami étaient follement amoureux de mon «amie», en fait — de ma mère. Oui maman, super, je crois que je comprends ce que tu voulais dire en disant que tu ne voulais pas venir avec moi.
  • Quand j’étais petite, j’adorais dessiner. À la maison, mes dessins «du cœur» étaient immédiatement envoyés à la poubelle, mais le barbouillage de l’école maternelle était bien rangé dans une boîte. Et un épisode qui me tourmente encore : je voulais arrêter la gymnastique que je détestais, ma tante a réchauffé mon désir et m’a approuvée. Finalement, l’entraîneur m’a engueulée, et à la maison, ma mère m’a aussi engueulée, puis elle est partie dans un autre appartement. Elle ne s’est pas montrée pendant une semaine ou plus, et quand elle est revenue, elle ne m’a pas parlé. J’étais en CE1, ça m’a beaucoup affectée. J’ai fait de la gymnastique pendant le reste du lycée, ce qui a endommagé à la fois mon psychisme et ma silhouette. Quand je le lui ai rappelé, elle m’a dit que je n’avais pas de volonté si je n’ai pas pu arrêter.
  • C’était mon anniversaire. J’allais le fêter avec mes amis dans un restaurant. Mais mes parents ont dit qu’ils voulaient aussi venir. Cela n’aurait pas posé de problème, mais ma mère a également invité ses amis à la fête. Je n’étais pas d’accord. Il a été décidé que les invités de ma mère viendraient tôt et que mes amis viendraient deux heures plus tard, afin que j’aie du temps pour les deux. Finalement, les invités de ma mère sont arrivés en retard, presque en même temps que mes amis, et ont amené leur fille de six ans avec eux. Elle creusait le gâteau avec ses mains, crachait dans la nourriture, essuyait la morve avec ma robe neuve. Ses parents, au lieu de la calmer, ont coupé notre musique et ont mis de la musique pour enfants pour que leur fille puisse danser. J’ai gardé mon calme, mais lorsque tout le monde est parti, j’ai éclaté en sanglots et j’ai dit à ma mère que ses amis avaient gâché ma fête. Ma mère a répondu en m’accusant d’être ingrate. © Arihana_K / Reddit
  • Je parlais avec une amie de la confiance accordée aux enfants et elle m’a avoué qu’elle lisait le journal intime de sa fille. Elle l’a trouvé en faisant le ménage et elle le consulte de temps en temps. J’étais horrifiée. Comment est-ce possible, c’est privé ! J’essaie d’établir une relation de confiance avec mon fils, afin qu’il me dise tout. Je passe du temps avec lui, je ne crie pas, je ne me fâche pas, je donne des conseils. Mais pour une raison ou une autre, aux yeux de cette amie, je suis une mère négligente à qui l’on ment. Et elle veut le meilleur pour sa fille parce qu’elle garde tout secret. Qui de nous deux a raison ?

Les problèmes avec des parents sont fréquents. L’un des plus fréquents est que l’enfant se retrouve avec un seul père ou une seule mère. Cependant, certaines personnes croient fermement qu’il vaut mieux être un parent célibataire qu’une mauvaise famille «complète» et profitent de leur vie.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes