Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Les réponses à ces 8 questions vont changer ta perception de l’univers

--1-
669

Même si notre connaissance du monde qui nous entoure a beaucoup augmenté durant le dernier siècle, il demeure de très nombreuses zones d'ombres. Imagine un peu : environ 95% de notre univers est constitué de matière noire et d'énergie, que les scientifiques connaissent finalement très peu. Ce ne sont d'ailleurs encore que des hypothèses qui doivent encore être confirmées... ou pas ! Mais en attendant, nous avons tous beaucoup d'autres questions sur la structure de l'univers, comme par exemple "Qu'est-ce qui était là avant qu'il n'apparaisse ?" ou "Y a-t-il des limites à l'univers ?" En fait, il y a même beaucoup plus de questions que de réponses...

Sympa a donc décidé d'enquêter sur ces interrogations d'ordre universel encore non résolus par les scientifiques pour essayer d'en savoir un peu plus.

1. Qu'y avait-il avant le Big Bang ?

"Il n'y avait absolument rien", voici l'opinion du grand Stephen Hawking. Selon le scientifique légendaire, avant le Big Bang qui s'est produit il y a 13,8 milliards d'années, notre univers était... vide. Il n'y avait pas de matière, pas de temps, pas d'espace. Bien sûr, il est difficile de se représenter ce grand "Rien", car cela signifie qu'il n'y avait ni couleur, ni lumière, ni même la notion de vide en fait. Mais cependant, selon le scientifique, ce terme est celui qui définit le mieux ce qu'il y avait avant l'apparition de l'univers.

Mais il y a tout de même une autre théorie qui suggère qu'avant notre univers, il y en avait deux autres qui se sont "téléscopés", et en s'effondrant, ils auraient formé l'univers tel que nous le connaissons. Il existe encore une autre hypothèse, mais qui n'a pratiquement aucun adepte, qui soutient que l'univers a toujours existé et qu'il ne disparaîtra jamais.

2. Y aura-t-il une grande implosion ?

Selon la théorie de la Grande Implosion, que l'on appelle aussi le Grand Effondrement, après un certain temps, notre univers arrêtera son expansion et commencera à inverser le processus par lequel il s'est formé, revenant à une singularité, c'est-à-dire dans le même état où il était avant le Big Bang.

Les scientifiques modernes ont tendance à penser que le taux d'expansion de l'univers ne diminue pas (ce qui serait nécessaire afin de pouvoir commencer un compte à rebours jusqu'au moment de "l'effondrement" en question ) mais, au contraire, augmente. Par conséquent, un tel scénario de la fin de l'univers ne peut théoriquement pas encore être envisagé. Mais d'autre part, la mystérieuse énergie noire qui occupe environ 68% de l'espace peut à tout moment nous surprendre en montrant une brusque décélération de son expansion, ce qui serait le premier pas vers le début de la fin.

3. Que sont exactement la matière noire et l'énergie noire ?

Selon les scientifiques, environ 95,1% de notre univers est constitué de matière noire et d'énergie noire : la première représentant 26,8% de l'univers, et la seconde 68,3%. L'hypothèse de l'existence de la matière noire a été abordée en 1922 quand un scientifique britannique, D. Jeans, et son collègue néerlandais, J. Kapteyn, ont utilisé ce terme pour la première fois dans leurs travaux, supposant ainsi que la plupart de ce qui remplit l'univers est invisible.

Mais malgré le fait que la science ait énormément progressé lors du siècle dernier, l'existence de la matière noire reste purement théorique. Bien que son existence soit confirmée par des calculs, les scientifiques n'ont toujours pas de données précises sur la composition de cette "mystérieuse" substance.

4. Que se passerait-il si notre univers n'était en fait qu'une simulation ?

C'est peut-être l'une des idées les plus troublantes de la science moderne. Elon Musk pense par exemple qu'il serait peut-être finalement mieux pour l'humanité que nous ayons été créés par des gens du futur ou par une race extraterrestre, un peu comme une simulation géante.

En 2006, le professeur Seth Lloyd a publié le livre scientifique Programming the Universe, qui fut plutôt bien accepté dans le monde scientifique. Ce dernier affirme que notre univers est une sorte d'ordinateur quantique géant, et que les atomes et les électrons ne sont rien d'autre que des bribes d'information. Il semble d'ailleurs assez surprenant que de célèbres scientifiques envisagent sérieusement de tels scénarios, mais quand on se rappelle que même la fameuse théorie de la relativité d'Einstein n'exclut pas le voyage dans le temps, alors toutes ces théories cessent soudainement d'être si "fantastiques".

5. Que se passerait-il s'il n'y avait pas de trous noirs ?

En 2015, Stephen Hawking a résolu le principal "problème" des trous noirs : depuis longtemps, on considérait que la moindre information qui entre dans un trou noir disparaît pour toujours sans laisser de trace, ce qui allait à l'encontre de certains des principes de la mécanique quantique, qui affirme qu'aucune information ne peut disparaître sans laisser aucune trace. Le scientifique a ainsi suggéré que les informations "avalées" par le trou étaient conservées sous la forme d'hologrammes. Et les particules sortant d'un trou avec rayonnement de Hawking pourraient bien lire les données présentes à leur surface. Par conséquent, l'information ne disparaît pas, ce qui "réconcilie" ainsi les trous noirs avec la mécanique quantique.

Cependant, en 2014, la mathématicienne Laura Mersini-Houghton a mis en avant une preuve mathématique prouvant que de telles structures ne peuvent tout simplement pas exister. Ces calculs remettent donc en question non seulement l'existence de trous noirs, mais aussi la théorie du Big Bang elle-même.

Les calculs de Laura Mersini-Houghton nient totalement la probabilité d'existence d'une "singularité", qui est un corps d'une taille infiniment petite et d'une densité proche de l'infini. Ceci remet donc totalement en question l'hypothèse reconnue par la science moderne sur la naissance de notre univers.

6. Que se passerait-il si notre univers n'était en fait qu'une partie du "Multivers" ?

Nous avons longtemps eu pour habitude de croire que notre univers était un monde unique et irremplaçable, couvrant tout ce qui existait et ce qui existera. Cependant, les plus grands physiciens modernes tels que Stephen Hawking, Brian Greene, Neil Tyson, et Michio Kaku entre autres, pensent que notre "maison" est juste une partie d'un grand "tout" composé d'autres "maisons"totalement identiques.

L'idée d'un univers multiple, ou (multivers) permet ainsi aux scientifiques de réconcilier différentes théories physiques jusque-là contradictoires. On peut ainsi dire que certaines lois s'appliquent plus dans un univers, et d'autres lois plus dans un autre. Mais plus sérieusement parlant, la théorie de l'inflation cosmique reconnue par la science moderne confirme bien l'existence de nombreux univers, même si à ce stade du développement de la science, il soit toujours impossible de démontrer la présence d'une autre de ces "maisons".

7. S'il existait une limite à l'univers, alors que se cacherait-il derrière ?

Étant donné que notre univers a connu un "commencement", que la science moderne définit par le moment du Big Bang, il est donc logique de supposer qu'il ait aussi des limites, même en dépit de sa constante expansion. Et donc une autre question se pose : qu'y a-t-il au-delà de ce "mur" ? Ce mystère devient particulièrement intéressant si nous rejetons la théorie précédente du Multivers.

Alors imaginons que nous parvenions à atteindre les limites de notre univers et que nous en voyions la limite... Personne ne sait d'ailleurs à quoi elle pourrait ressembler ! En tout cas, pour le moment, aucune théorie ne fait l'unanimité parmi la communauté scientifique lorsqu'il s'agit de parler des limites de l'univers. Beaucoup s'accordent même à dire que l'univers est à la fois fini et infini. Qu'est-ce que ça veut dire ? Imagine simplement un voyageur qui marche à la surface de la Terre : il n'en atteindra jamais les limites, mais tôt ou tard, il reviendra à son point de départ.

8. Est-il vrai que la vie sur Terre vient en fait d'une autre planète du système solaire ?

Il existe de nombreuses théories de divers degrés de certitude quant à l'origine de la vie sur Terre. Et bien qu'une vie intelligente n'existe que sur une seule des huit planètes de notre système solaire, il existe une version selon laquelle la vie elle-même, sous la forme de corps protéiques, serait apparue sur Mars.

Selon le scientifique Steve Brenner, au moment de l'origine de la vie, il y a environ 3,7 milliards d'années (4,1 selon d'autres estimations), notre planète ne contenait pas suffisamment d'oxyde de bore et de molybdène, qui sont des éléments indispensables à la synthétisation de l'ARN. Mais comment les "bases" de la vie sont-elles alors apparues sur Terre ? Le scientifique déclare qu'elles auraient été amenés par des météorites venant de la planète rouge, ce qui a indirectement confirmé l'étude du "visiteur" martien découvert en Antarctique, qui contenait du bore.

Que penses-tu de cet article ? Pense-tu que l'univers a des limites, et qu'il pourrait disparaître à tout instant ? Laisse ton opinion dans les commentaires, et partage cet article autour de toi !

Photo de couverture Unmismoobjetivo/wikimedia
--1-
669