Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Les hommes et les femmes obtiennent des résultats différents après plusieurs nuits blanches (spoiler : les femmes sont moins affectées)

3--5
592

Après plusieurs nuits blanches, les étudiants croient que bien dormir la nuit précédant le jour de l’examen pourra les libérer de la fatigue accumulée et leur permettre d’obtenir de bonnes notes. Mais en plus de cela, ils pensent aussi que les hommes et les femmes souffrent des mêmes effets causés par un manque de sommeil. Rien n’est moins sûr ! De fait, s’ils dormaient suffisamment et qu’ils avaient des horaires réguliers, ils auraient de meilleurs résultats... et leurs parents seraient moins en colère.

Sympa se rallie aux parents qui souhaitent que leurs enfants aillent au lit plus tôt et qu’ils dorment mieux. C’est pour cela que nous leur présentons aujourd’hui cet article qui pourra aider les étudiants à avoir de meilleures notes.

La qualité du sommeil est importante

Deux professeurs de l’Institut de Technologie du Massachusetts ont décidé d’analyser la qualité du sommeil de cent étudiants la nuit précédant un examen et ont tenté de répondre par la même occasion à la question suivante : pourquoi les femmes ont-elles de meilleurs résultats que les hommes ? Pour ce faire, ils ont utilisé le dispositif Fitbit, qui a analysé l’inconsistance du sommeil, c’est-à-dire les différences de sommeil d’une nuit à l’autre. Elles sont très importantes chez les adolescents et les jeunes adultes qui se couchent tard et qui ont le lendemain une matinée très chargée.

Notre corps nous trahit

D’autres études avaient déjà testé la qualité du sommeil et avaient découvert un lien entre elle et les performances des étudiants en cours, mais très peu avaient pris des mesures objectives pour établir un rapport entre la durée et la qualité des nuits et les notes. C’est pour cela que durant un semestre entier, les chercheurs ont enregistré les pulsions cardiaques des participants pour analyser le sommeil des étudiants.

Un remède peu efficace

La plupart des étudiants dormaient en moyenne sept heures et huit minutes par nuit. Lors de la recherche, ceux qui avaient le sommeil le plus inconsistant avaient de moins bonnes notes, même s’ils dormaient mal une semaine avant l’examen et qu’ils passaient une bonne nuit la veille. De fait, leurs résultats n’étaient en rien satisfaisants. En revanche, ceux qui avaient des horaires fixes, c’est-à-dire ceux qui dormaient à 22 heures, à minuit ou à 1 heure du matin, mais qui suivaient le même rythme toute la semaine, avaient de meilleurs résultats que ceux qui avaient le même nombre d’heures de sommeil, mais se couchaient à des heures différentes chaque soir.

En général, les femmes ont de meilleures notes

D’un autre côté, les chercheurs savaient grâce à d’autres études que les femmes ont en général de meilleures notes que les hommes, mais à quoi est-ce dû ? Il se trouve que les filles ne ressentent pas d’effet négatif quand elles n’ont pas une routine de sommeil régulière. Cela les différencie des hommes, qui ont des notes moyennes s’ils n’ont pas des heures de sommeil fixes.

Ce qui préoccupe les parents

Robert Stickgold, professeur en psychiatrie et directeur du Centre du Sommeil et de la Cognition de la Faculté de Médecine de Harvard, qui n’a pas participé à l’étude, tient néanmoins à souligner son inquiétude, non seulement en tant que chercheur, mais aussi en tant que père de famille. En effet, les notes générales des étudiants qui dormaient en moyenne six heures et demie étaient réduites de moitié en comparaison avec les étudiants qui dormaient en moyenne une heure de plus. De la même manière, ceux qui se couchaient à trente minutes d’intervalle chaque soir voyaient leurs notes affectées à 45 % en comparaison avec ceux qui avaient des horaires fixes.

Les conséquences d’une mauvaise nuit de sommeil

Mal dormir la nuit a des conséquences très négatives. De fait, le rendement cognitif d’un individu qui est resté éveillé pendant dix-sept heures revient à avoir un taux de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang. Ceux qui dorment peu d’heures sur le long terme ou qui n’ont pas une routine de sommeil fixe ont plus de difficultés en journée et se sentent fatigués, somnolents et ont du mal à réfléchir.

Et toi, comment te sens-tu après avoir veillé ou passé une nuit blanche ?
N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture Legally Blonde / MGM Studios
3--5
592