Sympa

11 Entreprises dont les noms renferment de grandes histoires

La créativité et la simplicité des marques à succès du monde entier leur ont permis d’accroître leur reconnaissance et de les rendre emblématiques. Sans artifices, elles communiquent à leur public exactement ce qu’elles souhaitent transmettre. Toutefois, les origines de certaines d’entre elles sont plus intéressantes qu’il n’y paraît.

Chez Sympa, nous avons une liste d’informations curieuses sur les noms des enseignes les plus populaires du globe.

1. Pepsi, une boisson pour soigner l’indigestion

Le Pepsi, comme beaucoup d’autres boissons gazeuses, a commencé à être vendu en tant que remède contre l’indigestion. Le pharmacien Caleb Bradham le préparait dans la fontaine à soda de sa pharmacie avec un mélange de sucre, de caramel, d’eau, d’huile de citron, de noix de cola et de noix de muscade. Le nom original était “Brad’s Drink” ou “La boisson de Brad”, qui était vendue sous le slogan : “Stimulante, revigorante, aide à la digestion”.

Avec la popularité de la boisson qui prenait de l’ampleur, Caleb Bradham a pris la décision de lui donner un nouveau nom plus attrayant, en s’inspirant du mot dyspepsie, le nom médical de l’indigestion et la noix de cola qui formait partie de la recette. Le produit a fini par s’appeler “Pepsi-Cola” et aujourd’hui, cette boisson centenaire est une marque qui n’a cessé de grandir entre les mains d’artistes et de célébrités.

2. Google, l’erreur typographique

Le plus gros moteur de recherche de la planète a développé une marque impressionnante qui s’est étendue comme un géant dans le domaine de la communication, au point d’être à l’origine du verbe “to google” dans la langue anglaise. Actuellement, Google possède l’un des plus grands centres de données d’Internet dans le monde.

Ses fondateurs, Larry Page et Sergey Brin, savaient dès leurs débuts à l’Université de Stanford le potentiel prometteur de l’entreprise. À l’origine, ils souhaitaient l’appeler “googol”, en se basant sur le nombre gogol qui équivaut à 10 élevé à la puissance 100, un nombre énorme, mais qui n’est pas infini.

Accidentellement, Larry Page a mal orthographié le nom : au lieu de “googol” (en anglais), il a écrit “google” et la page ainsi que la société sont restées enregistrées avec cette “erreur” qui, en réalité, ne lui a servi qu’à se distinguer du reste et à évoluer considérablement.

3. McDonald’s, les inventeurs du fast-food

L’entrepreneur Ray Kroc a été le cerveau derrière l’expansion de la chaîne McDonald’s, mais le nom original vient du nom de famille des inventeurs du concept du “fast-food” : Maurice “Mac” et Richard “Dick” McDonald. Depuis 1940, ils possédaient un restaurant à succès, mais une fois que la Seconde Guerre Mondiale s’est terminée, ils ont décidé d’implanter un nouveau système pour réduire le temps d’attente entre les commandes.

Le premier restaurant McDonald’s a ouvert ses portes en 1948, avec une carte peu diversifiée et des processus standardisés qui ont permis aux frères d’accélérer le temps de préparation de la nourriture et de la vendre à un prix très compétitif. Le succès leur a offert la possibilité de rénover l’architecture du restaurant en créant le premier prototype des célèbres arches dorées.

Lorsque les frères McDonald ont acheté à Ray Kroc plusieurs blenders alors que le marché dépérissait, le chef d’entreprise a été impressionné par l’efficacité du restaurant, au point d’avoir l’idée de créer des franchises sur tout le territoire des États-Unis. Il est devenu leur manager et dans les années 60, il a racheté l’intégralité de la société.

Les célèbres arches dorées ont évolué au fil du temps, mais elles restent l’un des logos les plus reconnaissables de la planète pour leur simplicité et leur couleur lumineuse.

4. Gatorade, une aide pour gagner

En 1965, quand l’équipe universitaire des Gators de Floride a montré une très mauvaise performance sur le terrain et une série de maladies liées à la chaleur, les médecins, à la demande de l’entraîneur, ont mis la main à la patte pour découvrir ce qui se passait.

Les chercheurs ont découvert que les joueurs perdaient des électrolytes et des hydrates de carbone lorsqu’ils allaient jouer et qu’ils ne les récupéraient pas, alors ils ont développé une boisson qui équilibrerait ces besoins et ils l’ont appelée Gator-Aid (aide pour les Gators). Le produit a fait sensation chez les Gators et sa popularité s’est étendue au monde sportif.

Au moment de la commercialisation, le nom a été changé au profit de Gatorade, mais son succès n’a fait qu’augmenter au fil des années et aujourd’hui, la marque s’est répandue beaucoup plus qu’une célèbre boisson.

5. Rolex, le murmure du succès

Selon le fondateur de cette prestigieuse marque de montres, Hans Wilsdorf, il avait tout essayé pour trouver un nom adapté à son nouveau produit. Il souhaitait quelque chose de court et qui pouvait se prononcer facilement dans toutes les langues, en plus d’être visible sur le cadran de la montre.

Après avoir combiné toutes les lettres de l’alphabet et obtenu une centaine de noms, aucun ne trouvait grâce à ses yeux. Mais un voyage en tramway tiré par des chevaux allait changer le destin de sa nouvelle société, car un “génie”, comme il l’a lui-même appelé, lui murmura à l’oreille le mot “Rolex”.

6. IKEA, l’énigme scandinave

Créée en 1943, alors que son fondateur n’avait que 17 ans, l’entreprise IKEA est passée de la vente d’objets de tout genre à une référence de l’ingéniosité suédoise dans le monde entier avec ses meubles démontables qui facilitent leur emballage et leur transport.

Cependant, les personnes qui ne maîtrisent pas le suédois se sont toujours demandé ce que signifie le mot IKEA dans cette langue. La réponse ? Il s’agit d’une combinaison d’initiales : celles du nom du fondateur, Ingvar Kamprad, avec celles de la grange où il a grandi, Elmtaryd, et celle du village au sud de la Suède où elle se trouvait : Agunnaryd.

Contrairement à l’entreprise, le nom de chaque produit a une origine suédoise (en grande majorité) et les catégories se trouvent dans le Dictionnaire IKEA.

7. Häagen-Dazs, fierté... danoise ?

Cette glace premium a parcouru un long chemin pour satisfaire les palais du public américain c’est du moins ce qu’on nous a laissé entendre. En réalité, son créateur, Reuben Mattus, était un immigrant juif de Pologne qui vivait aux États-Unis et avec son épouse, il a créé cette importante marque de glaces dont le nom semblait scandinave, mais qui en fait n’est qu’un mot inventé de toutes pièces.

En choisissant ce nom, il remplissait une double fonction. Reuben Mattus souhaitait rendre hommage au Danemark, le seul pays qui a défendu la communauté juive pendant la Seconde Guerre Mondiale, alors il a utilisé la graphie danoise pour le nom de sa marque. De plus, il voulait une touche d’exotisme, parce qu’il s’agissait d’une glace de haute qualité, alors il était convaincu que cela donnerait un aspect plus distingué.

8. Zara, une inspiration de film

Lorsque le richissime Amancio Ortega cherchait un nom pour son entreprise de vêtements, au départ, il a eu pour idée de l’appeler “Zorba”, comme le film de 1964, “Zorba le Grec”, puisqu’il était un grand fan de ce film d’Anthony Quinn. Il avait même réalisé le moulage pour mettre les lettres sur le panneau de son magasin de La Corogne.

Néanmoins, peu avant l’inauguration, en 1975, il s’est aperçu que la boutique se trouvait non loin d’un bar dont le nom était justement “Zorba”. Comme cela était assez dérangeant d’avoir deux entreprises qui portaient le même nom dans un périmètre aussi petit, Amancio Ortega a récupéré les moulages et a décidé d’ajouter un “a”, créant l’une des marques espagnoles les plus connues du monde entier.

9. Amazon.com, une rivière de possibilités

Cette entreprise, qui a débuté dans le garage de Jeff Bezos en 1994, n’a pas toujours eu le nom que nous lui connaissons aujourd’hui. À l’origine, il s’agissait d’une boutique en ligne destinée à la vente de livres qui allait porter le nom magique de “Cadabra”, mais le premier avocat de l’enseigne, Todd Tarbert, a convaincu Jeff Bezos que le mot ressemblait beaucoup à “cadavre” en anglais.

Il était temps de choisir un autre nom et il a eu l’idée d’utiliser Relentless (implacable), le nom de domaine existe et actuellement, il redirige l’utilisateur sur Amazon.com.

Finalement, Amazon était le plus adapté, parce que “la librairie la plus grande du monde” porterait alors le nom de la rivière la plus grande du monde, l’Amazone. Elle ne sera pas simplement une librairie en ligne, mais un processus technologique qui simplifierait les achats sur la toile et changerait l’histoire pour toujours. Voici à quoi elle ressemblait dans les années 90 (regarde attentivement, le logo était composé d’une rivière) :

10. Verizon Communications, l’union de deux idées

Verizon Communications est un géant des télécommunications aux États-Unis et son nom est une métaphore de son origine, parce que l’entreprise est née d’une fusion entre Bell Atlantic et GTE en 2000. Le nom est un mélange de veritas, un mot latin qui signifie “vérité” et horizon, qui a la même signification en français.

11. Starbucks, le marin littéraire

L’histoire de cette cafétéria à succès est très liée à la mer, que ce soit de par son origine (Seattle, la ville où a été implanté le premier magasin, est une ville portuaire), ainsi que pour son logo, la sirène à deux queues. Son nom provient de l’océan, plus précisément de l’un d’entre eux qui est présent dans la littérature anglaise.

Les fondateurs de Starbucks étaient issus du monde universitaire : Jerry Baldwin et Zev Siegel étaient professeurs d’anglais et d’histoire, alors que Gordon Bowker était écrivain. Il n’était pas surprenant que la marque adopte un nom littéraire.

Parmi les noms envisagés, il y avait “Redhook” et “Cargo House” qui a failli être choisi, mais tout a changé avec une recherche de mots commençant par “st”, car d’après le monde de la publicité, ils étaient puissants. Quelqu’un a reçu une vieille carte montrant une petite ville minière appelée “Starbo”.

L’écrivain Gordon Bowker l’a directement associé à Starbuck, le premier officier du baleinier Pequod du roman Moby Dick. Ils ont ajouté un “s” au nom et plus de quarante ans après, ce navire continue son chemin sur les eaux du succès commercial.

Connaissais-tu l’origine de ces marques reconnues ? Quelle autre histoire intéressante pourrait faire partie de cette liste ? Partage tes réponses dans les commentaires.