Sympa
Sympa

14 Histoires d’internautes qui ont de mauvais souvenirs d’école

Pour certaines personnes, les années d’école ont été merveilleuses, mais pour d’autres, ils s’en souviennent avec effroi. Il y a de nombreuses raisons de détester l’école. Par exemple, des enseignants inadéquats qui ont ruiné la vie de garçons et de filles. Ou des enfants compliqués qui vous empêchaient d’apprendre.

L’équipe de Sympa a lu les souvenirs des internautes sur ce qui était dégoûtant dans leur école. Certaines de ces histoires ressemblent à des scénarios de films.

  • En troisième, un garçon a mis du parfum dans mes cheveux. J’ai dû porter mon bonnet pendant toute la leçon et écouter les sifflements mécontents de mes camarades de classe. J’ai décidé de me venger. J’ai trouvé de vieux flacons d’eau de Cologne manifestement mauvaise chez moi. Je les ai mélangés et mis dans une grosse seringue. J’ai rattrapé mon ennemi amoureux et l’ai aspergé de la tête aux pieds. Le parfum était bien puissant, et le tissu en laine de l’uniforme l’absorbait parfaitement. J’ai été satisfaite de ma vengeance. © Yelena Cherkesova / Facebook
  • J’avais une professeure de chimie au lycée. Elle était méchante comme une teigne et très négligée : du rouge à lèvres sur les dents, un chignon décoloré dans ses cheveux noirs, des épaules recouvertes de pellicules, des vêtements sales. Personne ne lui plaisait. Elle nous retirait le cartable et nous enfermait dans une petite pièce. Et bien des années plus tard, j’ai appris qu’elle avait une mauvaise relation avec son mari et un fils perturbé. Elle n’était qu’une femme souffrante et malchanceuse qui ne connaissait l’amour ni à la maison ni au travail. Elle remettait donc ses frustrations sur ses élèves. Mais d’une certaine manière, je ne me sentais pas désolé pour elle. Car si on n’aime pas son travail, il faut tout simplement le changer. Mais non : l’école a de longues vacances, et de plus, on peut se défouler en criant sur les enfants en toute impunité. © Marina Khishchenko / Facebook
  • La maîtresse nous a emmenés, nous tous élèves de CP, au cinéma. Elle y a rencontré son petit ami et est partie avec lui. Nous sommes rentrés chez nous par nos propres moyens après. © Victor Berdnik / Facebook
  • Une enseignante a suggéré que j’avais des problèmes mentaux parce que j’avais peur d’elle. Peut-être que si elle ne détestait pas tous les garçons à qui elle enseignait (même ceux qui se comportaient bien), je n’aurais pas eu peur d’elle. Elle m’a engueulé pour m’être détourné du tableau après qu’une fille m’a jeté un crayon. D’ailleurs, la fille n’a fait face à aucun problème à cause de cet incident ! © redpawed / Reddit
  • L’éducation physique à l’école était une torture. Un grand merci à celui qui a fait l’emploi du temps. L’éducation physique avant la physique, la chimie et les mathématiques : comment est-ce possible ? Je devais faire une course, puis me précipiter sans me doucher pour changer de vêtements et aller à l’épreuve de physique. Je détestais l’éducation physique. Et le professeur était un peu fou, rude et grossier. Je n’arrivais pas à faire une des épreuves sportives, car j’avais peur de tomber et j’ai eu un cinq pour ça. Je n’ai pas pu monter la corde et j’ai eu une mauvaise note pour ça aussi. J’ai des 20 partout sauf en éducation physique. Je déteste ça ! © Vera / AdMe.ru
  • Je suis allée dans un collège avec les horaires aménagées, parce que je faisais de la musique. Il y avait une femme qui avait l’idée de faire jouer les jeunes musiciens au volley-ball et à d’autres jeux avec une lourde balle entre les mains. Tu viens à l’école, tu vois une fille musicienne avec les doigts dans le plâtre. Tu lui dis : “Qu’est-ce qui s’est passé ?” Et elle répond : “Volley-ball...” © Svitlana Varava / AdMe.ru
  • Notre principale détestait toute notre classe, et nous lui rendions la pareille. Elle nous criait dessus sans cesse ! Et elle nous insultait ! “Ferme la porte, tu vis dans une grotte toi ?!”, “Les bouffons !” (ou les idiots), et tout le reste dans la même veine. Dieu merci, je n’ai pas eu de mauvaises notes. Je lis beaucoup depuis l’âge de trois ans, j’ai une forte grammaire naturellement ; mes travaux écrits ont été exemplaires et ont été montrés à toute école. Mais j’avais toujours mal à la tête suite à ses cris “Tu ne fais rien, tu es paresseuse”. © Julia Markman / Facebook
  • Il y avait une Marine dans notre classe. La maîtresse n’aimait pas beaucoup de personnes dans la classe, mais elle avait une aversion particulière pour Marine. Elle a fait redoubler Marine, et un jour, elle a vidé son cartable devant tout le monde, l’a jeté contre le mur, puis a saisi Marine elle-même au collet. Cette scène est encore fraîche dans mon esprit. Non seulement ils n’ont pas viré l’enseignante, mais elle a été nommée directrice adjointe, bien que dans une autre école. © Alina Diatchenko / Facebook
  • La directrice de l’école m’a arrêtée et m’a grondée pour avoir mis du rouge à lèvres. Elle m’a donné un morceau de papier pour l’essuyer : je lui ai montré un morceau de papier propre. Maintenant ma fille a la même histoire à l’école. © Larisa Veselova / Facebook
  • Dans mon cours de mathématiques de cinquième, j’ai demandé au professeur de me dispenser de l’examen. Elle m’a demandé quelle était ma raison. Je lui ai dit que j’avais perdu ma mère il y a quatre jours. Et elle a dit : “C’est ton problème”. © Margarita Chicherina / Facebook
  • Mon professeur d’informatique utilisait mal la souris et ne pouvait pas envoyer d’email. J’ai même arrêté d’aller à ce cours. Heureusement, l’année suivante, un professeur trop cool est venu. © splatterac / Reddit
  • Si les cheveux d’un garçon étaient longs et n’étaient pas coupés au niveau des yeux sur le devant, il était renvoyé chez lui, ses parents étaient appelés et on leur demandait de faire couper les cheveux de leur enfant. © Salty_Nutella / Reddit
  • J’aimais étudier, et heureusement, la plupart des professeurs étaient adéquats. Mais à l’école secondaire, les enfants deviennent cruels. Une fois, j’en ai entendu se moquer d’un élève en fauteuil roulant. © JournalistMobile3605 / Reddit
  • La dyslexie m’empêchait d’apprendre, mais les enseignants ne faisaient absolument rien pour m’aider. J’avais juste besoin de temps, et pendant longtemps, j’ai pensé que j’étais stupide. Je me comportais bien, mais on me traitait comme si je faisais quelque chose de mal. © OdinTheBogan / Reddit

Quels sont tes souvenirs de l’école ? Tu as aimé y aller ou tu as détesté ?

Sympa/Gens/14 Histoires d’internautes qui ont de mauvais souvenirs d’école
Partager cet article