Sympa
Sympa

14 Histoires sur la logique des enfants qui déconcertent tous les adultes

La logique et la spontanéité des enfants sont incomparables. Grâce à l’absence de l’étroitesse d’esprit, de certaines limites imposées par la société, un esprit flexible et une ingéniosité particulière, les enfants sont parfois capables de produire de telles farces que les adultes en rient aux larmes ou tentent de comprendre ce qui s’est passé.

Chez Sympa, nous aimons les histoires sincères et hilarantes sur les enfants et leurs bêtises, c’est pourquoi nous n’avons pas pu nous empêcher de partager aujourd’hui ces témoignages d’internautes avec toi.

  • J’étais au terrain de jeux avec ma sœur de cinq ans et cela faisait deux heures que je jouais avec elle, alors j’ai décidé de faire une pause. Je me suis assise sur un banc. Elle s’est approchée de moi et a dit : “Allons jouer !”. J’ai trouvé une excuse ingénieuse et j’ai répondu : “Si je me lève maintenant, le banc sera occupé et je ne pourrai plus m’y asseoir après”. Ma sœur a réfléchi, puis elle est partie un instant et est revenue en courant. Ensuite elle m’a demandé de me lever et a immédiatement recouvert tout le banc avec la boue qu’elle avait dans sa main. Puis elle a dit : “Voilà, personne ne va le prendre maintenant. Allons jouer !”. © Palata n° 6 / VK
  • Quand j’avais neuf ans, je suis restée seule à la maison une fois et je savais que je ne devais ouvrir la porte à personne. Mon oncle a alors décidé de passer nous voir, mais moi, enfant vigilant, je ne croyais pas que c’était lui devant la porte. J’ai décidé de poser une question dont seul mon oncle pouvait connaître la réponse, j’ai demandé la date de son anniversaire. “Le 20 juin”, a-t-il répondu, mais le plus drôle, c’était que je ne connaissais pas la bonne réponse, alors je ne l’ai jamais laissé entrer. Il est resté sous le porche pendant environ une heure à attendre mes parents. Tout le monde a ri pendant longtemps après ça, mais on savait que j’étais un enfant responsable. © Podslouchano / VK
  • Un jour de vacances, je me suis laissée envahir par l’émotion en réfléchissant à ma vie et au fait que je n’avais pas prêté beaucoup d’attention à mon rôle de mère à cause de mon emploi du temps chargé. Je me suis finalement tournée vers ma fille de quatre ans et je lui ai fait une promesse : “Maman sera la meilleure pour toi quand nous rentrerons à la maison !”. Elle m’a regardée sans comprendre et a dit : “Pourquoi ne pas commencer maintenant ?”. © Anad Sumar / Quora
  • Quand j’étais enfant, nous avions des poules. Ma mère me faisait ramasser des charançons sur les fraises pour leur donner à manger. J’ai décidé que j’étais un maillon supplémentaire, voilà pourquoi je prenais la poule dans mes bras et la déplaçais lentement au-dessus de la plate-bande. En général, lorsque l’on ramasse ces insectes avec les mains, ils replient leurs pattes et tombent sur le sol. Mais avec la poule, ils n’avaient tout simplement pas le temps de le faire. Voilà ce qu’est l’efficacité ! © Amalteya / Pikabu
  • J’étais avec mon fils de six ans dans la queue pour aller aux toilettes. Comme d’habitude, il y avait beaucoup de monde dans les WC pour femmes, mais il n’y avait personne dans les toilettes pour hommes. Mon fils a dit qu’il pouvait aller seul aux WC pour hommes, mais j’ai hésité. Finalement, il s’est tourné vers moi et m’a dit de la manière la plus sérieuse possible : “Mais bien sûr, je vais aller dans les toilettes sans toi, m’allonger par terre et lécher le sol”. Les femmes autour de moi ont ri, personne ne s’attendait à un tel niveau de sarcasme de la part du gamin. Au final, il est allé aux toilettes seul, et quand il en est sorti, mon tour n’était toujours pas arrivé. © Jacqueline Miller / Quora
  • Nous vivons dans une petite ville où il n’y a pas de grands magasins. Hier, nous sommes allés dans la grande ville voisine pour faire du shopping. Mon fils de trois ans était dans un supermarché pour la première fois. Lorsque nous sommes passés devant un aquarium avec des poissons vivants, il y est resté quelques minutes. Quand il a appris que ces poissons allaient être mangés plus tard, il a immédiatement exigé que j’en sauve un. Je me suis longuement disputé avec lui, mais il a quand même gagné, en disant : “Si c’était toi qui nageais là, je ne laisserais personne te manger”. Maintenant, nous avons une vraie carpe dans un aquarium à la maison. © Palata n° 6 / VK
  • Quand mon filleul avait environ trois ans, ses parents sont partis en vacances et l’ont laissé chez mes parents. Il se comportait plutôt bien et semblait même aimer passer du temps avec ma mère et ils regardaient ensemble ses dessins animés préférés. Il en regardait beaucoup à l’époque... Le jour où on lui a dit que sa mère viendrait le chercher le soir venu, il s’est soudain exclamé avec émotion : “Enfin, je vais retrouver la femme que j’aime !”. © Stephanie V / Quora
  • C’est arrivé il y a quelques années. À l’époque, ma nièce n’avait encore que quatre ans, mais elle était déjà très observatrice et elle comprenait tout très vite. Bref, nous regardions quelque chose en ligne, la vidéo n’arrêtait pas de se figer, et nous lui avons expliqué que cela s’appelait la mise en mémoire tampon. Ce soir-là, au dîner, elle a pété plusieurs fois à table. Sa mère a fini par lui dire d’aller aux toilettes et ma nièce a répondu : “Maman, c’est la mise en mémoire tampon, j’irai plus tard”. © Divya Batra / Quora
  • Ma grand-mère a travaillé comme enseignante pendant 46 ans. Enfant, j’avais l’habitude de m’asseoir à mon bureau, d’ouvrir un cahier que je prenais au hasard, et de mettre des virgules supplémentaires. Personne ne l’a jamais remarqué. © Podslouchano / VK
  • Quand ma mère était petite, on lui a demandé d’apporter une arête de poisson au cours de biologie à l’école. Ses camarades de classe se sont griffés les mains en travaillant avec les petites arêtes. Et ma mère a décidé que puisque l’école et la maison étaient dans le village, on pouvait y trouver une fourmilière. Elle en a trouvé une et a posé le poisson juste dessus (son père le lui avait donné). Le matin, en allant à son cours, elle a ramassé l’arête sur la fourmilière, parfaitement nettoyée par les fourmis. Je ne sais pas si elle avait trouvé ça toute seule ou si quelqu’un lui avait donné cette idée, mais je trouve ça génial. © Neznayka007 / Pikabu
  • Je suis allé me promener récemment avec ma fille de cinq ans. Nous avons décidé d’aller au magasin de bonbons. Elle était un peu fatiguée, alors j’ai décidé de lui remonter le moral en lui disant à l’entrée du magasin : “Pauline, choisis ce que tu veux, je te l’achète !”. Ma fille m’a regardé, incrédule, et a dit : “Mais je ne veux rien, papa ! Tu sais que je t’aime dans tous les cas. Même sans tous ces bonbons !”. La vendeuse a ri, certains clients se sont attendris et j’ai pleuré devant des inconnus pour la première fois de ma vie. J’ai pris ma fille dans mes bras, lui ai dit que je l’aimais très fort, et elle m’a répondu : “Je t’aime aussi ! Mais tu peux m’acheter des crocodiles ?”. © Palata n° 6 / VK
  • L’autre jour, mon fils de trois ans s’amusait dans la voiture et vérifiait soigneusement tout : les freins, les phares, les ceintures de sécurité, etc. J’ai décidé de jouer le jeu et lui ai demandé s’il avait besoin de lunettes avant son voyage important. Ce à quoi il a répondu sans hésiter : “Non merci, j’ai des yeux”. © Matthieu Toussaint / Quora
  • Je suis allée chercher ma fille de trois ans à l’école maternelle. On est montées dans le bus, il n’y avait pas de siège libre. Comme toujours les hommes étaient assis et les femmes debout. Plus tard, nous avons pris une place, mais une vieille dame d’environ 80 ans est entrée dans le bus. Nous avons décidé de céder notre siège. Un des hommes a eu honte et s’est levé. Mais ma fille, très fière, a dit : “Trop tard pour se lever”. C’est ainsi qu’on a fait le trajet debout jusqu’à l’autre bout de la ville. © Palata n° 6 / VK
  • Je suis allé chez une connaissance ce week-end. Le soir, tout le monde s’est fait dévorer par des moustiques. Aucun spray n’est efficace contre ces bestioles. Les moustiquaires aidaient, mais, comme beaucoup de gens sont arrivés, nous avons dû dormir dans un autre bâtiment. Le matin, nous nous sommes tous levés pleins de boutons, sauf le fils de six ans de ma copine. Je lui ai demandé comment il s’était débarrassé des moustiques, et il a répondu : “C’est facile, nous avons un vieux ventilateur, je l’allume la nuit et je le dirige au maximum au-dessus du lit. Et les moustiques ne peuvent pas se poser sur mon corps”. © Alekseushka1991 / Pikabu

Et toi, as-tu des histoires à raconter sur la logique inébranlable des enfants ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Neznayka007 / Pikabu
Sympa/Éducation/14 Histoires sur la logique des enfants qui déconcertent tous les adultes
Partager cet article