Sympa
Sympa

14 Patrons que vous auriez dû fuir dès votre premier jour de travail

Aujourd’hui, les voix des managers efficaces se font entendre de partout et nous avons un désir irrésistible de les suivre et de les admirer. Mais, malheureusement, tous les managers ne méritent pas vraiment de porter le qualificatif “adéquat”, comme nous l’ont raconté les victimes de cette sélection.

Chez Sympa, nous souhaitons à chaque personne de travailler dans un environnement agréable et cool. En attendant, tu peux lire les histoires de ceux qui n’ont pas encore eu cette chance.

  • Je faisais la vaisselle dans un établissement. Et si vous n’avez jamais occupé un tel poste, sachez que c’est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît. Mon patron se plaignait toujours de ma façon de travailler, ce que je prenais comme une insulte personnelle, car je me donnais toujours à 100%. Je suis diabétique et une fois, j’ai fait une pause pour vérifier mon taux de glycémie. Quand je suis revenu, mon patron m’a dit en colère de ne plus quitter mon poste de travail. J’ai démissionné aussitôt. © Philcollinsforehead / Reddit
  • Je travaille dans une usine. Il m’est arrivé plusieurs fois d’être obligé de rédiger une lettre d’excuse pour avoir 5 à 10 minutes de retard. À mon argument, disant que parfois je restais aussi une ou deux heures de plus, j’ai reçu une réponse d’une logique aveuglante : "Si vous êtes en retard, c’est de votre faute ; si vous faites des heures supplémentaires, c’est votre propre initiative. Après cela, je me suis abstenu par principe de faire des heures supplémentaires pendant longtemps. © Albansaper / Pikabu
  • Le patron n’arrêtait pas de me toucher. Quand je lui ai dit que je n’aimais pas ça, il s’est retourné en silence. Il était assez âgé et pensait qu’un tel geste était normal pour une salutation. Après avoir signalé ces singeries aux RH, on m’a dit qu’il était simplement vieux jeu. J’ai démissionné. © Hailsyea4 / Reddit
  • Un jour, ma patronne était furieuse et m’a engueulée parce que je suis arrivée à l’heure : je suis venue exactement à 11 heures du matin, comme convenu. Elle m’a dit que si je tenais à mon travail, je devais toujours arriver un peu plus tôt. © Mortuary_Angel / Reddit
  • J’ai été interpellé par le patron au travail.
    — Nous avons des nouvelles pour toi. Tu vas devoir faire ceci et cela. Si tu ne peux pas le faire pendant la journée, fais-le à distance pendant la nuit. Je te donnerai un jour de congé le lendemain.
    — Est-ce que je serai payé en plus ?
    — Non, on te donnera un jour de congé.
    J’ai travaillé la nuit jusqu’à 5h du matin, je suis allé me coucher, j’ai reçu un appel à 8h du matin :
    — Où es-tu ? Nous t’attendons à une réunion dans une heure, et tu vas écrire une excuse pour ton retard. © hskk / Pikabu
  • J’avais une patronne qui gardait une pile de CV sous son bureau, et chaque fois que les gens demandaient une augmentation de salaire ou des jours de congé, elle les montrait en disant : “Toutes ces personnes sont désireuses de travailler ici. Si vous n’êtes pas satisfait de quelque chose, quelqu’un d’autre prendra votre place demain”. © jupitcall / Reddit
  • Cinq minutes avant la fermeture du restaurant, le propriétaire amenait ses copains dans la salle et nous faisait rouvrir la cuisine. Et il l’a fait assez souvent. © eldude6035 / Reddit
  • Nous étions surchargés de travail, nous étions fatigués. Notre directeur adjoint a décidé de nous soutenir moralement, et aussi de renforcer notre esprit d’entreprise. Il nous a réunis et nous a fait un discours enthousiaste sur le fait que nous devions être un peu plus patients, travailler dur, mobiliser nos réserves internes — vous savez, ce genre de bêtises. Il a été dit, entre autres, que nous devrions être comme des marathoniens : agiles, minces et résistants. J’ai saisi une pause dans son discours et remarqué que le marathonien en question était mort d’épuisement après avoir accompli sa mission. Ce même été, j’ai été licencié. © SandyBoy / Pikabu
  • Ma mère m’a raconté qu’il y avait un patron au travail à qui tout le monde apportait des rapports très importants. Il était lui-même passionné de parachutisme. Un jour, il a quitté son travail. Il a choisi le sport, et tous les rapports ont été retrouvés dans son bureau, intacts et empilés derrière une armoire. Celui-ci, bien sûr, est mon idole. © purpolly / Twitter
  • J’ai quatre patrons. Je suis allé voir le directeur dans la semaine et je lui ai dit qu’il y avait beaucoup trop de travail, que j’avais besoin d’aide, car je ne pouvais plus tout faire seul. Le chef est une personne compréhensive — il a saisi la gravité de la situation, il s’est gratté la tête, a froncé les sourcils et, après avoir réfléchi, il a dit qu’il s’en occuperait. Aujourd’hui, on m’a rajouté un cinquième chef. © Dubas11 / Pikabu
  • J’ai parlé au patron aujourd’hui. Je lui ai proposé plusieurs solutions pour le travail et il les a toutes rejetées. Cela a duré environ 40 minutes. Finalement, le patron s’est exclamé :
    — Pourquoi ? Pourquoi essaies-tu toujours de rendre les choses plus faciles ?
    — Quel est le problème ? Sinon, dites-moi comment il faut faire ! — J’ai répondu au patron.
    — Eh bien, je n’en sais rien ! — Il a dit en colère. — Mais certainement pas aussi simplement que tu le proposes ! © ZhoraLiberman / Pikabu
  • J’en ai tellement marre de ma patronne. Je suis une nouvelle employée de cette entreprise, j’ai obtenu le poste après un processus de sélection difficile. Le premier mois, elle a lancé une rumeur selon laquelle j’étais la protégée du PDG, puis elle a découvert qui me soutenait.... Après avoir réalisé qu’il n’y avait personne, elle a changé de tactique et est passée au harcèlement psychologique... Et puis hier, on m’a expliqué qu’elle voulait simplement que son amie soit engagée à ma place. © Podslouschano / Ideer
  • Un jour, mon ancien patron m’a appelé et a commencé à me réprimander en me disant que les documents n’étaient pas prêts et que le matériel n’était pas préparé. Je pensais qu’il avait composé un mauvais numéro, alors j’ai dit : “Je ne travaille plus pour vous depuis deux mois, vous avez fait une erreur”. La réponse m’a surprise : “Je m’en souviens, mais quand tu es partie, tu ne m’as pas dit que tu allais vraiment le faire.” Apparemment, mon départ n’était pas un argument assez fort. © Podslouschano / Ideer
  • Ma patronne m’a piégé en m’utilisant comme couverture. Naturellement, j’ai été viré de mon travail. J’ai trouvé un numéro de téléphone sur le site web de l’entreprise, qui était censé être un numéro à appeler en cas de problèmes au travail. J’ai téléphoné et expliqué la situation. La première question que l’on m’a posée par la suite a été : “Savez-vous que vous ne pouvez plus travailler ici ?”
    Apparemment, le numéro a été conçu pour éliminer immédiatement les “mauvais” employés. Le patron, donc, a toujours raison. © Podslouschano / Ideer

As-tu déjà rencontré un patron avec une personnalité bizarre ?

Sympa/Gens/14 Patrons que vous auriez dû fuir dès votre premier jour de travail
Partager cet article