Sympa
Sympa

10 Actions que nous faisons pour être de super-parents, mais qui, en réalité, n’ont pas un impact positif sur nos enfants

Être parent, ça s’apprend dès l’instant où l’on tient son bébé dans ses bras. Malheureusement, il n’existe pas de manuel expliquant comment faire, alors il est normal que chacun se débrouille comme il peut. Dans cette aventure d’apprentissage, nous avons en tant que parents des comportements que nous pensons être bénéfiques pour nos enfants, mais qui ont l’effet inverse.

Chez Sympa nous avons fait nos recherches et nous allons partager avec toi quelles sont les actions que nous faisons pour être des parents parfaits, mais qui en fait, ne sont pas bonnes pour le développement des enfants.

1. Tout faire pour eux

De nombreux parents ne veulent pas imposer à leurs enfants des “corvées d’adultes”, mais il est nécessaire de les leur apprendre dès leur plus jeune âge pour les aider à développer leur indépendance. Par exemple, les tâches ménagères leur confèrent des responsabilités et renforcent leur confiance en eux, car ils peuvent constater que leur contribution est précieuse pour leur famille.

Un autre peut être de les initier à la cuisine, tandis que s’occuper d’enfants plus jeunes peut les aider à développer leur sens des responsabilités et leur maturité, et aussi les aider à organiser leur emploi du temps pour apprendre à déterminer ce qu’ils doivent faire et par où commencer.

2. Mettre ton mariage au second plan

Lorsqu’un nouveau bébé fait son entrée dans la famille, les nuits blanches et la vie de couple auxquelles les adultes sont habitués disparaissent. Mais s’occuper des enfants, quel que soit leur âge, n’est pas une excuse pour laisser mourir la relation. Un psychologue conseille de faire de l’heure du coucher une priorité, car cela vous aidera tous deux à mieux fonctionner le lendemain. Il est également bon de faire preuve de patience lorsque l’autre oublie de faire quelque chose, car le manque de sommeil et la fatigue peuvent en être la principale raison.

Il est également utile, pour maintenir une relation heureuse, de se remercier mutuellement pour ceci ou cela, de trouver et d’avoir un passe-temps ensemble, et de se permettre de parler et de se plaindre de ce qui se passe et de ce que l’on ressent.

3. Les obliger à manger

Bien sûr, tous les parents veulent que leurs enfants mangent sainement pour qu’ils puissent grandir en bonne santé, mais les légumes et les fruits ne sont pas l’option la plus attrayante aux yeux des enfants, et les forcer à en manger ne fera que provoquer davantage de rejet. Des spécialistes ont donné quelques conseils pour rendre des aliments peu appétissants plus agréables pour les enfants.

Tout d’abord, il est important de comprendre que les enfants savent écouter leur corps, et qu’ils sauront donc quand ils ont besoin de manger et quand ils n’en ont pas besoin. Aussi, le repas commence avant de se mettre à table, dans la cuisine ou dans le jardin, en cultivant des légumes. Cela les incitera à les goûter. Les adultes ne doivent pas non plus déprécier les autres aliments avec leurs paroles, car l’intérêt pour ces aliments diminuera encore plus. C’est bien d’encourager les enfants à essayer de nouvelles choses, car plus ils essaieront pendant leur enfance, plus ils seront capables de tolérer d’autres aliments.

4. Valoriser le talent plutôt que l’effort

Dire à ton enfant qu’il est un génie dans tel ou tel domaine, qu’il a un talent ou un don naturel, le motivera certainement et l’aidera à réussir. Mais de la même manière, encourager leur “talent” et non ce qu’ils ont fait pour l’obtenir pourrait conduire au narcissisme et nuire à leur estime de soi.

Les experts conseillent de féliciter les enfants pour les efforts qu’ils ont déployés afin de réaliser ce qu’ils ont décidé de faire, car cela normalise le travail acharné. Il est également bon de célébrer les erreurs qu’ils ont commises pendant leur apprentissage, car cela les aidera à maîtriser les tâches difficiles et à aller de l’avant face aux obstacles.

5. Résoudre tous les problèmes de leur vie

Tous les parents souhaitent que leur enfant vive heureux et serein, mais il est inévitable que nous traversions tous des moments difficiles. Éviter les expériences négatives en résolvant leurs problèmes ne sera pas bénéfique pour la vie de ton enfant.

La meilleure chose que tu puisses faire est de lui apprendre à résoudre ses problèmes par lui-même, afin qu’il devienne plus confiant et indépendant. Il ne sera pas frustré par les difficultés qu’il rencontrera, et il disposera d’outils nécessaires pour les résoudre de manière créative et avec persévérance.

6. Prévoir de nombreuses activités pour eux

C’est normal de vouloir donner à nos enfants la possibilité d’essayer des activités sportives et culturelles pour développer leurs talents, mais ce n’est pas bon quand cela prend la majeure partie de leur vie extra-scolaire. Les enfants qui ont un emploi du temps chargé peuvent être dépassés par ce que les adultes attendent d’eux au cours de la journée, ce qui peut entraîner une mauvaise humeur, de l’irritabilité, du découragement, de la colère, des maux d’estomac, des maux de tête et même de la rébellion.

En plus, les enfants doivent avoir du temps libre pour ne rien faire et être des enfants. Par exemple, en jouant avec les autres, ils développent leur créativité et leurs compétences sociales, ce qui favorise également le développement cognitif, physique et émotionnel.

7. Les obliger à socialiser

La vie sociale est un élément important de la croissance et de la vie future des enfants, mais pour certains, il n’est pas si facile de se faire des amis car chacun développe sa sociabilité à son propre rythme. Les forcer à interagir avec les gens n’est pas la solution, car, comme l’explique un psychologue, “cela peut générer un effet rebond qui les pousse à s’isoler ou à se rebeller contre la socialisation”.

Ce que nous devons faire, c’est les motiver et leur donner les moyens d’apprendre à se socialiser, en les plaçant dans des environnements, des situations et des circonstances qui facilitent l’interaction avec d’autres enfants, afin qu’ils apprennent et pratiquent leurs compétences sociales jusqu’à ce qu’elles deviennent agréables.

8. Ne pas vouloir les laisser seuls

Le fait d’être constamment avec ton enfant peut te rassurer sur sa sécurité et sa protection, mais même si couper le cordon peut être difficile, c’est important pour ton enfant de passer du temps seul.

Lorsque les enfants passent du temps à jouer seuls, ils apprennent des valeurs importantes pour la vie, telles que l’autodiscipline et le fait de ne pas avoir besoin de dépendre des autres pour être heureux. L’indépendance sociale, c’est le fait de ne pas avoir besoin d’être entouré de gens, et le fait de se sentir en sécurité lorsqu’on est seul. Cela apporte aussi le calme et la maîtrise de soi, et quelque chose de très important : cela permet aux parents de faire une pause !

9. Dépenser de l’argent inutilement

Vouloir que les enfants aient les meilleurs vêtements, les meilleurs jouets et les meilleures choses dont ils ont besoin peut non seulement avoir un impact sur l’économie familiale, mais aussi donner un mauvais exemple sur l’utilisation de l’argent. La meilleure chose à faire est de leur apprendre son importance, et un expert affirme que nous devrions le faire avant l’âge de sept ans, en expliquant ce que c’est et sa valeur.

Il est également recommandé de leur inculquer l’importance d’avoir un budget et le fait que les économies sont efficaces pour les achats futurs. Tu peux même leur fournir leur propre argent grâce à leurs propres efforts, par exemple en leur donnant une récompense pour avoir fait des tâches ménagères.

10. Comparer ses enfants à d’autres enfants

Il est normal qu’un enfant ait des capacités qu’un autre n’a pas, car nous sommes tous différents ! Mais faire des comparaisons entre un enfant et d’autres et l’encourager à leur ressembler fait plus de mal que de bien.

Cela peut conduire à l’envie, à la jalousie et à la rivalité, surtout s’il s’agit de frères et sœurs. Cela nuit également à l’estime de soi, car nous montrons que l’enfant n’a pas certaines caractéristiques que nous aimerions qu’il ait au lieu de souligner les bonnes qu’il a déjà. Il va donc se sentir peu sûr de lui et moins aimé. Pour l’encourager, tu peux renforcer les attitudes que tu veux voir chez lui lorsqu’elles apparaissent dans sa personne et non lorsqu’il les imite chez les autres. C’est aussi très bien de célébrer ses comportements positifs, afin qu’il sache qu’ils sont appréciés.

Où penses-tu avoir échoué en tant que parent ? Comment as-tu pu y remédier afin de t’améliorer ? Quels conseils donnes-tu aux autres parents ?

Sympa/Psychologie/10 Actions que nous faisons pour être de super-parents, mais qui, en réalité, n’ont pas un impact positif sur nos enfants
Partager cet article