Sympa

10 Confessions de gens qui ont été confrontés à un choix : famille ou travail

2226
12k

Récemment, sur Reddit, nous sommes tombés sur une discussion au sujet de ce qui est plus important : la famille ou le travail. L’un des utilisateurs s’est plaint qu’il ne voyait pratiquement pas ses proches parce qu’il était très chargé au bureau. Sa publication a suscité tout un débat sur la nécessité d’un tel sacrifice. Peut-être qu’il est temps d’abaisser un peu la barre et de vous rappeler que même le salaire le plus élevé ne constitue que quelques bouts de papier dans votre portefeuille et des chiffres dans votre compte bancaire ?

Chez Sympa, nous passons également beaucoup de temps au bureau et ne maintenons pas toujours un équilibre entre la famille et le travail. C’est pourquoi ce sujet s’est avéré être d’actualité pour nous. En bonus, nous avons préparé une sélection de conseils utiles pour les bourreaux de travail.

Point de vue n° 1 : La famille est plus importante

Certains participants à la discussion n’étaient pas prêts à consacrer leur temps personnel au surplus de travail. Ils ont affirmé qu’ils refusaient délibérément les avantages qu’une position bien rémunérée, mais épuisante pouvait leur apporter.

Argument n° 1 : Le travail prend notre temps personnel

L’un des portails de recrutement a décidé de déterminer le temps que nous consacrons au travail. Un groupe de 3153 personnes ont participé à cette enquête. Seulement 16 % des plus chanceux ne se soucient plus du tout des questions professionnelles, après avoir fermé la porte du bureau derrière eux. Les trois quarts des répondants ont au moins une fois refusé une sortie avec leur famille un jour férié et 45 % des hommes et des femmes travaillent le week-end.

  • Il y a 18 ans, on m’a offert l’emploi de mes rêves. Je venais de me marier et je voulais rembourser les prêts contractés pour ma formation. Je ne pouvais donc pas refuser ce poste. Maintenant, nous avons déménagé de New York dans une grande maison dans le meilleur quartier de l’État. L’inconvénient de ce travail est qu’il me prend beaucoup de temps. Je travaille au moins 60 heures par semaine et je n’ai qu’un jour de congé.

Argument n° 2 : Les enfants ne reçoivent pas l’attention qu’ils méritent

Les parents qui doivent travailler dur du matin au soir ne peuvent tout simplement pas consacrer du temps à leurs enfants. Tout ce qu’ils veulent après une longue journée au bureau est d’aller se coucher pour se réveiller tôt le matin et repartir travailler. En même temps, les adultes savent très bien que leurs enfants souffrent sans leur compagnie.

  • Mes enfants me manquent. J’ai dû rater tellement de leurs jeux, concerts et petits moments qu’on ne peut plus reproduire. Quand je rentre à la maison, mon fils aîné passe devant moi pour poser une question à sa mère. C’est avec elle, pas avec moi, qu’il a discuté sa relation avec sa nouvelle petite amie.

Argument n° 3 : En réalité, nous n’avons pas besoin de dépenser tant d’argent

On croit qu’une personne qui réussit bien sa vie devrait habiter dans une grande maison, passer les vacances à la mer et avoir un smartphone du dernier modèle. Mais récemment, la société a une tendance à réduire le coût de la vie. Ainsi, au Royaume-Uni, il existe déjà tout un mouvement appelé “Don’t buy” (n’achète pas). Ses participants économisent des sommes importantes tout en se souciant de l’environnement.

  • Vous pouvez toujours survivre pour un montant bien inférieur à celui auquel vous êtes habitué. Il suffit de ne laisser qu’une voiture pour la famille (ou bien s’en passer complètement), de cesser d’acheter des plats cuisinés et de déménager d’une métropole à une petite ville.

Argument n° 4 : Le surmenage provoque des problèmes de santé

Les scientifiques chinois et singapouriens ont consacré toute une étude au problème de la dépendance au travail, dans laquelle ils ont souligné l’importance du soutien social. La communication avec les membres de la famille et les amis peut être une véritable bouée de sauvetage. Parfois, les bourreaux de travail réalisent eux-mêmes qu’ils ont atteint la limite de leurs capacités et décident de passer plus de temps avec leurs proches.

  • Mon beau-fils a manqué la naissance de son enfant à cause du travail. Oui, il a gagné beaucoup d’argent, mais sa famille ne l’a vu que pendant ses vacances. Une nuit, il a eu un problème de respiration — une embolie pulmonaire bilatérale. Il lui a fallu plusieurs semaines pour se rétablir, après quoi, il a réalisé qu’il ne travaillerait plus comme un fou. Il raconte maintenant à tout le monde que sa maladie soudaine est la meilleure chose qui a pu lui arriver.

Argument n° 5 : Le travail ne devrait pas être le but toute la vie

Les représentants de métiers bien rémunérés font souvent face à un épuisement professionnel et, en raison de situations de stress fréquentes, ils peuvent développer des maladies cardiovasculaires. En prime, les bourreaux de travail ont droit à l’obésité et aux problèmes du système musculo-squelettique.

  • J’ai vu mes parents avoir de plus en plus de problèmes de santé chaque année. Quand ils ont enfin pris leur retraite, ils ne pouvaient plus vraiment en profiter. J’ai choisi un emploi moins bien rémunéré et je ne le regrette pas. Mon souhait est de travailler pour vivre et non de vivre pour travailler. J’ai donc toujours privilégié la disponibilité des horaires flexibles et le nombre d’heures de travail plutôt que le montant du salaire.

Le point de vue n° 2 : Le travail est plus important

De l’autre côté, il y a les vrais bourreaux de travail. Certains d’entre eux auraient, bien sûr, aimé passer plus de temps avec leur famille, mais ils assument tous à fond leur responsabilité vis-à-vis du bien-être matériel et de la santé de leurs proches.

Argument n° 1 : Tous les sacrifices sont faits pour le bien de la famille

Vous ne pouvez pas nier que vous allez au travail (même si vous l’aimez) non par pur caprice, mais pour gagner de l’argent. Chaque jour, vous sacrifiez consciemment votre temps, votre énergie et même votre santé pour assurer le bien-être de vos proches, payer vos factures et donner aux enfants des perspectives d’avenir.

  • Vous fournissez à votre famille un niveau de vie décent. Si votre enfant est doué pour le sport ou les sciences, alors qui, à part vous, assurera la stabilité financière nécessaire à sa formation ? Vos proches ne voient-ils pas combien d’efforts vous consacrez à leur bien-être ? Ma mère a toujours travaillé dur, je ne l’ai presque pas vue pendant la plus grande partie de ma vie, mais je l’ai toujours comprise et respectée pour cet énorme effort.

Argument n° 2 : Vous pouvez trouver du temps pour vos proches même avec un horaire chargé

Beaucoup de parents qui travaillent réalisent bien que, quand il s’agit de communiquer avec les enfants, ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. Leurs enfants savent que chaque jour, il y aura au moins une heure qui ne sera consacrée qu’à eux et ils ne se sentent donc pas privés d’attention.

  • Ma femme est traumatologue. Elle passait beaucoup de temps au travail pendant que je restais à la maison avec les enfants. Mais je ne dirais pas que ma relation avec eux est meilleure. Quand les enfants étaient jeunes, ma femme était responsable de leur routine du soir. C’était sa façon de passer du temps avec eux après une longue journée.

Argument n° 3 : Travailler peut être amusant

Il arrive que les gens se lancent complètement dans le travail en toute conscience. Ce sont souvent des solitaires classiques, non adaptés à la vie de famille, qui ne se marient que sous la pression de la société. Ils peuvent dire à tout le monde à quel point ils sont fatigués au bureau, mais ne feront rien pour changer cette situation.

  • Si vous travaillez beaucoup, ce n’est que votre choix. Le plus souvent, il est possible de changer d’horaires pour avoir moins d’heures, de déménager ou de réduire ses exigences de qualité de vie. Si vous prétendez ne pas avoir ce choix, vous mentez à vous-même et aux autres.

Argument n° 4 : Avec l’âge, les enfants apprécieront les sacrifices consentis pour eux

Beaucoup de ceux qui passent des journées entières au travail pensent que leurs enfants seront finalement capables d’apprécier les sacrifices consentis pour eux. Mais cela ne se produira que dans 10 à 20 ans quand ils auront eux-mêmes commencé à travailler et à soutenir leur famille. Tôt ou tard, les enfants comprendront, même si maintenant, il leur semble que la phrase " Je fais cela pour vous " n’est pas une excuse valable.

  • Mon père a travaillé de 6h30 à 23h00 pendant les 18 premières années de ma vie. Mais il est l’une des personnes les plus extraordinaires qui sacrifie tellement pour que moi et mes frères et sœurs vivions mieux. Je m’inquiète pour lui et je suis toujours heureux de partager mes joies et mes réussites avec lui. Oui, quand j’étais plus jeune, je voulais qu’il soit là, mais j’apprécie tout ce qu’il a fait pour nous.

Argument n° 5 : La famille n’appréciera pas un niveau de vie moins élevé

Il est intéressant de noter que certains de ceux qui restent au bureau pendant des heures et des heures seraient heureux d’éliminer la surcharge. Mais ils sont arrêtés par le fait que la famille sera mécontente de la réduction inévitable des revenus.

  • Vos proches n’ont pas le droit d’être fâchés contre vous. S’ils n’aiment pas le fait que vous travailliez beaucoup, ils devraient accepter la vie avec moins de confort matériel.

Bonus: comment ne pas s’épuiser au travail

Honnêtement, nous avons nous-mêmes du mal à savoir laquelle de ces affirmations est vraie. Chacun semble avoir sa propre vérité. L’essentiel est peut-être de cesser de chercher des excuses et de s’accepter tel que l’on est : un parent exemplaire ou un bourreau de travail qui exprime son amour pour ses proches en leur assurant un niveau de vie supérieur. Et pour trouver un équilibre entre la famille et le travail, vous pouvez essayer de suivre les conseils donnés par les internautes :

  • arrangez-vous avec vos supérieurs pour travailler à distance 1 ou 2 jours par semaine (toutefois, vous aurez besoin d’une expérience suffisante et d’une bonne réputation professionnelle) ;
  • au moins un jour de repos, éteignez le téléphone et ne répondez pas aux courriers électroniques ;
  • le dimanche devrait être la journée en famille : essayez de trouver une nouvelle tradition, par exemple, commandez une pizza et regardez un film ensemble ;
  • offrez-vous de bonnes surprises : prenez quelques jours de congés et passez du temps avec votre enfant ;
  • pensez à vos proches au cours de la journée : envoyez-leur de gentils messages et n’oubliez pas les dates importantes ;
  • prouvez à votre compagne et à vos enfants que vous êtes prêt à investir non seulement de l’argent mais aussi du temps (s’ils font du sport, rejoignez-les ; s’ils aiment lire, allez à la bibliothèque ensemble).

Quel point de vue partagez-vous ? Êtes-vous prêt à travailler beaucoup pour assurer le bien-être de vos proches, ou bien préférez-vous réduire vos dépenses pour passez plus de temps avec votre famille ?

Photo de couverture pixabay
2226
12k