Sympa

Tenir un journal intime est bon pour notre santé physique et mentale, selon des études scientifiques

----
144

Tenir un journal intime peut sembler être une habitude d’adolescente et nous rappelle certains films romantiques où un carnet rose avec un cadenas cachent les petits secrets des personnages. Pourtant, tenir un journal de sa vie, à des fins littéraires ou simplement comme un rappel de nos actions, est bénéfique pour la santé physique et émotionnelle, et plusieurs études l’ont confirmé.

Sympa souhaite t’expliquer comment passer quelques minutes par jour ou par semaine à écrire peut produire des changements positifs dans ta vie quotidienne.

Le dépositaire de notre mémoire

Peu importe que tu écrives un journal de tes voyages, un compte-rendu d’un travail, que tu racontes des événements importants de tes journées, que tu te contentes de dessiner ou de t’exprimer de façon non manuscrite, un journal intime devient, à long terme, une preuve de tes expériences et de ce qui se passe dans ton esprit, et cela apporte de grands bienfaits sur ta santé mentale, en maintenant ta mémoire active et en stimulant ta capacité d’apprentissage. Selon une étude de l’Université de l’Ohio, l’apprentissage est plus efficace après un exercice de réflexion comme l’écriture. En prenant conscience des événements passés et en les exprimant sur papier, la mémoire devient plus significative, ce qui t’aide à réinterpréter tes souvenirs.

Stimuation de la créativité

Raconter ta propre vie et donner un nouveau sens à tes souvenirs est un excellent exercice pour stimuler la créativité. Et pas seulement si tu t’engages dans une activité artistique, car l’ingéniosité travaille aussi à trouver de nouvelles formes et perspectives dans n’importe quel aspect de ta vie. Un journal te donne la possibilité de faire des diagrammes, des dessins, des listes de souhaits, de coller des photos et tout type d’expression qui peut être mis sur papier. Au sein de la Wright State University de l’Ohio, une étude a été menée auprès d’étudiants en administration des affaires pour mesurer leur créativité, et on a constaté que l’un des facteurs déterminants était l’habitude d’écrire un journal.

Exercice d’auto-connaissance

Les journaux intimes thérapeutiques sont ceux dans lesquels nous relatons les faits vécus au jour le jour, mais avec la particularité de faire une analyse de ce qui nous fait sentir d’une manière ou d’une autre et de ce que nous pensons de tel ou tel sujet, pour ensuite mieux les comprendre. Garder le contact avec nos émotions semble être une bonne idée. Le département de psychologie de l’université de l’Iowa a mené une étude dans laquelle quatre groupes de personnes ont dû rédiger un journal intime pendant un certain temps. À la fin, ceux qui avaient écrit au sujet de leurs pensées et émotions négatives ont pu percevoir les avantages de vivre des situations qui leur semblaient frustrantes ou limitantes au départ, et ont été capables de traiter leurs émotions plus facilement pour surmonter ces situations.

Bienfaits sur la prise de décision

Le suivi de tes pensées, de tes idées et des tendances de tes émotions est également utile pour prendre des décisions. Si tu as besoin de décider quelque chose d’important, un carnet et ton stylo préféré peuvent t’aider. Roger Hiemstra, professeur à la School of Education de l’Université de Syracuse, affirme que cette activité peut contribuer à une prise de décision plus efficace. Écrire sur nous-mêmes face à certaines circonstances peut nous rendre plus conscients de nos véritables désirs, et nous pouvons même ressentir une certaine libération dans le processus, car coucher nos idées sur le papier ouvre la porte à des aspects que nous n’avions pas pris en compte au départ.

Amélioration de la santé

Raconter sous quel angle nous vivons les événements de nos journées dans un journal intime exige l’expression de nos sentiments et nous aide non seulement à nous défouler, mais peut aussi nous libérer de la maladie. Il a été démontré que cette activité a également des effets sur notre santé. À l’Université du Texas à Austin, le psychologue social James W. Pennebaker a mené une étude dans laquelle il a démontré les bienfaits de l’écriture narrative sur le développement du système immunitaire. Il affirme que le fait d’écrire sur des sujets qui ne sont pas agréables aide à réduire le stress sur notre corps, et permet à l’organisme de concentrer ses ressources sur la guérison.

Quand as-tu écrit un journal pour la dernière fois ? Si tu en as un, as-tu remarqué les avantages que l’écriture te procure ? Réponds-nous dans les commentaires.

----
144