Pourquoi notre lune n’est-elle pas une planète ?

C’est curieux
Il y a 5 mois

Il y a beaucoup d’objets spatiaux tout autour de l’Univers, des étoiles aux planètes, en passant par les satellites, les comètes et les astéroïdes. Mais notre corps céleste le plus proche est la Lune, qui a fait l’objet de nombreuses recherches, théories et même de mythes... En tant que seul satellite naturel et permanent, la Lune figure dans la liste des 10 plus gros satellites de notre système solaire. Elle est située dans un bras spiralé extérieur de la Voie lactée. D’autres planètes de notre système solaire, comme Mars ou Jupiter, ont de nombreuses lunes. Saturne est la planète qui arrive en tête de cette liste, avec un nombre étonnant de 82 lunes, dont 53 ont un nom. Tu veux la liste complète ? Non ? Alors on continue.

Notre Lune, avec son rayon moyen de 1 737 km, n’est pas la plus grosse lune du système solaire, mais elle est la plus grosse par rapport à la taille de la planète autour de laquelle elle gravite. Ce qui distingue un satellite — comme la Lune — et une planète, n’est pas la taille, comme on pourrait le penser. Les plus grandes lunes de notre système solaire sont énormes. Certaines d’entre elles sont même plus grandes que les planètes telluriques. Jupiter possède d’ailleurs plusieurs de ces types de satellites, comme la glaciale Ganymède. C’est la plus grande lune de notre système solaire, plus grande que Mercure et Pluton ! Il se pourrait même qu’elle abrite un océan salé souterrain, qui pourrait surpasser toute l’eau de la surface de la Terre.

Le diamètre de notre Lune est un peu plus grand qu’un quart de celui de la Terre. Mais sa masse est 80 fois moins importante que celle de notre planète. Pour te donner une meilleure idée, si tu considères notre planète comme un gros ballon creux, il te faudrait environ 50 Lunes pour le remplir. Mais regardons la taille de notre Lune d’un point de vue un peu différent : comment se compare-t-elle aux États-Unis ?

Les États-Unis mesurent 4 500 km de large, ce qui signifie que le diamètre de la Lune est plus petit. Il est difficile pour nous de la voir autrement, mais que se passerait-il si notre satellite était deux fois plus grand ? Eh bien tout d’abord, nous verrions beaucoup plus d’éclipses solaires. Dans les conditions actuelles, elles peuvent se produire deux à cinq fois par an, mais cinq fois est plutôt une exception. La dernière fois qu’il y a eu cinq éclipses solaires en un an, c’était en 1935. Et il faudra attendre jusqu’en 2206 pour assister au prochain événement de ce type.

Le Soleil et la Lune ont l’air d’avoir à peu près la même taille vus d’ici sur Terre, mais tu ne seras pas surpris d’apprendre que l’étoile autour de laquelle nous tournons est gigantesque. Alors, si le Soleil était creux, combien de lunes penses-tu qu’il faudrait pour le remplir ? Attends, pas besoin de chercher sur Google : il faudrait 64,3 millions de lunes. Ou environ 1,3 million de Terres. Oui, le soleil est à ce point énorme. Et tant qu’on en parle, sache qu’il a un diamètre de 1,4 million de km. Quant à sa masse ? Eh bien, elle est pas moins de 330 000 fois supérieure à celle de la Terre.

Mais qu’est-ce qu’une étoile ? En termes simples, c’est une boule de matière chaude et brillante, maintenue ensemble par la gravité. La raison pour laquelle elle émet à la fois de la chaleur et de la lumière est sa température très élevée.

Les experts appellent les plus petites étoiles des naines rouges, en raison de leur taille et de leur couleur. Ce sont aussi les types d’étoiles les plus fréquents dans notre galaxie, certaines d’entre elles étant si minuscules et ternes qu’elles sont invisibles pour les habitants de la Terre. C’est le cas de notre étoile voisine la plus proche, Proxima Centauri.

Notre Soleil est considéré comme une étoile moyenne car sa masse, sa luminosité et son espérance de vie sont moyennes. Il existe aussi des étoiles géantes. Elles sont plus rares mais plus faciles à voir. C’est pourquoi tu peux supposer sans risque qu’à peu près toutes les étoiles que tu vois après le coucher du Soleil sont beaucoup plus grosses que le Soleil. Mais assez parlé de cela, revenons à la vedette du jour, la Lune, notre seul satellite naturel. L’est-elle vraiment ? Ce n’est peut-être pas tout à fait exact.

En 1997, un groupe de scientifiques est tombé sur un astéroïde d’environ 5 km de large, qui semblait pris dans l’étau gravitationnel de la Terre. Il ressemblait à un satellite de notre planète. Ils l’ont appelé Cruithne. Il lui faut environ 770 ans pour faire le tour de la planète. Il semble qu’il va rester en état de suspension autour de notre planète pendant encore au moins 5 000 ans. La Lune s’éloigne progressivement de nous. Chaque année, elle retient une partie de l’énergie de rotation de notre planète et l’utilise pour s’élever d’environ 4 cm sur sa propre orbite. Si les données dont nous disposons aujourd’hui sont correctes, à l’époque de sa naissance, notre Lune était à environ 22 530 km de nous. La distance actuelle est de 385 000 km.

Alors, que se passera-t-il lorsqu’elle s’éloignera complètement ? Eh bien, on cessera de chanter “Au Clair de la Lune” et “Fly Me To The Moon” ! Mais surtout, il n’y aura tout simplement plus de marées dans les océans de notre planète, et nos nuits deviendront plus sombres. Les saisons seront très différentes, tout comme la longueur de nos journées. D’après les calculs actuels du monde scientifique, cela prendra environ 50 milliards d’années, donc tu peux attendre un peu avant de faire un stock de lampes de poche. Mais il y a un hic : notre Soleil devient environ 10% plus lumineux tous les milliards d’années. Donc il est plus probable que bien avant que la Terre ne se retrouve sans sa Lune, le Soleil les aura déjà avalées toutes les deux. Tes lampes de poche seront encore plus inutiles...

Qu’est-ce qui distingue une planète, et pourquoi notre Lune n’est-elle pas considérée comme telle ? Après tout, elle est plus grosse que certains autres objets de notre système solaire qui sont, techniquement, des planètes.

Pour commencer, une planète est un corps céleste qui fait trois choses : elle tourne autour d’une étoile — et pas autour d’autre chose. Elle est suffisamment massive pour prendre une forme ronde à cause de sa propre gravité. Et enfin, elle a le pouvoir d’attraper toute la poussière ou les fragments qui se trouvent sur son orbite lorsqu’elle se déplace autour de son étoile. Nous avons établi que la Lune n’était pas en orbite autour du Soleil, mais elle n’est pas non plus en orbite autour de la Terre.

Toutes deux orbitent autour d’un certain point situé entre elles, appelé leur barycentre. Il se trouve à environ 1 600 km sous la surface de la Terre, mais toujours à environ 4 800 km du centre de notre planète. Comme ce barycentre se trouve sous la surface de la Terre, nous ne considérons pas la Lune comme une planète. Pour cela, il faudrait que la Lune soit environ un tiers plus grande ou un tiers plus éloignée, afin que le barycentre soit indépendant de la surface terrestre.

La Lune a cependant d’autres caractéristiques semblables à celles d’une planète, ce qui la rend très spéciale dans notre système solaire. Tout d’abord, elle a une croûte, un manteau et un noyau. Elle possède également une géologie assez active, avec des événements comme nos propres tremblements de terre. Là-haut, on les appelle des tremblements de lune.

Et maintenant, continuons notre exploration spatiale ! Quoi ? Tu n’entends rien ? C’est normal car l’espace est totalement silencieux. Comme il n’y a pas d’atmosphère dans l’espace, le son n’a aucun moyen de voyager pour que tu puisses l’entendre...

Tu voudras éviter Vénus si tu souhaites poursuivre ton voyage dans l’espace. C’est la planète la plus chaude de notre système solaire. Sa température de surface moyenne est d’environ 450 °C.

On pourrait penser que c’est parce qu’elle est la plus proche du Soleil, sauf que ce n’est pas le cas. On pourrait aussi penser que la planète la plus proche, Mercure, serait la plus chaude. Mais comme cette dernière n’a pas d’atmosphère qui aide à réguler sa température, elle a tendance à avoir de plus grandes fluctuations. Ton calendrier serait aussi très chamboulé sur Vénus car un jour à sa surface est à peu près aussi long qu’une année sur Terre. C’est parce que Vénus tourne lentement autour de son propre axe et qu’il lui faut 243 jours terrestres pour accomplir sa propre “journée”. Si tu faisais une halte sur Mars, sois à l’affût de ses couchers de soleil bleus. Selon les spécialistes de la NASA, il y existe une poussière fine, qui rend le bleu près de la partie du ciel où se trouve le Soleil beaucoup plus visible sur Mars.

Tu aimes les diamants ? Fais tes valises, car il existe une planète entièrement faite de diamants, et elle fait deux fois la taille de la Terre. On pense qu’elle est très probablement recouverte de graphite et de diamants. Une combinaison spatiale coûte environ 12 millions de dollars, mais une visite là-bas couvrirait entièrement ces dépenses, tu ne crois pas ?

Et si tu n’es pas fan des explorations spatiales et que tu préfères le confort de notre planète, voici une bonne nouvelle pour toi : il y a plus d’arbres sur Terre qu’il n’y a d’étoiles dans notre galaxie, la Voie lactée. Nous savons qu’il y a environ 3 000 milliards d’arbres sur la planète Terre et entre 100 et 400 milliards d’étoiles dans notre Galaxie.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes