10 Secrets de la vie en entreprise que les coachs en carrière partagent, mais que nos responsables nous cachent

Soyons réalistes, on ne connaît pas tout de suite toutes les petites règles tacites d’une entreprise lorsqu’on commence un nouveau poste. Il n’y a pas de règlement général qui te dit ce qu’il faut faire et ne pas faire. Ce sont des choses qui viennent avec l’expérience et les erreurs. Bien-sûr, le bon sens nous dicte d’être civilisé et poli, mais il est bon de savoir comment répondre quand ton patron te demande quelque chose de délicat.

Sympa souhaite aujourd’hui partager 10 faits cruciaux sur la vie professionnelle que tu devrais connaître avant d’aller travailler demain matin.

1. Ne te précipite pas pour accepter une promotion

Une augmentation de salaire ou une promotion s’accompagne généralement de responsabilités supplémentaires que tu n’es peut-être pas prêt à assumer. Tu dois te demander si le moment est bien choisi et si tu as les compétences suffisantes pour les nouvelles fonctions que l’on te propose. Il se peut aussi que tu ne sois pas très à l’aise avec ton équipe et que tu cherches donc activement un autre emploi. Ou bien tu n’as tout simplement pas envie de gravir les échelons parce que tu apprécies ta situation actuelle.

Si tu décides effectivement de refuser la promotion, sois honnête avec ton employeur sur les raisons de ce refus. Explique pourquoi tu sens que tu n’es pas prêt à franchir ce pas et quelles compétences tu souhaites développer auparavant. Assure-toi de renouveler ton engagement envers l’entreprise pour que ton employeur sache à quel point tu es motivé. Tu ne voudrais pas qu’il se doute que tu envisages de quitter l’entreprise.

2. Ton manager n’est pas responsable de ton licenciement

Dans les grandes entreprises, chaque manager est responsable d’un département particulier de l’entreprise. Il est responsable de son équipe et de ses performances, mais il n’a pas le pouvoir de licencier n’importe qui. Si tu es pris en train de faire quelque chose de mal, tu seras certes rappelé à l’ordre, mais tu seras probablement placé dans un programme d’amélioration des performances avant d’être licencié.

Et même si tu es licencié, ce ne sera pas uniquement sur la décision de ton manager. Il devra en parler à son propre patron et lui expliquer la situation avant de te l’annoncer. Cependant, si tu travailles dans une start-up où le CEO est ton patron, le processus de licenciement sera beaucoup plus rapide.

3. Même si tu es le meilleur, tu ne seras pas promu instantanément

De nombreux diplômés commencent leur premier poste avec l’intention de gravir les échelons dès les premiers mois. Cependant, ton entreprise n’est pas obligée de reconnaître ton travail extraordinaire et de t’accorder une promotion simplement parce que tu le veux. Ils ont besoin que tu continues à faire ton travail correctement et à contribuer aux objectifs.

N’oublie pas que tu commences en bas de l’échelle et que tu dois faire tes preuves avant de monter en grade. Ne t’attends pas à une promotion pendant les deux premières années. Il y a de fortes chances qu’il y ait beaucoup plus de personnes avant toi qui méritent aussi une promotion.

4. Le responsable informatique en sait probablement beaucoup sur tes activités en ligne

Disons que tout ce que tu fais sur ton ordinateur de travail est visible pour le service informatique et pour ton patron. Pour commencer, tes emails sont archivés indéfiniment, même les emails personnels. Ton utilisation d’internet est surveillée également, et ce, même si tu supprimes ton historique de navigation. L’activité de ton téléphone peut aussi être suivie si tu es connecté au Wi-Fi de l’entreprise.

De plus, certaines entreprises installent un logiciel qui enregistre sur un cloud chaque mot que tu tapes sur Google et sur toutes les autres applications. Plus tard, ces mots-clés sont évalués et tu pourrais te retrouver en difficulté si tu cherchais des choses inappropriées. De plus, ta productivité est évaluée et si elle ne correspond pas aux normes de l’entreprise, ton responsable en sera informé.

5. Les Ressources Humaines ne te soutiendront pas contre l’entreprise

Les RH sont le service auquel tu t’adresseras si tu as été victime d’un certain type de harcèlement ou si tu as besoin de coaching. Cependant, ne t’attends pas à ce qu’ils résolvent les problèmes que tu pourrais avoir avec ton responsable. Après tout, ils sont payés par l’entreprise, alors ils servent ses besoins. Ils doivent juste s’assurer que tout le monde se comporte conformément à la loi.

C’est pourquoi, si tu signales quelque chose qui enfreint la loi, ils devront rompre leur engagement de confidentialité. Ils seront obligés d’informer les autorités pour qu’elles puissent mener une enquête approfondie. Donc, si tu es victime de discrimination raciale ou d’abus, ton allégation pourrait ne pas rester entre eux et toi.

6. Parfois, les caméras de sécurité sont des fausses

Pour les entreprises, le coût induit par le fait d’installer de nombreuses caméras et de les surveiller peut être assez élevé. Certaines entreprises, notamment les plus petites, n’ont pas un système informatique assez solide pour connecter 10 ou 20 caméras. C’est pourquoi elles utilisent quelques fausses caméras en plus des vraies. Leur but est évidemment de dissuader les éventuels voleurs.

Cependant, beaucoup de gens savent distinguer une fausse caméra d’une vraie. C’est pourquoi de nombreuses entreprises utilisent de vraies caméras cassées qui ont l’air tout à fait fonctionnelles. De plus, les grandes entreprises ne surveillent pas vraiment toutes les caméras en temps réel, mais se contentent d’enregistrer ce qui se passe. Donc, à moins que quelque chose de terrible n’arrive et que la police n’intervienne, personne ne saura que c’est toi qui a pris le dernier beignet.

7. Ton patron a ses préférés, même s’il affirme le contraire

Ton patron essaie peut-être de rester absolument neutre, mais il a des favoris. Et parfois, il fait savoir très clairement à tout le monde qui sont ses employés préférés. Si tu ne fais pas partie de cette liste, n’en fais pas toute une histoire et continue à faire ton travail correctement. Ton poste n’est pas forcément en danger pour la simple raison que ton patron n’est pas fan de toi.

Même s’il se peut qu’il ait une meilleure alchimie avec d’autres employés, essaie de ne pas trop te concentrer là-dessus.

8. Être à l’heure signifie arriver avec 15 minutes d’avance

Arriver 15 minutes en avance à ton travail te donne du temps pour t’organiser. Tu peux allumer ton ordinateur, passer en revue tes priorités et faire un arrêt à la cuisine pour préparer ton café du matin. De cette façon, ton cerveau a suffisamment de temps pour se mettre en mode travail avant que ta journée ne commence vraiment. Tu auras ainsi le plein contrôle de tes tâches et de ton emploi du temps, au lieu de prendre du retard sur les choses.

En plus de cela, tu te débarrasseras de tout stress puisque tu seras assuré que tout va être fait à temps. Cependant, n’arrive pas trop tôt non plus, car ton responsable pourrait s’y habituer et le prendre pour acquis. Et il pourrait te confier du travail supplémentaire puisqu’il sait que tu arriveras suffisamment tôt pour le faire.

9. Tu dois penser à des solutions avant de mentionner un problème

Ton entreprise t’a embauché parce qu’elle a besoin de toi pour faire un travail et atteindre des objectifs. Mais elle compte aussi sur toi pour trouver des solutions aux problèmes qui se présentent. Donc, si c’est à toi d’aller voir ton patron et de lui annoncer une mauvaise nouvelle, le moins que tu puisses faire est de proposer quelques solutions possibles. Tu n’as pas besoin d’entrer dans les détails du problème, puisque ton patron ne souhaite qu’une chose : qu’il soit résolu.

Même si tes suggestions ne correspondent pas à ce dont ton responsable a besoin, au moins on ne te reprochera pas de ne pas t’être préparé. Et puis, ta proposition pourrait être exactement ce dont l’entreprise a besoin. Tu pourras alors les sauver d’une situation délicate et, dans ce cas, tu marqueras des points.

10. Sois à 100 % honnête à propos de tes erreurs

Nous faisons tous des erreurs et tu ne fais pas exception à la règle. Dans ce cas, la meilleure chose à faire est d’aller voir ton manager et d’avouer ton erreur. Parfois, les responsables remarquent nos erreurs avant nous et ils attendent de voir si nous allons les révéler un jour. Si c’est le cas, alors ton employeur appréciera certainement ton honnêteté.

De plus, en étant honnête, tu construis un profil digne de confiance et il te sera beaucoup plus facile d’attirer des clients. À l’inverse, le mensonge amène encore plus de mensonges puisque tu essaieras toujours de couvrir tes traces. Avec l’honnêteté, tu apprends que quelle que soit l’erreur, tu peux l’affronter avec l’aide de tes collègues et de ton responsable.

Feras-tu dorénavant plus attention à tes activités en ligne lorsque tu es au travail ? Et commenceras-tu à être plus honnête avec ton responsable quand tu fais une erreur ? Réponds-nous dans les commentaires.

Partager cet article