Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Signes indiquant que tu essaies de trop plaire aux autres, et comment arrêter

Rendre les autres heureux et faire l’effort d’être toujours positif dans ta vie sociale est bien évidemment louable, mais jusqu’à un certain point. Si tu te donnes trop de mal, cela peut devenir une habitude déplaisante et même destructrice. Un jour ou l’autre, tu pourrais bien oublier tes propres besoins, prendre un peu trop sur ton temps personnel, et être submergé par le stress, tout cela pour que les autres se sentent bien en ta compagnie.

Sympa pense que la santé mentale de ses lecteurs est primordiale. Aujourd’hui, nous allons discuter de ce sujet délicat avec toi afin de te proposer des solutions qui t’aideront à mieux comprendre ce mécanisme et à y remédier.

1. Tu as du mal à dire non

Tu aides toujours les autres, tu t’organises en fonction d’eux et de leur emploi du temps, ou tu leur rends simplement service. La raison est simple : tu ne sais pas dire “non”. Tu as sûrement peur, si tu refuses, qu’ils s’énervent, se vexent, le prennent mal, ou qu’ils pensent que tu te fiches de leur existence. De plus, dire “non” te fait culpabiliser. Pour éviter cela, tu as tendance à accepter tout ce que l’on te demande, et tu laisses même les gens empiéter sur tes projets personnels.

Solution : Rends-toi compte du pouvoir du mot “non”. Cela peut être difficile de le prononcer au début, mais tu verras que cela finit par payer. Refuser quelque chose qui prend constamment le dessus sur ton temps libre ne te rend pas égoïste. Au contraire, cela montre que tu te traites avec amour et respect.

2. Tu veux que tout le monde autour de toi t’apprécie

La peur du rejet est un autre trait de personnalité assez courant chez les gens qui essaient de plaire à tout le monde. Tu as peur de te retrouver seul si les gens ne t’apprécient pas. Par conséquent, tu essaies d’éviter ces choses-là en changeant ton comportement au profit des autres, et les gens autour de toi pourraient le remarquer et se servir de toi.

Solution : Assure-toi de ne pas être manipulé. Si les autres savent que tu ferais n’importe quoi pour eux, la plupart n’hésiteront pas à y voir des opportunités. Ils peuvent te demander des faveurs de manière subtile, comme en te complimentant, par exemple : “Mais tu es le seul qui sache si bien le faire”, t’incitant ainsi à faire les choses à leur place. Dès que tu t’aperçois de ce type de manipulation, mieux vaut te recentrer sur toi et faire de ton temps personnel une priorité.

3. Les émotions négatives des autres t’influencent

Il n’y a rien de mal à éviter un conflit et à tourner cela en dérision par le biais d’une plaisanterie innocente. Mais ceux qui ont tendance à vouloir plaire aux autres ont du mal à gérer les mécontentements, même si cela n’a rien à voir avec eux. Ils peuvent percevoir les émotions négatives de leurs interlocuteurs et y voient là le signe qu’ils ont une dent contre eux aussi. Pour apaiser la situation, ils rejetteront la faute sur eux et trouveront des solutions qui contenteront les autres.

Solution : Il faut que tu comprennes que les conflits sont inévitables et peuvent même être bénéfiques. Ils permettent aux gens de s’exprimer et de parler de ce qui les dérange ou les agace. Réprimer tes sentiments et ceux des autres n’est pas sain, car cela ne fait que repousser le moment où la cocotte minute explosera.

4. Tu culpabilises et tu présentes tes excuses pour tout,
même quand ce n’est pas nécessaire

Si une situation ne se déroule pas comme prévu, ta première réaction est : “Je suis désolé !”. Peu importe ce qui se passe, tu essaies toujours de prendre la responsabilité sur tes épaules et d’en porter les conséquences. Cela provient d’un désir intérieur d’être gentil et poli, mais au final, cela ne fait qu’affaiblir ton amour-propre, et tu en fais une mauvaise habitude.

Solution : Fais attention à ce que tu fais, ce que tu dis, et ce que tu ressens. Essaie d’analyser pourquoi et à quel moment tu as tendance à présenter tes excuses. Essaie de remarquer également les personnes avec qui tu adoptes ce comportement. Dans bien des situations, des explications supplémentaires et le fait de se blâmer ne sont pas nécessaires, donc tu pourrais facilement changer de comportement.

5. Tu mets tes propres désirs et besoins de côté
pour les autres

Parce que tu es trop occupé à penser aux sentiments des autres, tu oublies souvent de réfléchir et d’analyser les tiens. Tu as cette capacité à mettre tes émotions de côté et à oublier ce que tu veux vraiment au moment T. Un jour ou l’autre, tu pourrais bien ne plus te reconnaître. Tu peux même en venir à un point où tu as du mal à parler de tes sentiments et tes émotions, et tu risques de ne plus savoir ce qui est bon pour toi.

Solution : Écoute-toi plus. Prends du temps pour savoir ce que tu aimes faire, et ce que tu veux. Tu peux écrire une liste de tes priorités et des choses qui te rendent heureux.

6. Tu préfères donner que recevoir, même si c’est au prix
de ton confort

Les sacrifices faits au quotidien pour le bien des autres peuvent devenir la norme pour ceux qui essaient constamment de plaire aux autres. Par exemple, tu es dans une relation toxique, où tu donnes plus que tu ne reçois. Tu peux espérer que les autres le remarquent et l’apprécient, mais généralement, les gens ont tendance à s’habituer à ton approche, et à la fin — sans surprise — tu n’obtiens rien de leur part.

Solution : Pense à tes priorités. Décide de ce qui est important pour toi en premier, pas pour les autres. Tu peux aussi t’imposer un laps de temps où tu es complètement disponible pour aider les autres. Par exemple, les mardis et jeudis soirs. Ainsi, tu es sûr d’avoir du temps pour tes activités et pour prendre soin de toi.

7. Tu te sens responsable des émotions des autres

Tu sembles remarquer la moindre émotion et tous les changements d’humeur de tes amis et des membres de ta famille, et tu t’en inquiètes toujours. Durant ces moments de tension, tu peux même t’en vouloir de ne pas être capable de les calmer et de les rendre heureux. En vérité, c’est la responsabilité de chacun de reprendre le contrôle de ses propres émotions.

Solution : Utilise l’affirmation empathique. Tu peux essayer de comprendre comment les autres se sentent et ce qu’ils veulent, mais en gardant une ligne de conduite et une distance suffisante. Par exemple : “Je comprends d’où vient ta colère, mais tout ce que je peux faire, c’est t’épauler”.

8. Tu essaies de correspondre aux gens autour de toi

Les gens qui essaient de plaire aux autres ont peur de montrer leur véritable personnalité. Au lieu de se dévoiler tels qu’ils sont, ils décident de se laisser porter et de se comporter exactement comme les autres. De cette manière, ils pensent que les gens les apprécieront et que l’atmosphère sera plus confortable.

Solution : Apprends à être toi-même en compagnie des autres. Même si tu as peut-être beaucoup de points communs avec les gens qui t’entourent, essaie de reconnaître et de respecter vos différences. En tant qu’individu, tu as tes propres intérêts et opinions, et il en va de même pour les autres. Tellement de choses te rendent unique, tu n’as pas besoin de les cacher.

9. Tu veux que les autres te complimentent

Les gens qui essaient de plaire aux autres cherchent toujours à recevoir des compliments. La plupart du temps, cela provient d’une estime de soi relativement faible. L’approbation des autres te donne l’impression d’être aimé, utile, et méritant. Tu as ainsi l’impression que les gens t’apprécient beaucoup, et tu te sens beaucoup mieux.

Solution : Il est temps d’arrêter de rechercher l’approbation des autres. Essaie d’identifier le type de comportement que tu adoptes dans le but de recevoir leur aval. Cela peut consister en de nombreuses publications sur les réseaux sociaux, ou constamment contacter ta famille pour parler de tes derniers exploits. Une fois que tu auras découvert tes comportements problématiques, tu pourras progressivement tenter d’y remédier afin d’agir plus naturellement.

10. Tu n’admets pas que l’on t’a touché en plein cœur
et que tu es blessé

Parce que tu essaies toujours de rendre les autres heureux, tu t’imposes une grosse charge émotionnelle. Tu essaies de cacher tes sentiments négatifs pour que cela ne perturbe personne. Tu nies le fait que tu te sentes triste, en colère, ou déçu, et tu portes un masque avec un sourire de façade. À force, tu risques de ne plus comprendre ce que tu ressens vraiment.

Solution : Apprends à reconnaître et à accepter tes sentiments : réprimer voire supprimer tes émotions peut engendrer du stress et donc, mener à des conséquences fâcheuses. Prendre soin de soi est tout aussi important que prendre soin des autres. Aie de la compassion pour toi-même, et essaie de traiter tes émotions avec attention et amour.

Alors, te reconnais-tu dans notre article ?
Et toi, prends-tu davantage en compte les sentiments des autres que les tiens ?
N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !