8 Moyens de comprendre si tu es victime d’abus psychologique, et comment le gérer

Il existe une forme d’abus psychologique appelée détournement cognitif ou gaslighting. C’est une technique de manipulation mentale qui consiste à faire douter sa victime de sa propre santé mentale. “Tu prends les choses trop à cœur”, “Tu n’as aucun sens de l’humour” et “Tu dois te calmer” sont autant de phrases typiques de ce genre de manipulation. Grâce aux pratiques de pleine conscience et à l’empathie, nous pouvons maintenant identifier cette forme d’abus mental relativement facilement. Cependant, nous pouvons encore nous laisser prendre dans ce cercle vicieux.

Chez Sympa, nous souhaitons que tu puisses vivre une belle vie, tranquille et équilibrée, où il n’y a pas de place pour les abus, c’est pourquoi nous t’expliquons aujourd’hui en quoi consiste le gaslighting.

1. Tu commences à remettre en question la réalité

Le gaslighting est une forme de malveillance extrêmement sournoise qui vise à faire passer l’autre pour fou. Les gaslighters aiment créer une atmosphère de confusion et de désaccord entre les gens et les faire douter de la réalité. Les victimes de gaslighting sont dépassées et ne comprennent pas ce qui s’est réellement passé. Elles commencent même à se demander si tel ou tel événement a vraiment eu lieu.

Au fur et à mesure, le doute s’accroît et la situation devient floue. Selon le Dr George Simon, les victimes remettent en question la réalité et elles-mêmes. Elles vont jusqu’à douter de leur santé mentale. Tu peux avoir l’impression de contrôler la situation, mais en même temps, tu penses que c’est absurde.

Ce qu’il faut faire : fais appel à ton esprit critique. Demande à tes amis ou à tes proches si tu n’es pas sûr de quelque chose, et partage tes doutes avec eux. Une autre bonne astuce consiste à tenir bon sans dramatiser, en restant calme et posé. Utilise des faits pour contrer l’opinion du gaslighter et lui montrer à quel point son jugement est absurde.

2. Tes émotions sont dépréciées

Les gaslighters te donnent l’impression que ton opinion ne compte pas. Ils te forcent à croire que tu as réagi dans le feu de l’action et ils banalisent tes craintes et tes inquiétudes. Des phrases typiques du gaslighter dont tu dois être conscient sont par exemple : “Tu es toujours si dramatique”, “Tu es juste parano” ou “Tu réagis de façon excessive”. Par conséquent, si tu demandes de l’aide à un gaslighter, tu seras souvent ridiculisé et abandonné à ton propre sort.

Ce qu’il faut faire : Si tu crois que quelque chose est vrai, ne laisse pas les autres te discréditer. Ne tombe pas dans le piège d’accepter le jugement que le gaslighter porte sur toi.

3. Tu ne peux pas imaginer ta vie sans le gaslighter

Les gaslighters sèment les graines du doute chez toi. Ils te font comprendre que tu restes sous leur “protection” et souvent, ils passent de la cruauté à l’amour en quelques secondes, ce qui te rend encore plus confus. Tu te dis alors “bon, finalement, peut-être qu’il/elle n’est pas si mauvais/e que ça”.

Ce qu’il faut faire : Souviens-toi que les gaslighters sont des personnes dominatrices qui ressentent une poussée malsaine d’anxiété à l’idée de te perdre. Cependant, il faut que tu te rappelles qu’ils ne vont pas te rendre tout l’amour que tu leur portes. Communiquer avec d’autres personnes est une excellente idée, plutôt que de t’enfermer dans ta chambre pour être en mesure de voir la situation sous un angle différent.

N’oublie pas de rester à l’écart des personnes qui soutiennent le gaslighter.

4. Ton partenaire fait semblant d’être la victime, ce qui fait de toi l’agresseur

Dès que tu commences à t’affirmer et te défendre, le gaslighter va jouer la victime. Il rejettera la faute sur toi et, pour couronner le tout, t’accusera de choses que tu n’as même pas faites. Cela a pour but de détourner l’attention de la victime.

Ce qu’il faut faire : N’essaie pas de te venger du gaslighter. Bien que tu puisses te sentir bien au début, cela te mènera inévitablement à la dévastation et à la déception. N’oublie pas non plus que les gaslighters abandonnent rarement, et trouveront toujours moyen d’avoir le dernier mot et de se venger si ton comportement ne leur a pas plu.

5. Tu ne peux pas prendre de décisions simples

Selon le Dr Robin Stern, c’est l’un des principaux signes du gaslighting. Si tu remarques que tu as du mal à prendre les décisions les plus simples, comme choisir quand aller au lit ou quelle brosse à dents acheter, c’est un vrai problème. Les gaslighters prennent le contrôle sur toi en te faisant sentir impuissant et sans pouvoir.

Ce qu’il faut faire : Bien que les décisions personnelles puissent également affecter les autres personnes de ton entourage, tu dois également faire attention à ton opinion. Fixe des limites entre toi et le gaslighter, et ne le laisse pas s’immiscer dans tous les aspects de ta vie.

6. Tu réfléchis à deux fois avant de parler de certaines choses à ton partenaire

Si tu as déjà essayé de demander de l’aide à un gaslighter, tu sais probablement que cela vient souvent accompagné d’un élan de colère de sa part. Tu fais tout ce que tu peux pour que le gaslighter reste calme. Tu marches donc sur des œufs juste pour éviter de provoquer des réactions négatives chez cette personne.

Ce qu’il faut faire : N’aie pas peur du gaslighter. Il ne t’influence que si tu le lui permets. Exprime ton opinion, adhère à tes propres principes et ne garde pas tes émotions pour toi.

7. Ton partenaire nie quelque chose qu’il a dit par le passé

Les gaslighters prétendent toujours qu’ils n’ont jamais dit la chose dont tu es pourtant si sûr. Ils font cela pour que tu commences à douter de toi et que tu tombes sous leur contrôle. Par exemple, tu sais que ton partenaire adore la cuisine asiatique, mais lorsque tu prends un plat à emporter asiatique, il prétend qu’il n’a jamais aimé ça.

Ce qu’il faut faire : Il arrive parfois que l’on oublie certaines choses, mais si cela se produit tout le temps sans raison apparente, enregistre simplement les paroles de l’agresseur. Utilise un enregistreur vocal ou écris simplement ce qu’il dit. Ainsi tu seras totalement sûr que ce qu’il a dit était bien réel et que tu n’as rien imaginé.

8. Tu as l’impression qu’il se moque de toi

Le gaslighter se moque de sa victime en riant de ses peurs et de ses opinions. Il va te monter contre tes amis et ta famille, ce qui a pour effet de complètement t’isoler. Une victime de gaslighting peut constater que son partenaire fait semblant d’être dur d’oreille quand elle lui parle, car il se met la main derrière l’oreille et crie “Quoi ?” en permanence, mais quand il est en présence d’autres personnes, il entend parfaitement bien.

Ce qu’il faut faire : Aie un peu de respect pour toi-même et ne te laisse pas marcher sur les pieds par les gaslighters. Une telle relation ne t’apportera jamais le bonheur, alors au lieu de te torturer, fais tes bagages et pars vite ! N’oublie pas que ces gens-là essaieront de te récupérer, mais ne les laisse pas te convaincre de leur “amour”.

Alors, as-tu déjà été victime de gaslighting ? Ou as-tu déjà involontairement été un gaslighter ? N’hésite pas à partager ton expérience, bonne ou mauvaise, dans les commentaires !

Partager cet article