Sympa
Sympa

Ces 7 syndromes psychologiques nous gâchent la vie

T'es-tu déjà dit que tes réussites ne sont que des coïncidences, ou que les projets que tu as entrepris sont forcément voués à l'échec, tout simplement parce que tu n'as pas le temps ou pas le courage ? Ne te précipite pas à penser que tu es paresseux ou incompétent. En fait, la cause de ces problèmes est souvent liée à certains phénomènes psychologiques que tu ne peux même pas imaginer et qui te dépassent.

Sympa va aujourd'hui te parler de différents syndromes ou phénomènes psychologiques que l'on rencontre chez beaucoup de monde. Ils ne sont pas considérés comme des maladies, mais sont désagréables à vivre et causent un certain inconfort aussi bien aux personnes qui les vivent qu'à leur entourage.

Le syndrome du "videur"

Tu as probablement déjà rencontré ces gens qui, bien que n'ayant pas de grandes responsabilités, se délectent de leur autorité et la jettent au visage des autres. Par exemple, ils exigeront la présentation d'un ensemble de documents nécessaires et inutiles, et inventent des soit-disant "règles" qui n'existent pas.

Tout cela est généralement accompagné d'un certain sentiment de supériorité et d'un comportement grossier qui ne s'étend pas à leurs amis ou leurs supérieurs mais qu'ils réservent aux inconnus. En règle générale, ces personnes n'ont pas vraiment de vie personnelle, alors elles sont constamment à la recherche d'une victime sur qui évacuer leur colère et leur frustration contre la vie.

Lorsque tu fais face à un "videur", le mieux que tu puisses faire est de ne pas rentrer dans son jeu et d'éviter tout conflit. Garde confiance en toi, ne cède pas à la colère, et formule clairement tes demandes. Le point faible de ce type de personnes est la crainte de prendre la réelle responsabilité de la situation, et non de celle inventée par elles-même, alors n'hésite surtout pas à leur faire comprendre que leur comportement pourrait bien avoir des conséquences négatives.

Le syndrome du caneton

Les canetons prennent pour leur mère la première personne ou animal qu'ils voient lorsqu'ils naissent, peu importe que ce soit leur vraie mère, un animal différents, un humain, ou même parfois un objet inanimé. Ce phénomène psychologique est appelé "empreinte".

Certaines personnes peuvent aussi parfois être exposées à ce phénomène. On parle alors de syndrome du caneton quand une personne suppose automatiquement que le meilleur produit est celui qui a attiré son attention en premier, même si cela va à l'encontre de la réalité objective. Souvent, les personnes présentant cette caractéristique se montent catégoriques et intolérantes à l'opinion des autres.

Si tu remarques que cela t'arrive et que ça te dérange, essaie d'analyser tes pensées : pourquoi penses-tu ça ? Essaie de t'intéresser aux opinions des autres, cherche des informations auprès de différentes sources, et seulement après cela, prends ta décision finale.

Syndrome du lapin blanc

Peut-être te souviens-tu du lapin blanc d'Alice au Pays des Merveilles, celui qui se plaint tout le temps d'être en retard. Mais même si tu ne connais pas l'œuvre de Lewis Carroll, tu t'es forcément retrouvé au moins une fois dans une telle situation. Le rythme moderne de la vie nous plaçant parfois dans des conditions difficiles, il n'est pas surprenant que beaucoup de gens deviennent obsédés par le temps et aient peur de ne rien pouvoir faire.

Si tu penses être concerné par ce syndrome, essaye de suivre ces quelques conseils :

  • Règle ton réveil 10 à 15 minutes plus tôt.
  • Organise tes tâches par ordre d'importance. Par exemple, l'important et le secondaire, l'urgent et le non urgent.
  • Écris chaque matin ce que tu dois faire dans la journée, et note au fur et à mesure comme terminées les tâches que tu as accomplies.
  • Essaie d'écrire le temps passé à accomplir les diverses choses et tâches que tu as faites pendant la journée avec une précision d'environ 10 minutes. De cette manière, tu pourras plus facilement te rendre compte du temps réellement passé sur des sujets sans grande importance (discuter sur les réseaux sociaux, faire quelque chose qui n'est pas lié au travail, etc...).

Vérifie bien si tu n'as pas entrepris certaines tâches que d'autres personnes peuvent ou doivent faire.
Essaye de ne pas paniquer, même si tu as l'impression de devoir faire une douzaine de choses à la fois. Dans ce cas, respire profondément plusieurs fois et assieds-toi tranquillement pendant quelques minutes.

Syndrome du "moine pour trois jours"

Il est assez fréquent de rencontrer des gens qui, au moins une fois dans leur vie, ont entrepris un nouveau projet (comme par exemple un régime, faire de l'exercice, ou l'apprentissage d'une nouvelle langue), mais qui ont abandonné quelques jours plus tard. Si cela se répète régulièrement, cela peut considérablement te compliquer la vie, t'empêchant d'atteindre certains objectifs vraiment importants.

Afin de surmonter le syndrome du "moine pour trois jours", Leo Babauta, l'auteur d'un livre de développement personnel, conseille ceci :

  • Ne te force pas, mais essaie de trouver une motivation positive. Par exemple, aller courir peut être vu soit comme une "torture", soit comme un procédé agréable de libération de tes pensées, ou même un moment de communion avec la nature.
  • Augmente la "charge" progressivement afin de ne pas te décourager dès le début.
  • Rappelle-toi pourquoi tu fais ça, et pense au but que tu cherches vraiment à atteindre. Si tu sais qu'une belle récompense t'attend au bout du chemin, tu auras plus de motivation pour éviter de baisser les bras.
  • Ne doute jamais de toi. Ne te dis pas que tu n'es pas capable de faire telle ou telle chose, et continue simplement à avancer.

Syndrome de Dorian Gray

Ce syndrome doit son nom au personnage du roman d'Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, qui était terrifié à l'idée de vieillir, et souhaitait que son portrait vieillisse à sa place. Les personnes concernées par ce syndrome essaient généralement de garder à tout prix leur jeunesse et leur beauté, quitte à faire une consommation excessive de cosmétiques et abuser de la chirurgie esthétique.

On observe souvent le syndrome de Dorian Gray parmi les personnalités publiques, comme les chanteurs, acteurs et autres célébrités. Une telle conduite peut également conduire à une dépression sévère, et même à des tentatives de suicide. Cependant, on peut également le remarquer chez certaines personnes n'ayant rien à voir avec le monde du divertissement, tout simplement parce que dans notre société, le culte de la jeunesse et de la beauté est en plein essor.

Que faire quand tu te rends compte que tu vieillis et que tu te mets à penser que la meilleure partie de ta vie est derrière toi ? Les psychologues conseillent de prêter attention à ta santé, de faire du sport, de chercher un nouveau passe-temps, et de rencontrer de nouvelles personnes. Après tout, la jeunesse ne dépend pas seulement de l'apparence physique, mais aussi de l'intérêt que la personne porte à la vie, et de sa soif de nouvelles connaissances et expériences.

Syndrome du lundi

La plupart des personnes qui travaillent, tout comme les étudiants, connaissent cette sensation désagréable qui apparaît juste avant le début de la nouvelle semaine de travail. Fatigue soudaine, apathie, baisse de moral, et même parfois des vertiges et des problèmes de digestion. Cela peut même arriver à ceux qui aiment énormément leur travail, et il serait injuste de considérer le syndrome du lundi comme une simple paresse.

Si tu connais régulièrement ce sentiment, essaie de suivre ces conseils :

Essaie de te coucher tôt pour bien dormir. Cela semble banal, mais en fait, un manque de sommeil peut provoquer de nombreux problèmes d'humeur, et ne risque pas de te motiver à réattaquer cette nouvelle semaine.

Fixe-toi un planning de travail et suis-le afin de ne pas commencer ta semaine en terminant les tâches non accomplies du vendredi passé.

Le dimanche, promène-toi en plein air, et avant d'aller te coucher, prends un bain.

Essaie d'arriver au travail 10 minutes en avance pour prendre le temps d'enlever les papiers et choses inutiles qui ont passé le week-end sur ton bureau, de prendre une tasse de café, ou d'échanger quelques mots avec tes collègues. De cette manière, il sera plus facile de commencer la semaine en douceur.

Le syndrome de l'imposteur

Les personnes qui souffrent de ce syndrome ne sont pas en mesure d'évaluer objectivement leur travail ou leurs accomplissements, et n'expliquent leur succès que par la chance ou le fait de s'être trouvées au bon endroit au bon moment. Par conséquent, ils se sentent en quelque sorte comme des imposteurs, malgré leur intelligence et leurs compétences.

Pour surmonter le syndrome de l'imposteur, concentre-toi non pas sur les résultats liés à ton activité, mais sur le processus d'apprentissage et le développement de tes compétences. De cette manière, tu te rendras compte que bien faire les choses n'empêchera pas le fait que tu auras toujours de nouvelles choses à apprendre et à réaliser, et tu ne seras plus obsédé par un résultat impeccable. En même temps, apprends à te pardonner si tu ne parviens pas à faire ou à terminer quelque chose.

Et le plus important : partage tes préoccupations avec d'autres personnes, et tu verras que tu n'es pas du tout un imposteur. On pense qu'Albert Einstein lui-même avait de telles pensées de temps en temps. Si tu te rappelles que d'autres personnes (en particulier celles que tu admires) ont aussi occasionnellement ce genre de pensées, ça t'aidera à reconsidérer tes craintes, et il te sera donc beaucoup plus facile de t'en débarrasser.

Que penses-tu de cet article ? Te sens-tu concerné par certains de ces phénomènes psychologiques ? Lesquels ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage que tu as reconnues dans cet article, ça pourra les aider !

Illustratrice Natalia Breeva pour Sympa
Sympa/Psychologie/Ces 7 syndromes psychologiques nous gâchent la vie
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire